Cette page fait l’objet d’une mesure de semi-protection étendue.

Tournées d'Alan Stivell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alan Stivell a toujours alterné ses prestations entre Bretagne, France, Europe et à l'international. Sa pratique des langues bretonne, française et anglaise, son niveau musical et sa diversité d'approches lui permettent d'accéder à une reconnaissance à la fois locale et mondiale. En effet, ses racines bretonnes et celtiques et la modernité de sa musique, assez proche de celle des anglo-celtes, lui permettent de toucher le public étranger plus facilement que la plupart des chanteurs ou groupes francophones[1].

Alan Stivell et les musiciens qui l'accompagnent en 2016.

Dès 1966, il chante à l'étranger et, invité par les Moody Blues, il se produit en au Queen Elizabeth Hall de Londres. Dès 1973, après une tournée française sous de grands chapiteaux, il part à la « conquête » des pays anglophones et de l'Europe : Allemagne, Scandinavie, Italie, Espagne[2]… Connu dans le monde anglo-saxon en tant que « celtic harpist », il a effectué de nombreuses tournées en Amérique du Nord et deux grandes tournées en Australie : la première en 1977 (la plus importante pour un artiste de citoyenneté française)[3], la seconde en 1981. Avec des spectacles toujours renouvelés, il s'est produit sur tous les continents et dans les plus grandes salles, en particulier en Italie (tournée 1980 des stades et des parcs).

« Ma fierté, faire taper des mains les jeunes Romains, et constater l'impact sur des gens très éloignés culturellement, comme des émigrés indonésiens en Hollande ou des Amérindiens, qui se mettent à danser sur un de mes morceaux. L'humanité entière est ouverte à tout ça. On n'est pas morts. On se dit que la Bretagne peut survivre. »

Alan Stivell en 2006[4]

Ces tournées à l'étranger, rendues possible par le réinvestissement de la quasi-totalité de ses gains, ont plusieurs buts pour la Bretagne selon l'artiste : que les Bretons prennent conscience de la valeur originale de leur culture, qui peut être appréciée dans tous les pays, que sa reconnaissance suscite l'intérêt et qu'elle marque un début de liberté afin que l'ouverture au monde permette « un début de décolonisation », une « conquête pacifique », une communication « de pays à pays, de peuple à peuple, sans passer par Paris » : « Lorsque la musique bretonne sera connue sous toutes les latitudes, la Bretagne sera sauvée : elle ne pourra plus disparaître parce que le monde entier lui apportera son soutien après avoir pris conscience de notre problème. »[5].

Années 1950

Intérieur de l'arène
Intérieur de l'Olympia
À Paris se tenaient tous les ans la Saint-Yves aux Arènes de Lutèce et le spectacle Musicorama à l'Olympia.

Le , à l'âge de neuf ans, Alan Stivell se produit à la Maison de la Bretagne à Paris.

En , il se produit à Paris lors de la Journée de l'Unesco et le « Noël des Petits Bretons » organisé par Bleimor dans le quartier du Ranelagh[6]. Cette même année, durant l'été, il se produit successivement à Vannes (Cathédrale Saint-Pierre et Lycée François-Xavier, avec 2 chanteurs de Sainte-Anne-d'Auray), Pontivy et Paris (Grand amphithéâtre de la Sorbonne, au meeting de l'UFCS).

En , Alan Stivell se produit à Paris, à nouveau au Noël des Petits Bretons, puis à Ker-Vreizh (Maison de la Bretagne), au Pardon de la Saint-Yves (Arènes de Lutèce) et à la Journée Kendalc'h (Mission bretonne)[7].

En 1956, Alan Stivell se produit à Paris pour l'Association philomathique, l'Académie Raymond Duncan (Irlandais de Paris), au Salon de Bagatelle, au Cabaret Le Pichet, à la Salle de Géographie, à Paramé (Fête des Œillets), à Brest (Festival des Cornemuses)[8], Morlaix (Fêtes du Léon-Trégor) et à l'automne 1956 à Paris, probablement à la Maison de la Radio, lors du Concours national du Royaume de la musique de Sylvie Raynaud-Zurfluh diffusé sur la RTF[8].

Le , il se produit à L'Olympia de Paris, en première partie de Line Renaud à l'âge de 13 ans, sous le nom d'Alain Cochevelou. Durant l'émission Musicorama diffusée par la radio Europe 1, sont également programmés : Arman Gordon et son ragtime jazz band, Les Trois Ménestrels, Jacques Fabbri, Renato Rachel, Jacques Verrière, Francis Claude, John William, Jean Piat et Jacques Charron[9].

Les 21 et , il participe à « La Grande Herquelée » à Saint-Malo[7].

Années 1960

Extérieur du bâtiment
Extérieur du bâtiment
Le bâtiment historique de l'American Center (Paris) et le Queen Elizabeth Hall (Londres).

En , Alan Stivell se rend à Graz en Autriche avec la chanteuse Andrea Ar Gouilh et le cercle celtique Dalc'h-Mat de Savigny[10] et effectue une prestation privée à l'église Saint-Martin de Brest pour le mariage de son frère Jean[11].

Le , il est invité au Congrès Celtique International qui a lieu à Tréguier (Côtes-d'Armor), avec Andréa Ar Gouil[11].

En , il se présente pour la première fois sur la scène ouverte Hootenany au Centre américain, boulevard Raspail à Paris. L'été, il se produit aux Fêtes de Cornouaille à Quimper et au Festival des Filets bleus à Concarneau dans le Finistère. Il se produit également dans les bars-cabarets, Chez Michou à Quimper[12], Chez Ti-Jos à Paris[13], dans un cabaret à Santa Margherita Ligure en Italie... Portofino et Gênes représentent également les premiers concerts qu'il réalise au-delà des frontières françaises[14],[15].

En , il se produit au centre Élysée-Bretagne à Paris dans le cadre des Soirées de Folk Song Celtique. Durant la période de mai 1968, il réalise plusieurs concerts de soutien, à Orly pour les grévistes de l’aéroport, au cinéma Omnia de Brest... Il se produit également au Arts Lab de Drury Lane à Londres (Royaume-Uni) et au Queen Elizabeth Hall en première partie des Moody Blues[16]. En , il est de retour au Centre américain à Paris, avec Steve Waring et notamment en première partie de Tom Paxton.

Le , il joue à Lannion en Bretagne, lors d'un récital partagé avec le chanteur breton François Budet et le 1er mars, il est à Nantes pour un « Grand Gala Breton » dans la salle Colbert[17]. Dans le Finistère, il joue à Commana avec le guitariste Dan Ar Braz[18].

Années 1970

Tournée Renaissance de la Harpe Celtique

Cette tournée d'Alan Stivell est basée sur des prestations la plupart du temps en solo, autour de la harpe celtique. Bien que son album Reflets soit sorti avant, en , c'est l'album Renaissance de la harpe celtique sorti fin 1971 qui est mis en avant lors des prestations de l'artiste, afin de promouvoir le répertoire traditionnel arrangé tout comme l'instrument renouvelé.

Principales dates, en France et en Irlande
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 28 (Toulouse - Salle du Tour)
France le 15 (Paris - La Mutualité avec Glenmor)
France jour indéterminé (Lambesc - 1er Festival folk[note 1])
? 1970 France
Drapeau de l'Irlande Irlande
date indéterminée (Quimper - Théâtre[20])
date indéterminée (Killarney - Concours de harpe celtique[7])
? 1971 France date indéterminée (Saint-Nazaire - Athénée)
Fin Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Londres - Club The Cousins
France
Drapeau de l'Irlande Irlande
le 3 (Rennes - MJC)
début du mois (Killarney - 1er Pan-Celtique Festival[note 2])
Été 1971 Drapeau de l'Irlande Irlande

France
date indéterminée (Killarney - Concours de chant "Celtavision"[note 3])
le (Quimper - Grandes Fêtes de Cornouaille[23]) - début août (Lorient - Fête des cornemuses et championnat national des bagadoù[note 4]) - le (Paris - chapiteau Galaxy, concert de soutien pour la presse libre)
Notes :
  1. À l'affiche, le New Ragged Company, mené par Gabriel Yacoub, futur membre de la formation de Stivell[19]
  2. Alan Stivell est lauréat du concours de la chanson et de la ballade celtique[21]
  3. Alan Stivell obtient le 1er prix[22]
  4. 1re édition du futur festival interceltique[24]
  • A noter que dans cette décennie, Alan Stivell a été l'invité de l'émission sur Radio France Limoges de Jean-Marie Masse, du Hot-Club, qui fit de Limoges l'une des capitales européennes du jazz.

Tournée À l'Olympia

Cette tournée, en Bretagne puis en France, avec des excursions en Angleterre et au Québec, fait suite au concert dans la salle de l'Olympia, diffusé sur Europe 1 et à sa parution en septembre 1972 sous la forme d'un disque 33 tours, À l'Olympia. Alan Stivell est accompagné d'un orchestre de base, Dan Ar Braz (guitare électrique), Gabriel Yacoub (guitare, dulcimer et banjo), Gérard Levasseur (basse), Pascal Stive (orgue), René Werneer (fiddle), Michel Santangeli (batterie) auquel s'ajoutent lors de concerts Michael Klec'h (bombarde et flûte), Henri Delagarde (violoncelle, flûte et bombarde) et Serj Parayre (percussions)[25]. Ils effectuent plusieurs passages lors d'émissions télévisées sur l'ORTF à Paris : Tour de Chants le (Alan Stivell interprète Tri Martolod), Midi Trente présenté par Danièle Gilbert le (il interprète la Suite irlandaise)...

