Berneville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Berneville
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Beaumetz-lès-Loges
Intercommunalité Communauté de communes La Porte des Vallées
Maire
Mandat
Jean-Jacques Duhem
2014-2020
Code postal 62123
Code commune 62115
Démographie
Gentilé Bernevillois
Population
municipale
462 hab. (2011)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 15′ 59″ N 2° 40′ 20″ E / 50.2663888889, 2.6722222222250° 15′ 59″ Nord 2° 40′ 20″ Est / 50.2663888889, 2.67222222222  
Altitude Min. 76 m – Max. 122 m
Superficie 5,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Berneville

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Berneville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Berneville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Berneville

Berneville est une commune française, située dans le département du Pas-de-Calais (62) en région Nord-Pas-de-Calais.

Ses habitants sont appelés les Bernevillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Berneville
Warlus Dainville
Simencourt Berneville
Beaumetz-lès-Loges Wailly

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village de Berneville portait en 674 le nom latin Bernivillam. Ce nom aurait plusieurs origines il viendrait :

  • de Berno ou Bernerus, noms d’hommes et de villa, qui signifie la ferme, la maison de campagne ;
  • de Ber qui viendrait de baron, chef de guerre, et de villa, domaine rural gallo romain.
  • de la traduction germanique de l’ours bär qui se prononce ber qui aurait donné Bernevilla pour attribuer le nom aux terres de l’ours que saint Vaast avait chassé d’Arras puisqu’il effrayait les habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Maurice Hanot, plus connu sous le nom de Maurice d’Hartoy, né en 1892 dans une maison de la rue de l’église. Après avoir effectué de brillantes études, il part à Rouen en 1910 où il est recruté pour la cavalerie, il est troisième cuirassé de Rambouillet, excellent cavalier il devient brigadier, il est dégradé et envoyé dans un bataillon disciplinaire en Afrique où il redevient brigadier, puis maréchal des logis, sa culture générale lui permet de négocier, il retourne en France en 1913. En 1914 il est mobilisé, il devient maréchal des logis chef aux alentours d’Arras, puis il dirige un camp de prisonnier, il devient chargé de mission du ministère de la guerre à 25 ans il est également lieutenant. En 1916 blessé il écrit Au front, impressions et souvenirs d’un officier blessé, il est connu en tant qu’écrivain grâce à ce livre. En 1927, il est décoré de la légion d’honneur, et il est directeur du figaro, en 1953 il met un terme à sa carrière diplomatique, en 1974 il termine son livre sur Gillebert de Berneville (un troubadour). En 1981, sa vie se termine et il est enterré dans sa ville natale : Berneville.

La salle des fêtes de Berneville a été restaurée et inaugurée en 2004 et porte le nom de Maurice d’Hartoy.

Lors de la première guerre mondiale, Berneville est le lieu de cantonnement du Royal Newfoundland Regiment le 9 mai 1917. Un groupe d’officiers se repose, parmi eux le commandant, le lieutenant-colonel Hadow, le commandant en second et le lieutenant-colonel Robertson qui ont participé à la bataille d’Arras le 14 avril 1917. Le régiment tout équipé en marche, à travers Berneville, accompagné de mules, de chariots et d’officiers montés. Cette guerre de 14-18 nous a laissé le souvenir de 3 soldats anglais et un lieutenant enterré lors de la guerre 39-45.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Berneville dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1984 1996 Lucien Béthencourt    
1996 en cours
(au 21 novembre 2014)
Jean-Jacques Duhem   Réélu pour le mandat 2014-2020[1],[2],[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 462 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
342 341 388 408 452 460 467 461 467
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
492 506 498 497 510 485 478 458 479
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
438 424 392 375 344 339 310 301 301
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
297 252 235 361 493 488 441 427 462
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (55 %) est supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 45 % d’hommes (0 à 14 ans = 14,6 %, 15 à 29 ans = 16,1 %, 30 à 44 ans = 20,8 %, 45 à 59 ans = 33,3 %, plus de 60 ans = 15,1 %) ;
  • 55 % de femmes (0 à 14 ans = 21,3 %, 15 à 29 ans = 14,9 %, 30 à 44 ans = 17,4 %, 45 à 59 ans = 29,4 %, plus de 60 ans = 17 %).
Pyramide des âges à Berneville en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,4 
4,2 
75 à 89 ans
8,1 
10,9 
60 à 74 ans
8,5 
33,3 
45 à 59 ans
29,4 
20,8 
30 à 44 ans
17,4 
16,1 
15 à 29 ans
14,9 
14,6 
0 à 14 ans
21,3 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint Géry[modifier | modifier le code]

Elle est attenante à une ferme qui est l’ancien prieuré de l’Abbaye St Vaast, elle fut construite sur une partie des propriétés des moines, plus particulièrement à l’emplacement d’une des deux tours de l’ancien prieuré. Le bâtiment est en pierre, une architecture classique avec une grosse tour carrée, le dernier niveau de celle-ci renferme une cloche en bronze fondue en 1737. Prés du portail latéral se trouve un cadran solaire, identique à celui de la mairie, surmonté d’un masque formant une console qui portait préalablement une statue, aujourd’hui disparue. Rénovée en 2011.

Chapelle Sainte Marie[modifier | modifier le code]

Elle présente un pignon chantourné à volutes creusé d’une petite niche ; la base et la façade sont en pierre, le reste du bâtiment est en brique. Édifiée au XVIIIe siècle, rebâtit en 1814 cet oratoire a connu une restauration après la seconde guerre mondiale et une autre en 1993.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Maurice d'Hartoy (1892-1981), militaire, homme politique et écrivain français. Né et enterré à Berneville, nombre de ses publications ont été confiées à la bibliothèque de Berneville par ses descendants.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Berneville

Les armes de Berneville se blasonnent ainsi :

d’or aux trois roses de gueules tigées et feuillées de sinople.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Berneville: Jean-Jacques Duhem débute un quatrième mandat : Installé dans le fauteuil majoral depuis 1996, Jean-Jacques Duhem l’occupera encore six ans puisqu’il a été réélu maire par les conseillers municipaux, tous élus dès le premier tour. », La Voix du Nord,‎ 19 avril 2014 (lire en ligne).
  2. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ 3 juillet 2014 (consulté le 20 novembre 2014)
  3. Timothée Brisson, « Berneville: « Les travaux d’assainissement vont s’étaler sur tout le mandat » : Réélu à la mairie de Berneville lors des élections de mars dernier, Jean-Jacques Duhem a sur son bureau quelques dossiers d’aménagement de la commune, à mettre en œuvre dans les années à venir. », La Voix du Nord,‎ 30 septembre 2014 (lire en ligne).
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  6. « Évolution et structure de la population à Berneville en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 août 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 août 2010)