Burbure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Burbure
L'église Saint-Gervais-et-Protais.
L'église Saint-Gervais-et-Protais.
Blason de Burbure
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Canton Auchel
Intercommunalité Communauté de communes Artois-Lys
Maire
Mandat
René Hocq
2008-2014
Code postal 62151
Code commune 62188
Démographie
Population
municipale
3 010 hab. (2011)
Densité 544 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 32′ 21″ N 2° 28′ 04″ E / 50.5391666667, 2.46777777778 ()50° 32′ 21″ Nord 2° 28′ 04″ Est / 50.5391666667, 2.46777777778 ()  
Altitude Min. 33 m – Max. 98 m
Superficie 5,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Burbure

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Burbure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Burbure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Burbure

Burbure est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

On distingue dans la commune (également visible sur la carte géologique, quelques affleurements tertiaires, comme aussi dans la proche région à Aumerval, Divion, Bourecq, Fléchin. Ces affleurement du cénozoïque peuvent abriter une flore originale.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Burbure
Lillers
Burbure
Ferfay Auchel Allouagne

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Consultez l'ouvrage de Philippe VINCENT-CHAISSAC et Philibert BERRIER : BURBURE des origines à 1945 ... et après paru en 2005.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Burbure dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790   Jean-Baptiste Delobelle    
  1819 Pigouche    
1819 1823 Auguste Delobelle    
1823 1827 Pierre Crépin    
1827 1835 Joseph Delautre    
1835 1844 Albert Pigouche    
1844 1848 Maximilien Toffart    
1848 1867 Théophile Vincent    
1867 1870 Henri Vincent    
1870 1876 Jules Decroix    
1876 1877 Alexandre Toubois    
1877 1878 Grégoire Pruvot    
1878 1884 Alexandre Porès    
1884 1888 Valentin Cavignaux    
1888 1892 Henri Legay    
1892 1896 Jules Decroix    
1896 1908 Léon Durot    
1908 1919 Jules Decroix    
1919 1925 Léon Paveau    
1925 1937 Octave Decroix    
1937 1945 Jean-Baptiste Bouxin    
1945 1949 Marcel Rousseaux PS  
1949 mars 1959 Maximin Dubois PS  
mars 1959 mars 1965 Urbain Diolé PCF  
mars 1965 mars 1989 Charles Delannoy PS  
mars 1989 en cours René Hocq PCF Conseiller général du
Canton d'Auchel depuis 2008

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 010 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
650 461 700 790 815 869 898 920 938
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
929 981 1 065 1 133 1 328 1 399 1 392 1 552 1 916
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 232 2 605 3 020 3 099 3 031 3 008 3 087 3 265 3 145
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
3 512 3 379 3 476 3 132 3 011 2 840 2 900 2 909 3 010
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,7 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,8 %, 15 à 29 ans = 17,4 %, 30 à 44 ans = 21,4 %, 45 à 59 ans = 21,2 %, plus de 60 ans = 18,2 %) ;
  • 51,7 % de femmes (0 à 14 ans = 18,3 %, 15 à 29 ans = 15,4 %, 30 à 44 ans = 19,8 %, 45 à 59 ans = 19,7 %, plus de 60 ans = 26,8 %).
Pyramide des âges à Burbure en 2007 en pourcentage[3]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
6,4 
75 à 89 ans
11,6 
11,5 
60 à 74 ans
14,4 
21,2 
45 à 59 ans
19,7 
21,4 
30 à 44 ans
19,8 
17,4 
15 à 29 ans
15,4 
21,8 
0 à 14 ans
18,3 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Burbure

Les armes de Burbure blasonnent ainsi :

De sable à la croix ancrée d’argent chargé en cœur d’un écusson de gueules au moulin à vent d’or posé sur un tertre du même mouvant de la pointe, au chef cousu de gueules chargé d’un pic et d’une hache de mineur aussi d’argent passés en sautoir à la lampe du même allumée de gueules brochant sur les outils .

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Monument aux morts[5].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]