Huguette Bello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bello (homonymie).
Huguette Bello
Huguette Bello au Maïdo le 26 novembre 2011
Huguette Bello au Maïdo le
Fonctions
Députée de la 2e circonscription de La Réunion
En fonction depuis le
Élection
Réélection
Groupe politique GDR
Prédécesseur Claude Hoarau (PCR)
Maire de Saint-Paul
En fonction depuis le
Prédécesseur Gérard André (Président de la délégation spéciale)
Prédécesseur Alain Bénard (UMP)
Successeur Joseph Sinimalé (UMP)
Conseiller général du Canton de Saint-Pierre-3
Prédécesseur Élie Hoarau (PCR)
Successeur Élie Hoarau (PCR)
Conseiller régional de La Réunion
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Saint-Pierre
Parti politique Mouvement pour la Réunion

Huguette Bello, née le à la ravine des Cabris (île de La Réunion), est une femme politique française, députée.

Directrice d'école maternelle, à la tête de l'Union des Femmes de La Réunion, elle est élue au conseil régional de La Réunion en 1983[1]

Elle est ensuite élue à l'Assemblée nationale dans la deuxième circonscription de l'île le , ce qui fait d'elle la première femme député de l'histoire de La Réunion. Opposée à Alain Bénard, elle est réélue le et retrouve son siège sans peine en et rejoint le groupe de la gauche démocrate et républicaine.

Membre du Groupe RCV durant son premier mandat, elle fait aujourd'hui partie du groupe parlementaire « Gauche démocrate et républicaine » et est membre du Parti communiste réunionnais.

En , lors des élections municipales, elle est élue avec 23 342 voix, soit 50,15 % des suffrages, face au maire sortant Alain Bénard. Elle devient ainsi l'une des premières femmes maires de La Réunion après Marie-Thérèse de Chateauvieux.

Le maire sortant, battu de 138 voix, dénonce alors une « distribution de tracts » la veille du scrutin, des « manœuvres » sur les listes d’émargement ainsi que des « pressions » dans les bureaux de vote et saisit le tribunal administratif, qui décide le d'invalider le scrutin. Huguette Bello fait appel de cette décision d’annulation du scrutin municipal devant le Conseil d'État mais son recours est le rejeté par ses sages[2] et de nouvelles élections doivent être organisées dans les trois mois tandis qu'une délégation spéciale de 3 à 7 membres, nommée par le préfet, assure la gestion des affaires courantes.

Huguette Bello est réélue maire de Saint-Paul le 4 octobre 2009 avec 56,5 % des suffrages face à son adversaire UMP Alain Bénard[3].

Lors des élections législatives de 2012, elle est réélue dès le premier tour avec 67 % des voix[4], comme dissident du PCR et sous l'étiquette du mouvement Pour La Réunion (PLR), qu'elle a fondé[5]. Elle siégera dans le groupe du Front de gauche, évoquant un accord technique plus que politique[6], et ce malgré le soutien que le Front de gauche de la Réunion lui a accordé dans sa bataille contre le PCR (et les autres partis réunionnais, dont l'UMP)[7].

La liste qu'elle conduit à l'élection municipale de 2014 à Saint-Paul obtient 46,40 % des voix, devancée par la liste de droite conduite par Joseph Sinimalé[8]. Huguette Bello perd donc son mandat de maire.

Détail des mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Catalogue », Région Réunion, 2003.
  2. (fr)« Bénard pousse Bello à un troisième tour », Le Quotidien de La Réunion,‎ (lire en ligne)
  3. Réélection d'Huguette Bello
  4. http://reunion.la1ere.fr/infos/actualites/legislatives-huguette-bello-elue-des-le-1er-tour_98411.html
  5. http://www.linfo.re/-Politique-/Bello-lance-le-Mouvement-pour-La-Reunion
  6. http://www.clicanoo.re/329219-huguette-bello-siegera-avec-le-front-de-gauche.html
  7. http://www.zinfos974.com/FDG974-Le-PCR-a-meprise-ses-partenaires-et-ses-camarades-comme-Huguette-Bello_a42925.html
  8. http://elections.interieur.gouv.fr/MN2014/974/974415.html

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]