Béatrice Dalle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dalle.

Béatrice Dalle

Description de cette image, également commentée ci-après

Béatrice Dalle au festival de Cannes 1999.

Nom de naissance Béatrice Françoise Odona Cabarrou
Naissance 19 décembre 1964 (49 ans)
Drapeau de la France Brest, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession actrice
Films notables 37°2 le matin (1986)
Trouble Every Day (2001)

Béatrice Dalle, née Béatrice Françoise Odona Cabarrou le 19 décembre 1964 à Brest[1], est une actrice française.

Carrière cinématographique[modifier | modifier le code]

À quinze ans et demi, Béatrice Dalle quitte Le Mans, ville où elle a grandi, pour rejoindre Paris. Devenue une icône anonyme du milieu rock alternatif, elle est repérée par un photographe qui la fait poser pour la une du magazine Photo. Le cliché intéresse le directeur des auditions et futur agent artistique Dominique Besnehard ; ce dernier lui propose, en 1985, de donner la réplique à Jean-Hugues Anglade dans 37°2 le matin de Jean-Jacques Beineix. Dans le rôle de Betty, elle contribue au succès public et international du film : sa carrière cinématographique est lancée[2].

Si, dans un premier temps, Béatrice Dalle fait essentiellement usage de son sex appeal (La Sorcière, Les Bois noirs)[3], elle parvient peu à peu à imposer son caractère entier à des réalisateurs de renom. Partenaire d'Isabelle Huppert en 1990 dans La Vengeance d'une femme, huis clos de Doillon, elle est ensuite demandée par les jeunes as du cinéma indépendant américain, comme Jarmusch ou Ferrara. L'actrice, dont la présence animale crève l'écran, devient une habituée des atmosphères sensuelles et tourmentées de Claire Denis, avec des films comme J'ai pas sommeil, Trouble Every Day (récit d'une passion cannibale qui secoue la Croisette en 2001), ou encore L'Intrus (2004).

Ne s'autorisant guère d'incursions dans des œuvres grand public (sinon La Belle Histoire de Lelouch), elle avoue en 2004 dans Libération : « Je ne lis jamais les scénarios, je ne connais pas le casting d'un film avant de le choisir : la seule chose qui compte, c'est le metteur en scène qui me demande de le rejoindre. Je veux des fortes personnalités, c'est mon seul critère de choix. » Égérie du cinéma d'auteur (17 fois Cécile Cassard d'Honoré), elle tourne au Japon en 2001 dans l'expérimental H Story de Nobuhiro Suwa et accepte volontiers des seconds rôles taillés à sa mesure (Le Temps du loup de Haneke, ou Clean d'Assayas).

En 2007, Béatrice Dalle est à l'affiche du polar Truands de Frédéric Schoendoerffer, puis du film d'horreur À l'intérieur (de Julien Maury et Alexandre Bustillo), où elle tient le rôle-choc d'une femme prête à tout pour arracher un enfant, sur le point de naître, du ventre de sa mère. En 2010, elle joue le rôle de Gloria dans le film Bye bye Blondie d'après le roman de Virginie Despentes.

En 2014, elle joue dans la pièce Lucrèce Borgia mise en scène par David Bobée[4]

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1985, elle se marie au peintre Jean-François Dalle, dont elle divorce trois années plus tard et garde le patronyme. Jean-François Dalle se suicide quelques mois plus tard.

Condamnée en 1992 pour un vol de bijoux à Paris, puis en 1996 pour usage de stupéfiants (20 000 francs d'amende), elle est arrêtée en 1999 à Miami en possession de cocaïne.

Après une relation amoureuse de plusieurs années avec le rappeur JoeyStarr, elle épouse le 3 janvier 2005, à la prison de Brest, Guénaël Meziani, de dix ans son cadet, incarcéré pour viol[5] et qu'elle a rencontré dans le cadre de son activité bénévole parmi les prisonniers de droit commun.

