Landrethun-lès-Ardres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Landrethun-lès-Ardres
La mairie.
La mairie.
Blason de Landrethun-lès-Ardres
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Canton Ardres
Intercommunalité Communauté de communes des Trois Pays
Maire
Mandat
Gabriel Berly
2014-2020
Code postal 62610
Code commune 62488
Démographie
Population
municipale
708 hab. (2011)
Densité 124 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 49′ 32″ N 1° 57′ 38″ E / 50.8255555556, 1.96055555556 ()50° 49′ 32″ Nord 1° 57′ 38″ Est / 50.8255555556, 1.96055555556 ()  
Altitude Min. 34 m – Max. 171 m
Superficie 5,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Landrethun-lès-Ardres

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Landrethun-lès-Ardres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Landrethun-lès-Ardres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Landrethun-lès-Ardres
Liens
Site web landrethun-lez-ardres.fr

Landrethun-lès-Ardres est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Panneau d'entrée de la commune.

Situation, accès et transports[modifier | modifier le code]

La commune se situe en limite de la Flandre Maritime au nord, et des collines de l'Artois au sud, entre les pôles secondaires de Licques, Guînes et Ardres4 km). Calais se trouve à 21 kilomètres, Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer à 32 km[1].

Topographie et géologie[modifier | modifier le code]

Le sol est majoritairement composé de craie ; on trouve au nord des bandes de limons et d'argile.

La topographie varie de 34 mètres, au lieu dit Le Fresne au nord, à 171 mètres au sud, au niveau d'une excroissance de la limite communale qui touche le coteau de Licques. Le village se situe autour de 50 mètres d'altitude[2].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La commune est dotée d'un PLU (Plan local d'urbanisme).

En 1999, elle comptait 197 résidences principales, réparties entre le village et plusieurs hameaux : Yeuse, West Yeuse, Le Val, Le Fresne, Le Bois, La Seille[1]. Un presbytère a été rénové en 2 logements locatifs.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Landrethun-lès-Ardres
Brêmes Louches
Rodelinghem Landrethun-lès-Ardres
Licques Clerques

Toponymie[modifier | modifier le code]

Landerten en flamand[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la guerre de Cent ans, lors du second traité de Londres dit traité de l'endenture, le 24 mars 1359, Jean II le Bon, roi de France, reconnait la souveraineté d'Edouard III, roi d'Angleterre, sur de nombreux territoires, dont celui de Wale faisant référence à Le Wal, territoire de la commune de Landrethun-lès-Ardres [4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Landrethun-lès-Ardres dans son canton et dans l'arrondissement de Saint-Omer
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1959 juin 1995 André Waguet    
juin 1995 2008 Hubert Larue    
mars 2008 en cours Gabriel Berly    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 708 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
488 457 508 489 530 548 545 553 544
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
559 538 541 192 518 561 558 569 549
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
520 578 533 529 522 508 545 569 508
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
451 414 399 469 568 599 671 692 708
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (13,4 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,3 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 25,4 %, 15 à 29 ans = 18 %, 30 à 44 ans = 22,8 %, 45 à 59 ans = 22,8 %, plus de 60 ans = 11 %) ;
  • 48,7 % de femmes (0 à 14 ans = 22,6 %, 15 à 29 ans = 16,9 %, 30 à 44 ans = 22,6 %, 45 à 59 ans = 22 %, plus de 60 ans = 16,1 %).
Pyramide des âges à Landrethun-lès-Ardres en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,6 
3,1 
75 à 89 ans
4,5 
7,9 
60 à 74 ans
11,0 
22,8 
45 à 59 ans
22,0 
22,8 
30 à 44 ans
22,6 
18,0 
15 à 29 ans
16,9 
25,4 
0 à 14 ans
22,6 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Économie[modifier | modifier le code]

Aucun commerce ne se trouve sur la commune. L'activité agricole reste développée, avec plusieurs exploitants (élevage de vaches, cochons, poulailler...).

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement, sport et santé[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune est équipée d'une école de 4 classes et d'un terrain sportif.

Évènements[modifier | modifier le code]

  • bourse aux plantes.

Gestion de l'eau, de l'énergie et des déchets[modifier | modifier le code]

L'assainissement est individuel. Des bassins ont été créés pour gérer les eaux pluviales, suite à des inondations en 2000.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin date du XIXe siècle.
  • Une chapelle est présente au hameau d'Yeuse.
Chapelle d'Yeuse à Landrethun les Ardres

La chapelle d'Yeuse fut érigée en 1886 par Adolphe BELLANGER et sa famille. La chapelle a été consacrée en 1886 par l'abbé Georges BELLANGER. La chapelle a longtemps été un lieu de pèlerinage à la pentecôte.

  • La mairie a été rénovée dans les années 2000.
  • Un verger a été planté, ainsi que des haies, avec l'aide du Parc naturel régional.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Plan local d'urbanisme, agence Noyon, document arrêté en 2007
  2. Carte IGN
  3. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  4. Les grands traités de la guerre de Cent ans d'Eugène Conneau, Editions Picard, 1889, page 6. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k93734s/f17.image
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  7. « Évolution et structure de la population à Landrethun-lès-Ardres en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)
  9. Antoine Watbled, Candidature à la présidence de la République française, Bouchard-Huzard, Paris, 12 novembre 1848.