Marquise (Pas-de-Calais)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marquise.
Marquise
L'église Saint-Martin et le monument aux morts.
L'église Saint-Martin et le monument aux morts.
Blason de Marquise
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Canton Marquise
Intercommunalité Communauté de communes de la Terre des Deux Caps
Maire
Mandat
Bernard Évrard (DVD)
2014-2020
Code postal 62250
Code commune 62560
Démographie
Gentilé Marquisiens
Population
municipale
5 158 hab. (2011)
Densité 383 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 48′ 55″ N 1° 42′ 15″ E / 50.8152777778, 1.70416666667 ()50° 48′ 55″ Nord 1° 42′ 15″ Est / 50.8152777778, 1.70416666667 ()  
Altitude Min. 1 m – Max. 67 m
Superficie 13,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Marquise

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Marquise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marquise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marquise
Liens
Site web http://www.ville-marquise.net/

Marquise est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Ses habitants sont appelés les Marquisiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune de Marquise est située dans le Boulonnais, au bord des marais de la Slack, à 12 km au nord de Boulogne-sur-Mer[1] et à environ 19 km de Calais[2], 100 km de Lille[3] et 220 km de Paris[4].

Il s'agit d'une commune arrière-littorale située à seulement 7,5 km de la Manche, au niveau du village d'Ambleteuse. Elle est également située à proximité des stations balnéaires de Wimereux et Wissant, et des caps Gris-Nez et Blanc-Nez, sites naturels classés, qui constituent les points du littoral français les plus proches de l'Angleterre.

Marquise fait partie de la communauté de communes de la Terre des Deux Caps qui regroupe 21 communes du nord du Boulonnais.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bazinghen Leulinghen-Bernes Ferques Rose des vents
Bazinghen N Rinxent
O    Marquise    E
S
Beuvrequen/Wimille Offrethun Wierre-Effroy

Accès et transports[modifier | modifier le code]

Marquise est située sur l'axe autoroutier Boulogne-sur-Mer - Calais (autoroute A16) qui la traverse du nord (vers Calais) au sud (vers Boulogne-sur-Mer).

Cette autoroute permet de rejoindre en 15 minutes la gare TGV de Calais-Fréthun, qui assure des liaisons avec Londres et Bruxelles en Eurostar ainsi qu'avec Lille et Paris en TGV. La commune abrite également la gare de Marquise - Rinxent, desservie par des TER Nord-Pas-de-Calais entre Boulogne et Calais.

Marquise est proche du Tunnel sous la Manche qui permet de se rendre en Grande-Bretagne en 35 minutes grâce à la navette d'Eurotunnel.

La commune est également desservie par les bus du réseau départemental Colvert (ligne 3 - Calais-Boulogne).

Topographie et géologie[modifier | modifier le code]

Le sous-sol de Marquise, riche en calcaire (oolithique, gris jaunâtre, solide, compact et tendre) et marbres du boulonnais, présente une géologie remarquable. Ces roches appartiennent à l'ensemble des carrières du boulonnais, datant du Carbonifère (terrain primaires). C'est la richesse du sous-sol de Marquise qui a rendu le bassin intercommunal renommé.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Marquise présente un réseau hydrographique développé. Le fleuve Slack coule au sud de la ville. À l'ouest de celle-ci, la Fosse coule vers l'ouest et rejoint la rivière de Bazinghen qui constitue la limite communale ouest, cette rivière étant un affluent de la Slack. Le Crembreux, qui coule depuis Rinxent à l'est, rejoint la Slack au sud de la ville, juste avant la confluence avec le Poché, dont les eaux proviennent du sud[5].

« Les prés entre deux rivières » sont une zone basse, inondable. La commune est reconnue en état de catastrophe naturelle suite aux inondations et coulées de boues du 1er au 3 novembre 2012[6].

Climat[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous indique les températures et les précipitations à Marquise. Le climat local est océanique, avec 44,3 mm de précipitations moyennes mensuelles, celles-ci étant légèrement plus importantes à l'automne. Les hivers sont doux, avec néanmoins des gelées et des périodes d'enneigement, et les étés frais.

