Quercamps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quercamps
L'église.
L'église.
Blason de Quercamps
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Canton Lumbres
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Lumbres
Maire
Mandat
Jacques Bacquet
2014-2020
Code postal 62380
Code commune 62675
Démographie
Population
municipale
260 hab. (2012)
Densité 131 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 45′ 09″ N 2° 03′ 09″ E / 50.7525, 2.052550° 45′ 09″ Nord 2° 03′ 09″ Est / 50.7525, 2.0525  
Altitude Min. 143 m – Max. 184 m
Superficie 1,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Quercamps

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Quercamps

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quercamps

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quercamps

Quercamps est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Quercamps
Bonningues-lès-Ardres Tournehem-sur-la-Hem
Journy Quercamps Acquin-Westbécourt
Alquines Bouvelinghem

Toponymie[modifier | modifier le code]

Quercamp (1801).
Kerskamp en flamand[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Quercamps dans son canton et dans l'arrondissement de Saint-Omer
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977 en cours
(au 15 février 2015)
Jacques Bacquet   Instituteur et secrétaire de mairie retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[2],[3],[4],[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 260 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
255 276 265 303 324 344 362 384 413
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
374 364 389 343 324 342 309 293 272
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
270 264 248 205 208 200 187 187 175
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
174 183 202 237 294 288 282 282 260
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,9 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50 % d’hommes (0 à 14 ans = 26,2 %, 15 à 29 ans = 14,2 %, 30 à 44 ans = 21,3 %, 45 à 59 ans = 21,3 %, plus de 60 ans = 17 %) ;
  • 50 % de femmes (0 à 14 ans = 19,9 %, 15 à 29 ans = 15,6 %, 30 à 44 ans = 19,1 %, 45 à 59 ans = 22,7 %, plus de 60 ans = 22,6 %).
Pyramide des âges à Quercamps en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,7 
5,7 
75 à 89 ans
10,6 
11,3 
60 à 74 ans
11,3 
21,3 
45 à 59 ans
22,7 
21,3 
30 à 44 ans
19,1 
14,2 
15 à 29 ans
15,6 
26,2 
0 à 14 ans
19,9 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
  • Église Notre-Dame, située à côté de la mairie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

d’azur à l’oiseau d’or surmonté d’un lambel d’argent.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://proussel.voila.net/pages/noms_flamands.htm
  2. Marie Jansana, « Le bilan du maire de Quercamps : l’assainissement continuera d’occuper le prochain mandat : Jacques Bacquet, maire depuis 1977, annoncera à ses concitoyens ses intentions pour les municipales de 2014 lors de sa cérémonie des vœux, le 18 janvier. Au préalable, il fait le point sur ce que la commune a réalisé durant ce mandat, dont les deux gros morceaux : l’assainissement et la salle polyvalente », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. « Quercamps: Jacques Bacquet, le maire le plus expérimenté de l’Audomarois : Le 23 mars, la liste conduite par Jacques Bacquet s’est imposée sans coup férir. Samedi, à l’appel de candidatures exprimé par le doyen de l’assemblée, c’est-à-dire par lui-même, il fut seul à lever la main. « Je tiens à vous prévenir, a-t-il assuré, que je m’engage pour la dernière fois, et je veillerai, comme je l’ai précisé à la cérémonie des vœux, à préparer la transition dans la douceur, au mieux des intérêts de la commune. » Elu à l’unanimité, il a aussitôt repris la fonction qu’il assume sans interruption depuis 1977. C’est un record dans l’Audomarois », La Voix du Nord,‎ 1er avril 2014 (lire en ligne).
  4. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ (consulté le 10 février 2015).
  5. Jean-Claude Clements (CLP), « Les projets des maires : enseigner et servir, le choix de vie de Jacques Bacquet à Quercamps : Jacques Bacquet est le doyen des maires de l’arrondissement. Réélu dès le premier tour en mars, il entreprend un septième et dernier mandat consacré, entre autres tâches, à préparer la relève », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2012.
  8. « Évolution et structure de la population à Quercamps en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)