Biefvillers-lès-Bapaume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Biefvillers-lès-Bapaume
L'église Saint-Vaast.
L'église Saint-Vaast.
Blason de Biefvillers-lès-Bapaume
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Bapaume
Intercommunalité Communauté de communes du Sud Artois
Maire
Mandat
Véronique Thiébaut
2014-2020
Code postal 62450
Code commune 62129
Démographie
Gentilé Biefvillerois
Population
municipale
105 hab. (2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 06′ 57″ N 2° 49′ 28″ E / 50.1158333333, 2.8244444444450° 06′ 57″ Nord 2° 49′ 28″ Est / 50.1158333333, 2.82444444444  
Altitude Min. 102 m – Max. 128 m
Superficie 4,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Biefvillers-lès-Bapaume

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Biefvillers-lès-Bapaume

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Biefvillers-lès-Bapaume

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Biefvillers-lès-Bapaume

Biefvillers-lès-Bapaume est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais (62) en région Nord-Pas-de-Calais.

Ses habitants sont appelés les Biefvillerois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Biefvillers-lès-Bapaume
Bihucourt Béhagnies Sapignies
Biefvillers-lès-Bapaume Favreuil

Bapaume

Grévillers Avesnes-lès-Bapaume

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La bataille de Biefvillers[modifier | modifier le code]

Connue également sous le nom de la Bataille de Bapaume (1871) durant la guerre franco-prussienne de 1870-71. Cette bataille fut livrée les 2 et 3 janvier 1871, durant la guerre franco-prussienne de 1870-71 aux territoires de Biefvillers-lès-Bapaume et de Bapaume. Le général Faidherbe à la tête de l'Armée du Nord arrêta les Prussiens. Il faisait un temps épouvantable.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Biefvillers-lès-Bapaume dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  2001[1] Xavier Boisleux    
mars 2001 en cours
(au 23 novembre 2014)
Véronique Thiébaut PS Consultante
Conseillère générale (mai 2014 → )
Vice-présidente de la CC Sud-Artois (2014 → )
Réélue pour le mandat 2014-2020[2],[3],[4]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 105 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
206 184 186 204 225 254 276 242 233
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
226 221 232 216 241 226 218 178 179
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
170 153 160 224 137 141 144 119 128
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
110 113 88 90 86 82 98 102 105
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (21,6 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,4 %, 15 à 29 ans = 14,3 %, 30 à 44 ans = 24,5 %, 45 à 59 ans = 22,4 %, plus de 60 ans = 20,4 %) ;
  • 52 % de femmes (0 à 14 ans = 13,2 %, 15 à 29 ans = 24,5 %, 30 à 44 ans = 22,6 %, 45 à 59 ans = 17 %, plus de 60 ans = 22,7 %).
Pyramide des âges à Biefvillers-lès-Bapaume en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
4,1 
75 à 89 ans
5,7 
16,3 
60 à 74 ans
17,0 
22,4 
45 à 59 ans
17,0 
24,5 
30 à 44 ans
22,6 
14,3 
15 à 29 ans
24,5 
18,4 
0 à 14 ans
13,2 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de  Biefvillers-lès-Bapaume

Les armes de Biefvillers-lès-Bapaume blasonnent ainsi :

écartelé au 1) et 4) d’azur au buste de saint quentin d’argent ayant les épaules percées chacune d’un clou du même au 2) et 3) d’or au chevron de gueules surmonté de trois étoiles de sable rangées en chef et soutenu d’un croissant du même.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Boucher, « Dossier parité : Biefvillers-les-Bapaume, un village au visage féminin ; Barastre et Osartis-Marquion, des conseils d’hommes », La Voix du Nord,‎ 9 mai 2014 (lire en ligne) :

    « Avant Xavier Boisleux, auquel j’ai succédé en 2001, sa mère était déjà maire, rapporte celle qui entame son troisième mandat. Il avait d’ailleurs deux ou trois femmes à ses côtés, ce qui est rare pour un village agricole. Mais chez nous, les femmes à la mairie, c’est habituel. »

    .
  2. « Biefvillers-les-Bapaume : troisième mandatpour Véronique Thiébaut », La Voix du Nord,‎ 9 avril 2014 (lire en ligne).
  3. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ 3 juillet 2014 (consulté le 23 novembre 2014)
  4. Jean Najda (CLP), « Biefvillers-lès-Bapaume (les projets des maires) : poursuite de l’amélioration du cadre de vie et aménagement de la mairie : Élue maire dès son entrée au conseil municipal, Véronique Thiébaut a entamé son troisième mandat avec une équipe féminisée : 7 femmes sur 11 conseillers. « Comme je l’ai toujours désiré, la liste se crée et s’engage autour de projet(s), ce qui permet aux électeurs de choisir en connaissance de cause. » », La Voix du Nord,‎ 16 octobre 2014 (lire en ligne).
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  7. « Évolution et structure de la population à Biefvillers-lès-Bapaume en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 août 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 août 2010)