Communauté de communes du Montreuillois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Communauté de communes
du Montreuillois
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Siège Montreuil
Communes 21
Président Charles Barège
Date de création 28 décembre 2001
Démographie
Population 10 331 hab. (1999)
Liens
Site web http://www.ccmontreuillois.fr

La communauté de communes du Montreuillois (CCM) est une structure intercommunale française, située dans le département du Pas-de-Calais et la région Nord-Pas-de-Calais, arrondissement de Montreuil.

Histoire[modifier | modifier le code]

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette zone géographique, en partie vulnérable à une éventuelle nouvelle montée des océans couvre pour partie à une unité paysagère retenue par l'Atlas régional des paysages du Nord/Pas-de-Calais [1]

Composition[modifier | modifier le code]

Elle est composée des communes suivantes:

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Attin 62044 Attinois 6,70 697 (2011) 104
Beaumerie-Saint-Martin 62094 Belmariens 9,37 384 (2011) 41
Bernieulles 62116 Bernieullois 5,74 190 (2011) 33
Beutin 62124 Beutinois 3,00 484 (2011) 161
Campigneulles-les-Grandes 62206 Campigneullois 5,34 319 (2011) 60
Campigneulles-les-Petites 62207 Campigneullois 6,19 580 (2011) 94
Écuires 62289 Ecuiriens 9,15 781 (2011) 85
Estrée 62312 Estréens 4,47 300 (2011) 67
Estréelles 62315 Estréellois 3,18 356 (2011) 112
Hubersent 62460 Hubersentois 7,97 253 (2011) 32
Inxent 62472 Inxentois 3,78 171 (2011) 45
La Calotterie 62196 Calotterois 9,48 646 (2011) 68
La Madelaine-sous-Montreuil 62535 Madelainois 2,46 174 (2011) 71
Lépine 62499 Spinetois 10,82 286 (2011) 26
Montcavrel 62585 Montcavrellois 9,56 378 (2011) 40
Montreuil 62588 Montreuillois 2,85 2 233 (2011) 784
Nempont-Saint-Firmin 62602 Nempontois 4,48 171 (2011) 38
Neuville-sous-Montreuil 62610 Neuvillois 8,82 661 (2011) 75
Recques-sur-Course 62698 Recquois 4,83 272 (2011) 56
Sorrus 62799 Sorrusiens 6,79 646 (2011) 95
Wailly-Beaucamp 62870 Wailly-Beaucampois 14,33 999 (2011) 70

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes est à Montreuil-sur-Mer, Place Gambetta.

Élus[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération est administrée par son Conseil communautaire, composé de conseillers municipaux représentant chacune des 21 communes membre.

Le conseil communautaire du 15 avril 2014 a élu son nouveau président, Charles Barège, Maire de Montreuil et ses 7 vice-présidents, qui sont :

  1. Philippe Fourcroy, maire d’Attin, chargé de l'environnement, du développement durable et des déchets ;
  2. Jacques Flahaut, maire de Sorrus, chargé des finances, de la mutualisation des services et du développement numérique ;
  3. Jean-Claude Allexandre, maire de Campigneulles-les-Petites, chargé des sports, de la petite enfance et de la jeunesse (Relais d'assistantes maternelles, Accueil de loisirs sans hébergement) ;
  4. Jean-François Leblanc, maire-adjoint de Montreuil, chargé du tourisme, du patrimoine, de la culture et de l'aménagement du territoire ;
  5. Michel Louvet, élu de Wailly-Beaucamp, chargé des travaux et du développement économique ;
  6. Daniel Jumez, maire d’Estrée, chargé de la lutte contre les inondations ;
  7. Roger Blot, élu de Sorrus, chargé de l'assainissement[2].

Ensemble, ils forment l'exécutif de l'intercommunalité pour le mandat 2014-2020.

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  2014 Bruno Béthouart[3] DVG Maire de Montreuil (2008 → 2014)
15 avril 2014[4],[2] en cours
(au 30 novembre 2014)
Charles Barège UDI Maire de Montreuil (2014 → )

Compétences[modifier | modifier le code]

La communauté exerce des compétences qui lui sont déléguées par les communes membres.

Il s'agit notamment de :

  • L’aménagement de l’espace ;
  • Les actions de développement économique intéressant l’ensemble de la communauté. Elles comprennent l’aménagement, la gestion et l’entretien des zones d’activités (Z.A) industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale, touristique, en projet ou déjà réalisées à ce jour par la CCM et les actions favorisant la promotion économique ;
  • La protection et la mise en valeur de l’environnement (assainissement, déchets, préservation de l’environnement…)
  • La politique du logement et du cadre de vie ;
  • L’aménagement et l’entretien des voiries d’intérêt communautaire ;
  • La construction et l’entretien d’équipements sportifs appartenant à la Communauté ;
  • L’accueil et l’animation en faveur des jeunes ;
  • La promotion de la pratique sportive en faveur de toutes les générations ;
  • La création et la promotion des spectacles culturels ;
  • Les Nouvelles Techniques d’Information et de Communication (NTIC) ;
  • Le Relais Assistantes Maternelles (RAM)[5].

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir le chapitre Approche territoriale "Montreuil" de l'Atlas des paysages de la région Nord - Pas-de-Calais, coordonné par la DIREN, publié en 2008, PDF,10.4 Mo
  2. a et b Anthony Berteloot, « Communauté de communes du Montreuillois : Charles Barège élu à la tête d’une équipe resserrée : Charles Barège, finalement seul candidat à la présidence de la communauté de communes du Montreuillois, en a été élu à la tête mardi soir », La Voix du Nord,‎ 16 avril 2014 (lire en ligne).
  3. Antony Bertheloot, « Vœux du président Bruno Béthouart : réfléchir à l’avenir de la communauté de communes du Montreuillois sur la Côte d’Opale : Une semaine après ses vœux en tant que maire, c’était avec la cravate de président d’intercommunalité que Bruno Béthouart a souhaité à ses collègues élus, ainsi qu’aux forces vives du secteur, une année pleine « de sérénité, de respect et de cordialité » », La Voix du Nord,‎ 24 janvier 2014.
  4. Anthony Berteloot, « Communauté de communes du Montreuillois : de nouveaux vice-présidents et président à élire : Les nouveaux conseils municipaux installés, c’est l’échelon supérieur qui va devoir se remettre à jour. Ce sera le cas pour l’intercommunalité montreuilloise ce mardi soir, à 20 h, avec pas mal de nouveautés. », La Voix du Nord,‎ 14 avril 2014 (lire en ligne).
  5. « Définition Compétences », sur http://www.ccmontreuillois.fr (consulté le 30 novembre 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]