Amérique du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amérique du Nord (homonymie) et Amérique (homonymie).
Page d'aide sur les redirections Pour l'ensemble constitué du Canada et des États-Unis, voir Amérique septentrionale.
Amérique du Nord
Carte de localisation de l'Amérique du Nord
Carte de localisation de l'Amérique du Nord
Superficie 23 753 692 km2
Population 455 309 004 hab.
Densité 19 hab./km2
Pays 3
Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Mexique Mexique
Dépendances 3
Groenland Groenland
Drapeau des Bermudes Bermudes
Saint-Pierre-et-Miquelon Saint-Pierre-et-Miquelon
Principales langues Langues prédominantes : anglais, français,espagnol, groenlandais, Langues amérindiennes parlées
Fuseaux horaires de UTC-3 (Groenland) à UTC-10 (États-Unis)
Plus grandes villes New York, Los Angeles, Chicago, Toronto, Houston, Montréal, Phoenix, Mexico
Image satellite de l’Amérique du Nord
Carte politique de l’Amérique du Nord

L’Amérique du Nord est un sous-continent de l'Amérique.

Elle est entourée par l'océan Pacifique à l'ouest, l'océan Arctique au nord et l'océan Atlantique à l'est. L'Amérique centrale, partie la plus au sud de l'Amérique du Nord, en forme d'isthme, la relie à l'Amérique du Sud sur le sud-est. Les Caraïbes, région quelquefois incluse dans l'Amérique du Nord, sont également au sud-est.

Division géopolitique[modifier | modifier le code]

Les limites de ce qu'on appelle l'Amérique du Nord diffèrent selon les points de vue. Pour l'ONU, l'Amérique du Nord comprend uniquement le Groenland, le Canada, les États-Unis, les Bermudes ainsi que Saint-Pierre et Miquelon[1]. Cependant, le Mexique est par exemple membre de l'ALENA.

Le nord du continent américain regroupe donc les pays suivants :

Au sud du Mexique, on retrouve un certain nombre de pays que l'on regroupe sous le nom d'Amérique centrale :

On peut dans certains cas ajouter à ces pays les Antilles. Cet archipel est divisé en deux grands ensembles :

Article détaillé : Amérique centrale.


Population[modifier | modifier le code]

Pays Population (2010) Superficie km2
Drapeau du Canada Canada 34 019 000 9 984 670
Drapeau des États-Unis États-Unis[2] 308 745 538 9 630 091
Drapeau du Mexique Mexique 112 336 538 1 972 550
Sous-total 455 101 076 21 587 311
Territoires dépendants Population Superficie km2
Drapeau des Bermudes Bermudes (Royaume-Uni) 66 163 53
Groenland Groenland (Danemark) 56 344 2 166 086
Saint-Pierre-et-Miquelon Saint-Pierre-et-Miquelon (France) 7 036 242
Total 455 230 619 23 753 692

Héritage des différentes vagues d'immigration qui ont marqué son histoire, l'Amérique du Nord présente deux groupes ethno-culturels bien différenciés:

  • Le premier au nord, est l'ensemble anglo-saxon, composé du Canada et des États-Unis. Les Amérindiens y sont toujours présents, mais dans une proportion infime. La majorité de la population y est d'origine européenne (sans négliger les apports de l'immigration récente, les Afro-américains). La langue la plus utilisée reste l'anglais, bien que subsiste une forte minorité francophone au Canada, dont la province de Québec constituée à 80 % de francophones. Le reste de la francophonie est concentrée au Nouveau-Brunswick, à l'est de l'Ontario et en Louisiane.
  • Le second au sud, où la majorité de la population est métisse, résultante des mariages entre colons espagnols et Amérindiens. La part des Amérindiens y est beaucoup plus grande au Mexique, avec 6,7 % de la population. On peut, malgré tout, souligner la prédominance des langues européennes (surtout l'espagnol), de la chrétienté (protestante et catholique), le tout étant métissé avec les cultures amérindiennes et africaines, dans une certaine mesure.

Économie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Économie de l'Amérique du Nord.
Panorama de Chicago (États-Unis)

L'Amérique du Nord est le deuxième continent le plus riche du monde après l'Europe en termes de richesse par habitant. En termes de richesse totale, l'Amérique du Nord se classe troisième après l'Asie et l'Europe.

Les États-Unis et le Canada font partie des pays les plus développés au monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire précolombienne[modifier | modifier le code]

Exploration européenne[modifier | modifier le code]

L’Amérique du Nord sur les Globes de Marly (1683)

La culture populaire retient couramment la découverte de Christophe Colomb comme le premier contact des européens avec le continent américain. Pourtant, au sens strictement géographique, le continent avait déjà été atteint depuis le Xe siècle, puisque c'est à cette époque que le Groenland, île américaine, a été découvert par une expédition de Vikings (menée par le célèbre Érik le Rouge). De plus, selon de récentes avancées de la recherche archéologique, ils furent aussi les premiers Européens à atteindre le Canada : au tournant du XIe siècle, des expéditions partirent du Groenland et tentèrent une colonisation de Terre-Neuve[3]. Cependant, certaines thèses postulent des contacts épisodiques remontant jusqu'à l'Antiquité[4].

Chronologie :

Carte de l’est de l’Amérique du Nord au XVIIIe siècle

Colonisation européenne[modifier | modifier le code]

Colonies européennes dans le nord-est de l'Amérique du Nord en 1664.

Voir les articles : Histoire de la Nouvelle-France, Louisiane (Nouvelle-France), Histoire coloniale des États-Unis d’Amérique, Nouvelle-Espagne, Nouvelle-Néerlande.

Géographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Géographie de l'Amérique du Nord.

Relief[modifier | modifier le code]

La disposition du relief nord-américain est longitudinale : la région se décompose en ensembles différenciés qui se succèdent d’est en ouest. La partie orientale est dominée par des plaines littorales étroites au nord (Canada et Nouvelle-Angleterre) et plus larges au sud (Floride). Derrière ces espaces plats se trouvent des chaînes de montagnes peu élevées, de formation ancienne et érodées : les Appalaches ne dépassent guère les 2 000 mètres d’altitude. Le plateau des Laurentides constitue l’essentiel de la presqu’île du Labrador. En allant vers l’ouest, on rencontre des espaces relativement plats et peu élevés, parsemés de lacs (lac de l’Ours, grand lac des Esclaves, lac Winnipeg et les Grands Lacs). Plus au sud, la vallée du Mississippi représente l’épine dorsale du centre de l’Amérique du Nord. Ensuite, la région des Grandes Plaines puis le piémont des Rocheuses se succèdent à des altitudes de plus en plus hautes. L’ouest de l’Amérique du Nord est une succession de chaînes plus ou moins parallèles qui constituent un obstacle à la circulation. Cet ensemble montagneux, plus large aux États-Unis qu’au Canada, est entrecoupé de hauts plateaux et de fossés d’effondrement. Les derniers espaces avant l’océan Pacifique se caractérisent par une grande activité volcanique et sismique : il s’agit d’une portion importante de la ceinture de feu du Pacifique.

Records[modifier | modifier le code]

Faune[modifier | modifier le code]

Mammifères[modifier | modifier le code]

Ours noir d’Amérique
Puma
Écureuil gris
Pronghorn

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]