1923

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1923 (MCMXXIII en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour les autres significations, voir 1923 (Chronologie de Dada et du surréalisme).

Années :
1920 1921 1922  1923  1924 1925 1926

Décennies :
1890 1900 1910  1920  1930 1940 1950
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis (Louisiane)) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • 15 mai : publication à Paris du journal Le Libéré créé par le malgache Jean Ralaimongo pour soutenir la Ligue pour l'accession des indigènes de Madagascar aux droits de citoyens français. Ralaimongo rentre définitivement à Madagascar[2].
  • 1er juillet : décret instituant Léopoldville capitale du Congo belge (transfert effectif en 1929)[3].
  • 25 juillet : le Devonshire White Paper proclame que « le Kenya étant avant tout un territoire africain, les intérêts des Africains devaient y passer avant tout ». Le gouvernement colonial concède la création d’un Legco (Legislative Council) où des membres élus représentent les Européens, les Indiens et les Arabes, tandis que les intérêts des Africains sont défendus par un missionnaire désigné par le gouverneur[4].
Carte du Ruanda-Urundi.
  • 1er octobre : la Rhodésie du Sud devient colonie de l’empire britannique. Elle obtient une autonomie interne qui assure de fait la prépondérance aux Européens, excluannt les 96% d'Africains[8].

Amérique[modifier | modifier le code]

  • Répression de la grève des ouvriers des mines en Bolivie.

Asie[modifier | modifier le code]

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

  • 30 janvier : accord gréco-turc qui prévoit l’échange des populations entre les deux pays (1 500 000 Grecs et 500 000 Turcs).
  • 19 avril : adoption d’une Constitution en Égypte, qui prévoit un régime parlementaire bicaméral avec une Chambre des députés élue au suffrage universel et un Sénat composé de personnalités élues ou nommées par le roi. Ce dernier détient d’importants pouvoirs dont le droit de désigner le Premier ministre, de renvoyer le gouvernement et de dissoudre la chambre. L’islam demeure la religion d’État. Au printemps, Saad Zaghlul est libéré et le Wafd autorisé à reprendre ses activités politiques. En juillet, la loi martiale est levée.
  • 29 mai : la Constitution de la Palestine est suspendue par les Anglais, en raison du refus de coopérer des Arabes.
  • Durant l’été, les principaux chefs religieux chiites d'Irak sont arrêtés et déportés en Perse. L’élection de l’assemblée a alors lieu et le traité de protectorat avec la Grande-Bretagne est ratifié le 10 juin 1924.
  • Les Britanniques décident d’interrompre le versement des subsides au sultanat saoudien. Abdelaziz Ibn Sa'ud est libéré de la pression britannique.
  • En Égypte, un magistrat, Ali Abd al-Raziq, souligne qu’il n’est jamais fait mention du califat dans le Coran en tant qu’institution politique, et que ce n’est qu’une institution imposée par la force et relevant de l’État. Il est condamné en 1924 par l’université al-Azhar, qui s’insurge contre le fait que la loi islamique puisse ne pas avoir de rapport avec le pouvoir.

Europe[modifier | modifier le code]

Il y a 23 États en Europe pour près de 18 000 km de frontières (51 États en 2006 pour 40 000 km de frontières).
Primo de Rivera entouré d'officier, photographie de 1923.

Allemagne[modifier | modifier le code]

