Verquigneul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Verquigneul
L'église Saint-Vaast.
L'église Saint-Vaast.
Blason de Verquigneul
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Canton Beuvry
Intercommunalité Communauté d'agglomération de l'Artois
Maire
Mandat
Bruno Chrétien
2014-2020
Code postal 62113
Code commune 62847
Démographie
Gentilé Verquigneulois
Population
municipale
2 020 hab. (2011)
Densité 571 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 30′ 13″ N 2° 40′ 03″ E / 50.5035, 2.6675750° 30′ 13″ Nord 2° 40′ 03″ Est / 50.5035, 2.66757  
Altitude Min. 19 m – Max. 37 m
Superficie 3,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Verquigneul

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Verquigneul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Verquigneul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Verquigneul
Liens
Site web mairie-verquigneul.fr/

Verquigneul est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais. Cette commune a fusionné avec la ville de Béthune en 1990, fusion qui a été annulée en 2008. Ses habitants sont appelés les Verquigneulois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Une entrée de la commune.

Le village est situé à quelques kilomètres au sud-est de Béthune. Au bord de la Loisnes, affluent de la Lys, il est aussi bordé par l'Autoroute A26.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Verquigneul
Béthune Beuvry
Verquin Verquigneul Labourse
Nœux-les-Mines

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Verquigneul est très liée à celle de Béthune. Elle a d'ailleurs été rattachée à Béthune de 1990[1] à 2007. Elle a été à nouveau érigée en commune distincte par un arrêté du 9 novembre 2007[2], prenant effet au 1er janvier 2008. La commune a été administrée par une délégation spéciale du 1er janvier 2008 jusqu'aux élections de mars 2008.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Verquigneul dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1972 2001 Victor Lemaire[3] PS Exploitant agricole
Maire, puis maire délégué
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 mars 2014[4],[5] Henri Boulet DVG  
mars 2014[6],[7],[8] en cours
(au 22 mars 2015)
Bruno Chrétien Socialiste  

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 020 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
295 303 398 496 589 610 580 621 619
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
595 775 609 646 659 628 683 750 755
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
953 1 024 1 146 1 269 1 258 1 269 1 272 1 253 1 277
1962 1968 1975 1982 1990 2009 2011 - -
1 335 1 229 1 488 1 420 1 647 2 056 2 020 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2004[10].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (12,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (53,3 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 53,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,1 %, 15 à 29 ans = 34,4 %, 30 à 44 ans = 20,6 %, 45 à 59 ans = 17,1 %, plus de 60 ans = 9,8 %) ;
  • 46,7 % de femmes (0 à 14 ans = 20,7 %, 15 à 29 ans = 21,3 %, 30 à 44 ans = 23,2 %, 45 à 59 ans = 19,9 %, plus de 60 ans = 14,8 %).
Pyramide des âges à Verquigneul en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,3 
2,6 
75 à 89 ans
6,0 
7,2 
60 à 74 ans
8,5 
17,1 
45 à 59 ans
19,9 
20,6 
30 à 44 ans
23,2 
34,4 
15 à 29 ans
21,3 
18,1 
0 à 14 ans
20,7 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.
  • Ferme du XVIIIe siècle.
  • Église Saint-Vaast XVIe siècle.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Verquigneul

Les armes de Verquigneul se blasonnent ainsi :

d’hermine au croissant de sable.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]« La sécession d'une commune », sur hal.archives-ouvertes.fr (consulté le 5 novembre 2011)
  2. Arrêté du 9 novembre 2007
  3. E. L. L., « Victor Lemaire, ancien maire de Verquigneul, est décédé : Victor Lemaire, qui a été maire socialiste de Verquigneul puis maire-délégué entre 1972 et 2001, s’est éteint jeudi à l’âge de 85 ans. Un personnage au verbe haut », La Voix du Nord,‎ 28 février 2014.
  4. Elsa Lambert-Ligier, « Verquigneul, bilan du maire : « C’est une réussite d’être honoré d’une visite de ministre » : Élu depuis 42 ans, Henri Boulet achève son premier mandat en tant que maire de Verquigneul, premier mandat également depuis la défusion après 17 ans de vie commune avec Béthune. En mars, il sera candidat mais ne l’annoncera officiellement qu’aux vœux », La Voix du Nord,‎ 8 septembre 2013 (lire en ligne).
  5. RU. MU., « L’heure de l’alternance a sonné à Verquigneul : Bruno Chrétien bat Henri Boulet : Les Verquigneulois n’ont pas boudé les urnes dimanche, avec un taux de participation de 75,60 %. Et ils ont signifié son congé au maire sortant, Henri Boulet. Sa liste « Verquigneul toujours vers l’avant » obtient 391 voix (39,7 %), tandis que celle de Bruno Chrétien, « Verquigneul le renouveau », recueille 594 voix (60,30 %). », La Voix du Nord,‎ 25 mars 2014 (lire en ligne).
  6. E. L .L., « Verquigneul : Bruno Chrétien élu nouveau maire dans une mairie comble », La Voix du Nord,‎ 29 mars 2014 (lire en ligne).
  7. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ 3 juillet 2014 (consulté le 20 mars 2015).
  8. Stéphanie Leulier, « Les projets des maires à Verquigneul : la défusion avec Béthune est toujours au centre de la réflexion : Les impôts ont légèrement diminué, la vie associative a repris quelques couleurs mais c’est bien la défusion avec Béthune et surtout ses conséquences en espèces sonnantes et trébuchantes qui occupent les pensées du maire Bruno Chrétien », La Voix du Nord,‎ 25 décembre 2014 (lire en ligne).
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2009, 2011.
  11. « Évolution et structure de la population à Verquigneul en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 août 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 août 2010)