Roussent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roussent
L'église.
L'église.
Blason de Roussent
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Campagne-lès-Hesdin
Intercommunalité Communauté de communes des Sept Vallées
Maire
Mandat
Régis Seine
2014-2020
Code postal 62870
Code commune 62723
Démographie
Population
municipale
210 hab. (2011)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 22′ 09″ N 1° 46′ 33″ E / 50.3691666667, 1.7758333333350° 22′ 09″ Nord 1° 46′ 33″ Est / 50.3691666667, 1.77583333333  
Altitude Min. 2 m – Max. 73 m
Superficie 5,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Roussent

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Roussent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Roussent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Roussent

Roussent est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Roussent est situé dans la basse vallée de l’Authie et abrite un marais.

Communes limitrophes de Roussent
Lépine Boisjean
Roussent Maintenay
Nempont-Saint-Firmin Nampont

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le marais de Roussent est situé aux abords du lit de l'Authie qui - avec son lit majeur et sa vallée joue un rôle majeur de corridor biologique. Il abrite des milieux naturels et semi-naturels de haute valeur patrimoniale (tourbière en particulier). Ses fosses de tourbage (extraction de la tourbe) et les milieux de vasières, cariçaies, roselières, bas marais et bosquets sont des refuges pour de nombreuses espèces animales[1] et végétales. Ils font l'objet de chantiers-nature de volontaires et bénévoles et autres chantiers d'insertion par le travail. Point de passage d'oiseaux migrateurs, ce marais est traversé par un canal d'asséchement qui rejoint la rivière quelques kilomètres plus loin à Nampont à l'endroit appelé le siphon. Il abrite des huttes de chasse prisées et nombre de sources dont certaines sont potables. Des visites naturalistes sont organisées dans le marais.

C'est une des zones intéressant la Trame verte régionale du Nord-Pas-de-Calais.

Mais plus qu'un marais, la commune a aussi su garder plusieurs de ses bois sur les versants du village.

Le point d'exploitation de nappe phréatique a d'ailleurs été reboisé pour une meilleure retenue et qualité d'eau potable. Roussent est auto-suffisant en eau et en redistribue également aux communes de Lépine et Bois-Jean.

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat du Nord-Pas-de-Calais.

Voie de communication et transport[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Roussent a pu connaitre période gallo-romaine et mérovingienne, influence germanique dans son nom : Hroshan en 858, Rossem en 1140, Russem en 1196, Rusham en 1197, Rousem en 1207. (Voir paragraphe Histoire)

Nom qui vient de russus, village, ou de Russinus, nom d'homme :-1140 : ROSSEM (cartulaire de Valloires)-1196 : RUSSEM (cartulaire de Saint-Jisse-sur-Mer)-1207 : ROUSEM (charte du Val)-1232 : RUSSEN (cartulaire de Saint-Josse-sur-Mer)-1252 : RUUSSEM : (terroir de Dommartin)

(extrait du Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, par le comte de Loisne, 1907)

Histoire[modifier | modifier le code]

Une nécropole et objets de ces civilisations furent découvert non loin de là dans la commune de Nampont. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pica_0398-3064_1980_num_7_1_1324

La commune a connu les bombardements des dernières guerres, ses bois et le taillis au-dessus du lieu dit du Bois du val en dissimulent les traces et cratères.

Fort probable qu'elle fut libérée en 1944 par les canadiens comme la commune de Wailly-Beaucamp sur le plateau côtier rejoignant Montreuil-sur-Mer.

L'artère traversant le village sépare l'église d'une ancienne ferme-couvent, les sœurs qui l'habitaient étaient propriétaires du bois Labbès s'étendant de la périphérie du village en allant vers Buire le sec, jusqu'au lieu dit le Secmont, duquel démarre un autre bois que l'on longe pour se rendre vers la commune de Bois-jean.

La route du lieu-dit Lécayelles, descendant entre ces deux bois jusqu'au pied du mont, fut à une période un passage incontournable du Rallye du Touquet avant son classement en championnat de France.

L'ancienne école du village jouxtant la mairie, a été reconvertie en salle des fêtes locative avec grande terrasse extérieure et préau à un second niveau. Chaque été la clôture de la brocante semi-nocturne du village, donne feu pour la populaire Moules-frites qui y a lieu. S'y déroule aussi le trophée des élus du canton (quilles) et diverses manifestations et activités sportives (club de gymnastique, danse...)

La forge est un savoir-faire aujourd'hui disparu de la commune qui a compté plusieurs forgerons dans son histoire, mais plusieurs artisans sont toujours du village, dont La Poterie du val d'Authie.

La commune est aussi devenue un village résidentiel.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Roussent dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer.

Tendance politique[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 en cours Régis Seine    

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 210 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1861 1866 1872 1876 1881
128 126 134 188 265 284 300 301 302
1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
308 322 283 281 271 250 225 201 189
1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
189 179 181 172 158 148 147 172 151
2006 2007 2011 - - - - - -
190 196 210 - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,4 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,8 %, 15 à 29 ans = 24 %, 30 à 44 ans = 19,8 %, 45 à 59 ans = 19,8 %, plus de 60 ans = 17,7 %) ;
  • 51 % de femmes (0 à 14 ans = 18 %, 15 à 29 ans = 21 %, 30 à 44 ans = 15 %, 45 à 59 ans = 23 %, plus de 60 ans = 23 %).
Pyramide des âges à Roussent en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
2,0 
5,2 
75 à 89 ans
11,0 
12,5 
60 à 74 ans
10,0 
19,8 
45 à 59 ans
23,0 
19,8 
30 à 44 ans
15,0 
24,0 
15 à 29 ans
21,0 
18,8 
0 à 14 ans
18,0 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage [5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 


Santé[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Roussent fait partie de l'académie de Lille.

Sports[modifier | modifier le code]

Média[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est aujourd'hui fortement axée sur l'accueil touristique et l'exploitation de la chasse et de la pêche. Des randonnées à la découverte des vieux sentiers sont possibles alentours.

Cependant l'activité agricole demeure présente, et si les plantations de tabac ont disparu, on trouve au village un producteur de volailles de qualité reconnue. La célèbre pomme de terre ratte du Touquet, tant appréciée des gourmets, a été un temps également cultivée à Roussent. La variété réside entre céréales et betteraves, vaches bovines et laitières.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Sur le tracé de la commune, venant de Bois-Jean vers Maintenay, se trouvent une intéressante chapelle à l'entrée du village et d'une ferme, et deux croix sur le bord gauche.

Des anciennes fermes (privées) dont une de 1749 contribuent au patrimoine du village avec l'Église Saint-Riquier de 1842 et son monument aux morts.

Sur la terrasse d'un commerce, on peut voir une ancienne pompe à essence à bols, vestige d'un des deux anciens cafés du village qui a brulé et a été reconstruit.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Roussent.svg

Les armes de commune se blasonnent ainsi :

d’argent au sautoir d’azur chargé en cœur d’une molette d’or.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cucherat X & Vanappelghem C (2003) Les Mollusques continentaux du marais de Roussent (Pas-de-Calais, France) - Contribution à la connaissance des mollusques continentaux du site Natura 2000 FR3100492. Le Héron, 36 (4): 249-254.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]