Climat du Nord-Pas-de-Calais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le climat du Nord-Pas-de-Calais est un climat océanique. Les amplitudes thermiques sont faibles, les hivers doux et les étés plutôt frais. La moyenne annuelle des températures est d'environ 10°C. Il existe des contrastes climatiques importants au sein de la région : le caractère océanique étant plus marqué sur les côtes que dans les terres et les reliefs étant les plus arrosés par les précipitations.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

De par sa position, le Nord-Pas-de-Calais est soumis à différentes influences climatiques : le temps est dit « variable » mais la mer protège souvent de tout excès climatique.

Le relief et la position du département par rapport aux grand flux différencient le climat d'un bout à l'autre de la région :

  • l'influence atlantique en flux d'ouest entraîne souvent le passage de perturbations et des ciels de traine typiques de la région.
  • l'influence des flux d'est peut provoquer des hivers froids sous un ciel bleu immaculé ou des étés ensoleillés.
  • les flux de sud apportent en été un air asséché par le survol de la France et l'intérieur de la région peut alors approcher les 35°C, comme lors de l'été 2003[1].

Le climat est de type océanique, en particulier près des côtes, où les amplitudes thermiques sont faibles, les hivers doux, les étés frais et les jours de gelée et de neige peu nombreux. En s'éloignant des côtes, le climat devient un peu plus continental, moins venté, avec des écarts de température plus marqués et des jours de gelée et de neige plus nombreux. Si la moyenne annuelle des températures est d'environ 10°C dans toute la région, à Boulogne-sur-Mer par exemple, les températures minimales en hiver sont en moyenne 2°C au-dessus de celles de Lille alors que les températures maximales en été sont en moyenne 2°C en dessous. De plus, on peut observer également des disparités climatiques entre les villes du littoral dues à l'orientation de la mer et donc des vents dominants (ouest entre la frontière picarde et les Deux Caps, nord entre les Deux Caps et la frontière belge). La nébulosité, qui contrairement à l’opinion générale n’est pas si fréquente, est limitée par des vents toujours actifs[2].

Les zones les plus arrosées sont les zones de reliefs, surtout si elles sont boisées. L'ouest est exposé aux vents marins dominant de sud-ouest : le Haut Pays d'Artois est par exemple la zone la plus arrosée du département[3], avec 1 000 mm/an. Au centre du département, les collines de l'Artois reçoivent environ 800 mm/an. Ce cumul tombe à 600 mm/an sur le versant sud-est, protégé des vents dominants, avec une moyenne des températures maximales estivales légèrement supérieure à 23°C [4]. On observe donc un contraste dans les précipitations, avec des zones de relief à l'ouest relativement arrosées alors que certaines régions de plaines sont assez sèches.

Réseaux des stations météorologiques[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation des villes dans la région.
Données climatiques de quelques villes du Nord-Pas-de-Calais :
  Température
en hiver
(en °C)
Température
en été
(en °C)
Record absolu
de températures
(en °C)
Précipitations
par an
(en mm)
Ensoleillement
par an
(en heures)
Nombre de
jours de :
Réf.
Min. Max. Min. Max. Min. Max.
Lille 1,5 6,9 12,3 21,8 -19,5 36,6 723,1 1617 19 19 69 63 [5],[6],[7]
Cambrai 0,6 6,3 11,6 21,5 -19,8 38,2 642,0 21 15 71 65 [8],[9]
Dunkerque 2,6 7,1 13,8 19,4 -18,0 38,3 675,7 11 11 34 101 [10],[11],[12],[9]
Boulogne-sur-Mer 3,7 7,8 14,2 19,7 -13,6 34,8 595,8 1650 12 12 43 119 [13],[14]

Données[modifier | modifier le code]

Lille-Lesquin[modifier | modifier le code]