Principales dates, en France et dans les pays anglo-saxons[26]
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 28 (Paris - L'Olympia)[note 1]
France le 2 (Rennes) - le 3 (Carhaix-Plouguer) - le 4 (Plessala) - le 5 (Saint-Nicolas-du-Pélem) - le 6 (Tréguier) - le 7 (Brest) - le 8 (Gourin) - le 9 (Quimper) - le 10 (Ploërmel) - le 11 (Vannes) - le 12 (Pontivy) - le 14 (Lorient) - jour indéterminé (Saint-Brieuc - Théâtre[note 2])
France jour indéterminé (Viry-Châtillon - Maison des Jeunes et de la Culture)
France Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni France le 10 (Bénodet - Palais des Congrès)
11 ou 12 (Reading[note 3])[16]
le 13 (Moëlan-sur-Mer - Festival de Kertalg[note 4])
Drapeau du Canada Canada le 8 (Sherbrooke - Théâtre Granada) - le 13 (Montréal - Centre sportif de l’Université) - le 14 (Québec - Grand Théâtre)
France le 3 (Saint-Étienne-du-Rouvray) - le 4 (Rouen) - le 10 (Montmagny) - le 11 (Le Mesnil-Saint-Denis) - le 12 (Dammarie-les-Lys) - le 18 (Noyon) - le 20 (Lille - Théâtre Sébastopol)[note 5] - le 23 (Gagny) - le 24 (Saint-Maur) - le 25 (Draveil) - le 26 (Villeparisis) - le 28 (Fontainebleau) - le 29 (Évry)
France le 1er (Crépy-en-Valois[26])
? 1972 France Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Metz[note 6]
(Londres - Queen Elizabeth Hall)
Notes :
  1. Diffusé le 5 mars 1972 à 20h15 dans l'émission Musicorama d'Europe 1[21]
  2. lors d'un concert de soutien aux ouvriers du Joint Français
  3. Festival du 11 au 13 août - également à l'affiche Focus, Mungo Jerry, Genesis, Ten Years After
  4. 1er Festival pop celtique de Kertalg, près de 10 000 personnes avec également à l'affiche : le Bagad Bleimor, les Sœurs Goadec (qu'Alan Stivell accompagne), Tri Yann... Alan interprète notamment Eliz Iza avec les Sœurs Goadec[19],[27],[28].
  5. 1 500 spectateurs, 2 soirées, Maxime Le Forestier en première partie[29]
  6. 2 700 spectateurs pour une capacité de 1 200 places[30]

Tournée Chemins de Terre

Au début des années 1970, Alan Stivell se produit dans Le Creusot (scène nationale L'arc), dans le pays basque en Espagne (à Bilbao - Pabellón municipal, Saint-Sébastien - Polideportivo Anoeta)[31]. Entre le 16 et le , Alan Stivell se produit 3 jours à Bruxelles (Belgique)[32]. En , Alan Stivell est trois semaines d'affilée à l'affiche de la salle parisienne Bobino, réalisant ensuite, du au , une tournée au Canada[32]. Jacques Attali était présent à Bobino : « Vers la fin du show, tout le monde danse à la bretonne dans les allées en se tenant le petit doigt. C'est très marrant et tous les gens s'éclatent de bon cœur. Stivell sera rappelé trois fois et toute la nuit s'il avait voulu... Après le spectacle, on se sent bien, drôlement bien et on cherche à savoir pourquoi cette musique a provoqué un tel phénomène. D'abord cette joie, cette envie de communiquer avec son public, cette proche distance avec son public. Ensuite, cette ambiance sympathique. Bien sûr, cela doit être beaucoup plus ressenti quand on est breton, mais la barrière n'est, somme toute, pas si infranchissable. […] Du point de vue orchestration, rien à dire : tout est en place. […] D'ailleurs, après le spectacle, vous ferez comme moi la différence entre Bretons et Français. Cependant, je me suis aperçu que les Français perçoivent bien le folk à Stivell. À cela une raison simple : nous sommes beaucoup plus proches du folk celtique à la base de notre civilisation que du folklore anglo-saxon. […] Alan s'en sert en arpèges majestueux et le son de l'instrument est vraiment merveilleux et original. […] L'autre soir, j'ai découvert Stivell, j'en suis très heureux, faites comme moi. Vive la Bretagne ! »[33]. Son passage à Bobino était initialement prévu du 1er au et c'est sa tournée au Canada qui a fait qu'il ne puisse pas prolonger d'une semaine en mars[32].

L'album Chemins de terre sort en . Quelques changements s'effectuent au niveau des musiciens : Jean-Luc Hallereau remplace Gérard Levasseur à la basse avant d'être lui-même doublé par Jacky Thomas, Alain Carbonare remplace Pascal Stive aux claviers avant que celui-ci ne reprenne sa place. Du 3 au , l'album est présenté en Bretagne lors d'une grande tournée, l'équipe ayant loué un chapiteau de 3 000 places assises, trop petit dans des villes comme Quimper[34]. Une tournée au Royaume-Uni, initialement prévue du 19 au , a probablement été annulée (ou repoussée), les dates se chevauchant sur d'autres dates certifiées en France. Les lieux étaient les suivants : Londres (Théâtre royal de Drury Lane), Bristol (Hippodrome), Birmingham (Town Hall), Newcastle (City Hall), Leeds (Town Hall), Liverpool (Empire), Manchester (Free Trade Hall), Norwich (St-Andrew's Hall). Cependant, début juin, il se rend à plusieurs émissions en Grande-Bretagne : le pour une émission en gallois sur la BBC, le lendemain à The Old Grey Whistle Test et à nouveau sur la radio BBC à Londres après son passage au pub The Marquis[35].

Principales dates[34]
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France Du 2 au 24 (Paris, Bobino)
France le 31 (Poitiers - Festival Équinoxe, Palais des Sports)[note 1]
Drapeau de la Belgique Belgique
France
le 4 (Louvain - Alma II)[37], le 6 (Bordeaux - Alhambra)[38], Date inconnue (Knokke-Heist - Casino)
Date inconnue (Metz), le 30 (Gourin)
France
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
France

le 3 (Rennes, Villejean), le 5 (Plussulien), le 6 (Saint-Malo), le 8 (Saint-Brieuc)
le 10 (Utrecht)
le 11 (Lannion), le 12 (Morlaix), le 14 (Brest), le 16 (Quimper), le 17 (Lorient), le 19 (Colpo), le 21 (Nantes), le 22 (Redon), le 23 (Saint-Nazaire)
Du
au
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni et Drapeau de l'Irlande Irlande[39] Mai : Pays de Galles le 26 (Cardiff - Festival Celtique)
Irlande Date inconnue, (Dublin - Liberty Hall), Date inconnue (Kilkenny - Beer Festival), Date inconnue (Cork)
Irlande du Nord Date inconnue (Belfast - Belfast University)
Juin : Pays de Galles le 2 (Bangor)
Angleterre le 6 (Londres - Le Marquis)
Du
au
France (tournée en partie bretonne)

Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Juin : le 15 (Igny), le 16 (Haumont), le 17 (Grignon - Garden Party + Sports en fête)
Juillet : le 7 (Guiscriff)[note 2], le 9 (Lanvellec - Château de Rosanbo), le 15 (Rieux - Festival de la Chanson Bretonne), le 22 (Moëlan-sur-Mer - 2e Festival de Kertalg), le 23 (Callac - Salle des Fêtes)[note 3] -
le 27 (Cambridge - Festival Folk)
Du
au
France[34] Août : le 2 (Pornic - Salle municipale), le 3 (Saint-Jean-de-Monts), le 4 (Les Sables-d'Olonne - Salle des Fêtes), le 5 (Royan), le 6 (Arcachon), le 7 (Capbreton), le 8 (Hendaye), le 9 (Lourdes), le 11 (Marvejols), le 13 (Saint-Tropez), le 14 (Châteauvallon), le 15 (Saint-Raphaël), le 16 (Le Grau-du-Roi), le 17 (Sète), le 18 (Béziers), le 20 (Narbonne-Plage), le 21 (Saintes-Maries-de-la-Mer), le 22 (Arles ou La Ciotat), le 23 (Grasse), le 24 (Nice), le 25 (Hyères), le 27 (Aix-les-Bains), le 28 (Megève), le 29 (Thonon-les-Bains)
Septembre : le 2 (Cabourg - Fête de la mer) - le 8 (La Courneuve - Fête de l'Humanité)
De mi-septembre
à fin
Tournée nord-américaine[34] Septembre : Drapeau du Canada Canada Dates inconnues Toronto, Montréal (Université)[40]
Octobre : Drapeau du Canada Canada le 6 (Québec - Stade Québec-Presse-Chaud), le 10 (Québec - Auditorium du CEGEP)
De fin octobre
à début
Drapeau de l'Irlande Irlande Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[34] Novembre : Date inconnue (Dublin - National Stadium), le 14 (Londres - Session BBC Radio 1)[41]
Décembre : le 8 (Londres - Queen Elizabeth Hall)[note 4]
Tournées en Drapeau de la Suisse Suisse, Drapeau de l'Autriche Autriche et Drapeau de l'Allemagne Allemagne[34]
  1. également à l'affiche Magma, Crium Delirium, Nico, ParaGong[36]
  2. La recette est entièrement reversée aux principaux mouvements bretons. Brekilien 1973, p. 73
  3. avec, également, Tri Yann en première partie[34]
  4. En 1re partie de Steeley Span. source : Robert Shelton, "Alan Stivell - Queen Elizabeth Hall", The Times, 10 décembre 1973, p. 14d

Tournée E Langonned et E Dulenn

Cette période s'illustre par sa dualité entre le local et le global, des concerts à l'échelle de la Bretagne ou à travers des grandes salles et stades. Ainsi sort à la fois E Langonned fin 1974 et E Dulenn début 1975, l'un étant enraciné au plus près de ses origines paternelles, l'autre étant ouvert aux « frères » des pays celtiques et plus largement à toutes les cultures et tous les opprimés (chanson Délivrance). Parmi les musiciens, Gabriel Yacoub choisit de quitter le groupe pour créer le groupe Malicorne. Patrick et Dominique Molard sont présents à cette époque. Hervé Renault joue de la cornemuse en 1974 et le sonneur Bruno Le Rouzic, issu du Bagad Bleimor, joue sur la tournée de 1975[42], accompagné parfois des membres du bagad[43].

