Sabine Azéma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Azéma.

Sabine Azéma

Description de cette image, également commentée ci-après

Sabine Azéma en 1996.

Nom de naissance Sabine Florence Azéma
Surnom Sabine Azéma
Naissance 20 septembre 1949 (64 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de France Française
Profession Actrice, réalisatrice
Films notables La vie est un roman
Un dimanche à la campagne
L'Amour à mort
Mélo
La vie et rien d'autre
Vanille fraise
Smoking / No Smoking
Le bonheur est dans le pré
On connait la chanson
Tanguy

Sabine Florence Azéma, née le 20 septembre 1949 à Paris, est une actrice et une réalisatrice française de cinéma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un avocat, elle fait des études classiques. Après le baccalauréat, elle suit des cours de théâtre donnés par Jean Périmony, puis, à vingt ans, entre au Conservatoire, suivant les cours d'Antoine Vitez. Elle est également élève au cours Florent[1].

Distinguée au théâtre dans des rôles de jeune première espiègle, elle rencontre Claude Sainval, directeur de la Comédie des Champs-Élysées, qui lui confie son premier grand rôle dans La Valse des toréadors (1974), où elle interprète la fille du personnage joué par Louis de Funès, devant Jean Anouilh, l'auteur de la pièce. Grâce à ce rôle, les propositions deviennent plus nombreuses et elle fait ses débuts à la télévision en 1975, puis au cinéma en 1976 dans une comédie de Georges Lautner : On aura tout vu, aux côtés de Pierre Richard et Jean-Pierre Marielle.

Après une interprétation remarquée dans la Dentellière (1977) et quelques autres petits rôles, elle rencontre Alain Resnais qui va donner un tournant décisif à sa carrière. Il va lui confier un nombre exceptionnel de personnages à interpréter au long d'une collaboration qui s'étend sur plus de deux décennies : institutrice au tempérament passionné dans La vie est un roman en 1983 ; héroïne tragique dans le sombre L'Amour à mort en 1984 puis dans Mélo en 1987 ; six personnages très différents, du plus cultivé au plus fruste, du rire aux larmes, pour autant de compositions très accomplies, dans Smoking / No Smoking en 1993 ; la vive et énergique Odile dans le multi-césarisé On connaît la chanson en 1997 ; chantante, dans le film-opérette Pas sur la bouche en 2003 ; tantôt vertueuse tantôt vicieuse dans Cœurs en 2006 ; dentiste harcelée puis harceleuse dans Les Herbes folles en 2009.

C'est néanmoins Bertrand Tavernier qui la révèle au grand public en lui offrant le rôle d'Irène, fille aimante, extravertie mais absente, dans Un dimanche à la campagne en 1984. Ce rôle lui vaut le César de la meilleure actrice obtenu une nouvelle fois, deux ans plus tard, pour son interprétation de femme adultère et suicidaire dans Mélo de Resnais. En 1989, Tavernier lui offre à nouveau un rôle majeur dans La Vie et rien d'autre.

Symbole, à côté de sa collaboration avec Alain Resnais, d'une certaine cinéphilie, Sabine Azéma s'est aussi exprimée dans des films plus populaires où son sens de la comédie fait merveille : Le bonheur est dans le pré et Tanguy d'Étienne Chatiliez, Vanille fraise et Le Schpountz de Gérard Oury ou encore Le Voyage aux Pyrénées des frères Larrieu.

Vie Privée[modifier | modifier le code]

En premières noces, Sabine Azéma a épousé Michel Lengliney, auteur de théâtre, en 1973.

Amie du photographe Robert Doisneau (1912-1994), elle lui a consacré un film-hommage en 1992.

Elle épouse le réalisateur Alain Resnais en 1998, celui-ci décède le 1er mars 2014.

Sabine Azéma (au centre) lors de la présentation de Vous n'avez encore rien vu au festival de Cannes 2012 aux côtés de Pierre Arditi, Alain Resnais et Anne Consigny.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Sabine Azéma lors de la 23e cérémonie des César en 1998.

Box-office[modifier | modifier le code]

Films avec Sabine Azéma ayant attiré au moins un million de spectateurs en France.

Films Réalisateur Années France (entrées)
1 Le bonheur est dans le pré Étienne Chatiliez 1995 4 929 723
2 Tanguy Étienne Chatiliez 2001 4 234 197
3 On connaît la chanson Alain Resnais 1997 2 670 877
4 La Bûche Danièle Thompson 1999 1 623 563
5 La Vie et rien d'autre Bertrand Tavernier 1989 1 507 708
6 La Fille du puisatier Daniel Auteuil 2011 1 334 610
7 Le Mystère de la chambre jaune Bruno Podalyès 2003 1 294 618
8 On aura tout vu Georges Lautner 1976 1 290 565
9 La Dentellière Claude Goretta 1977 1 125 216
10 Un dimanche à la campagne Bertrand Tavernier 1984 1 099 535

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Livre[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La liste de nos anciens les plus célèbres », coursflorent.fr.