Amedeo Usseglio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Amedeo Usseglio Polatera
Description de l'image Defaut.svg.
Naissance
Giaveno au hameau de Maddalena (Italie)
Décès
Mont Valérien, France
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Profession
Activité principale

Amedeo Usseglio Polatera (1911-1944), fusillé au fort du mont Valérien le , est un Italien, soldat volontaire des FTP-MOI de la région parisienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1911 à Giaveno en Italie, il arrive en France en 1930. En janvier 1943 il est sous le coup du STO pour partir travailler en Allemagne, il refuse et s'engage dans le 3e détachement italien des FTP-MOI de la région parisienne commandé par Missak Manouchian. Sa spécialité était le déraillement des trains.

Arrêté par la Brigade spéciale, le , torturé et fusillé au Mont Valérien, avec ses camarades le à 15 heures 22[1].

Il demeurait au Plessis-Robinson.

Liste des membres du « Groupe Manouchian » condamnés le 21 février[modifier | modifier le code]

Mémorial de l'Affiche rouge à Valence.

La liste suivante des 23 membres du groupe Manouchian exécutés par les Allemands signale par la mention (AR) les dix membres que les Allemands ont fait figurer sur l'Affiche rouge :

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Au Plessis-Robinson, une rue porte son nom.
  • Le 4 novembre 1978, au Cimetière parisien d'Ivry, à l'initiative de l'Amicale des anciens résistants français d'origine arménienne, fut inaugurée la stèle Missak Manouchian, en présence de sa veuve Mélinée. Le monument est dû au sculpteur arménien Ara Haroutiounian. Y figurent les noms des 23 fusillés du Mont Valérien.

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • 1944 - Photo prise par la Préfecture de Police pour l'Affiche rouge.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gaston Laroche, On les nommait des étrangers, Les Éditeurs français réunis, 1965.
  • Philippe Ganier-Raymond, L'Affiche rouge, Fayard, 1975
  • Arsène Tchakarian, Les Francs-tireurs de l'Affiche rouge, Paris, 1986.
  • Stéphane Courtois, Denis Peschanski, Adam Rayski, Le Sang de l'étranger, Les immigrés de la MOI dans la Résistance, Fayard, 1989.
  • Benoit Rayski, L'Affiche rouge, Éditions Denoël, Paris 2009.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le groupe Manouchian », sur ivry94.fr (consulté le 10 février 2017)