  • 2-4 janvier : conférence de Paris. « Rupture cordiale », entre la France et le Royaume-Uni : réunis à Paris, les Alliés ne parviennent pas à trouver un accord sur la question des réparations allemandes. Poincaré annonce que la France passera outre l’opposition britannique et fera occuper la Ruhr afin de contrôler les activités des usines et des mines de la région[34].
11 janvier : les troupes françaises entrent à Essen. Début de l'occupation de la Ruhr.
  • Mars : les Sections d’assaut (SA), réorganisées en unités combattantes, sont placées sous le commandement d’Hermann Göring[38].
  • 31 mars : cinquante mille ouvriers des usines Krupp manifestent à Essen pour protester contre la réquisition de camions par l’armée française. Violente répression qui fait 13 morts et 30 blessés[39].
  • 1er mai : les manifestations du 1er mai sont perturbées à Munich par des associations patriotiques et les SA. Des syndicalistes sont attaqués et les forces de l’ordre n’interviennent pas[38].
  • 16 mai : les mineurs de la mine Kaiserstuhl se mettent en grève à la suite d’une flambée des prix. Les négociations salariales échouent devant l'intransigeance des communistes. Une série de grèves sauvages est déclenchée dans la Ruhr. Des combats de rue éclatent[40].
  • 26 mai : en représailles aux attentats commis contre les troupes d’occupation, le militant nationaliste Leo Schlageter est jugé par un tribunal français et fusillé[36].
  • 6 juillet : répondant aux exigences britanniques, et suite à une lettre du pape Pie XI du 27 juin, le gouvernement français répète qu’il refusera d’étudier les propositions de l’Allemagne tant que durera la résistance passive dans la Ruhr[41].
  • 11 juillet : le Parti communiste décide d’organiser une journée antifasciste le 29 juillet. Il rallie de nombreux syndicalistes et de sans-parti. La manifestation est interdite dans la plupart des États, mais se déroule sans heurts[42].
Billet d'un million de mark émis le 9 septembre. Hyper inflation en Allemagne : alors qu'un mark-or valait 46 marks-papier en janvier 1922 il en vaut 84 000 en juillet 1923, 24 millions en septembre, 6 milliards en octobre et 1 000 milliards à la fin de l'année 1923.
  • 13 août :
    • Hyper-inflation : un dollar s’échange 3,7 millions de mark (126 millions le 26 septembre, 4 200 milliards le 15 novembre)[36]. Les valeurs inscrites sur les billets sont modifiées plusieurs fois par jour en fonction des cours ainsi que les étiquettes des marchandises. Les ouvriers rémunérés à la journée, vont au travail avec des valises afin de pouvoir emporter la masse de billets nécessaires au règlement de leur paie.
    • Gustav Stresemann chancelier, forme un gouvernement de grande coalition républicaine[38].
Octobre : intervention de l'armée en Saxe. Ici à Freiberg.
La Marienplatz à Munich, le 9 novembre, lors du putsch de la Brasserie.
  • 8 - 9 novembre : échec du putsch de la Brasserie de Munich (Adolf Hitler et Erich Ludendorff). Escorté par les SA, Hitler fait irruption dans la brasserie Bügerbraükeller où se tient une réunion de soutien à Gustav von Kahr et annonce que le gouvernement bavarois est renversé. Gustav von Kahr feint de se rallier et un gouvernement nazi est formé. Le lendemain, la Reichswehr encercle Munich et tire sur les SA qui défilent dans la rue[36]. Ludendorff est arrêté dès le 9 novembre. Hitler est capturé à Uffing le 11 novembre et mis en détention[49].
  • 15 novembre : pour interrompre la spirale inflationniste, le gouvernement (Luther, ministre des finances et Schacht, président de la Reichsbank) crée une nouvelle monnaie, le mark-rente, dont le cours, gagé sur la totalité de l’économie allemande, est fixé à 1 000 milliards de mark-papier[46]. Pour la consolider, le gouvernement impose des mesures rigoureuses de hausse des impôts et de compression des dépenses publiques . En décembre, une réforme fiscale impose le paiement des impôts sur une base-or, près de 300 000 fonctionnaires sont licenciés, les allocations chômage diminuées, les subventions aux chemins de fer supprimées[50]...
  • 23 novembre :
  • 30 novembre :
  • 8 décembre : traité de commerce entre l’Allemagne et les États-Unis ; il entre en vigueur le 14 octobre 1925[52].
  • 21 décembre : ordonnance sur la durée du travail. Le principe légal des 8 heures par jour et 48 heures par semaine est réaffirmé, mais le décret autorise jusqu'à 10 heures par jour sans augmentation de salaire dans le cadre de contrats collectifs ou par décision administrative[36]. Le temps de travail est fixé à 54 heures pour les fonctionnaires et 59 heures pour les ouvriers des usines sidérurgiques[53].

Union soviétique[modifier | modifier le code]

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Sitzende, von Blattwerk umgeben, lithographie de Otto Mueller.

Naissances en 1923[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Naissances en 1923.