Fin 1974, le très engagé Alan Stivell organise la tournée de son nouvel album E Langonned sous le patronage des deux magazines de l'UDB, Le Peuple breton et Pobl Vreizh. Concrètement, à l'achat du billet ou à l'entrée de la salle de concert, le spectateur a la possibilité de remettre par écrit une question sur tous les sujets de société, de politique, de culture qu'il désire. À l'entracte, l'artiste breton présente deux ou trois militants de l'UDB pour répondre aux questions et entamer chaque soir un dialogue avec le public[44]. En deux mois, il assure même 50 spectacles, de Dublin à Stockholm en passant par Barcelone et Milan[45].

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 20 (Brighton - The Dome), le 22 (Londres - The Royal Albert Hall), le (Cardiff - Capitol), le 25 (Édimbourg - Usher Hall), le 26 (Aberdeen - Capitol)
France le 13 (Lyon - Bourse du travail)[note 1], le 19 (Nevers), le 20 (Chalon-sur-Saône), le 21 (Clermont-Ferrand), le 22 (Lyon), le 23 (Bourg-en-Bresse), le 26 (Alès), le 28 (Aix-en-Provence)
France le 1er (Cannes), le 2 (Marseille), le 4 (Toulon), le 5 (Ajaccio), le 6 (Bastia), le 8 (Montpellier), le 9 (Toulouse), le 10 (Bayonne), le 13 (Bordeaux), le 14 (Limoges), le 15 (Châtellerault), le 16 (La Flèche), le 17 (Rouen), le 19 (Angers), le 17 (La Rochelle), le 21 (Tours)
Avril à Tournée nord-américaine Avril : Drapeau du Canada Canada date inconnue (Montréal - La Place des Arts)
Drapeau des États-Unis États-Unis le 14 (New York - The Town Hall)[46], le 22 (New York - Hunter College)[47],[48]
France
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
jour inconnu (Avignon - Festival Chanson pour aujourd'hui)[note 2]
jour inconnu (Cambridge - 10 ans du Cambridge Folk Festival)[49]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la Belgique Belgique
jour inconnu (Berlin)
le 18 (Bilzen - Festival Jazz & Pop)[note 3]
De mi-octobre
à mi-
France Tournée bretonne par l'UDB
Octobre : le 19/10/1974 (Morlaix), le 20 (Quimper), le 21 (Brest - Stade Menez Paul), le 25 (Lorient)[note 4], le 27 (Pontivy), le 29 (Vannes), le 31 (Guingamp)
Novembre : le 02 (Saint-Nazaire), le 04 (Nantes), le 06 (Rennes)
Drapeau de l'Irlande Irlande les 26 et 27 (Dublin - National Stadium)[note 5]
? 1974 Drapeau de l'Angleterre Angleterre date inconnue (Londres - Queen Elizabeth Hall)
France du 16 au 26 (Paris - Palais des Sports)[note 6]
France jour inconnu (Rouen)
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
le 13 (Édimbourg - Usher Hall), le 14 (Liverpool - Royal Philharmonic), le 16 (Cardiff - Capitol), le 17 (Londres - Royal Festival Hall)
jour inconnu (Cologne - Großer Sendesaal)[note 7]
le 19 (Geleen - Pinkpop Festival)[16],[note 8]
France les 28 et 29 (Morlaix - Gouel Pobl Vreizh, Fête du Peuple Breton)[37]
France jour inconnu (Quimper - Festival sous chapiteau)[52], le 19 ou 20 (Cazals - Festival folk international Alice Festival I)[note 9]
Drapeau de l'Angleterre Angleterre le 23 (Reading - Line-up Festival)[note 10]
France jour inconnu (La Courneuve - Fête de l'Humanité)
Drapeau de la Belgique Belgique le 14 (Bruxelles - Forest National)[note 11]
? 1975 Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau de l'Irlande Irlande
jour inconnu (Lausanne)
jour inconnu (Dublin - National Stadium)
Notes :
  1. Robert Belleret, « À la Bourse du Travail : Alan Stivell », Le Progrès, Lyon, 14 février 1974, lire en ligne sur harpographie.fr.
  2. également à l'affiche : Ferré, Nougaro, Mouloudji, Colette Magny, François Béranger}.
  3. également à l'affiche, entre autres : Toots Thielemans Quartet, Memphis Slim, et les Romanesj Zigeuners.
  4. extraits du concert visibles dans le documentaire-portrait Alan Stivell (1975) (46:19) réalisé par Roger Sciandra, diffusé sur TF1 le 26 avril 1975 dans le cadre de l'émission télévisée À bout portant proposée par Jean Wetzel et les frères Gall et rediffusée sur Paris Première dans le cadre de l'émission Hep Hep Un document.
  5. concert dont l'enregistrement est disponible sur l'album E Dulenn / Live in Dublin publié au printemps 1975.
  6. 10 dates.
  7. diffusion le 11/05/1975 par la radio allemande WDR Funkhaus Köln (~42 min) ; Alan Stivell à la harpe celtique est accompagné de Dan Ar Bras à la guitare et de René Werneer au fiddle et au dulcimer)[50],[51]
  8. avec, également, à l'affiche du festival : Jack Bruce, Mick Taylor, Nazareth, Kevin Coyne.
  9. jour à préciser, avec à l'affiche du festival : Malicorne et La Bamboche.
  10. avec, également, à l'affiche du festival les groupes Yes, Supertramp et Thin Lizzy[53]
  11. concert et fest-noz[n 1]

Tournée Trema'n Inis

Trema'n Inis : Vers l'île est un album intimiste dédié aux poètes breton, enregistré seulement avec Dan ar Braz. En effet, au niveau des musiciens, René Werneer, Pascal Stive, Jacky Thomas et Michel Santangeli forment le groupe Ys, Alain Carbonare forme le groupe folk Machin. C'est donc la formation mythique qui est dissoute, Dan ar Braz étant le seul musicien restant. Ce nouveau projet plus folk acoustique l'amène à s'expatrier en Europe.

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni le 20 (Brighton - The Dome), le 22 (Londres - Royal Albert Hall)[note 1], le 23 (Cardiff - Capitol), le 25 (Édimbourg - Usher Hall)[16], le 26 (Aberdeen - Capitol)
France le 25 (Nantes - Fête de l'Unité de la Bretagne ; Château des Ducs de Bretagne, Cour du château)[note 2]
Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-UniFrance
le 03 (Roskilde - Festival folk et pop, île de Seeland)[note 3]
le 24 (Chorley - Wakes Festival)[57]le 26 (Callac)
France le 6 (Arles), le 14 (Lorient - Festival interceltique des cornemuses, Stade du Moustoir)[58], jour inconnu (Brest)
jour inconnu (La Courneuve - Fête de l'Humanité), le 14 (Carhaix)
Drapeau de la Belgique Belgique le 31 (Liège - Conservatoire)[note 4]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne le 26 (Münster - Halle Münsterland, Kongresssaal)[60]
Notes :
  1. Devant environ 5 000 Anglais, accompagné notamment par le violoniste Dave Swarbrick (Fairport Convention) et les jumeaux Patrice et Philippe Gall (frères de France Gall). "Review: Alan Stivell, Albert Hall", The Times, 23 janvier 1976, p. 11 et Derek Jewell, "Sounds of separatism", Sunday Times, 25 janvier 1976, p. 39.
  2. le concert a lieu après la grande manifestation pour la réunification de la Bretagne
  3. avec, également à l'affiche du festival Magma, Steeleye Span et Weather Report[16],[56]
  4. une première partie acoustique reprenant des titres de l'album Trema'n Inis : Vers l'île et une seconde électrique avec Dan Ar Braz à la guitare[59]

Tournée Raok Dilestra

'Raok dilestra : Avant d'accoster est la tournée de l'album tourné vers le rock progressif. Ainsi il s'entoure de quelques musiciens du groupe Magma (André Hervé, Maria Popkiewicz). Il débute sa collaboration avec le violoniste Patrick Kerre.

