Nahariya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

33° 00′ 21″ N 35° 05′ 56″ E / 33.00583, 35.09889

blason de Nahariya

Nahariya (en hébreu: נַהֲרִיָּה ; en arabe: نهاريّا) est une ville du District Nord d'Israël. Sa population était estimée à 60000 habitants fin 2009 (sources: Israel Central Bureau of Statist), et à 97,3 % juive.

Située sur la côte méditerranéenne au sud de Rosh Hanikra et de la frontière avec le Liban, cette ville fut la cible de nombreuses roquettes Katyusha lancées depuis le Liban du Sud par le Hezbollah.

Sderot Ga'aton, l'artère principale de la ville, est coupée en deux par la rivière Ga'aton[1]. Le nom de Nahariya dérive de Nahar qui signifie rivière en arabe et en hébreu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Nahariya fut fondée par des immigrants d'origine allemande au cours de la cinquième Aliyah dans les années 1930. L'édification des résidences commença en 1933 et les deux premières familles à y résider de façon permanente s'installèrent le 10 février 1935, date considérée désormais comme la fondation officielle de la ville.

Les tentatives de faire de Nahariya un village agricole échouèrent et ses habitants choisirent de favoriser plutôt le tourisme. De nombreux officiers britanniques revenant de Khartoum s'arrêtaient à Nahariya à l'époque du mandat britannique sur la Palestine.

Personnalités notables[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :