Étienne Lévy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Etienne Paul Louis Levy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Medecin et Chercheur en médecine
Père
Pierre-Paul Louis Levy
Mère
Jeanne Dreyfus
Fratrie
Madeleine Levy, Simone Perl, Jean-Louis Levy
Conjoint
Suzanne Binvignat
Autres informations
Distinctions
Alfred Dreyfus tombe.jpg
Vue de la sépulture.

Etienne Paul Louis Levy est le né le 17 février 1922 à Paris et mort le 2 juillet 1996 dans la même ville[1], est un médecin et résistant français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étienne Levy est né le 17 février 1922 à Paris dans le 8e arrondissement. Il est le fils de Pierre-Paul Louis Lévy (28 avril 1881, Toulouse - 30 avril 1981, 12e arrondissement), docteur en médecine, et de Jeanne Lévy, née Dreyfus (22 février 1893, Paris 8e arrondissement - 30 avril 1981, 12e arrondissement), la fille du capitaine Alfred Dreyfus et de Lucie Dreyfus. Jeanne Dreyfus épouse Pierre-Paul Louis Lévy le 26 janvier 1916[2].

Il est le frère de Simone Lévy (plus tard, Simone Perl), Jean-Louis Lévy et Madeleine Levy.

Jeunes années[modifier | modifier le code]

Il étudie au lycée Janson-de-Sailly[3], où il obtient son baccalauréat, puis il obtient un diplôme d'ingénieur agronome à l'INRA (devenu aujourd'hui Agro Paris Tech) en 1947 pour faire plaisir à son père.

Étienne Paul Louis Levy entre dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale[4] avec son frère Jean-Louis.

Après l'obtention de son diplôme d'ingénieur agronome, il décide de suivre sa vocation et de devenir médecin. Il obtient son diplôme de docteur en médecine en 1956[3].

Carrière de médecin et chercheur[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière de médecin à l'hôpital de la Salpêtrière et sa carrière de chercheur à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale[3],[5].

En 1960, il devient chef de service du service de l'unité de soins intensifs de chirurgie gastro-intestinale à l'hôpital Saint-Antoine[3]. Au sein de ce service, sa double formation d'ingénieur et de médecin lui permettent de mettre au point la nutripompe[6],[7],[8] en 1965 (faisant de lui un pionnier de la nutrition entérale), le réinstillateur de chyme[7],[9] et le drain spiralé[7],[10].

Il devient en 1967 maître de recherche puis en 1981 directeur de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale[3].

Il meurt en 1996 d'un cancer du pancréas à l'hôpital Saint-Antoine.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il épouse en 1953 Marie Guimbard et divorce en 1965.

Il épouse en novembre 1965 en secondes noces Suzanne Binvignat. De ce mariage est issu une fille, Anne-Cécile[4],[3], née le 16 juillet 1965.

Sa mémoire[modifier | modifier le code]

Tombe d'Alfred Dreyfus.

Sur la tombe d'Alfred et Lucie Dreyfus au cimetière du Montparnasse, son nom est inscrit. On y lit : « Docteur Etienne Levy Officier de la légion d'honneur »[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « matchID - Moteur de recherche des décès », sur deces.matchid.io (consulté le ).
  2. « Alfred DREYFUS, 1906 Dreyfus réhabilité : Arbre généalogique - version HTML », sur www.dreyfus.culture.fr (consulté le ).
  3. a b c d e et f (en) « Etienne Paul Louis Levy », sur prabook.com (consulté le ).
  4. a et b « Les enfants du capitaine Dreyfus », sur parismatch.com (consulté le ).
  5. « Étienne Lévy (1922-1996) », sur data.bnf.fr (consulté le ).
  6. « La nutripompe pour alimenter les malades vingt-quatre heures sur vingt-quatre », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. a b et c Jean-Marie Ollivier et Jacques Cosnes, « Etienne Lévy (1922–1996), le fondateur de la Nutrition Entérale », Nutrition Clinique et Métabolisme, vol. 10, no 3,‎ , p. 149–150 (DOI 10.1016/S0985-0562(96)80018-5, lire en ligne, consulté le ).
  8. J. Loygue, E. Levy, J. Cosnes et P. Herbiere, « [Nutritional problems in surgical patients in a grave condition. Enteral hypernutrition by nutripump and autoregulated reinstillation of chyme (author's transl)]. », Chirurgie -Paris-, vol. 105, no (8),‎ , p. 694–7 (lire en ligne, consulté le ).
  9. E. Levy, J. Cosnes, R. Parc et P. Bloch, « [Continuous reinstillation of chyme in digestive resuscitation: demonstration of negative retro-action on the digestive secretion output]. », Nouv Presse Med, vol. 8, no (10),‎ , p. 782–3 (lire en ligne, consulté le ).
  10. Yannick GANDOSSI, « Cours IFSI - Les suites opératoires d'une pancréatite aiguë nécrotico-hémorragique », (consulté le ).
  11. « Etienne Levy (1922-1996) - Mémorial Find a Grave », sur fr.findagrave.com (consulté le ).