Lille, 1981 - 2010 sauf soleil 1991 - 2010, record depuis 1945
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,2 1,3 3,6 5,4 9 11,7 13,8 13,6 11,2 8,1 4,5 1,9 7,2
Température minimale moyenne la plus basse (°C)
année du record
−7,4
1963
−9,1
1956
−0,8
1955
2,4
1956
5,9
1968
8,3
1949
10,6
1966
10,2
1956
7,5
1952
4,4
1964
0,5
1985
−2,8
1963
4,6
1963
Température minimale moyenne la plus haute (°C)
année du record
5,3
2007
5
1990
6,2
1981
8,3
2011
11,9
2008
13,8
2003
16,9
2006
16,2
1997
14,3
2006
11,7
2001
8,5
1994
5,2
1988
8,2
2000
Température moyenne (°C) 3,7 4,1 7,1 9,8 13,5 16,2 18,6 18,5 15,5 11,7 7,2 4,2 10,9
Température maximale moyenne (°C) 6 6,9 10,6 14,1 17,9 20,7 23,3 23,3 19,7 15,2 9,8 6,4 14,5
Température maximale moyenne la plus basse (°C)
année du record
−2,2
1963
−1,2
1956
6,4
2013
10
1970
14
1984
16,8
1956
18,7
1965
19,1
1956
16,6
1952
10,2
1974
5,6
1993
1,3
1950
11,9
1963
Température maximale moyenne la plus haute (°C)
année du record
9,7
2007
11,8
1990
14,2
2014
20,1
2007
21,4
2008
25
1976
28,2
2006
27,9
1947
23,6
2006
18,4
2005
13,1
1994
9,7
1974
16
2011
Record de froid (°C)
date du record
−19,5
14/1/1982
−17,8
21/2/1956
−4,7
9/4/1968
−2,3
3/5/1967
0
2/6/1962
3,4
5/7/1964
3,9
31/8/1956
1,2
23/9/1979
−4,4
28/10/1950
−7,8
24/11/1998
−17,3
29/12/1964
−19,5
14/1/1982
Température maximale la plus basse (°C)
date du record
−11,3
16/1/1985
−10,2
1/2/1956
−4
6/3/1971
0,5
12/4/1986
7,2
16/5/1996
10,4
15/6/1971
12,6
10/7/1980
13,2
29/8/1996
10
29/9/1974
3
31/10/1985
−3,2
30/11/1989
−9,2
31/12/1978
−11,3
16/1/1985
Température minimale la plus haute (°C)
date du record
11,7
19/1/2008
11,7
5/2/2004
12,7
27/3/2006
15
28/4/2007
18
28/5/2005
22
28/6/2011
21,2
5/7/1976
22,4
9/8/2004
19,9
14/9/2006
17,2
3/10/1985
14,5
4/11/2010
11,9
21/12/1989
22,4
9/8/2004
Record de chaleur (°C)
date du record
15,2
18/1/2007
18,9
28/2/1960
22,7
29/3/1968
27,9
15/4/2007
31,7
27/5/2005
34,8
28/6/1947
36,1
9/7/1959
36,6
10/8/2003
33,8
5/9/1949
27,8
1/10/2011
20,1
12/11/1995
15,9
7/12/2000
36,6
10/8/2003
Nombre de jours avec température minimale ≤ −10 °C 0,9 0,2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0,1 1,3
Nombre de jours avec température minimale ≤ –5 °C 2,8 2,2 0,2 0 0 0 0 0 0 0 0,4 1,7 7,3
Nombre de jours avec gel 10,9 10,1 5,2 1,7 0 0 0 0 0 0,7 4,4 9,9 42,9
Nombre de jours avec température maximale ≤ 0 °C 2,7 1,6 0,2 0 0 0 0 0 0 0 0,4 1,8 6,7
Nombre de jours avec température maximale ≥ 25 °C 0 0 0 0,3 2,7 5,2 10,4 9,1 2,7 0,1 0 0 30,6
Nombre de jours avec température maximale ≥ 30 °C 0 0 0 0 0,1 0,6 2,3 2,2 0,1 0 0 0 5,3
Nombre de jours avec température maximale ≥ 35 °C 0 0 0 0 0 0 0 0,2 0 0 0 0 0,2
Ensoleillement (h) 62 80,5 118,3 171,9 196,6 202,1 216,4 204,2 148,5 114 66 48 1 628,7