Au début de l’année 2013, Béatrice aurait demandé le divorce avec Guénaël Meziani[6],[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Année Titre français Réalisateur Note
1986 37°2 le matin Jean-Jacques Beineix avec Jean-Hugues Anglade
1986 On a volé Charlie Spencer Francis Huster[3] avec Francis Huster, Isabelle Nanty, Jacques Spiesser
1988 La Sorcière Marco Bellocchio avec Corinne Touzet, Jacques Weber
1989 Chimère Claire Devers avec Wadeck Stanczak
1989 Les Bois noirs Jacques Deray avec Philippe Volter et Stéphane Freiss
1990 Night on Earth Jim Jarmusch sketch parisien, avec Isaac de Bankolé
1990 La Vengeance d'une femme Jacques Doillon avec Isabelle Huppert
1992 La Fille de l'air Maroun Bagdadi avec Thierry Fortineau
1992 La Belle Histoire Claude Lelouch avec Gérard Lanvin, Vincent Lindon
1993 J'ai pas sommeil Claire Denis avec Line Renaud et Katerina Golubeva
1993 À la folie Diane Kurys avec Anne Parillaud
1996 Désiré Bernard Murat avec Jean-Paul Belmondo et Fanny Ardant
1997 The Blackout Abel Ferrara avec Matthew Modine et Claudia Schiffer
1997 Clubbed to Death (Lola) Yolande Zauberman avec Élodie Bouchez et Roschdy Zem
1998 Toni Philomène Esposito avec Alessandro Gassman et Raf Vallone
1998 Al Limite Eduardo Campoy avec Juanjo Puigcorbé
2001 Trouble Every Day Claire Denis avec Vincent Gallo et Nicolas Duvauchelle
2001 17 fois Cécile Cassard Christophe Honoré avec Romain Duris, Jeanne Balibar
2001 Les Oreilles sur le dos Xavier Durringer avec Eric Savin et Gérald Laroche
2001 H Story Nobuhiro Suwa avec Kō Machida
2002 Le Temps du loup Michael Haneke avec Isabelle Huppert
2003 Process C.S. Leigh avec Guillaume Depardieu
2003 Clean Olivier Assayas avec Maggie Cheung et Nick Nolte
2004 L'Intrus Claire Denis avec Michel Subor et Grégoire Colin
2004 La Porte du Soleil (Bab El Chams) Yousry Nasrallah avec Rim Turki
2005 Dans tes rêves Denis Thybaud avec Disiz la Peste et Vincent Elbaz
2006 Tête d'or Gilles Blanchard avec Guenaël Meziani
2007 Truands Frédéric Schoendoerffer avec Benoît Magimel et Philippe Caubère
2007 À l'intérieur Julien Maury
Alexandre Bustillo
avec Alysson Paradis et Nathalie Roussel
2008 Les Bureaux de Dieu Claire Simon avec Nathalie Baye, Anne Alvaro, Michel Boujenah
2008 New Wave Gaël Morel avec Stéphane Rideau
2009 Domaine Patric Chiha avec Isaïe Sultan, Alain Libolt et Raphaël Bouvet
2010 Jimmy Rivière Teddy Lussi-Modeste avec Guillaume Gouix
2011 Notre paradis Gaël Morel avec Stéphane Rideau et Dimitri Durdaine
2011 Livide Julien Maury
Alexandre Bustillo
avec Catherine Jacob
2011 De l'encre La Rumeur (groupe)
Hamé et Ekoué
avec Karine Guignard
2012 Bye bye Blondie Virginie Despentes avec Emmanuelle Béart et Pascal Greggory
2013 Punk Jean-Stéphane Sauvaire avec Marie-Ange Casta
2013 L'Étoile du jour Sophie Blondy avec Denis Lavant et Natacha Régnier
2013 Le Renard jaune Jean-Pierre Mocky avec Michaël Lonsdale et Robinson Stévenin
2013 Rosenn Yvan Le Moine avec Rupert Everett
2013 Des sœurs Lars Kraume avec Nina Kunzendorf et Lisa Hagmeister
2013 Les Rencontres d'après minuit Yann Gonzalez avec Éric Cantona
2014 Aux yeux des vivants Julien Maury
Alexandre Bustillo
avec Anne Marivin

Théâtre[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Richard Aujard, Béatrice Dalle face à l'objectif, préface de Dominique Besnehard, éditions du Collectionneur, 2006.

Livre audio[modifier | modifier le code]

  • Le Roman de Tristan et Iseut, lu par Béatrice Dalle, 4 CD, éditions Frémeaux, 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait de naissance n° 3421/1964 sur lesgensducinema.com
  2. Anecdotes du film 37°2 le matin, sur Allociné
  3. a et b De son deuxième film (On a volé Charlie Spencer), Béatrice Dalle dira dans une interview donnée au journal gratuit À nous Paris en juin 2007 que c'est le seul de sa carrière qu'elle regrette avoir tourné : « Tout pourri ce film ! Une merde ! Il (Francis Huster]) a jeté le scénario dès le départ et a décidé de faire autre chose. Normalement, je n'en ai rien à faire, mais là, quand on te propose ensuite un film nul où tu te retrouves en lingerie à courir après un taxi… Aïe, aïe, aïe ! »
  4. Hugo survitaminé au château de Grignan, Libération, 14 juillet 2014
  5. (en) Biographie sur le site officiel
  6. Jordan Grevet, « Béatrice Dalle divorce », Closer, 11/03/2013.
  7. P.S.B., Le mari de Béatrice Dalle condamné à un mois de prison ferme, Voici, 14 mai 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]