Relevé météorologique de Marquise
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 3 3 5 6 9 12 14 15 13 10 6 4 8,3
Température maximale moyenne (°C) 6 6 9 12 15 17 20 21 18 15 10 7 13
Précipitations (mm) 52,1 34,5 30,8 39,3 34 33 41,4 33,8 46,3 62,1 69,1 56,1 532,5
Source : Fiche climatologique de Marquise par Météo-France[7]


Urbanisme[modifier | modifier le code]

La commune comptait 2 058 logements en 2008, dont 35 logements secondaires ou occasionnels et 97 vacants. Les résidences principales, au nombre de 1 926 à cette date, constituent la majorité des logements[8]. Parmi elles, la part des logements sociaux est en augmentation dans les années 2000, passant de 10,3 % en 1999 à 12,8 % en 2008[8](247 logements).

Un SCOT paysager a été approuvé en 2010 à l'échelle de l'intercommunalité ; un PLU est en cours pour le même territoire.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Situé au milieu de marais, le bourg a été qualifié de ce nom anglo-saxon (marches) qui, prononcé en dialecte picard, devient « marquise »[9].
Markijze/Markize en flamand[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1420, le mariage du roi d'Angleterre Henry V avec Catherine de France, fille du roi de France, Charles VI le fou, dans l'église de Leulinghen (à proximité de Marquise) ;

Vers 1662 se tient la révolte des Lustucru dans le Boulonnais, en réaction à de nouveaux impôts instaurés par Louis XIV. 250 cavaliers sont envoyés. À Marquise, la cave du curé est pillée. Puis le mouvement prend fin avec l'envoi de 363 personnes aux galères et la suppression de privilèges à la région[11].

Fin septembre et début octobre 2006, une opération réussie du peloton de gendarmerie local a fait parler de Marquise sur toutes les chaînes de télévision et de radio francophones grâce à la récupération à l'étranger d'un tableau de Maurice Boitel, volé quarante ans auparavant.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Marquise dans son canton et dans l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1858 - Dubos - Agriculteur
1945 1977 Louis Le Sénéchal SFIO puis PS Président du conseil général, député
1977 1995 Pierre Pollet PS  
1995 1998 Jean Lenglet RPR  
1998 2001 Bernard Deram RPR  
mars 2001 novembre 2011 [12] Martial Herbert PS Conseiller général, président de la communauté des communes
2011 2014 Jean-René Bracq PS  
Mars 2014 en cours Bernard Evrard UMP retraité

[13]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 5 158 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 567 1 359 1 388 1 630 2 037 2 060 2 108 2 548 2 709
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 284 3 925 4 380 4 017 4 359 4 333 3 930 3 511 3 211
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 308 3 560 3 517 3 815 3 693 3 818 3 903 3 975 4 327
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
4 802 4 991 4 953 4 731 4 453 4 580 5 007 5 067 5 158
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2004[15].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,7 %, 15 à 29 ans = 18 %, 30 à 44 ans = 23,2 %, 45 à 59 ans = 18,3 %, plus de 60 ans = 16,9 %) ;
  • 52 % de femmes (0 à 14 ans = 21,5 %, 15 à 29 ans = 17 %, 30 à 44 ans = 21,6 %, 45 à 59 ans = 17 %, plus de 60 ans = 22,8 %).
Pyramide des âges à Marquise en 2007 en pourcentage[16]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,6 
6,2 
75 à 89 ans
10,7 
10,5 
60 à 74 ans
11,5 
18,3 
45 à 59 ans
17,0 
23,2 
30 à 44 ans
21,6 
18,0 
15 à 29 ans
17,0 
23,7 
0 à 14 ans
21,5 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[17]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Économie[modifier | modifier le code]