Ensoleillement la plus basse (h)
année du record
42,3
2011
22,6
2006
52,6
2001
88,1
1998
106,7
1996
108,3
2007
120,9
2000
108,3
2006
94,2
2001
63,9
1998
27,2
2010
29,9
1993
1 395,1
2000
Ensoleillement la plus haute (h)
année du record
94,8
1991
146
2008
205,7
2014
189,1
2007
290,8
1992
270,7
1994
321
2006
266,8
1995
223,9
1997
154,4
1997
82,7
1995
90,5
2013
1 892
2003
Nombre de jours sans ensoleillement 12,2 7,8 5,1 2,3 2,8 2,1 1,4 1,1 2,3 5,5 9,4 14,9 67
Nombre de jours avec ensoleillement ≥ 1 h 14,4 16,1 20,7 25,2 25,8 25,3 27,1 28,3 24,2 21,8 15,3 11,9 256,2
Nombre de jours avec ensoleillement ≥ 5 h 5,5 7,5 11,3 16,1 17,5 17,8 19,6 19,3 13,9 10,7 5,8 3,8 148,6
Nombre de jours avec rafales ≥ 57,6 km/h 10 6,8 8,1 5,1 3,5 2,6 2,9 2,4 3,7 6 6,1 7,4 64,6
Nombre de jours avec rafales ≥ 100,8 km/h 0,8 0,6 0,5 0,2 0 0 0,1 0 0 0,4 0,4 0,4 3,4
Pression atmosphérique au niveau de la mer (hPa) 1 012,4 1 009,2 1 016,3 1 016,4 1 017,4 1 016,6 1 015,1 1 015,6 1 018,2 1 015,5 1 005,9 1 010,4 1 014,2
Précipitations (mm) 60,3 47,4 58,3 50,7 64 64,6 68,4 62,5 61,6 65,9 70 67,7 741,4
Précipitations les plus basses (mm)
année du record
2,6
1997
1,9
1959
1,8
1993
0
2007
11,4
1990
3,9
1976
12,4
1945
6,6
1991
3,1
1959
4,1
1969
17,3
2011
9,9
1963
416,1
1959
Précipitations les plus hautes (mm)
année du record
122,3
1952
95
1957
112,6
2001
113,4
2012
165,8
2006
124,6
1987
180,4
1968
138,4
2006
161
2001
166,1
1974
139,4
1977
163,4
1999
898,5
1974
Nombre de jours avec précipitations 16,9 13,7 15,6 13,9 14,8 13,6 13,6 13,2 15,2 17,2 17,7 16,5 181,9
dont nombre de jours avec précipitations ≥ 1 mm 11,7 9,6 11,4 10,1 10,6 10 9,8 9,2 10,1 11 12,6 11,3 127,3
dont nombre de jours avec précipitations ≥ 5 mm 4,5 3,7 4,4 3,5 4,6 4,5 4,3 4 4,2 5,2 5 4,9 52,8
dont nombre de jours avec précipitations ≥ 10 mm 1,4 0,7 1,2 1,1 1,7 2 2,2 1,8 1,8 1,8 1,9 1,9 19,5
Nombre de jours avec neige 4,9 4,4 2,7 1,2 0,1 0 0 0 0 0 1,4 3 17,7
Nombre de jours avec grêle 0,3 0,4 0,8 0,9 0,3 0,4 0,1 0,2 0 0,1 0,2 0,3 4
Nombre de jours d'orage 0,2 0,2 0,5 1,4 3,3 3,4 3,5 3 1,8 0,8 0,5 0,3 18,7
Nombre de jours avec brouillard 6,8 6 4,9 3,2 3,1 2,7 3 4 5,7 6,6 7,6 8,1 61,7
Relevé pluviométrique en 2009 (mm) 63 53 54,4 45,6 65,8 49,8 75,4 27,4 25,8 46,8 122,4 66,5 695,9
Relevé pluviométrique en 2010 (mm) 40,2 58,8 24,6 25,6 51,5 29 66,8 131,6 75,1 82,3 106,1 35,7 727,3
Relevé pluviométrique en 2011 (mm) 44,8 41,1 11,4 17,8 15,1 49,3 73,6 116,2 58,3 36 17,3 155,7 636,6
Relevé pluviométrique en 2012 (mm) 49,9 16,3 66,4 113,4 41,6 101,7 127,5 38,5 20,6 142,6 51,4 128 897,9
Source : Exemple « données climatiques », sur Météo climat bzh dyndns.org (consulté le 11 mai 2014)
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
6
1,2
60,3
 
