Warlus (Pas-de-Calais)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Warlus.
Warlus
La commune à l'intersection des D59 et D62.
La commune à l'intersection des D59 et D62.
Blason de Warlus
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Avesnes-le-Comte
Intercommunalité Communauté de communes La Porte des Vallées
Maire
Mandat
Catherine Libessart
2014-2020
Code postal 62123
Code commune 62878
Démographie
Population
municipale
376 hab. (2012)
Densité 69 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 16′ 32″ N 2° 40′ 11″ E / 50.2755555556, 2.6697222222250° 16′ 32″ Nord 2° 40′ 11″ Est / 50.2755555556, 2.66972222222  
Altitude Min. 83 m – Max. 122 m
Superficie 5,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Warlus

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Warlus

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Warlus

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Warlus

Warlus est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Un ancien panneau d'entrée de Warlus.
Communes limitrophes de Warlus
Montenescourt Gouves Agnez-lès-Duisans Duisans
Wanquetin Warlus Dainville
Simencourt Berneville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Warlus (1098), Guerini lucus (1098), Guarluis (1119), Warluis (1142), Guarlus (1164).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Warlus dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras
La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 2001 Jean Lefranc    
mars 2001 2014[1] Chantal Carussi    
30 mars 2014[2],[3] en cours
(au 27 mars 2015)
Catherine Libessart    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 376 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
278 288 335 352 392 393 422 400 436
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
430 419 377 357 366 369 351 326 270
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
287 285 271 287 256 246 227 248 225
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
259 223 221 305 385 377 366 364 376
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (54,1 %) est supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 45,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,2 %, 15 à 29 ans = 16,8 %, 30 à 44 ans = 21 %, 45 à 59 ans = 26,9 %, plus de 60 ans = 16,2 %) ;
  • 54,1 % de femmes (0 à 14 ans = 18,3 %, 15 à 29 ans = 10,7 %, 30 à 44 ans = 20,8 %, 45 à 59 ans = 23,4 %, plus de 60 ans = 26,9 %).
Pyramide des âges à Warlus en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
3,0 
75 à 89 ans
8,1 
13,2 
60 à 74 ans
18,8 
26,9 
45 à 59 ans
23,4 
21,0 
30 à 44 ans
20,8 
16,8 
15 à 29 ans
10,7 
19,2 
0 à 14 ans
18,3 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Warlus

Les armes de Warlus se blasonnent ainsi :

écartelé au 1) et au 4) de gueules à l’écusson d’argent au 2) et 3) d’azur à la fasce d’or.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château[8]
  • Église Saint-Lambert[8].
  • Monument dédié aux femmes résistantes et déportés (unique dans Le Pas-de-Calais)- 2009.
  • Monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Warlus : Chantal Carussi tire sa révérence après trente-six ans de vie communale », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  2. « Warlus: Chantal Carussi installe Catherine Libessart à la mairie : La commune se gère dans une certaine continuité avec l’arrivée de Catherine Libessart, puisqu’elle prend la suite d’une autre femme, Chantal Carussi », La Voix du Nord,‎ 1er avril 2014 (lire en ligne).
  3. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ (consulté le 20 mars 2015).
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2012.
  6. « Évolution et structure de la population à Warlus en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 août 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 août 2010)
  8. a et b « L’église de Warlus découvre ses atouts et le château entre en rénovation : Pour les journées du patrimoine, l’organisation autour du château et son église est parfaite comme chaque année.Charlotte Delaporte, toujours aussi dynamique, s’active autour de son « staff » positionné à l’entrée de la propriété sous une toile qui peut protéger du soleil mais aussi de la pluie », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).