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
Printemps 1977 France
Drapeau de l'Australie Australie
avril (Evry - Agora)

le (Perth - Concert Hall)[61] (tournée à préciser)

Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Irlande Irlande
le 21 (Édimbourg - Playhouse), le 23 (Bristol - Colston Hall), le 24 (Londres - New Victoria), le 27 (Limerick - Savoy Cinema), les 28 et 20 (Dublin - National Stadium), le 29 (Cork - City Hall)[note 1]
Été 1977 France
Drapeau du Canada Canada
date à préciser (Daoulas - Premier Festival Celtique)
(tournée au Canada à préciser)[62]
France jour inconnu (Paris - Fête de l'Huma, Palais des Sports)
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
le 14 (Bruxelles - Forest National - Salle du Conservatoire)[60]
le 22 (Aix-la-Chapelle - Europa-Saal)[note 2], le 29 (Hambourg - Auditorium maximum)[60]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne le 1er (Münster - Halle Münsterland)[60]
? 1977 Drapeau de l'Irlande Irlande date inconnue (Dublin - Festival celtique)[note 3]
Notes :

Tournée Un dewezh 'barzh 'gêr

Un dewezh 'barzh 'gêr : Journée à la maison est un album dans lequel le chant en breton est très important. Ainsi, une grande tournée bretonne est organisée par l'Union démocratique bretonne. Mais cela ne l’empêche pas de tourner en Europe et en Amérique du Nord. Lors du festival interceltique de Lorient en août 1978, il initie la chanteuse folk américaine Joan Baez à la danse bretonne[63].

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 03 (Paris - Pavillon de Paris)
Tournée "Union Démocratique Bretonne" (UDB)
le 10 (Saint-Malo), le 11 (Saint-Nazaire), le 12 (Nantes), le 14 (Morlaix), le 15 (Lannion), le 16 (Lorient), le 17 (Brest), le 18 (Carhaix), le 21 (Saint-Brieuc), le 22 (Rennes)
Printemps 1978 France avril (Bourges - Le Printemps de Bourges), (Masny - hangar des Meubles Plomion)
France le 02 (Aulnay-sous-Bois), le 04 (Fontenay-lès-Briis)
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
jour inconnu (Ortigueira - Festival Internacional do Mundo Celta)
jour inconnu (Rotterdam)
Été 1978 Drapeau de l'Irlande Irlande jour inconnu (Cork - Siamsa cois Laoi Festival, stade Páirc Uí Chaoimh ; Gaelic Athletic Association Sportsground)
Tournée nord-américaine Drapeau du Canada Canada et Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
France
jour inconnu (Vancouver - Festival)
jour inconnu (Philadelphie - Festival Folk)
jour inconnu (Ontario - Festival)
le 13 (Lorient - Festival interceltique)
Drapeau de l'Allemagne Allemagne le 27 (Münster - Halle Münsterland)[60]
Tournée scandinave
? 1978 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni date inconnue (Londres - Hammersmith Odeon)
Notes :

Tournée International Tour

International Tour: Tro ar Bed

Pour cette tournée à nouveau en grande partie à l'étranger, Alan Stivell s'entoure de musiciens internationaux : le flûtiste virtuose Chris Hayward, le bassiste Michel Valy, le guitariste Mark Perru, le violoniste Patrick Kerre. Elle fait suite à l'enregistrement live de International Tour: Tro Ar Bed.

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 10 (Rennes - Maison de la culture)
Février- France du au (Paris - Théâtre de la Ville)
Drapeau de la Belgique Belgique le 5 (Liège - Foyer Culturel de Seraing)[note 1]
Drapeau de la Belgique Belgique le 6 (Bruxelles - Grand-Place)
Drapeau de l'Italie Italie jour inconnu (Rome - 1er Festival Folk di Musica Celtica, Villa Pamphili[note 2]
? 1979 dates inconnues en Allemagne, Belgique, Danemark, Suède, Norvège, Est de la France et à Édimbourg (Festival celtique)[62]
Notes :
  1. pour l'occasion, les musiciens habituels sont rejoints par le bassiste Michel Valy, le guitariste Mark Perru, le violoniste Patrick Kerre et le flûtiste Chris Hayward, ce dernier contribuant à donner une coloration plus jazz à la musique d'Alan[59]
  2. du 13 au 19 juillet 1979, avec également, entre autres, Gabriel Yacoub, ancien musicien d'Alan de 1971 à 1973.

Années 1980

Symphonie celtique : Tír na nÓg le au stade de Lorient sous la pluie

En 1980, Alan Stivell donne sur scène sa Symphonie celtique : Tír na nÓg, orchestrée avec Christopher Hayward et Michel Prezman. L'unique représentation publique a lieu le à Lorient, Stade du Moustoir, dans le cadre du Festival interceltique de Lorient 1980, devant 8 000 spectateurs[64],[65]. L'été, est également organisé une tournée en Italie dans les stades et les parcs, dont celui de Milan qui accueille 14 000 personnes et le à la Villa Torlonia de Rome avec la présence de 11 000 spectateurs[66].

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
Drapeau de l'Italie Italie Tournée des stades et des parcs (dont jour inconnu Milan et le Rome - Villa Torlonia)
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Espagne Espagne
France
jour inconnu (Londres - Festival)[note 1]
jour inconnu (Gijón - Feria Internacional de Muestras de Asturias)
le 10 (Allaire - Nuit celtique)[note 2], le 3 (Lorient - Festival interceltique, Stade du Moustoir), le 17 (Orange - Festival, Théâtre antique)[note 3]
France jour inconnu (Rennes (Festival de la chanson) France[67], le 11 (Brest - Parc de Penfeld)
Notes :
  1. avec The Chieftains
  2. avec Glenmor, les Ballets Dihun, B. Benoît[65]
  3. avec, la veille, Malicorne, La Bamboche, Dan Ar Braz et Tri Yann[67]

Tournée Terre des vivants

Cette tournée, qui démarre après la sortie de Terre des vivants, est passée par l'Espagne en , l'Italie en mai et l'Allemagne en juin avec comme musiciens Laurent Cokelaere, Georges Gasquy, Bernard Coutelan, François Laizeau, . Ensuite, Alan Stivell passe plusieurs fois par les États-Unis, jusqu'en Australie fin 1981 ; ainsi, Yves Thézé, proviseur breton, évoque dans les colonnes du Télégramme son passage sur scène lors d'un concert d'Alan au théâtre de Canberra en Australie[68].

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France Tournée en Bretagne
le 11 (Rennes - Salle omnisports), le 19 (Saint-Nazaire - Maison du peuple), le 20 (Fougères - Salle polyvalente), le 21 (Vannes - Palais des arts), le 22 (Pontivy - Théâtre), le 23 (Brest - P.A.C), le 24 (Morlaix - Théâtre), le 25 (Rennes - Salle de la cité), le 26 (Concarneau - C.A.C), le 27 (Guingamp - Salle de Kergozh), le 28 (Nantes - Auditorium)
Drapeau de l'Espagne Espagne tournée à préciser
Drapeau de l'Italie Italie tournée à préciser
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de l'Autriche Autriche
(tournée à préciser)
le 1er (Florence - Apollo Theatre), le 7 (Nuremberg - Festival Lieder unter freiem Himmel Nürnberg, Zeppelinfeld)[69], le 14 (Berlin - Waldbühne)
(tournée à préciser)
Drapeau des États-Unis États-Unis tournée à préciser
Septembre
France du au (Paris - Bobino)
Automne 1981 France dates à préciser
France le 17 (Rennes - Salle de la Cité)
Fin 1981 Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de l'Australie Australie tournées à préciser[62] (dont Canberra - Théâtre)
Drapeau des États-Unis États-Unis le 15 (New York - Town Hall)[70]
Drapeau des États-Unis États-Unis (Los Angeles - Beverley Theater), (Santa Barbara)[71] et (New York - Tony Hall)[note 1]
France le 30 (Nantes - Place de la Petite-Hollande)[72]
France le 21 (Saint-Brieuc - 2e Festival de harpe celtique, Cathédrale), le 29 (Guingamp - Gouel ar Brezhoneg, Salle Kergozh)
France le 30 (Nantes - Place de la Petite Hollande)
Drapeau de l'Italie Italie le 25 ou 26 (Issogne - Château d'Issogne, vallée d'Aoste)
Drapeau de l'Italie Italie
France
le 1er (Turin)
le 8 (Allaire), le 13 (Lorient - Festival interceltique, Stade du Moustoir)[note 2]
Notes :
  1. concert filmé par Keith Newman (production Telecommunications Center de l'Université de l'Ohio), duo avec Bernard Coutelan notamment.
  2. avec Angelo Branduardi[65]

Tournée Légende

C'est à l'étranger qu'Alan Stivell va surtout devoir se produire car hors de l'Hexagone la passion pour la musique celtique brûle toujours. Son univers onirique trouve donc des résonances Outre-Manche et Outre-Atlantique, en proposant les enregistrements de l'album Légende (ou Legend en anglais, Mojenn en breton). Se produisant en formation très réduite, cette tournée est à nouveau très confidentielle[73]. Il se produit quelquefois en Bretagne, dont deux années au Festival interceltique de Lorient mais de façon différente que son dernier passage de 1980[74] et dans des endroits propices au mythologique tels que les églises bretonnes, la cathédrale de Barcelone[75].

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
Début 1983 Drapeau des États-Unis États-Unis date inconnue (New York - Carnegie Hall)
France
Drapeau de la Belgique Belgique
jour inconnu (Lorient - Festival interceltique)
(Dranouter - Festival folk)
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni le 23 (Londres - The Venue, Victoria Street)[16]
Automne 1983 Drapeau de l'Italie Italie dates à préciser
Drapeau de l'Italie Italie le 28 (Gênes - Teatro della Tosse)
France le 06 (Langonnet - Église), le 22 (Guern - Chapelle de Quelven)
Drapeau de l'Espagne Espagne le 12 (Madrid - Fiestas de San Isidro, Palais des sports)
Drapeau de l'Allemagne AllemagneFrance le 15 (Ludwigshafen - Ebert Halle)

le 20 (Saint-Nazaire - Maison du Peuple)

Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
le 21 (New York - Hunter College Auditorium)[note 1]
le 19, 20, 21 ou 22 (Nyon - Paléo Festival)

le 29 (Cambridge - Cambridge folk festival)

France le 7 (Lorient - 14e Festival interceltique)
France les 14-15 (Paris - Église Saint-Julien-le-Pauvre)
Notes :
  1. avec, en première partie, Dan Ar Braz et le groupe folk Malicorne. Article du New York Times : « Pop/jazz; Offbeat music, Sun Ra Arkestra to Gallic Rock », par Jon Pareles, 20 juillet 1984.

Tournée Harpes du Nouvel Âge

Jean-Claude Normant

Alan Stivell réalise plusieurs prestations en solo durant cette tournée, accompagné de sa harpe et de flûtes irlandaises. Ainsi, il interprète des titres de son album Harpes du Nouvel Âge (enregistré en solo) et divers morceaux extraits de ses albums précédents, en particulier Renaissance de la harpe celtique, Chemins de Terre, Trema'n Inis : Vers l'île et Légende. L'été 1985, il se produit dans plusieurs églises de Bretagne pour des concerts intimistes. Il voyage dans le Sud de l'Europe et jusqu'aux États-Unis, recevant en 1986 un Indie Award de la part des producteurs et des distributeurs américains[76]. Son nouveau guitariste Yvon Landoas[77] et Jean-Claude Normant aux claviers[78] l'accompagnent en Europe et probablement Bernard Coutelan (guitare) aux États-Unis.

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 13 (Caen), le 14 (Cherbourg-Octeville)
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (Cambridge - Cambridge Folk Festival)
France Tournée des basiliques et des cathédrales de Bretagne
le 15 (Plabennec - Église)[note 1], (Quimper - Cathédrale)
France le 26 (Paris - Église, organisé par le Centre de Musique Irlandaise)
France le 04 (Nantes), le 05 (Châteaubriant)
? 1985 Drapeau de la Tchéquie République tchèque (Prague)[80]
Drapeau des États-Unis États-Unis Tournée nord-américaine (Côte Ouest)
France le 07 (Lorient)
France
Drapeau du Portugal Portugal
(Bourges - Printemps de Bourges)[65]
le 19 (Porto - Festival interceltico do Porto, Teatro Rivoli)[60]
Drapeau de l'Écosse Écosse
France
Drapeau de l'Espagne Espagne

France
le 5 (St Andrews - Fife Aid for Africa, Craigtoun Country Park)
le 7 (Landerneau - Église St-Houardon)
le 19 (Alcalá de Henares - Palacio Arzobispal), le 20 (Ortigueira - Festival Internacional do Mundo Celta)
le 22 (Lyon - Festival des Nuits de Fourvière, Grand théâtre), le 23 (Quimper - Cathédrale Saint-Corentin)
France (Colmar - Foire aux vins d'Alsace)
Drapeau des États-Unis États-Unis Tournée nord-américaine (Côte Est)
? 1986 France
(Paris)
(Hazebrouck)
Notes :
  1. Alan Stivell improvise notamment à la harpe avec Alain Kremsk, pianiste aux influences multiples (celtiques, classiques, tibétaines)[79]

Tournée Delirium

Sylvère Morisson

Delirium est le dernier album d'Alan Stivell paru en format vinyle, deux titres enregistrés au studio Arthea à Grasse (45 tours WEA). Les musiciens qui participent à l'enregistrement mais aussi aux concerts sont : Yves Ribis (guitares, Glaz), Thierry Gillet (batterie, CC Parker), Sylvère Morisson (claviers, Michel Tonnerre), Patrick Goyat (basse, Red Cardell)[81].

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 15 (Paris - L'Olympia), le 21 (Le Blanc), le 22 (Chartres), le 23 (Jonzac), le 24 (Noyant), le 30 (Nantes), le 31 (Quettehou)
France le 1er (Flers), le 4 (Fontenay-le-Comte), les 5-6 et 7 (Tours), le 8 (Loches), le 10 (Cognac), le 11 (Bordeaux), le 12 (Royan), les 13 et 14 (Angoulême), le 15 (Chinon)
France le 14 (Tournus)
France le 19 (Montceau-les-Mines - CAR[note 1])
France le 12 (Quimper - Festival de Cornouaille, Cathédrale Saint-Corentin)
2d semestre 1987 Drapeau du Canada Canada Drapeau des États-Unis États-Unis Tournée nord-américaine : Canada et États-Unis
? 1988 France (Paris - Olympia)[82]
Drapeau de l'Italie Italie le 19 (Rome - Euritmia, Parco del Tourimo)
France le 30 (Parigny-les-Vaux - Festival)
Drapeau de l'Autriche Autriche le 18 (Krems an der Donau - 1re Kremser Altstadtfest)
France le 5 (Quintin - Salle des Fêtes)[60],[83], le 7 (Lorient - Halle du Moustoir), le 13 (Douarnenez - Nuits Celtiques)
France le 28 (Carhaix-Plouguer - Fête de la Langue Bretonne)
Drapeau de la Belgique Belgique (Dranouter - Festival folk)
Notes :
  1. Centre d'Animation et de Rencontres.

Années 1990

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 19 (Quimper - Festival de Cornouaille)[60]
France
Drapeau de l'Espagne Espagne
le 4 (Confort-Meilars - Fête des Quatre Clochers), (Lorient - Festival interceltique du 3 au )
(Moaña - Festival Intercéltico do Morrazo)
Drapeau des États-Unis États-Unis Boston, Washington, New York (Bottom Line), Chapel Hill, Atlanta[84]

Tournée The Mist of Avalon

Photographie noir et blanc d'Alan Stivell à la flûte en Italie en 1991
Alan Stivell au festival de Dolceacqua (Italie) en 1991.

The Mist of Avalon est le nom de l'album sorti en 1991, sur lequel enregistrent des musiciens de Kate Bush et son frère qui signe deux textes (la chanteuse participe à l'enregistrement de Kimiad sur l'album Again en 1993). La tournée, dédiée à l'univers des légendes arthuriennes, prolongement de l'album, permet des rencontres avec des figures majeures de la musique celtique comme Paddy Moloney et son groupe The Chieftains, Loreena McKennitt, qui déclare en 1991 avoir découvert la musique celtique dans les années 1970 en écoutant l'album Renaissance de la harpe celtique[85]. Parmi les musiciens, Gérard Macé occupe le poste de batteur.

En 1993, après la sortie de l'album d'Idir Les Chasseurs de lumière auquel participe Alan Stivell en duo sur Isaltiyen (« Les Celtes »), il l'accompagne pour la promotion de l'album sur des plateaux télévisés, notamment sur France 3 Bretagne et sur France 2 en concert au théâtre de l'Empire pour l'émission en direct Le Cercle de minuit[86].

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Tilburg - Festival Celtic)
Drapeau du Portugal Portugal
Drapeau de l'Italie Italie
le 17 (Porto - Teatro Rivoli)[60]
(Ozieri - Festival de jazz)
France
Drapeau de l'Italie Italie
(Lorient - Festival interceltique)
(Dolceacqua - Festenal world music festival)
Drapeau de la Tchéquie République tchèque (Prague - palais Lucerna)[80]
? 1991 Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de l'Espagne Espagne
(Luglio - Festival des Musiques celtes)
(Moaña - Festival Intercéltico do Morrazo)
France
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
(Spézet - Fête de la Langue Bretonne)
(Belfast - The World Harp Festival, Ulster Hall)[note 1]
France le 13 (Landerneau - Festival Kann Al Loar)
France (Rennes)
Drapeau de l'Australie Australie le 1er (Paddington), le 6 (Sydney Town Hall)[note 2]
Printemps 1993 Drapeau de l'Espagne Espagne Tournée en Espagne (Galice)[note 3]
France le 24 (Quimper - 70e Festival de Cornouaille)[note 4]
France les 9 et 12 (Lorient - Festival interceltique[note 5]), le 14 (Paimpol - Salle des Fêtes)
Notes :
  1. Folk Harp Journal n°79.
  2. en solo, rejoint pour le rappel par le didgeridoo Sirocco[87].
  3. avec The Chieftains et Milladoiro.
  4. invité du spectacle L'Héritage des Celtes avec Dan Ar Braz.
  5. Au FIL le 9 août pour la prestation de Loreena McKennitt et le 12 avec Paddy Moloney du groupe The Chieftains.

