Audinghen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Audinghen
La mairie-école.
La mairie-école.
Blason de Audinghen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Canton Marquise
Intercommunalité Communauté de communes de la Terre des Deux Caps
Maire
Mandat
Marc Sarpaux
2014-2020
Code postal 62179
Code commune 62054
Démographie
Population
municipale
593 hab. (2011)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 51′ 09″ N 1° 36′ 50″ E / 50.8525, 1.6138888888950° 51′ 09″ Nord 1° 36′ 50″ Est / 50.8525, 1.61388888889  
Altitude Min. 0 m – Max. 123 m
Superficie 13,09 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Audinghen

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Audinghen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Audinghen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Audinghen

Audinghen est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune d'Audinghen, qui comporte le cap Gris-Nez, est le territoire français le plus proche de l'Angleterre.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Audinghen
(Manche) Tardinghen
Audinghen
Audresselles Bazinghen

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La commune comptait 520 logements en 2008, dont 260 logements secondaires ou occasionnels et 33 vacants. Les résidences principales, au nombre de 227 à cette date, ne représentaient donc pas la majorité des logements[1]! Parmi elles, la part des logements sociaux est en baisse dans les années 2000, passant de 21 % en 1999 (43 logements) à 14,9 % en 2008[1](34 logements).

Un SCOT paysager a été approuvé en 2010 à l'échelle de l'intercommunalité ; un PLU est en cours pour le même territoire.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Audinghen: 1793: Audinghen. Oudingem en flamand.
  • Framezelle: Flamerzele en flamand.

Histoire[modifier | modifier le code]

Nommé Odingehem par les Saxons qui y implantèrent un sanctuaire dédié au dieu germanique Odin[Informations douteuses], Audinghen, village martyr, a été reconstruit plusieurs fois après avoir été complètement détruit et notamment :

  • en 1543 ou 1544, selon les interprétations, par un parti de soudards du roi d'Angleterre, qui brûlèrent la population du village à l'intérieur de l'église ;
  • quatre siècles plus tard, en 1943, toujours par les Anglais, qui bombardèrent et rasèrent totalement le bourg, alors occupé par l'armée allemande.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Audinghen dans son canton et dans l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
 ?? 2001 Marcel Caron    
mars 2001 2008 Paul Calais    
mars 2008[2] en cours
(au 16 novembre 2014)
Marc Sarpaux   Responsable département exploitation
au port de Calais
Réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 593 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
769 659 792 754 895 853 807 790 802
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
765 738 722 681 665 654 637 649 652
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
624 600 556 500 527 519 503 149 431
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
505 457 461 468 503 548 554 576 584
2011 - - - - - - - -
593 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004.)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,9 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,9 %, 15 à 29 ans = 19,4 %, 30 à 44 ans = 21 %, 45 à 59 ans = 18,1 %, plus de 60 ans = 17,4 %) ;
  • 47,1 % de femmes (0 à 14 ans = 15,6 %, 15 à 29 ans = 18,5 %, 30 à 44 ans = 23,6 %, 45 à 59 ans = 20,4 %, plus de 60 ans = 21,8 %).
Pyramide des âges à Audinghen en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,7 
5,8 
75 à 89 ans
7,3 
11,3 
60 à 74 ans
13,8 
18,1 
45 à 59 ans
20,4 
21,0 
30 à 44 ans
23,6 
19,4 
15 à 29 ans
18,5 
23,9 
0 à 14 ans
15,6 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Audinghen

Les armes d'Audinghen se blasonnent ainsi :

Parti d’argent et d’or à la croix ancrée de gueules chargée d’une tour ouvert d’argent maçonnée de sable, brochant sur le parti, au chef d’azur chargé de trois lionceaux d’or[7].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
L'abri du douanier.
  • La batterie Todt composée de quatre bunkers du mur de l'Atlantique, équipés de canons de 380 mm pouvant atteindre l'Angleterre, dont l'un est reconverti en musée de la Seconde Guerre mondiale (voir lien dans la liste de liens externes ci-dessous), avec pour pièce maîtresse un imposant canon de marine Krupp K5, unique en Europe.
  • L'église Saint-Pierre et le clocher du bourg reconstruits après la Seconde Guerre mondiale, en 1960, par l'architecte Alexandre Colladant, inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 2006[8].
  • Les ruines du fort de Blaquetz (ou Black-Nose) construit par Henri VIII (XVIe siècle), dont une partie est tombée dans la mer.
  • Le Phare du cap Gris-Nez.
  • La guérite du perroquet de falaise (XIXe siècle).
  • La butte médiévale.

Cultes[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [http://www.recensement.insee.fr/chiffresCles.action?zoneSearchField=&codeZone=62056-COM&idTheme=6&rechercher=Rechercher Logement à Audresselles, Insee 2008, consulté le 16 août 2011.
  2. Emmanuelle Dupeux, « Audinghen : Marc Sarpaux se représente avec « Audinghen demain » : Maire de la commune depuis 6 ans, Marc Sarpaux, 60 ans, responsable département exploitation au port de Calais, briguera à nouveau les suffrages des électeurs le 23 mars avec sa liste « Audinghen demain ». », La Voix du Nord,‎ 13 mars 2014 (lire en ligne).
  3. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ 3 juillet 2014 (consulté le 16 novembre 2014)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. « Évolution et structure de la population à Audinghen en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  6. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  7. Banque du Blason
  8. « Notice no PA62000064 », base Mérimée, ministère français de la Culture