 
 
6,9
1,3
47,4
 
 
 
10,6
3,6
58,3
 
 
 
14,1
5,4
50,7
 
 
 
17,9
9
64
 
 
 
20,7
11,7
64,6
 
 
 
23,3
13,8
68,4
 
 
 
23,3
13,6
62,5
 
 
 
19,7
11,2
61,6
 
 
 
15,2
8,1
65,9
 
 
 
9,8
4,5
70
 
 
 
6,4
1,9
67,7
Moyennes : • Temp. maxi et mini °CPrécipitation mm

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour la période historique récente[Laquelle ?], on[Qui ?] peut citer

  • 1967 ; en juin, une tornade EF5 ravage Pommereuil et quelques communes du Nord (7 morts, un millier de sans abris et des dégâts matériels extrêmes[15]). Ce serait la seconde plus grosse tornade de France après celle du 3 juin 1902 (3 km de diamètre à Javaugues), elle s'est inscrite dans une vague de tornades qui en 3 jours se sont étendues à la Belgique et aux Pays-Bas qui sont alors touchés par deux trombes estimées ultérieurement à F4 et des F3
  • 2008 : le 3 aout, la tornade en Val-de-Sambre d'une largueur oscillant de 100 à 200 m traverse Hautmont (Département du Nord) en faisant 3 morts, 18 blessés et en détruisant près de 1 000 habitations. Selon Météo-France, elle c'est au moins une tornade de catégorie EF3 sur l'échelle de Fujita améliorée[16]. Une étude non officielle parle même de EF4[17].
  • 2013 : le 20 octobre, une tornade EF1-2 survenue a Bailleul qui fit 2 blessés et des degats materiels

Prospectives[modifier | modifier le code]

Pour lutter contre le changement climatique et mieux s'y adapter, un observatoire régional de l'impact du changement climatique sur les écosystèmes forestiers a été mis en place dans les années 2000, piloté par le centre régional de la propriété forestière (CRPF). Et il existe un Observatoire régional du climat qui publie à partir de 2012 des données régionales[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de meteo59-62
  2. Atlas des paysages de la région Nord-Pas-de-Calais, Direction régionale de l'environnement.
  3. (fr) « Pluviométrie en Pas de Calais 62 », sur www.une-eau-pure.com (consulté en 27 octobre2010)
  4. Données climatiques Météo-France
  5. « Lille-Nord », sur www.linternaute.com, L'encyclopédie des villes de France (consulté le 3 novembre 2009)
  6. Météo France, « Fiche climatologique de Lille-Lesquin », sur www.meteo.education.fr,‎ 2004 (consulté le 1er novembre 2009)
  7. « Lille Lesquin », sur france.meteofrance.com, Météo France (consulté le 16 octobre 2009)
  8. Infoclimat Cambrai-Épinoy, consulté le 30 mars 2013
  9. a et b « Climat du Nord-Pas-de-Calais », sur http://www.meteo59-62.com/, Météo 59-62 (consulté le 30 mars 2013)
  10. « Dunkerque en chiffres (site officiel) », sur http://www.ville-dunkerque.fr/ (consulté le 30 mars 2013)
  11. « Climat de Dunkerque », sur http://www.linternaute.com, Site de l'internaute (consulté le 30 mars 2013)
  12. [PDF] « Météo France : records de chaleur », sur http://france.meteofrance.com/ (consulté le 30 mars 2013)
  13. Données climatologiques - Boulogne sur Météociel
  14. (fr) Karine Durand, « Les villes littorales les plus ensoleillées de France », sur Le Figaro,‎ 26 juillet 2012 (consulté le 30 mars 2013)
  15. Jean Dessens et John T. Snow, « Les trombes en France », Lycos.fr,‎ 30 mars 1989 (consulté le 2012-01-07)
  16. « Section : Tornade dans le Nord le 3 août 2008 », Bilan de l'année 2008, Météo-France (consulté le 2009-07-24)
  17. Pierre Mahieu et Emmanuel Wesolek, « La tornade F4 du 3 août 2008 en Val de Sambre », Observatoire français des tornades et des orages violents – Association météorologique du Nord–Pas-de-Calais, Keraunos,‎ 2008 (consulté le 2009-04-11)[PDF]
  18. Observatoire Climat Nord-Pas-de-Calais, Chiffres et données de l’Observatoire Climat Nord-Pas-de-Calais - Octobre 2012 n°1 ; publication de l’Observatoire

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]