Serge Antoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Serge Antoine est un haut fonctionnaire et écologiste français, né le 3 octobre 1927 à Strasbourg, mort le 25 mars 2006 à Bièvres (Essonne). Il a notamment joué un rôle déterminant dans les choix de regroupement des départements pour créer les régions administratives.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il suit avec sa famille son père qui avait rejoint le général de Gaulle, en juin 1940 en Angleterre avant de s’installer à Alger. Il fait ses études supérieures à l'Institut d'études politiques de l'Université de Paris puis intègre l'ENA. Parcourant le monde il restera très attaché à Bièvres où il réside.

Parcours administratif[modifier | modifier le code]

  • Conseiller-maître honoraire à la Cour des comptes
  • 1954 Cour des comptes
  • Conseiller du président de l'Euratom à Bruxelles
  • 1962 commissaire du gouvernement pour le découpage des régions administratives françaises.
  • 1963 nommé à la création de la DATAR (Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale) où il travaille avec Olivier Guichard (1963-1968) puis Jérôme Monod (1968-1974) et contribue à la création des parcs régionaux
  • 19661978 dirige la « Revue 2000 » de la DATAR
  • 1968 un des 12 animateurs du Collège des techniques avancées et de l’aménagement du territoire
  • 1971 nommé au cabinet du tout premier ministre de l’environnement, Robert Poujade.

Chargé de la recherche puis des affaires internationales au ministère de l'environnement

  • 1982 -1985 préside le Comité national de France du programme sur l'Homme et la Biosphère
  • 2003 Membre du Conseil national du développement durable (CNDD), coordinateur du thème Territoires et développement durable

Activités internationales[modifier | modifier le code]

  • 1965 membre de la World Society for Ekistics [1] une organisation non gouvernementale disposant d’un statut consultatif auprès des Nations unies (ECOSOC)
  • 1969 rejoint le Club de Rome [2]
  • 1972 contribue à la préparation de la Conférence de Stockholm
  • 1976 participe aux négociations de la Convention de Barcelone pour la protection de la Méditerranée. Initie lors de cette Conférence, une étude de la région et qui est aujourd’hui le Plan Bleu qui vise à coordonner la politique environnementale des pays riverains de la Méditerranée. Il est vice-président du Plan Bleu depuis 1985.
  • 1992 il est nommé conseiller spécial de Maurice Strong, l'organisateur du Sommet de la Terre de Rio, où il contribue à rédiger le chapitre 28 de l’Agenda 21 sur le rôle des collectivités locales qui leur propose d’élaborer des Agendas 21 locaux.
  • 1996, il préconise la mise en place de la Commission méditerranéenne dont il est devenu membre représentant la France
  • membre du conseil de rédaction de l’Institut des ressources mondiales
  • membre de la Fondation Seydoux pour la Méditerranée.

Activités associatives[modifier | modifier le code]

Prospective[modifier | modifier le code]

  • Il travaille avec Gaston Berger, Fernand Braudel et Bertrand de Jouvenel, l'animateur du club des "Futuribles"
  • En 1973, il participe à la création en France de la World Future Studies Federation (WFSF (en))
  • En 1972, il participe à la création de la Fondation Claude-Nicolas Ledoux, devenue par la suite Institut Claude-Nicolas Ledoux. Cette association est chargée de la gestion et de l'animation de la Saline royale d'Arc-et-Senans (Doubs) en lui donnant un rôle de Centre International de réflexion sur le Futur.

Développement durable[modifier | modifier le code]

  • En 1994, il crée en le Comité français pour le développement durable (Comité 21) qui réunit entreprises, collectivités locales et associations.

Bièvres[modifier | modifier le code]

  • Serge Antoine s'est beaucoup engagé dans sa commune. Il en a été maire adjoint pendant 18 ans, chargé de l'urbanisme et de l'environnement. Il a ainsi élaboré un des premiers plans d'occupation des sols de France. Secrétaire général des Amis de la vallée de la Bièvre (AVB) pendant 40 ans, on lui doit de nombreux combats réussis pour préserver un cadre et des paysages exceptionnels tout à côté de Paris.

Vie privée[modifier | modifier le code]

  • Serge Antoine a épousé en 1955 Aline Écochard, fille de l'architecte et urbaniste Michel Écochard. Ils ont eu 5 enfants.

Décorations et distinctions[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Disons simplement qu’il faut éviter de prolonger la simple approche environnementale et qu’il est nécessaire de s’alimenter de manière systémique aux sources de l’économie, de la culture, du social en même temps que de l’écologie, que l’allongement en prospective est indispensable, qu’il faut transformer tout le monde en “acteurs” et si possible monter des opérations multiacteurs, qu’il faut jouer du volontariat et que les indicateurs de mesure du suivi sont indispensables. »
  • « La politique de développement durable peut s’affiner. Elle se fait en marchant, un peu comme L’Homme invisible qui devient visible quand on lui pose des bandelettes. » entretien avec Thierry Paquot
  • De Robert Poujade sur ce que l'on appelait alors le génie de l'environnement (les technologies propres) : « le génie de l’environnement ! je le connais, il est dans mon cabinet, il s’appelle Serge Antoine.  »
  • À propos de la réunification de la Normandie : « Si c’était à refaire, je ne ferais qu’une seule Normandie. (…) Ma seule erreur a été de croire que je mettais en place un système évolutif. J’étais convaincu, naïvement, que l’on assisterait peu à peu à des fusions de régions. Hélas, j’attends encore. » (Entretien accordé à L'Express publié le 15 mars 2004).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • André Yana, Serge Antoine et Jean-Baptiste de Vilmorin, Ecrits francophones et environnement : 1548-1900, t. 1, Paris, Entente, coll. « Les Cahiers de l'écologie »,‎ avril 1991, 342 p. (ISBN 2726600980)
    Cet ouvrage réunit quelque 70 textes de Ronsard, Montaigne, Agrippa d'Aubigné, Bernard Palissy… qui traitent de l'environnement.
  • Serge Antoine, Martine Barrère et Geneviève Verbrugge, La planète Terre entre nos mains : Guide pour la mise en œuvre des engagements du Sommet planète Terre, Paris, 1994, 442 p.
  • Serge Antoine, Florence Pizzorni et Fabrice Duffaud, Almanach de la Bièvre, octobre 2005 (ISBN 2-909717-46-01[à vérifier : isbn invalide])

Articles[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives nationales