Décès en 1923[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décès en 1923.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Odile Goerg, Catherine Coquery-Vidrovitch, L'Afrique occidentale au temps des Français : Colonisateurs et colonisés (c. 1860-1960), La Découverte,‎ 2010 (ISBN 9782707155559, présentation en ligne)
  2. Jean-Pierre Domenichini, Jean Ralaimongo (1884-1943), ou Madagascar au seuil du nationalisme, vol. 56, Revue française d'histoire d'outre-mer,‎ 1969 (présentation en ligne), p. 255
  3. Jacques Fumunzanza Muketa, Kinshasa : société & culture, l'Harmattan,‎ 2013 (ISBN 9782336002545, présentation en ligne)
  4. Zarina Patel, Alibhai Mulla Jeevanjee, East African Publishers,‎ 2002 (ISBN 9789966251114, présentation en ligne)
  5. L. Gallois, L'achèvement du chemin de fer de Thiès à Kayes (Afrique occidentale française), vol. 33, Annales de Géographie,‎ 1924 (présentation en ligne), p. 88-90
  6. Anne Cornet, Politiques de santé et contrôle social au Rwanda : 1920-1940, Karthala,‎ 2011 (ISBN 9782811104856, présentation en ligne)
  7. Simon Imbert-Vier, Tracer des frontières à Djibouti : des territoires et des hommes aux XIXe et XXe siècles, Kartala,‎ 2011 (ISBN 9782811105068, présentation en ligne)
  8. Jean-Louis Balans, Michel Lafon, Le Zimbabwe contemporain, Karthala Éditions,‎ 1995 (ISBN 9782865375578, présentation en ligne)
  9. Isidore Ndaywel è Nziem, Histoire générale du Congo, De Boeck Supérieur,‎ 1998 (ISBN 9782801111741, présentation en ligne)
  10. Graham H. Stuart, The International City of Tangier, Stanford University Press,‎ 1931 (ISBN 9780804743518, présentation en ligne)
  11. Courrier hebdomadaire ; Le kimbanguisme , vol. 47, CRISP,‎ 1960 (présentation en ligne)
  12. La vie édifiante de Mao
  13. Afghanistan Constitution of 1923
  14. Perils of a Restless Planet: Scientific Perspectives on Natural Disasters, par Ernest Zebrowski Publié par Cambridge University Press, 1999 (ISBN 978-0-521-65488-3 et 9780521654883)
  15. http://untreaty.un.org/unts/60001_120000/15/1/00028002.pdf
  16. Ladas Natkevicius, Aspect politique et juridique du différend polono-lithuanien, Édouard Duchemin,‎ 1930 (présentation en ligne)
  17. a et b Jean-Marie Thiébaud, Dictionnaire biographique des Pays baltes : Le personnel politique, diplomatique et militaire de 1918 à 2007, Éditions L'Harmattan,‎ 2007 (ISBN 9782296178250, présentation en ligne)
  18. Traian Sandu, Un fascisme roumain, EDI8 (ISBN 9782262047542, présentation en ligne)
  19. Spencer Tucker, World War I : A - D., vol. 1, ABC-CLIO,‎ 2005 (ISBN 9781851094202, présentation en ligne)
  20. CONSTITUŢIA României din 1923
  21. John Ranelagh, A Short History of Ireland, Cambridge University Press,‎ 1994 (ISBN 9780521469449, présentation en ligne)
  22. http://www.radio.cz/fr/static/histoire-de-radio-prague/histoire-de-la-radio-tcheque
  23. Roy Hattersley, David Lloyd George : The Great Outsider, Hachette UK,‎ 2010 (ISBN 9780748117857, présentation en ligne)
  24. Svetla Moussakova, Le miroir identitaire : histoire de la construction culturelle de l'Europe : transferts et politiques culturels en Bulgarie, Presses Sorbonne Nouvelle,‎ 2007 (ISBN 9782878543889, présentation en ligne)
  25. Jean Ruhlmann, Histoire de l'Europe au XXe siècle : De 1918 à 1945 : de la fin de la Grande Guerre à l'écroulement du nazisme, vol. 2, Éditions Complexe,‎ 1995 (ISBN 9782870275511, présentation en ligne)
  26. G. Harinck, R. Kuiper, Peter Bak, De Antirevolutionaire partij 1829-1980, Uitgeverij Verloren,‎ 2001 (ISBN 9789065506641, présentation en ligne)
  27. a et b Richard C. Hall, War in the Balkans : An Encyclopedic History from the Fall of the Ottoman Empire to the Breakup of Yugoslavia, ABC-CLIO,‎ 2014 (ISBN 9781610690317, présentation en ligne)
  28. Jordi Canal, Histoire de l'Espagne contemporaine, Armand Colin,‎ 2009 (ISBN 9782200247126, présentation en ligne)
