Ambricourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir D'Ambricourt.
Ambricourt
La mairie-école.
La mairie-école.
Blason de Ambricourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Fruges
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Fruges et environs
Maire
Mandat
André Nourry
2008-2014
Code postal 62310
Code commune 62026
Démographie
Population
municipale
137 hab. (2011)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 28′ 16″ N 2° 10′ 42″ E / 50.4711111111, 2.17833333333 ()50° 28′ 16″ Nord 2° 10′ 42″ Est / 50.4711111111, 2.17833333333 ()  
Altitude Min. 93 m – Max. 138 m
Superficie 3,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Ambricourt

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Ambricourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ambricourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ambricourt

Ambricourt est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Ambricourt
Verchin
Tramecourt Ambricourt Crépy
Maisoncelle Tilly-Capelle

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune accueille avec l'AFIP Nord-Pas-de-Calais et un collectif d'associations dans un ancien corps de ferme (600 m2, jouxtant 4 hectares de terres agricoles cultivées en bio), un projet intitulé Germoir ; lieu permettant à des porteurs de projets d'agriculture biologique de tester leurs projets[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ambrecourt (1276), Ambricourt (1793).
Ces noms de localités se terminant par -court sont le plus souvent des hameaux ou de petits villages. L'appellatif toponymique -court (français moderne cour) est issu du gallo-roman CORTE qui signifie « domaine ». Cet appellatif est généralement précédé d'un nom de personne germanique. Ces formations toponymiques datent du Moyen Âge. Cette façon de nommer les lieux serait liée à l'apport germanique du VIe siècle[Note 1],[2]. Le premier élément Ambri- s'explique par un nom de personne germanique nommé Ambric[3]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Ambricourt dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours André Nourry    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 137 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
230 228 230 234 214 210 212 215 216
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
219 210 204 212 224 215 219 197 222
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
197 183 184 185 189 182 183 161 166
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
163 183 158 147 111 102 110 112 131
2011 - - - - - - - -
137 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (28,2 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,9 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,4 %, 15 à 29 ans = 16,1 %, 30 à 44 ans = 16,1 %, 45 à 59 ans = 21,4 %, plus de 60 ans = 25 %) ;
  • 49,1 % de femmes (0 à 14 ans = 24,1 %, 15 à 29 ans = 13 %, 30 à 44 ans = 18,5 %, 45 à 59 ans = 13 %, plus de 60 ans = 31,5 %).
Pyramide des âges à Ambricourt en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
12,5 
75 à 89 ans
22,2 
12,5 
60 à 74 ans
9,3 
21,4 
45 à 59 ans
13,0 
16,1 
30 à 44 ans
18,5 
16,1 
15 à 29 ans
13,0 
21,4 
0 à 14 ans
24,1 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Tramecourt, monument historique, figure en partie sur le territoire de la commune.
  • L'église Sainte-Marguerite.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Ambricourt

Les armes d'Ambricourt se blasonnent ainsi : Parti : au 1) de gueules aux trois croissants d’or, au 2) d’argent aux trois sansonnets de sable, becqués et membrés de gueules.[7].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Proposition émise en 1976, par Maurice Lebègue, professeur de Français à l'Ecole Normale d'Amiens, suite à un travail réalisé sur l'origine des noms des communes de la Somme.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Germoir, pépinière d'activités agricoles bio et rurales à Ambricourt (62) au cœur des Sept Vallées (consulté 2009 12 14)
  2. Jacques Chaurand et Maurice Lebègue, Noms de lieux de Picardie, éditions Bonneton, 232 p., novembre 2000, p. 71 à p. 80, (ISBN 978-2-862-53265-3)
  3. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. « Évolution et structure de la population à Ambricourt en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  6. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  7. Banque du Blason