1970

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1970 (MCMLXX en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1970, voir -1970.

Années :
1967 1968 1969  1970  1971 1972 1973

Décennies :
1940 1950 1960  1970  1980 1990 2000
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (Belgique, France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain


Earth flag PD.jpg
22 avril : Jour de la Terre

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1970 au Canada et 1970 au Québec.
  • 29 mai (Argentine) : des Montoneros (péronistes) enlèvent l’ancien président Aramburu, qui avait renversé Juan Perón en 1955 puis l'exécutent le 1er juin après l’avoir traduit devant un tribunal révolutionnaire.
    • Apparition d’une guérilla urbaine en Argentine autour de deux pôles : l’Armée révolutionnaire du peuple (Ejército Revolucionario del Pueblo, ERP), de tendance trotskiste, et les Montoneros, péronistes[4].
  • 31 mai : un tremblement de terre de magnitude 7,9 fait entre 50 000 et 70 000 victimes à Ancash au Pérou.
  • 18 juin : le général Roberto Marcelo Levingston est désigné par la junte président de l'Argentine (fin en 1971). Il doit légaliser le parti péroniste et même autoriser le retour de Juan Perón en Argentine.
  • 4 septembre : Salvador Allende remporte les élections au Chili avec 36,3 % des voix, devant une droite divisée.
  • 7 octobre (Bolivie) : le général Juan José Torres Gonzales arrive au pouvoir (fin en août 1971). Il fait assumer aux militaires la responsabilité révolutionnaire du développement national. Comme son prédécesseur, il s’oppose au libéralisme de Barrientos, procède à des nationalisations (dont celle des biens de la Gulf Petroleum Company) et adopte des mesures favorables aux syndicats. Il rencontre l’opposition de l’oligarchie et les relations avec les États-Unis se dégradent, d’autant plus que le nationalisme d’Ovando et de Torres les poussent à se rapprocher de Cuba.
  • Début de la guérilla de l'Araguaia au Brésil.
  • Omar Torrijos lance une série de réformes sociales au Panama (loi sur l’éducation, code du travail, loi sur le logement) et promulgue la loi bancaire qui fait de Panama un centre financier d’importance internationale. Il se sert de la question du canal pour consolider son régime et « transformer cette caricature de pays en une nation ».

États-Unis[modifier | modifier le code]

17 avril : récupération de la capsule d'Apollo 13.
Article détaillé : 1970 aux États-Unis.
  • 11 avril : lancement de la mission lunaire Apollo 13.
  • 22 avril : le premier Jour de la Terre, aux États-Unis, mobilise 20 millions de personnes. Le Congrès crée une Agence de la protection de l’environnement et vote une législation contraignante sur la qualité de l’air.
  • 30 avril : invasion terrestre du Cambodge. L'armée Sud-vietnamienne envahit le pays avec l'appui de l'US Air Force et de 30 000 soldats américains, mobilisés pour l'opération. L'objectif est de détruire les bases nord-vietnamiennes alimentant la résistance du Vietcong. Mais l'invasion se terminera par un échec avec le retrait américain de la péninsule.
  • 4 mai : meurtre de quatre étudiants par la garde nationale de l’Ohio lors d’une manifestation contre la guerre du Viêt Nam sur le campus de l'université d'État de Kent. Les étudiants de 400 universités et collèges se mettent en grève.
  • 29 juin : retrait de l'armée américaine du Cambodge. Mais les bombardements de l'US Air Force continuent sur le pays.
  • 20 juillet : Nixon lance le Plan Philadelphie, instaurant une discrimination positive au bénéfice des Noirs américains.
  • 8 septembre : début du procès des Panther 21, membres de la section new-yorkaise des Black Panthers accusés d'« association de malfaiteurs en vue de commettre des actes de terrorisme ».
  • 15 octobre : Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act. La prise de conscience de l'influence des organisations criminelles, comme la Mafia, aux États-Unis oblige le Congrès à prendre des mesures contre le crime organisé en instaurant notamment le délit "d'appartenance à une entreprise criminelle".
  • Soulèvements carcéraux dans la maison d’arrêt de Queens, à Long Island (automne) et à la prison de Folsom, en Californie (novembre).
  • Décembre : Enquête du Winter Soldier : plusieurs centaines de vétérans du Viêt Nam se rendent à Détroit pour témoigner des atrocités auxquelles ils ont participé ou assisté.
  • 29 décembre : loi sur la santé et la sécurité au travail. Création de l'Occupational Safety and Health Administration (OSHA). Cet organisme fédéral indépendant contrôle la sécurité et l’hygiène des lieux de travail.
  • 976,5 milliards de dollars de PNB.
  • Léger excédent commercial.
  • Le budget fédéral atteint 194,6 milliards de dollars.
  • 2,6 milliards de déficit public aux États-Unis.
  • L'administration Nixon commence les premières coupes budgétaires dans les forces armées. Le budget de la défense est ramené à 75 milliards de dollars.
  • Les forces américaines présentes au Vietnam sont réduites à 350 000 hommes.

