Billy-Berclau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Billy.
Billy-Berclau
La Mairie
La Mairie
Blason de Billy-Berclau
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Canton Douvrin
Intercommunalité Communauté d'agglomération de l'Artois
Maire
Mandat
Daniel Delcroix
2014-2020
Code postal 62138
Code commune 62132
Démographie
Population
municipale
4 433 hab. (2011)
Densité 598 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 31′ 11″ N 2° 52′ 06″ E / 50.5197222222, 2.86833333333 ()50° 31′ 11″ Nord 2° 52′ 06″ Est / 50.5197222222, 2.86833333333 ()  
Altitude Min. 17 m – Max. 27 m
Superficie 7,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Billy-Berclau

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Billy-Berclau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Billy-Berclau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Billy-Berclau
Liens
Site web billy-berclau.fr

Billy-Berclau est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais. Elle fait partie de la communauté d'agglomération de l'Artois qui regroupe 58 communes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Billy-Berclau
Salomé Marquillies Hantay Sainghin-en-Weppes
Douvrin Billy-Berclau Bauvin
Wingles Meurchin

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Biliacum (1191), Billy (1098), Billi (1152), Builli en Bekelau (1287), Billy Berclau (1793).
  • Billy-Berklo en flamand[1]

.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville a été ravagée totalement pendant la Grande Guerre.

Billy-Berclau fait partie du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Jusqu'en 1937, la Compagnie des mines de Meurchin, (rachetée en 1920 par la Compagnie des mines de Lens) exploite la Fosse no 5. Le puits est remblayé en 1965 et le site est utilisé ensuite pour l'installation d'un entreprise de fabrication de plombs de chasse. Les corons de la fosse n° 5 sont situés à l'entrée ouest de Billy-Berclau, par Douvrin.

Chevalet de la Fosse n° 5 à Billy-Berclau
Chevalet de la Fosse n° 5

En 1969, sur les communes de Douvrin et de Billy-Berclau, est inaugurée l'usine Française de Mécanique, une entreprise, filiale de PSA et Renault, spécialisée dans la production en grande série de moteurs pour l’automobile.

Depuis 2001, la ville est jumelée avec Weilrod en Allemagne.

Le 27 mars 2003, une explosion dans un atelier d'encartouchage de la dynamiterie de la société Nitrochimie a fait 4 morts. Cet évènement a d'autant plus marqué la commune qu'il est une des causes de la fermeture de l'usine peu après.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Billy-Berclau dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune

En 2011, la commune de Billy-Berclau a été récompensée par le label « Ville Internet @@@@ »[2].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1959 1971 Auguste Delépaul (Maire honoraire à titre posthume) PCF  
1971 1973 Jérémy Poteau    
1973 1994 Charles Jorisse PS  
1994 en cours Daniel Delcroix PS  

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 4 433 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 092 1 290 1 415 1 288 1 435 1 445 1 507 1 535 1 591
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 544 1 594 1 636 1 685 1 756 1 820 1 840 1 920 2 003
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 113 2 235 2 364 2 031 2 500 2 547 2 617 2 648 2 849
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
2 963 2 979 3 164 3 579 4 149 4 259 4 277 4 280 4 433
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,7 %, 15 à 29 ans = 19,6 %, 30 à 44 ans = 22,8 %, 45 à 59 ans = 23,2 %, plus de 60 ans = 14,7 %) ;
  • 51 % de femmes (0 à 14 ans = 19,3 %, 15 à 29 ans = 16,7 %, 30 à 44 ans = 21,3 %, 45 à 59 ans = 22,4 %, plus de 60 ans = 20,2 %).
Pyramide des âges à Billy-Berclau en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
3,9 
75 à 89 ans
7,8 
10,6 
60 à 74 ans
11,6 
23,2 
45 à 59 ans
22,4 
22,8 
30 à 44 ans
21,3 
19,6 
15 à 29 ans
16,7 
19,7 
0 à 14 ans
19,3 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Près du canal, le Site Chico-Mendes, ancienne friche et terrain de dépôt de VNF (Voies navigables de France) réhabilitée à partir du 18 septembre 1990 avec la commune, les enfants de la commune et l'Association Nord-nature Chico-Mendes, l'association Sauvegarde et Protection des Oiseaux a été aménagée pour jouer le rôle d'une petite réserve naturelle (sans être classée comme telle) sur 10,5 hectares. Ce site s'inscrit maintenant dans la trame verte locale et régionale. Au fur et à mesure des années, et notamment suite à la création d'une mare il est d'abord occupé par une nature ordinaire, puis s'est progressivement enrichi d'espèces moins courantes et plus patrimoniales telles que (pour la flore) Platanthère verdâtre, Orchis bouc, Orchis négligé ou Ophrys abeille, Listère à feuilles ovales[7]. Le site peut être visité sur rendez-vous.
À proximité, une partie de la friche de l'ancienne usine Nitrochimie fermée en 2003 (déjà boisée) pourrait aussi à l'avenir jouer un rôle écologique dans la commune.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de  Billy-Berclau

Les armes de Billy-Berclau blasonnent ainsi :

De gueules à une coquille d'argent, au chef du même.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]