Communes du Liechtenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du Liechtenstein indiquant son découpage en communes.

La principauté du Liechtenstein est divisée en 11 communes (Gemeinde en allemand, Gemeinden au pluriel), la plupart n'étant formées que d'une seule ville.

Communes du Liechtenstein[modifier | modifier le code]

Blason Code postal et commune Population (31/12/2011)
Étrangers en %[1] Surface
en km²[2]
Lieux
Unterland
Ruggell 9491 Ruggell 2 057 26,7 % 7,378 Ruggell
Schellenberg 9488 Schellenberg 1 033 24,1 % 3,558 Schellenberg
Gamprin 9487 Gamprin 1 641 30,4 % 6,188 Gamprin, Bendern
Eschen 9492 Eschen 4 249 34,2 % 10,381 Eschen, Nendeln
Mauren 9493 Mauren 4 012 37,5 % 7,491 Mauren, Schaanwald
Oberland
Schaan 9494 Schaan 5 853 37,6 % 26,921 Schaan
Planken 9498 Planken 423 24,9 % 5,341 Planken
Vaduz 9490 Vaduz 5 236 41,0 % 17,316 Vaduz
Triesenberg 9497 Triesenberg 2 611 20,0 % 29,693 Triesenberg, Masescha, Silum,
Gaflei, Steg, Malbun
Triesen 9495 Triesen 4 834 34,0 % 26,477 Triesen
Balzers 9496 Balzers 4 526 27,2 % 19,730 Balzers, Mäls
Fürstentum Liechtenstein Principauté du Liechtenstein 36 475 33,2 % 160,475

Politique[modifier | modifier le code]

Chaque commune possède un conseil (Gemeinderat) et un maire (Gemeindevorsteher, Bürgermeister) à Vaduz, élus par les électeurs.

Le Liechtenstein dispose d'une structure communale forte[3]. La constitution du Liechtenstein dispose que tant la création que la fusion de communes doivent être prévues dans une loi et requièrent l'accord de la majorité des citoyens[3]. De plus, les communes ont un droit de participation à l'activité législative nationale et ont un droit de recours judiciaire si elles s'estiment lésées dans leurs droits par des décisions prises par l'Etat[3].

Découpage[modifier | modifier le code]

Les communes du Liechtenstein, malgré leur petite taille à l'échelle des divisions territoriales que l'ont peut rencontrer dans d'autres pays, ont des formes assez complexes. Sept d'entre elles sont constitués de plusieurs fragments ou enclaves :

  • Balzers est composé de trois fragments distincts. Si le principal fragment se trouve autour de la ville de Balzers, les deux autres, plus à l'est, sont d'une taille respectable en comparaison ;
  • Eschen est en deux parties, un fragment principal autour de la ville d'Eschen et un autre plus petit à l'ouest ;
  • Gamprin possède une forme de croissant le long de la frontière nord-ouest du pays. Il possède un petit fragment, plus à l'est ;
  • Planken, la plus petite commune, comporte cinq fragments. Les deux plus importants sont situés autour de la ville de Planken et légèrement au sud-est de celle-ci. Deux autres fragments sont enclavés dans Schaan. Le dernier est entouré par un fragment de Schaan dans Planken ;
  • Schaan est composé de cinq fragments distincts : le plus grand autour de la ville de Schaan, deux autres plus petits dans le Sud-Est du pays, et deux enclaves dans Planken ;
  • Triesenberg est composé de deux fragments, le premier autour de la ville de Triesenberg, le deuxième autour de la ville de Malbun ;
  • Vaduz est formé de sept fragments : autour de la ville de Vaduz (le principal), deux dans l'Est du Liechtenstein, deux enclavés dans Schaan et deux autres enclavés dans Planken.

Villages[modifier | modifier le code]

Certaines communes peuvent être composées de plusieurs villages :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (de) Gemeinden (Portal des Fürstentums Liechtenstein)

Notes et références[modifier | modifier le code]