Tournée Again

Sorti en , l'album Again marque un nouvel engouement pour la musique celtique, Alan Stivell réarrangeant les morceaux qui ont marqué le début des années 1970 avec l'aide de célèbres musiciens des pays celtiques notamment. La tournée rencontre ainsi un large public avec une forte demande en Bretagne et en France. Il choisit d'interpréter des titres qui représentent un panorama de la musique celtique pour montrer les points communs, sa diversité et sa singularité[88]. Le début de la tournée est marqué par l'incendie du Parlement de Bretagne le , ce qui amène l'artiste à écrire la chanson Parlament Lament pour le concert au profit de la reconstruction du Parlement le à Rennes[89]. Les musiciens qui prennent part aux concerts sont : les tchèques Michal Senbauer (guitares, chœurs) et Karel Holas (violon électrique) du groupe České Srdce (Bohemian Heart), le contrebassiste d'origine malgache Dina Rakotomanga (basse, chant, percussions), Guillaume Saint-James (claviers, saxophone ténor, chœurs), Hervé Batteux (batterie, percussions), Pierrick Lemou (violon, bouzouki).

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 17 (Rennes - Les Rockeurs ont du cœur à La Cité)[note 1]
France le 10 (Toulouse - Le Confluent), le 11 (Pau - Zénith), le 12 (Bordeaux - Le Medoquine Talence), les 14 et 15 (Paris - Le Bataclan)[91], le 16 (Tourcoing - Théâtre Municipal), le 18 (Lyon - Le Transbordeur), le 20 (Saint-Maixent-l'École - Le Hall d’enfer), le 25 (Saint-Brieuc - Salle Robien), le 26 (Saint-Sébastien-sur-Loire - L’Escall)[16], le 27 (Rennes - Salle de la Cité), le 28 (Queven - Les Arcs), le 29 (Brest - Parc Penfeld), (Callac - Chez Ti Jos)
France le 11 (Rennes - Palais des sports)[note 2]
France les 07 et 08 (Paris - Casino de Paris)[note 3]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni France

le 07 (Folkestone)
le 11 (Lyon), le 13 (Marseille), le 14 (Pau - Palacio)[93], le 16 (Bordeaux - Fémina)[94], le 20 (Changé - Les Ondines), le 21 (Vannes), le 22 (Spézet - Fête de la Langue Bretonne), le 24 (Rouen), le 25 (Reims), le 26 (Tours), le 27 (Orléans)
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni France le 03 (Birmingham), le 04 (Nottingham), le 05 (Chepton-Mallet), le 07 (Worcester), le 08 (Londres - Finsbury Park), le 11 (Cardiff)
le 18 (Château-Thierry)
France

Drapeau des États-Unis États-Unis
France
Drapeau de l'Italie Italie
France
le 1er (Brasparts - Festival des Portes de l'Enfer, Gwern an Dour)[95], le 09 (Saint-Malo - Cour du château de Saint-Malo), le 16 (Plougonvelin - Fort de Bertheaume)
le 17 (New York)
le 22 (Batz-sur-Mer - Nuits Salines), le 23 (Saint-Hilaire-de-Riez)
le 27 (Turin - Parco della Pellerina)[96]
le 29 (Concarneau - Cour du Petit-Château, Ville close), le 30 (Plouneour-Trez - Les Hespérides)
Drapeau de la Belgique Belgique
France

les 5 et 6 (Dranouter - Festival)
(Spézet - Fête de la Langue Bretonne), le 13 (Plounéour-Trez), le 19 (Guingamp - Festival de la Saint-Loup, salle Kergozh), le 20 (Muzillac)
Notes :
  1. Le concert au festival se termine en commun avec le groupe de rock breton EV, interprétant notamment Suite Irlandaise, Suite Sudarmoricaine et Tri Martolod[90].
  2. Participation, accompagné du groupe EV, au concert de solidarité en vue de la récolte de fonds en soutien au Parlement de Bretagne détruit par un incendie le 4 février 1994 avec Gilles Servat, Dan Ar Braz, Erik Marchand, Denez Prigent, L'Orchestre de Bretagne[89]...
  3. Concert filmé, paru dans le DVD Parcours. Participation de Laurent Voulzy sur Tri Martolod[92].

Tournée Brian Boru

Sorti le , l'album Brian Boru est axé sur l'Irlande et l'Écosse, n'oubliant pas des thèmes forts pour la Bretagne : Let the Plinn, une dañs plinn qui s'inscrit dans la mouvance hip-hop, l'enregistrement de Parlament Lament et la modernisation de l'hymne breton qui retrouve ses origines galloises. La « vague » Again se poursuit et Ouest-France parle donc de « l'incontournable Alan Stivell ». La tournée démarre par le Zénith de Paris et se termine deux ans après par des concerts à l'Ouest des États-Unis et au Québec.

L'été 1995, il est à l'affiche de plusieurs festivals bretons et Le Télégramme titre : « Alan Stivell l'éternel magicien / On the road again ». Au Festival interceltique 1995, il est exceptionnellement accompagné d'invités des pays Celtes : le St Andrew's Pipe Band, les chanteuses écossaises de Tannas, le chœur gallois Cor y Brythoniaid et des danseuses. Le fondateur du festival, Pierrot Guergadic, monte sur scène pour un hommage[97]. L'été suivant, il se produit devant 60 000 personnes à la Fête de l'Humanité. Aux États-Unis, Alan Stivell rencontre un public nombreux, plusieurs fois au Lincoln Center, le principal centre culturel de New York, dans l'île de Manhattan, proche de Central Park, à Atlanta (« The return of the Bard of Brittany in Atlanta »), Washington et Boston[98].

Les musiciens qui l’accompagne sont : Pascale Le Berre-Pascal (claviers), Klifa Rachedi ou Ahmed Djemai (percussions), Robert Le Gall (guitares, violon, direction musicale) et un guitariste acoustique. En 1995, la section rythmique est assurée par Félix Sabal-Lecco à la batterie (Peter Gabriel, Manu Dibango) et un bassiste africain qui a joué avec Salif Keïta. A partir de l'été 1996, ils sont remplacés par Pascal Sarton (basse) du groupe Gwendal et Christophe Gallizio (batterie)[59].


Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 22 (Paris - Le Zénith)[note 1]
France le 04 (Plouénan - Le Cristal), le 06 (Colmar - Foire aux vins d'Alsace au Parc des Expositions), le 10 (Plouguerneau - Cour de la Maison Communale), le 12 (Lorient - Festival interceltique, Parc des expositions de Lann Sevelin)[60], le 13 (Pont L'Abbé - Kervazegan), le 14 (Paimpol - Place Gambetta), le 28 (Paris - France 2, émission Taratata no 95)[note 2]
France
Drapeau de la Belgique Belgique
France
le 25 (Athis-Mons - Centre Louis Thomas)
le 28 (Bruxelles - Le Botanique, Salle de l’Orangerie)[note 3]
le 30 (Rennes - Transmusicales, salle Omnisports)
France le 02 (Champs-sur-Marne - salle Jacques Brel), le 03 (Mayenne - Le Kiosque)
? 1995 France Drapeau des États-Unis États-Unis (Brest - Parc Penfeld)[note 4]
(New York - Lincoln Center)
France (Le Relecq-Kerhuon - L'Astrolabe)
France le 12 (Saint-Brieuc - Salle de Robien), le 13 (Brest - Parc Penfeld)[note 5], le 21 (Rennes - Le Staduim)[note 6], (Bourges - Festival Printemps de Bourges)
France le 22 (Angers - Le Chabada), le 23 (Joué-lès-Tours - Espace Malraux), le 24 (Allonnes - Complexe Polyvalent), le 07 (Paris - Parc de la Villette)
France
Drapeau de la Belgique Belgique
France
le 06 (Montcontour - Les Nuits d’Armor, Stade), le 14 (Brest - Triomphe des 1 001 sonneurs, Brest 96)[note 7], le 17 (La Baule - Parc des Driades)
le 19 (Spa - Festival Francofolies de Spa, Grande salle du Casino, le 24 (Jazz à Manosque, soirée Kabylie-Bretagne avec Idir).
le 28 (Quimper - Festival de Cornouaille)[60]
France le 03 (Le Faou - Ar Faou 96, Le Port), le 16 (Guingamp - Festival de la Saint-Loup)
France le 09 (La Courneuve - Fête de l'Humanité)[note 8]
? 1996 France Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de l'Italie Italie (Redon - Théâtre)
(New York - Lincolc Center)
(Verceil - Piémont, folkermesse)
France le 1er (Quimper - Pavillon de Penvillers)[note 9], le 07 (Feignies - Espace Gérard Philippe)
France le 10 (Rennes - Rave-noz)[note 10]
France le 05 (Ris-Orangis - Le Plan)
? 1997 France (Paris - Cité des Sciences de La Villette)

Drapeau : Québec Québec Drapeau des États-Unis États-Unis
Mini tournée nord-américaine en solo
(Québec - Festival International d'été), (Montréal)
(Atlanta), (Washington), (New York), (Boston)
Notes :
  1. concert pour l'Algérie avec Idir
  2. diffusée le 24 septembre 1995 ; Alan Stivell participe à l'émission en interprétant à la harpe et au chant le titre Belfast Child de Simple Minds en duo avec Jim Kerr[99]
  3. à la fin d'un morceau à la bombarde, Alan improvise puis joue Petite Fleur de Sidney Bechet[59],[60]
  4. Rave-Noz avec Stephan Eicher
  5. avec le bagad Kevrenn Brest Sant Mark ; fest-noz avec Le Clère et Talec[60]
  6. A l'affiche également Renaud et Sarclo
  7. 40 bagad représentant un millier de sonneurs, le 1001e sonneur étant Alan Stivell, pour un concert commun en fin de journée le dimanche des fêtes maritimes de Brest organisé par Quai Ouest musiques[100].
  8. avec également, Femmouzes T. et Idir[101]
  9. invité du concert d'Idir[102]
  10. sur les 3 dates annoncées, une seule a eu lieu.

