Pierre Foncin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre François Charles Foncin, né en 1841 et mort en 1916, est un professeur et géographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il effectue ses études tout d'abord au lycée de Laval[1]. Il va ensuite à Amiens, puis à l'internat Sainte-Barbe. Puis en 1860, élève au lycée Louis-le-Grand, il remporte[2] le premier prix de discours français. Il est agrégé d'histoire en 1863 puis devient professeur dans les lycées de Carcassonne, Troyes, Mont-de-Marsan et de Bordeaux. Il devient docteur-es lettres en 1876. Il occupe la chaire de géographie à l'Université de Bordeaux. Il est nommé en 1879 recteur d'académie à Douai. En 1881, il est nommé par Paul Bert directeur de l'enseignement secondaire, puis en 1882, inspecteur général de l'enseignement secondaire.

Il est secrétaire général puis président de l'Alliance française de 1883 à 1914[3]. Le géographe est venu s'établir à Cavalaire sur Mer en 1890 où il a fait édifier « Lou Casteou dou Souleou »[4], domaine entouré d'un jardin botanique méditerranéen et amer très connu des marins, légué en 1977 par ses filles Mireille et Myriem Foncin au Conservatoire du littoral[5]. Le parc botanique de la Maison Foncin est notamment constitué d'une forêt de chênes-lièges, encore exploitée.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1877, Essai sur le Ministère de Turgot, Germer-Baillière, Paris.
  • 1888, La Deuxième Année de géographie, Librairie Classique Armand Colin et Cie.
  • 1900 La Troisième Année de géographie (Leçons en regard des cartes) À l'usage de l'enseignement secondaire classique, moderne et des jeunes filles de l'enseignement primaire supérieur, des écoles commerciales, Armand Colin, Paris.
  • 1910, Les Maures et l'Estérel, Armand Colin, Paris.

Liens[modifier | modifier le code]

  • La rue Pierre Foncin à Paris.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Il obtient en 1857 le prix d'honneur de discours latin.
  2. Comme vétéran de rhétorique.
  3. Pour en savoir plus on peut se reporter à sa nécrologie parue dans les Annales de géographie sous la plume de Paul Vidal de La Blache.
  4. Le domaine en images.
  5. La Maison de Pierre Foncin, géographe, consulté le 9 juin 2011