Clairmarais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Quartier Clairmarais - Charles Arnould
Clairmarais
Ferme de l'abbaye.
Ferme de l'abbaye.
Blason de Clairmarais
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Canton Saint-Omer-Nord
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Saint-Omer
Maire
Mandat
Damien Morel
2014-2020
Code postal 62500
Code commune 62225
Démographie
Gentilé Clairmaraisiens
Population
municipale
621 hab. (2011)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 46′ 27″ N 2° 18′ 03″ E / 50.7741666667, 2.30083333333 ()50° 46′ 27″ Nord 2° 18′ 03″ Est / 50.7741666667, 2.30083333333 ()  
Altitude Min. 1 m – Max. 34 m
Superficie 18,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Clairmarais

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Clairmarais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Clairmarais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Clairmarais

Clairmarais (en néerlandais : Klaarmares, en flamand occidental: Klommeres[1], Claeremeersch) est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Ses habitants sont appelés les Clairmaraisiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le bassin de l'Aa (fleuve) en grande partie sur le marais audomarois sur la Méridienne Verte à la frontière de la Flandre et de l’Artois, du Nord et du Pas-de-Calais.

Clairmarais est encadrée par les communes de Saint-Omer, Arques, Renescure, Bavinchove, Zuytpeene, Noordpeene et Nieurlet.

Lors de la dernière invasion marine, à l'époque de Charlemagne vers l'an 800, Saint-Omer était un petit port, et Clairmarais était presque au bord de la mer.

Clairmarais se situe dans l'agglomération de Saint-Omer, mais son occupation des sols est essentiellement agricole et naturelle (forêt de chênes sur sol argileux et zone humide). L'urbanisation est concentrée autour d'un bourg et le long de certaines voies.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Clairmarais
Nieurlet Noordpeene Zuytpeene
Saint-Omer Clairmarais Bavinchove
Arques Renescure

Histoire[modifier | modifier le code]

Abbaye de Clairmarais[modifier | modifier le code]

Clairmarais est née au XIIe siècle.

Elle doit son origine à la célèbre abbaye cistercienne fondée par Bernard de Clairvaux (saint Bernard) en 1140.

On lui donna le nom de Claromarisco, Clarus Mariscus, Clermarez du fait des immenses marais et des nombreuses rivières qui l’environnaient.

Clairmarais est devenue commune à part entière en 1790 alors que l’abbaye allait être détruite et vendue comme bien national à la Révolution.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Clairmarais

Les armes de Clairmarais blasonnent ainsi :

d’or aux deux crosses affrontées de gueules passées en sautoir, cantonnées en chef d’une patte de loup de sable posée en pal et en pointe d’une couleuvre du même tortillée en pal, à la fasce d’azur brochant sur le tout.

Le blason du village est le premier de l'abbaye. Les crosses rappellent que ce blason est celui d’une abbaye, le loup et la couleuvre, les animaux vivants dans la forêt et les marécages.

Ce blason est entouré d’une devise :

VIVAT CLARUS MARISCUS
SECUS DECURSUS AQUARUM
Que Vive Clairmarais
au bord du flux des eaux

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Clairmarais dans son canton et dans l'arrondissement de Saint-Omer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 2008 Nicole Heneman    
mars 2008 en cours Damien Morel    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 621 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
206 198 237 235 230 260 301 318 306
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
272 319 370 375 476 551 486 489 468
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
526 480 424 459 380 382 447 395 483
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
397 410 480 598 687 689 674 656 631
2011 - - - - - - - -
621 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004.)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (24,1 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,9 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 14,8 %, 15 à 29 ans = 17,1 %, 30 à 44 ans = 23,5 %, 45 à 59 ans = 20,3 %, plus de 60 ans = 24,2 %) ;
  • 50,9 % de femmes (0 à 14 ans = 17,4 %, 15 à 29 ans = 16,8 %, 30 à 44 ans = 18,4 %, 45 à 59 ans = 23,4 %, plus de 60 ans = 24 %).
Pyramide des âges à Clairmarais en 2007 en pourcentage[3]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,6 
4,5 
75 à 89 ans
5,0 
19,7 
60 à 74 ans
18,4 
20,3 
45 à 59 ans
23,4 
23,5 
30 à 44 ans
18,4 
17,1 
15 à 29 ans
16,8 
14,8 
0 à 14 ans
17,4 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Activités économiques[modifier | modifier le code]

  • Clairmarais est une commune essentiellement agricole, les maraîchers y cultivent notamment le chou-fleur.
  • Le tourisme est également une activité en plein essor, avec deux campings, un gite, des cafés - restaurant, un centre de thalassothérapie, la grange nature à proximité de la réserve naturelle, un embarcadère nautique et un centre équestre.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

École en programmation. Collèges et lycées sur Saint-Omer.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Dans la réserve naturelle du Romelaëre.
La grotte.

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Ruines de l'abbaye.
  • Ancienne abbaye cistercienne Ruines de l'abbaye : inscription par arrêté du 2 décembre 1946 ; Ferme comprenant : 1. vestiges en partie médiévaux de l'entrée de l'abbaye avec la porterie et les bâtiments des étrangers (dont la chapelle) ; 2. ferme proprement dite avec le portail d' entrée, le logis (accolé aux bâtiments des étrangers) et sa tourelle d' escalier (datée 1680) , les bâtiments agricoles (granges, étables, écuries, porcheries, maréchalerie, etc. . . ) ; 3. le pigeonnier (cad. D 108, 110, 323, 326) : inscription par arrêté du 3 juillet 1987
  • Ferme cistercienne de la Cloquette Façades et toitures du petit pavillon XVIIIe siècle (cad. B 193) : inscription par arrêté du 27 juin 1991

Renseignements issus de : Bases de données Ministère de la culture

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Site de la commune

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Évolution et structure de la population à Clairmarais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 13 août 2010)
  4. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 13 août 2010)
  5. JO ; Décret n° 2008-220 du 5 mars 2008 portant création de la réserve naturelle nationale « des étangs du Romelaëre » (Nord et Pas-de-Calais)