Tournée Eunn Douar

Tournée de l'album "planétaire" 1 Douar

L'album 1 Douar sorti en , s'ouvre au monde, notamment à l'Afrique, avec les chanteurs Youssou N'Dour et Khaled et des instruments comme la darbouka, la kora, le djembe. Ainsi, Klifa Rachedi poursuit sa route aux côtés de l'artiste aux percussions. On retrouve également Pascale Le Berre-Pascal (claviers), Robert Le Gall (guitares, violon, direction musicale), Pascal Sarton (basse), Christophe Gallizio (batterie). Lors du festival interceltique de Lorient 1998, devant 4 000 spectateurs à l'Espace Kergroise, il est accompagné par l'orchestre de chambre du festival, le bagad de Lorient et les chœurs de Bretagne notamment pour le Bro gozh ma zadoù[103]. D'autres invités sont exceptionnellement présents parmi les musiciens : des sonneurs de pipeband écossais, Emer Mayock (flûtes, uillean pipes, chant), Breda Mayock (chant, violon).

Alan Stivell se produit à nouveau à l'Olympia, avec en invité Youssou N'Dour, et également à Paris-Bercy lors du spectacle Bretagnes à Bercy, avec l'Héritage des Celtes notamment, devant 16 000 fervents. À chaque concert, il descend dans la foule danser un plinn[104].

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 28 (Colombes - Salle des Fêtes et des spectacles), le 30 (Parigny-les-Vaux), le 31 (Langonnet - Fête de la Langue Bretonne)

France
Drapeau de la Tchéquie République tchèque
le 13 (Vic-le-Comte - Festival Massif Central, Complexe sportif André Boste)
le 21 (Prague - Fête de la Musique)
France


Drapeau de la Suisse Suisse
France
le 03 (Nantes - Salle de l’Olympic avec en invité spécial pour 2 chansons, Youssou N'Dour), le 10 (Landerneau - Festival Kann al Loar, salle Lavalot), le 11 (Fougères - Festival des Voix de Pays, Cour du Château de Fougères), le 15 (Mulhouse - Parc des Expositions), le 19 (Chambéry - Parc des Expositions, espace Malraux), le 21 (Lyon - Théâtre de Fourvières)
le 23 (Nyons - Paléo Festival du 21 au )[105]
le 25 (Quimper - Festival de Cornouaille)
France

Drapeau de la Tchéquie République tchèque
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
Drapeau de l'Espagne Espagne
le 08 (Lesneven - Festival de la Côte des Légendes), le 11 (Lorient - Festival interceltique), le 13 (Erquy - Le Port), le 14 (Rosporden - La Nuit des Etangs), le 15 (Lanouée - Celticofolies), le 16 (Guingamp - Festival de la danse bretonne et de la Saint-Loup), le 21 (Perros-Guirec - Festival des Hortensias), le 22 (Plouvorn - Salle polyvalente)
(Prague)
le 27 (Saint-Marin)
le 29 (Oviedo)
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de l'Italie Italie
France
Drapeau de Maurice Maurice
le 04 (Valence)
du 05 au 13 (Tournée en Italie)
le 15 (La Réunion - Théâtre de Champ-Fleuri), le 16 (Nancy - Chapiteau de la Pépinière), le 17 (La Réunion - Théâtre Luc Donat)
les 18 et 19
Drapeau de l'Espagne Espagne
France
le 17 (A Coruña - Festival Céltico)
(Massy - Opéra), le 30 (Marseille)
France
Drapeau de la Belgique Belgique
France

le 03 (Reims - Cirque)
le 11 (Bruxelles - L’Ancienne Belgique)
le 12 (Arras - Théâtre), le 13 (Fourmies - Théâtre), le 14 (Hénin-Beaumont - Salle de l’Escapade), le 28 (Savigny-sur-Orge - Espace Carré)
France (Rennes - Transmusicales)[note 1], le 02 (Épinay-sur-Seine), le 03 (Redon - Théâtre, C.C. du Pays de Redon), le 04 (Saint-Brieuc - La Passerelle), le 05 (Auray - L'Athéna), les 08 et 09 (Paris - L'Olympia), le 11 (Saint-Étienne), le 12 (Le Puy-en-Velay), le 13 (Gap)
? 1998 France date inconnue (Brest - Le Quartz)
France le 09 (Noisy-le-Sec - Centre Culturel), le 11 (Limoges - Centre Culturel Jean Moulin), le 13 (Montauban - Le Rio Grande), le 16 (Paris - Bretagnes à Bercy)[note 2], le 19 (Issy-les-Moulineaux - Salle Berlioz), le 20 (Rueil-Malmaison - Théâtre André Malraux), le 31 (Chalon-sur-Saône - Nuit celtique, Parc des Expositions)
France le 10 (Saint-Ouen-l'Aumône - Salle des Fêtes de la Mairie)[60], le 13 (Massy - Opéra), le 17 (Villeparisis[note 3] - Centre Culturel Prévert), le 29 (Brest - Le Quartz)
France le 03 (Rennes - Salle Polyvalente), le 04 (Sens)
France le 18 (Rennes - Place du Parlement)[note 4]
? 1999 Tournées aux Drapeau des États-Unis États-Unis, au Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni, en Drapeau de l'Irlande Irlande et en Drapeau de l'Allemagne Allemagne (dates et lieux inconnus)
Notes :
  1. avec les Tambours du Bronx.
  2. concert collectif au Palais omnisports de Paris-Bercy réunissant Alan Stivell, l'Héritage des Celtes, Tri Yann, Carlos Núñez, Gilles Servat, Armens ; sorti en 1999 sous la forme d'un double album live collectif Bretagnes à Bercy..
  3. ou Harnes (?).
  4. annulé pour cause de pluie.

Années 2000

Tournée Back to Breizh

Tournée Back to Breizh du nouveau millénaire

À son lancement, la tournée de l'album Back to Breizh dénombrait près d'une centaine de concerts, dans différents pays, dont plusieurs passages sur le continent Nord-Américain (Mexique, États-Unis, Canada) et de grands concerts filmés en Bretagne, les Vieilles Charrues à Carhaix et l'Interceltique de Lorient sur France 3[106]. La structure rock est assurée par les musiciens Xavier Géronimi (guitares, chœurs), Marcel Aubé (basse, violon chinois) et Hubert Motteau (batterie) qui remplace Mourad Aït Abdelmalek, avec des invités suivant les dates (Frères Guichen, Gwennyn, bagadoù)[107].

Un concert anniversaire, 30 ans après celui donné à L'Olympia le aurait eu lieu en 2002 dans la même salle selon son ancien musicien Gabriel Yacoub[108].

Tournée Back to Breizh
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France


Drapeau de la Belgique Belgique
le 15 (Île de Ré - La Maline), le 17 (Noyon - Le Chevalet), le 20-21 (Conflans-Sainte-Honorine - Théâtre Simone Signoret), le 22 (Vélizy-Villacoublay - Salle Maurice Ravel), le 23 (Vincennes - Centre Culturel Georges Pompidou), le 24 (Mantes-la-Jolie - Salle Jacques Brel), le 25 (Chauny - Le Forum), le 29 (Tourcoing - Le Théâtre), le 30 (Cambrai - Le Marché Couvert)
le 31 (Seraing - Foyer culturel de Seraing)[59],[60]
France le 16 (Villeparisis)
Nouvelle-Calédonie
France
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Tournée en Nouvelle-Calédonie (dates et lieux inconnus)[109]
le 19 (Bondy - Salle des fêtes de l'Hôtel de Ville), le 27 (Bastia)
le 29 (Manchester - Streets Ahead Festival)
France
Drapeau du Danemark Danemark
le 21 (Villiers-sur-Marne - Salle Georges Brassens)
le 23 (Hanovre - Exposition Universelle)
France


Drapeau de la Suisse Suisse
le 08 (Rennes - Festival Tombées de la Nuit - Le Liberté), le 13 (Tremblay-en-France - Parc des Sports), le 14 (Strasbourg - Festival Babel), le 16 (Thonon-les-Bains - Festival Estivalpes), le 17 (Brest - Fêtes maritimes de Brest 2000, Triomphe des 1001 sonneurs[110]), le 18 (Rodez - Festival Estivada), le 20 (Pornic - Stade Municipal), le 21 (Carhaix-Plouguer - Festival des Vieilles Charrues[note 1])
le 22 (Fribourg - Festival Jazz Parade)[111]
France
Drapeau de la Belgique Belgique
France

le 1er (Mâcon - Festival L'Été Frappé)[note 2]
jour inconnu (Dranouter - Festival)
le 10 (Saint-Malo - Cour carrée du Château), le 12 (Saint-Nazaire - Festival Les Escales), le 13 (Crozon, Morgat - Festival du Bout du Monde), le 14 (Paimpol - Collège Saint-Joseph), le 19 (Dinan - Festival Penich'tro), le 23 (Aix-les-Bains - Festival F'Lac), le 31 (Brest - Les Jeudis du port)[110]
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Tournée nord-américaine (États-Unis et Canada) (dates et lieux inconnus)
France
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
France


le 04 (Savigny-le-Temple - Espace Prévert), le 05 (La Courneuve - Centre Culturel)
le 6 (Luxembourg - Den Atelier)
le 07 (Maisons-Alfort - Festi' Val Marne), le 10 (Saint-Herblain - Festival Celtomania, Espace Onyx), le 11 (Lannion - Carré Magique), le 12 (Châteaubriant - Théâtre de Verre), le 13 (Les Herbiers - Théâtre), le 14 (Lorient - Place de l'Hôtel de Ville, Ch. Mond Cycl Plouay), le 17 (Le Guilvinec - C.L.C. du Guilvinec)[60], le 18 (Benassay - Virecourt), le 19 (Niort - C.A.C.), le 20 (Rouillac - La Palène), le 24 (Boulogne-Billancourt - Auditorium), le 27 (Istres - L'Usine), le 28 (Tarbes - Centre Culturel)
France le 1er (Toulouse - Le Bikini), le 02 (Montpellier - Le Rockstore), le 03 (Pusignan - L'Odyssée), le 04 (Cébazat - Le Sémaphore), le 05 (Cébazat - Le Sémaphore)
Du
au
Drapeau de l'Italie Italie Tournée en Italie
France

