Officier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Duc de Berry servi par des officiers de bouche : échansons, deux écuyers tranchants et panetier.

Le terme officier désigne, le plus souvent, un groupe de grades dans une hiérarchie de type militaire. Un officier est en effet le titulaire d'un grade ou d'une charge ou office. L'emploi actuel le plus courant du terme désigne un officier militaire, militaire chargé de commander une unité ou spécialiste qualifié. Le titre d'officier est également employé dans certains autres métiers comme chez les sapeurs-pompiers ou dans l'aviation: on parle d'un officier pilote de ligne. Certains ordres chevaleresques ou honorifiques utilise également ce terme, comme la Légion d'honneur, en France.

Le mot officier désigne aussi le domestique qui s'occupe de l'office ; le pluriel « officiers » inclut le cuisinier et le maître d'hôtel.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Qui officie, qui effectue un office. Du latin officium, famille de opus (œuvre) et facere (faire).

Composition[modifier | modifier le code]

Un groupe d'officiers venu observé les grandes manœuvres de l'armée française en en Picardie. Ils viennent de France, de l'Empire allemand, d'Autriche-Hongrie, de l'Empire ottoman, du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande, de l'Empire du Japon, de l'Empire russe, etc.

La composition et les types de grades d'officiers varient selon les pays, les métiers ou les unités (armée de terre, armée de l'air, marine, sapeurs-pompiers, etc.).

En Drapeau de la Belgique Belgique[modifier | modifier le code]

Dans l'armée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Grades de l'armée belge.

Chez les pompiers[modifier | modifier le code]

Au Drapeau du Canada Canada[modifier | modifier le code]

En Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

France d'Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, en France, le terme « officier » s'appliquait à tout détenteur d'un office, une charge personnelle consentie par un souverain ou un seigneur à un individu. À la Cour de France, ceci comprend par exemple les grands officiers, notamment le grand maître de France qui est à la tête des maîtres d'hôtel, des gentilshommes servants (les officiers de bouche) et les huissiers de la salle.

Les officiers de bouche travaillaient pour la table du roi : grand panetier, fruitier servant prunes sèches et noisettes, officiers du gobelet (échansons fournissant le vin pour la table du roi), officier qui coupait la viande (écuyer tranchant). Les officiers du commun travaillaient pour les autres tables de la maison du roi.

Il existait aussi des offices de finances, ou de magistrature. Les conseillers aux parlements ou aux différentes cours souveraines étaient ainsi des officiers.

France contemporaine[modifier | modifier le code]

Les officiers dirigent et encadrent les forces armées. Ils sont formés dans différentes écoles selon différents cursus, en fonction de leurs recrutements, de leurs spécialités et de leurs affectations.

En France, il existe cependant plusieurs types d'officiers civils :

Au Drapeau du Luxembourg Luxembourg[modifier | modifier le code]

En Drapeau de la Suisse Suisse[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :