Haute-Normandie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haute-Normandie
Détail
Détail
Administration
Pays Drapeau de la France France
Préfecture Rouen
Départements Seine-Maritime (76)
Eure (27)
Chefs-lieux Rouen
Évreux
Arrondissements 6
Cantons

Communes
112

1 419
Conseil régional Conseil régional de Haute-Normandie
Président Nicolas Mayer-Rossignol (PS)
2013 - 2015
Préfet Pierre-Henry Maccioni
ISO 3166-2 FR-Q
Démographie
Gentilé Haut-Normand
Population 1 839 393 hab. (2011)
Densité 149 hab./km2
Langues
régionales
Français
Géographie
Superficie 12 317 km2
Localisation
Localisation de Haute-Normandie
Liens
Site web http://www.hautenormandie.fr/

La Haute-Normandie est une région de France créée en 1956 qui regroupe deux départements : la Seine-Maritime et l'Eure. Elle correspond à la partie orientale de l'ancienne province de Normandie[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de la Normandie.

En 911, aux termes du traité de Saint-Clair-sur-Epte, le chef viking Rollon conclut un accord avec le carolingien Charles le Simple, qui lui remet la garde du comté de Rouen, soit, à peu de choses près, l’actuelle Haute-Normandie.

Le XVIIIe siècle constitue l’apogée du trafic négrier. Les bourgeois du Havre, de Rouen et de Honfleur bénéficient des retombées économiques du commerce triangulaire. Le travail du coton se développe dans les villes et jette les bases de la Révolution industrielle. Les manufactures se multiplient et s’installent dans les faubourgs de Rouen. Ces changements profitent surtout à la Normandie orientale (autrement dit l’actuelle Haute-Normandie).

Lors de la création des régions, en 1956, les cinq départements normands ont été répartis en deux régions administratives : la Haute-Normandie et la Basse-Normandie. Sans qu'il s'agisse des mêmes limites, ce découpage reprend une distinction dont les origines remontent au XVIe siècle, peut-être même au XIVe siècle[2].

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Tendances politiques[modifier | modifier le code]

La Haute-Normandie est considérée comme relativement à gauche[réf. nécessaire].
Cette région est cependant divisée entre un département de Seine-Maritime, dont le conseil général a basculé pour la première fois de son histoire à gauche en 2004, et marqué par une forte présence communiste dans des villes portuaires comme Dieppe, Le Tréport, dans quelques villes de la banlieue rouennaise et au Havre, et un département de l'Eure plus favorable à la droite (trois circonscriptions sur cinq à droite dans ce département).

Depuis 1974, à l'exception de l'élection présidentielle de 2002 (où la gauche n'était pas présente au second tour) et de celle de 2007, la Haute-Normandie a toujours voté majoritairement pour le candidat de gauche au second tour des élections présidentielles[réf. nécessaire].

Circonscriptions législatives[modifier | modifier le code]

La Haute-Normandie compte au total 15 circonscriptions (soit une moyenne de 122 000 hab. par circonscription).


Eure Seine-Maritime
Circonscription Département
Eure Seine-Maritime
Première Bruno Le Maire Valérie Fourneyron
Deuxième Jean-Louis Destans Françoise Guégot
Troisième Hervé Morin Luce Pane
Quatrième François Loncle Laurent Fabius
Cinquième Franck Gilard Christophe Bouillon
Sixième Sandrine Hurel
Septième Édouard Philippe
Huitième Catherine Troallic
Neuvième Estelle Grelier
Dixième Dominique Chauvel

Conseil régional[modifier | modifier le code]

Le président du conseil régional est Nicolas Mayer-Rossignol (PS) depuis mi-octobre 2013. Il succède à Alain Le Vern (PS), qui a annoncé son retrait de la vie politique.

Il comporte 55 membres (38 pour la Seine-Maritime et 17 pour l'Eure) et siège à Rouen.

Départements[modifier | modifier le code]

Code Département Préfecture Préfet Population Superficie Président du Conseil général Tendance politique
27 Eure Évreux Dominique Sorain 582 822 hab. 6 040 km2 Jean-Louis Destans PS
76 Seine-Maritime Rouen Pierre-Henry Maccioni 1 250 120 hab. 6 278 km2 Nicolas Rouly PS

Jumelage[modifier | modifier le code]

La région est jumelée avec le district londonien de Redbridge, en Angleterre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Géographie de la Haute-Normandie.

Économie[modifier | modifier le code]

Port de plaisance de Dieppe.
Article détaillé : Économie de la Haute-Normandie.
  • 60 % de la production française des lubrifiants ;
  • 50 % des plastiques, 30 % des voitures ;
  • la quatrième région française pour le commerce extérieur ;
  • la première région pour la production de lin ;
  • la sixième région pour la recherche.

