Salon des Tuileries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salon des Tuileries
Type Art
Pays Drapeau de la France France
Localisation Paris
Date de la première édition 1923
Date d'ouverture 1923
Date de clôture 1961 - 1962

Le Salon des Tuileries, créé le 14 juin 1923, est une exposition artistique parisienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Son premier président et cofondateur est Albert Besnard[1]. Il est installé dès la première année en 1923, dans des baraquements à la Porte Maillot à Paris, conçus dans la précipitation par les frères Perret comme locaux d'expositions. Sa localisation varie par la suite. Il a pour objectif de confronter toutes les écoles nouvelles sans qu'elles ne perdent rien de leur autonomie. Les œuvres sont groupées par affinités et sélectionnées. Ce salon est créé à la suite de la scission d'un groupe d'artistes d'avec le Salon La Nationale des beaux-arts dont : Edmond Aman-Jean, Albert Besnard, Antoine Bourdelle, Maurice Denis, Charles Despiau, George Desvallières, Charles Dufresne, Charles Guérin, Pierre Laprade, Ernest Laurent, Henri Lebasque, Henri Le Sidaner, Henri Martin, Lucien Simon etc...

En 1924 le Salon des Tuileries profite de la démission en masse des artistes étrangers du Salon des indépendants : Marc Chagall, Maria Blanchard, Eberl, Feder, Foujita, Natalia Gontcharova, Gonzalez, Gottlieb, Grünewald, Alice Halicka, Henri Hayden, Kisling, Krémègne, Krogh, Liptchitz, Larionov, Mela Muter, Adrien Karbowsky...

Ce Salon est ouvert sur son époque, comme le montre la décoration du hall, avec des sculptures du Salon de 1938 tenu au Pavillon des Arts de l'avenue Rapp, réalisées par : Sonia Delaunay, Albert Gleizes, André Lhote, Jacques Villon et Robert Delaunay. Il ferme ses portes en 1962.

Exposants célèbres[modifier | modifier le code]

Affiches[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Catalogue de l'exposition Besnard, musée Eugène Boudin, Honfleur 2008, sous la direction de Chantal Beauvalot, (ISBN 978-2-902985-12-8)
  2. Dictionnaire Bénézit, Gründ, 1999, tome 2, page 657.
  3. Les Fauves : a sourcebook, Russell T. Clement.
  4. Les Nouvelles littéraires, BnF