Jean-François Gravier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gravier.

Jean-François Gravier, né le 14 avril 1915 à Levallois-Perret et mort le 11 novembre 2005[1], est un géographe français. Il est principalement célèbre pour son ouvrage Paris et le désert français, publié en 1947 et plusieurs fois réédité par la suite.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-François Gravier est élève aux lycées Janson-de-Sailly et Henri IV. Il est par la suite agrégé de géographie. Lorsqu'il est étudiant, il développe des idées royalistes[2].

Sous le régime de Vichy, il est enseignant à l'université de Belgrade (1940-41), puis chargé de mission au Secrétariat général de la jeunesse (1941-42), avant d'être directeur de l'école des cadres du Mayet-de-Monagne et du centre de synthèse régionale de la Fondation Alexis-Carrel.

Gravier déteste la démocratie et l'individualisme : « la démocratie parlementaire dont Pie IX dans le Syllabus a flétri l'idéologie sous le nom de libéralisme et dont le maréchal Pétain a flétri la morale sous le nom d'individualisme, tendait en France à la destruction de la structure française et de ses groupements naturels sous le poids des intérêts particuliers et immédiats »[3].

Après la Seconde Guerre mondiale il est embauché à l'administration du Commissariat général du plan.

La première édition du Désert est rédigée alors que Gravier dirige le Centre de synthèse régionale dans le département VI de bio-sociologie de François Perroux, dans la Fondation Alexis Carrel, prônant l’eugénisme[4].

Paris et le désert français[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Paris et le désert français.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Régions et nations, PUF, "Bibliothèque du peuple", 1942
  • Paris et le désert français, Le Portulan, 1947
  • La mise en valeur de la France, 1949
  • L'aménagement du territoire et l'avenir des régions françaises, Flammarion
  • La question régionale, Flammarion
  • Paris et le désert Français en 1972, Flammarion
  • L'Espace Vital, Flammarion, 330 pages, 1984
  • Auvergne et Aquitaine, étude régionale d'emploi CECA, 1957
  • Économie et organisation régionales, Masson & Cie, 1970

Distinction[modifier | modifier le code]

  • Grand Prix Robert 1959 pour Paris et le désert français

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Drouard, Une inconnue des Sciences Sociales : la fondation Alexis Carrel (1941-45), Editions de la MSH, 1992.
  • Isabelle Provost, Paris et le désert français : histoire d'un mythe, Thèse de sociologie, Université d'Evry, 1999, 216 p
  • Bernard Marchand, « La haine de la ville : "Paris et le désert français" de Jean-François Gravier », in L'Information géographique, vol 65, 2001, pp 234-253
  • Laurent Davezies, La République et ses territoires, la circulation invisible des richesses, Seuil, 2008, 110 p.
  • Jean-Louis Andréani, « Rétrolecture 2/36 - 1947 : "Paris et le désert français" de Jean-François Gravier », Le Monde, 15 juillet 2008
  • Bernard Marchand, Les ennemis de Paris, Presses de l'Université de Rennes, 2009, 397 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche Who's Who.
  2. Vincent Adoumié (dir.), Les régions françaises, Hachette, 2010 p. 31
  3. Jean-François Gravier,«  Le respect de la personne humaine », in Idées, 1941
  4. Drouard, A (1992) Une inconnue des sciences sociales : la fondation Alexis Carrel (1941-45), Éditions de la MSH ; contre Carrel, voir www.amnistia.net/news/enquetes/negauniv/carrel/carrel.htm ; prenant sa défense : www.chez.com/demagogo/carrel00.html