En 2010, 125 194 personnes sont salariées dans l'industrie (hors industrie agroalimentaire) en Haute-Normandie[3].

Principales entreprises installées en Haute-Normandie[modifier | modifier le code]

Spécialités régionales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cuisine normande.

La position géographique de la Normandie détermine sa cuisine qui bénéficie de ses fertiles terroirs lui fournissant à foison les produits agricoles tandis que la mer la pourvoit généreusement en poissons et crustacés divers[4]. La Normandie aime la bonne chère et sa cuisine se distingue essentiellement par sa production agricole et piscicole. Les produits laitiers y tiennent le haut du pavé : l’usage fait par les Normands du beurre et de la crème dans leur cuisine est quasi-légendaire.

Entrées et soupes

  • Canard rouennais en terrine

Viande, produits de la mer et charcuterie :

Fromages, beurres et crèmes :

Fruits et légumes :

Boulangerie, pâtisserie et confiseries :

Boissons :

[modifier | modifier le code]

Le lion d'or sur fond rouge est une reprise du léopard du blason, il évoque donc les racines et la culture normande.

Les vagues bleues incarnent le caractère maritime de la Haute-Normandie, ses ports, ses plages et les méandres de la Seine.

L'étendue verte évoque le caractère agricole, la fertilité, la richesse et la diversité du paysage.

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de la Haute-Normandie.
  • 12 317 km2 (2 % du territoire national) et deux départements (Eure et Seine-Maritime).
  • 1 833 500 habitants (2,8 % de la population française).
  • 32,2 % de la population a moins de 25 ans. (au 1er janvier 2010, source INSEE)
  • Les deux plus grandes villes de la région sont Le Havre avec environ 180 000 habitants et Rouen avec 110 000 habitants (Rouen est la préfecture mais n'est pas la plus grande ville de Haute-Normandie, cependant il s'agit de la plus grande agglomération de la Normandie avec 650 000 habitants dans son aire urbaine contre 400 000 à Caen et 300 000 au Havre, source INSEE 2011).

Transports[modifier | modifier le code]

Routier[modifier | modifier le code]

Plusieurs autoroutes traversent la région dont :

Trois ponts permettent de traverser la Seine entre Rouen et Le Havre :

Ferroviaire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : TER Haute-Normandie.

Le TER Haute-Normandie est le réseau de transport express régional de la région administrative Haute-Normandie. Le réseau est structuré autour de deux radiales d'envergure nationale, que sont les axes Paris - Le Havre et Paris - Caen et d'un point central qu'est la gare de Rouen-Rive-Droite où convergent la majorité des lignes TER.

Culture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Culture de la Haute-Normandie.
  • Première région pour la densité en musées
  • Deuxième pour la densité en théâtres
  • des forêts d'exception qui s'étendent sur 20 % du territoire
  • plus de 50 parcs et jardins

Religions[modifier | modifier le code]

Pour l'Église catholique, la Haute-Normandie fait partie, avec la Basse-Normandie, de la province ecclésiastique de Rouen. La région se divise entre l'archidiocèse métropolitain de Rouen, le diocèse d'Evreux pour l'Eure, et le diocèse du Havre, qui correspond à peu près à l'arrondissement homonyme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carte de la région de Haute-Normandie Carto-mondo.fr
  2. Michel de Boüard, op. cit.[réf. nécessaire], p. 268-269
  3. Source Insee, Clap
  4. Carte gastronomique de la Normandie Carto-mondo.fr


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Comité régional d'Histoire de la Révolution, La Révolution en Haute-Normandie : 1789-1802, Rouen, éditions du P'tit Normand,‎ 1989, 464 p. (ISBN 2-906258-18-0, lien OCLC?)
  • Michel de Boüard, Histoire de la Normandie, Toulouse, Privat,‎ 2001, 523 p. (ISBN 2-7089-1707-2)
  • Jean-Pierre Chaline (dir.) et Anne-Marie Sohn (dir.), Dictionnaire des parlementaires de Haute-Normandie 1871-1940, Publications de l'Université de Rouen,‎ 2000, 24×16 cm, 352 p. (ISBN 2-87775-294-1)
  • Bernard Garnier (dir.), Michel Pigenet (dir.), M. Dandel, G. Duboc, A. Kitts et E. Lapersonne (préf. Antoine Rufenacht), Les Victimes civiles des bombardements en Haute-Normandie. 1er janvier 1944-12 septembre 1944, CRHQ-IRED-La Mandragore,‎ 1997, relié, 350 p. (ISBN 2-912468-02-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]