Place Cambronne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

15e arrt
Place Cambronne
Image illustrative de l’article Place Cambronne
Place Cambronne.
Situation
Arrondissement 15e
Quartier Grenelle
Necker
Début Située au 168, boulevard de Grenelle et au 2, boulevard Garibaldi, au débouché de la rue Cambronne, de la rue de la Croix-Nivert et de la rue Frémicourt
Morphologie
Longueur 98 m
Largeur 36 m
Historique
Dénomination Décret du 24 août 1864
Ancien nom Partie de la place de la barrière de l'École-Militaire
Géocodification
Ville de Paris 1443
DGI 1453
Géolocalisation sur la carte : 15e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 15e arrondissement de Paris)
Place Cambronne
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Place Cambronne
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place Cambronne est une place du 15e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La place Cambronne vue depuis la station de métro, en 2006.

La place Cambronne est située au 168, boulevard de Grenelle et au 2, boulevard Garibaldi, au débouché de rues Cambronne, de la Croix-Nivert et Frémicourt. Le square Cambronne se situe en face, après la station de métro de la ligne 6.

Ce site est desservi par la station de métro Cambronne.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Pierre Cambronne.

Elle tient son nom de son voisinage avec la rue Cambronne qui porte le nom du général du Premier Empire Pierre Cambronne (1770-1842).

Historique[modifier | modifier le code]

La place est aménagée devant la barrière de l'École-Militaire sur le mur des Fermiers généraux (située à l'emplacement des actuels squares Garibaldi et Cambronne)[1]. Située sur la commune de Vaugirard, puis à la limite entre cette commune et celle de Grenelle après la création de cette commune en 1830, elle est dénommée « place de l'École-Militaire ». Après le rattachement de ces deux communes à Paris par la loi du , la rue est officiellement rattachée à la voirie parisienne par un décret du , faisant suite à une délibération du Conseil municipal de Paris du de la même année[2]. La rue est renommée par décret du [3] en l'honneur de Pierre Cambronne, général de division du Premier Empire[4].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

La chanson de Joe Dassin "La complainte de l'heure de pointe" évoque ainsi les embouteillages dans ce quartier: "A Cambronne on a des mots" (elle fait des commentaires du même genre pour d'autres lieux de Paris).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cadastre révisé des communes annexées (1830-1850), Vaugirard, tableau d'assemblage toutes sections, échelle 1/10000, CN/203.
  2. Adolphe Alphand (dir.), Adrien Deville et Émile Hochereau, Ville de Paris : recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques, Paris, Imprimerie nouvelle (association ouvrière), (lire en ligne), « Classement de rues dans la zone annexée à Paris », p. 335.
  3. Ibid., « Décret du 24 août 1864 », [lire en ligne].
  4. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997, etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]