Océanie et Pacifique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1970 en Nouvelle-Calédonie.

Asie[modifier | modifier le code]

Un AD Skyraider au Viêt Nam en juin


Proche-Orient[modifier | modifier le code]

  • 7 janvier : Israël déclenche une campagne de bombardements stratégiques sur le territoire égyptien pour détruire les installations militaires et toucher le moral des populations civiles (bombardement des écoles, des usines). La population fait bloc derrière Sadate. L’Union soviétique adresse un avertissement aux États-Unis : si les bombardements se poursuivent, elle apportera un appui direct à l’Égypte.
  • 22 janvier : Nasser se rend à Moscou et demande la livraison massive de batteries de missiles antiaériens Sam 3, qui seront fournies, avec du personnel soviétique et des avions de combat.
  • Mars : à partir de mars, les batteries de Sam 3 parviennent à arrêter les raids israéliens en Égypte. Les États-Unis limitent leurs fournitures d’avions à Israël. L’État hébreu accepte de négocier sur la base de la résolution 242 et abandonne sa demande préalable de négociations bilatérales directes.
  • 11 mars : en Irak, une large autonomie est accordée aux Kurdes par le pouvoir central baassiste.
  • Fin juin, l’Égypte achève de mettre en place son dispositif antiaérien sur le canal de Suez. Plusieurs avions israéliens sont abattus.
  • 17 septembre : Septembre noir. Attaque des camps palestiniens par l'armée jordanienne, après la destruction d'avions occidentaux : une partie des Palestiniens se réfugie au Liban.
  • 22 septembre : Soleimane Frangié (maronite), devient président du Liban.
  • 28 septembre : mort du président Nasser. Le numéro deux du régime, Anouar el-Sadate assure l’intérim puis est élu à la tête de l'Égypte avec 90,04 % des voix (fin en 1981). Il prône l’instauration d’un régime fondé sur la loi, dénonçant à demi-mots l’État policier mis en place par Nasser. Il doit faire face à de nombreuses oppositions dans l’appareil d’État et entend s’appuyer sur une légitimité populaire. Il entre en conflit avec les militaires sur la question de la fin du cessez-le-feu avec Israël qu’il souhaite prolonger.
  • 13 novembre : Hafez el-Assad, membre du Parti Baas et ancien pilote de chasse, prend le pouvoir en Syrie par la force. Il devient premier ministre et secrétaire général du Parti Baas. Ses principaux adversaires sont arrêtés ou exilés. La police politique est épurée et le nouveau régime mène une politique de libéralisation politique.
  • À la fin de l’année, les Américains fournissent de nouvelles armes à Israël et relancent la mission Jarring, qui échoue sur la question des frontières.
  • Exode rural au Liban, entraînant le gonflement des villes de la côte par l’apport de populations montagnardes. Elles transposent dans l’espace urbain les solidarités de groupe et les oppositions traditionnelles entre maronites, druzes et chiites.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1970 en France, 1970 en Italie et 1970 en Suisse.


  • Le physicien nucléaire dissident Andreï Sakharov fonde le Comité pour les Droits de l’Homme.
  • Portugal : 30 % de la population active travaille dans le secteur primaire. L’obligation de la scolarité est étendue à l’âge de 14 ans.
  • Danemark : 9 % de la population active travaille dans l’agriculture.
  • Réforme de l’administration locale au Royaume-Uni.
  • Equal Pay Act, instituant l’égalité de salaire entre les sexes au Royaume-Uni.
  • 200 000 étudiants au Royaume-Uni (70 000 en 1950).

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Automobile[modifier | modifier le code]

  • Pour la première fois, un véhicule dépasse les 1 000 km/h : la Blue Flame de Gary Gabelish, alimentée au peroxyde d'hydrogène et gaz naturel. Le record est officialisé sur les plages du Grand Lac Salé[10].

Arts et culture[modifier | modifier le code]

Naissances en 1970[modifier | modifier le code]

Décès en 1970[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :