Régions françaises classées par population

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ce tableau présente la liste des 26 régions françaises par ordre décroissant de population. Les chiffres présentés correspondent aux deux données les plus récentes de population légale : celles issues du recensement de 1999 et celles issues du décret no 2009-1707 du 30 décembre 2009[1] (population légale de 2010, population municipale. La population dite totale[2] comprend des doubles comptes. Pour se référer à une population sans doubles comptes, il convient de considérer, comme dans ce tableau, la population dite municipale au sens de l'Insee[3]. La population légale entrée en vigueur en janvier 2011 correspond aux données compilées au 1er janvier 2010).Ces données doivent être complétées par les perspectives démographiques. Selon Gérard-François Dumont, les inégalités démographiques régionales seront croissantes[4].

Densité de population et croissance démographique des régions de France métropolitaine
Rang Région Population 1999 (recensement) Population légale 2009 Superficie Densité 1999 Densité 2009 Taux d'évolution de la population
1 Île-de-France 10 952 011 11 798 427 12 012 912 982 +7,7 %
2 Rhône-Alpes 5 645 407 6 174 040 43 698 129 142 +9,4 %
3 Provence-Alpes-Côte d'Azur 4 502 385 4 889 053 31 400 144 158 +8,6 %
4 Nord-Pas-de-Calais 3 996 588 4 021 676 12 414 322 324 +0,6 %
5 Pays de la Loire 3 222 061 3 539 048 32 082 100 109 +9,8 %
6 Aquitaine 2 908 359 3 206 137 41 308 70 76 +10,2 %
7 Bretagne 2 906 197 3 175 064 27 208 107 115 +9,3 %
8 Midi-Pyrénées 2 551 687 2 810 559 45 348 56 62 +10,1 %
9 Languedoc-Roussillon 2 295 648 2 560 870 27 376 84 94 +11,6 %
10 Centre 2 440 329 2 526 919 39 151 62 65 +3,5 %
11 Lorraine 2 310 376 2 339 881 23 547 98 99 +1,3 %
12 Picardie 1 857 481 1 900 354 19 399 96 98 +2,3 %
13 Alsace 1 734 145 1 827 248 8 280 209 221 +5,4 %
14 Haute-Normandie 1 780 192 1 816 716 12 317 145 147 +2,1 %
15 Poitou-Charentes 1 640 068 1 739 780 25 810 64 67 +6,1 %
16 Bourgogne 1 610 067 1 633 891 31 582 51 52 +1,5 %
17 Basse-Normandie 1 422 193 1 461 429 17 589 81 83 +2,8 %
18 Champagne-Ardenne 1 342 363 1 339 487 25 606 52 52 -0,2 %
19 Auvergne 1 308 878 1 339 247 26 013 50 51 +2,3 %
20 Franche-Comté 1 117 059 1 158 671 16 202 69 72 +3,7 %
21 La Réunion 706 300 794 107 2 504 282 317 +12,4 %
22 Limousin 710 939 737 001 16 942 42 44 +3,7 %
23 Guadeloupe[5] 422 496 400 584 1 628 248 246 -5,2 %
24 Martinique 381 427 400 050 1 128 338 353 +4,9 %
25 Corse 260 196 299 209 8 680 30 34 +15,0 %
26 Guyane 157 213 213 031 83 534 2 3 +35,5 %

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales/pages2009/pdf/joe_20091231_0303_0075.pdf
  2. Définition de l'Insee de la population totale
  3. Définition population municipale selon l'Insee
  4. Gérard-François Dumont, "Le peuplement de la France: des inégalités régionales croissantes", Population & Avenir, n°701, janvier-février 2011.
  5. Nota: La Guadeloupe a "artificiellement" perdu des habitants du fait de la création des deux collectivités d'outre-mer de Saint-Barthélémy et de Saint-Martin, territoires qui lui étaient rattachés en 1999 (formant l'arrondissement de Saint-Martin-Saint-Barthélemy). Au recensement de 1999, la Guadeloupe sans cet arrondissement avait 385 566 habitants. Pour cette raison, la superficie de la Guadeloupe, qui était de 1 706 km² en 1999, n'est plus que de 1 628 km².

Articles connexes[modifier | modifier le code]