  • La ville est tournée vers l'extraction du marbre, qui surgit des carrières situées principalement au nord de la ville.
  • À Réty se trouve une usine de fabrication de Chaux.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin
  • Hôtel de Ville
  • Château Mollack, de Ledquent, de la Liégette, Leducq, Desforges, d'Hardenthun
  • Le moulin Taverne
  • Les carrières de Marbre.
  • La gare de Marquise-Rinxent.
  • Le vieux tilleul de l'église : Cet arbre de plus de 600 ans a été classé remarquable et "Arbre historique de France" en 2012 [18]. Selon un historien local, « l'arbre date vraisemblablement de 1412. Cet arbre (...) repose sur un souterrain, découvert dans les années 50 par un puisatier »[19] La tradition veut que les croisés aient fait escale devant lui en revenant des croisades, de même que le pape benoît XIII [20] Il aurait été planté à l'occasion de la trêve de Leulinghen, signée entre les français et anglais. Endommagé par la tempête de 1978 alors que son feuillage couvrait plus de 500 mètres carrés, il a été élagué et son tronc creux a été rempli de ciment. Selon un journal local de 1904 « Le grand portail de l'église de Marquise est abrité par un vénérable tilleul qui, paraît-il, date de 4 à 500 ans. Le tronc est creux mais les branches se couvrent chaque année d'un feuillage touffu. Naguère, c'est sous cet arbre que les bergers des environs venaient, le dimanche, acheter et vendre des chiens. On a raconté qu'il est arrivé plus d'une fois que des gamins perdus et cachés dans les branches élevées, ont fait pleuvoir sur les bêtes et les gens une pluie qui ne tombait pas précisément du ciel »[21].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d’argent à la ruche de gueules, aux deux pics de mineur passés en sautoir et au fléau posé en pal, les trois pièces d’or brochant sur la ruche, le tout accosté de deux abeilles de même à dextre et à senestre

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Distance à vol d'oiseau entre Marquise et Boulogne-sur-Mer », sur www.lion1906.com (consulté le 3 avril 2014)
  2. « Distance à vol d'oiseau entre Marquise et Calais », sur www.lion1906.com (consulté le 3 avril 2014)
  3. « Distance à vol d'oiseau entre Marquise et Lille », sur www.lion1906.com (consulté le 3 avril 2014)
  4. « Distance à vol d'oiseau entre Marquise et Paris », sur www.lion1906.com (consulté le 3 avril 2014)
  5. Pascal Desfossez, Restauration du cours des affluents de la Slack par des techniques douces sur le site de l'Agence de l'eau Artois-Picardie, avril 1998, consulté le 23 février 2013
  6. « Intempéries de fin octobre : 30 premières communes en état de catastrophe naturelle », La voix du Nord,‎ 7 décembre 2012 (lire en ligne).
  7. Météo France, « Fiche climatologique de Marquise », sur www.meteo.education.fr (consulté le 29 avril 2011)
  8. a et b [http://www.recensement.insee.fr/chiffresCles.action?codeMessage=5&plusieursReponses=true&zoneSearchField=MARQUISE&codeZone=62560-COM&idTheme=6&rechercher=Rechercher Logement à Marquise, Insee 2008, consulté le 16 août 2011.
  9. noms de lieux picards du Boulonnais » de Jacques Mahieu-Bourgain, éd. Navarro
  10. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  11. La drôle d'histoire du Nord - Pas de Calais, Trinka, 2009
  12. http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Calais/actualite/Autour_de_Calais/Agglomeration_de_Calais/2011/11/20/article_le-maire-martial-herbert-va-presenter-sa.shtml
  13. http://www.lavoixdunord.fr/region/marquise-bernard-evrard-cree-la-surprise-et-bat-ia31b49062n2011130
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  16. « Évolution et structure de la population à Marquise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté en 26 août 2010)
  17. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté en 26 août 2010)
  18. Labellisation accordée par l'association A.R.B.R.E.S. (Arbres Remarquables : Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde)
  19. Florence Pecriaux, Le tilleul de l'église de Marquise sera labellisé "arbre remarquable" ; Journal Nord Littoral, 2012-05-08
  20. Journal La Voix du Nord, « le tilleul de Marquise a survécu à bien des mésaventures en 600 ans » ; 2012-05-15.
  21. [ http://membres.multimania.fr/histopale/mrq98a.htm Mémoires du canton de Marquise] ; la ville de marquise en 1898 [tiré du guide annuaire 1898 du canton]