  29. R. J. Crampton, A Short History of Modern Bulgaria, CUP Archive,‎ 1987 (ISBN 9780521273237, présentation en ligne)
  30. Hipólito de la Torre Gómez, Josep Sánchez i Cervelló, Portugal en el siglo XX, Ediciones AKAL,‎ 1992 (ISBN 9788470902567, présentation en ligne)
  31. Jean Léopold Emile Bujac, Les campagnes de l'armée hellénique, 1918-1922, Charles-Lavauzelle,‎ 1930 (présentation en ligne)
  32. Jeremy Black, A Brief History of Britain 1851-2010, vol. 4, Hachette UK,‎ 2011 (ISBN 9781849018197, présentation en ligne)
  33. (en) Harris M. Lentz, Heads of States and Governments Since 1945, Routledge,‎ 2014, 912 p. (ISBN 9781134264902, présentation en ligne), p. 689
  34. Étienne Weill-Raynal, Les réparations allemandes et la France, vol. 2, Paris, Nouvelles Éditions Latines,‎ 1947 (présentation en ligne)
  35. L'Information historique : pour l'enseignement, vol. 33, J.-B. Baillère,‎ 1972 (présentation en ligne)
  36. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Christian Baechler, L'Allemagne de Weimar : 1919-1933, Fayard,‎ 2007 (ISBN 9782213639277, présentation en ligne), p. 93-100
  37. Patrice Morlat, Indochine années vingt : le balcon de la France sur le Pacifique, vol. 1, Indes savantes,‎ 2001 (présentation en ligne)
  38. a, b, c, d et e Thierry Féral, Le "nazisme" en dates : novembre 1918-novembre 1945, L'Harmattan,‎ 2010 (ISBN 9782296114609, présentation en ligne)
  39. Jean-Claude Favez, Le Reich devant l’occupation Franco-Belge de la Ruhr en 1923, Genève, Librairie Droz,‎ 1969 (ISBN 9782600043748, présentation en ligne)
  40. Jean-Claude Favez, op. cit, p. 238.
  41. Étienne Weill-Raynal , op. cit, p. 429.
  42. Jean-Claude Favez, op. cit, p. 234.
  43. Henry Vallotton, Bismarck et Hitler, Éditions L'Âge d'Homme,‎ 2003 (ISBN 9782825117323, présentation en ligne)
  44. Pierre Broué, The German Revolution, 1917-1923, BRILL,‎ 2005 (ISBN 9789004139404, présentation en ligne)
  45. a et b Étienne Weill-Raynal , op. cit, p. 479.
  46. a et b Serge Berstein et Pierre Milza, L'Allemagne de 1870 à nos jours, Armand Colin,‎ 2014 (ISBN 9782200292454, présentation en ligne)
  47. François Roth, Raymond Poincaré, Fayard (présentation en ligne)
  48. William Mulligan, The Creation of the Modern German Army: General Walther Reinhardt and the Weimar Republic, 1914-1930, Berghahn Books,‎ 2005 (ISBN 9781571819086, présentation en ligne)
  49. David Jablonsky, The Nazi Party in Dissolution: Hitler and the Verbotzeit 1923-25, Routledge,‎ 2013 (ISBN 9781135178291, présentation en ligne)
  50. Rita Thalmann, La République de Weimar, Presses Universitaires de France,‎ 1991 (ISBN 9782130437055, présentation en ligne)
  51. David Jablonsky, The Nazi Party in Dissolution : Hitler and the Verbotzeit, 1923-1925, Psychology Press,‎ 1989 (ISBN 9780714633220, présentation en ligne)
  52. State Department, Office of the Legal Adviser, Treaty Affairs Staff, Treaties in force : A List of Treaties and Other International Agreements of the United States in Force on January 1, 2007, Government Printing Office,‎ 2007 (ISBN 9780160876264, présentation en ligne)
  53. Les Faits sociaux, vol. 261 à 311, Comité national d'études sociales & politiques,‎ 1923 (présentation en ligne)
  54. a et b François Kersaudy, Staline, PLON,‎ 2012 (ISBN 9782262040550, présentation en ligne)
  55. Jean-Jacques Marie, Staline, Fayard,‎ 2001 (ISBN 9782213640273, présentation en ligne)
  56. Alexander Baykov, The Development of the Soviet Economic System : An Essay on the Experience of Planning in the U.S.S.R., vol. 1, CUP Archive,‎ 1947 (présentation en ligne)
  57. S. N. Sen, Europe And The World 1763-1945, New Age International,‎ 2000 (ISBN 9788122412468, présentation en ligne)
  58. William B. Simons, The Constitutions of the Communist World, BRILL,‎ 1980 (ISBN 9789028600706, présentation en ligne)
  59. Simon Pirani, The Russian Revolution in Retreat, 1920–24: Soviet Workers and the New Communist Elite, Routledge,‎ 2008 (ISBN 9781134075508, présentation en ligne)