Drapeau de la Belgique Belgique
France
le 06 (Bordeaux - Le Femina), le 08 (Loudéac - Palais des Congrès et de la Culture), le 09 (Morlaix - Salle Sésame de Langolvas)[112], le 10 (Concarneau - Centre des Arts et de la Culture), le 12 (Rouen - Expo 7)
le 13 (Bruxelles)[60]
le 21 (Nevers - Maison de la Culture)
France
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
France
Drapeau de l'Écosse Écosse
le 11 (Longues la Ville - Hunter College ?), le 12 (Nancy - Salle Poirel), le 13 (Thionville - Théâtre Municipal de Thionville)
le 20 (Tilburg)
les 25 et 26 (Paris - La Cigale)[113]
le 28 (Glasgow - Celtic Connections Festival)
France le 03 (Sablé-sur-Sarthe - Centre Culturel Joël Le Theule), le 10 (Issoudun - CCAC)
France
Drapeau du Mexique Mexique
le 10 (Vernouillet - La Scène)
le 17 (Veracruz - Festival du Tajin), le 24 (Mexico - Poliforo Siqueiros)
France le 05 (Lorient - Festival interceltique de Lorient, Le Moustoir[note 3]
Notes :
  1. Alan Stivell (chant, harpe, tin whistle) est accompagné sur scène de : Xavier Géronimi (guitare), Hubert Motteau (batterie et percussions), Gwennyn Louarn (chant), Frédéric Guichen (accordéon) et Jean-Charles Guichen (guitare). Le concert est filmé et des extraits ont été publiés.
  2. concert gratuit en plein air - Esplanade Lamartine, Quais de Saône
  3. Repli à cause de la pluie à l'Espace Kergroise[n 2]

Tournée Au-delà des mots : 50e anniversaire de la harpe celtique

Typographie utilisée sur les affiches

En amont de la nouvelle tournée, il se produit au Stade de France devant près de 70 000 spectateurs à l'occasion de la Saint-Patrick, interprétant des titres d'Au-delà des mots en solo, Eliz Iza, ses standards (Suite sudarmoricaine et Tri martolod) et conclut par le final de la Symphonie celtique, accompagné par les nombreux musiciens de cette Nuit Celtique (bagadoù, pipe bands) et les danseurs en costumes[114].

Cette tournée célèbre les 50 ans de la renaissance de la harpe celtique et du premier prototype construit par son père Georges Cochevelou de 1952 à 1953. Elle fait suite à l'album Au-delà des mots, sorti le , et aboutie à la sortie du livre Telenn, la harpe bretonne, co-écrit avec Jean-Noël Verdier. Publié en 2004, l'ouvrage est présenté lors de séances de dédicaces.

Autour des harpes du harpiste, les musiciens expérimentés se font, suivant les morceaux, discrets ou très présents : Johan Berg Dalgaard (claviers), Latadi Diouani (remplacé par Klifa Rachedi, puis Philippe Monrose ou David Donatien en 2005 aux percussions), Arnaud Ciapolino (flûtes, bodhran, caisse claire), Cyril Poirier (guitares) en 2005.

Tournée Au-delà des mots : 50e anniversaire de la harpe celtique
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
Drapeau de l'Italie Italie le 15 (Trieste - Teatro Verdi)
France le 15 (Paris - Stade de France[note 1]), le 22 (Rennes[note 2])
France
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Drapeau de la Suisse Suisse
France
Drapeau de l'Italie Italie
le 07 (Vivonne - Festival Chants et Musiques venus d'Ailleurs)
le 11 (Leicester - Montfort Hall)[note 3]
le 14 (Payerne)[note 3]
le 21 (Noisy-le-Grand)[note 3], le 26 (Île de Ré - La Couarde, Salle de la Maline)
le 28 (Porto Sant'Elpidio - Villa Barucchello)[note 3], le 29 (Vinadio - Festival Celtique)[note 4][note 5], le 30 (Turin - Turin Festival)[note 3]
Drapeau de l'Italie Italie
France
Drapeau de la Tchéquie République tchèque
France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau du pays de Galles Pays de Galles
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de l'Espagne Espagne
France
le 1er (Ascoli Piceno - Plazza Del Populo), le 02 (Bergamo - Splanti Sant'Agostino), le 03 (Aoste - 7e Fest. International de Musique Celtique), le 04 (San Giovanni al Natisone - Villa Brandis), le 05 (Laveno)[note 5]
le 07 (Boulogne-sur-Mer - Festival de la Côte d'Opale)
le 10 (Prague - AghaRTA Prague kJazz Festival)[note 3], le 11 (Ostrava)[note 3]
le 12 (Dinan - Festival des Rencontres de Harpe Celtique, Théâtre des Jacobins), le 15 (Vienne - 3e Nuit Interceltique, Théâtre antique), le 16 (Vitrolles - Théâtre de Verdure)
le 18 (Nagold - Festival celtique Keltenfest)[note 3]
le 19 (Dolgellau, Cymru - Sesiwn Fawr Dolgellau Festival)[note 3]
le 23 (Knokke-Heist - Kneistival, en plein air, grande place Heldenplein)
le 24 (Aïnsa - Festivale Celta de l'Aínsa), le 25 (Burgos - Festival Casilla Folk de Burgos), le 26 (Madrid)[note 3]
le 27 (Loon-Plage - Festival Het Lindeboom)
France
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Suisse Suisse
France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la Tunisie Tunisie
le 1er (Vermenton - Parc des Îles)
le 02 (Abbaye de Floreffe - Festival Esperanzah)[note 3]
le 08 (Château-d'Œx - Festiv'Alpes)[note 3], le 09 (Veysonnaz - Guinness Irish Festival)
le 10 (Dore-l'Église - Festival Celtadore), le 15 (Muzillac - Festival), le 16 (Saint-Quay-Portrieux - Parc de la Duchesse Anne)[note 6]
le 20 (Darmstadt)[note 3]
le 29 (Tabarka - World Music Festival)
France le 03 (Saint-Malo - Théâtre de Saint-Servan), le 10 (Vitry-sur-Seine - Festi 'Val de Marne, Théâtre), le 11 (Savigny-le-Temple)[note 5], le 12 (Val-de-Reuil)[note 5], le 14 (Courbevoie - Espace Carpeaux), le 16 (Charleville-Mézières - Théâtre), le 17 (Bonchamp-lès-Laval - Centre Culturel Les Angenoises), le 18 (Quéven - Les Arcs), le 22 (Vierzon - Nouveau Théâtre Mac Nab)[note 3], le 23 (Brest - Le Quartz), le 24 (Bouguenais - Piano'cktail)[note 3]
France le 22 (Nantes)[note 5], le 26 (Abbeville)[note 5]
Drapeau de l'Écosse Écosse les 17 et 18 (Glasgow - Celtic Connections Festival, Barrowland)[116]
France
Drapeau de l'Italie Italie
le 07 (Saint-Germain-en-Laye - Théâtre Alexandre Dumas), le 10 (Saint Claude - Palais des Sports), le 12 (Maubeuge - Le Manège)
le 15 (Terni - San Valentino, Théâtre Verdi)
France les 04 et 05 (Quimper - Festival Ouest-Nord-Ouest, Théâtre de Cornouaille), le 07 (Carhaix-Plouguer - Espace Glenmor), le 11 (Sanary-sur-Mer - Théâtre Galli), le 12 (Villenave-d'Ornon - Espace d'Ornon), le 13 (Puteaux - Théâtre des Hauts-de-Seine), le 14 (Sannois - Espace Cyrano), les 19, 20 et 21 (Paris - La Cigale), le 31 (Rennes - Théâtre National de Bretagne)
France le 08 (Turretot - Grande salle polyvalente)
France le 26 (Charnay-lès-Mâcon - Domaine de Chamgrenon)
Drapeau de l'Espagne Espagne
France
Drapeau de l'Italie Italie
France
le 09 (Ortigueira - Festival Internacional do Mundo Celta de Ortigueira)
le 16 (Béziers - Cloître de la Cathédrale St-Nazaire)
le 21 (Gênes)[note 5], le 22 (Sardaigne)[note 5]
le 24 (Quimper - Festival de Cornouaille), le 25 (Le Dorat - Hippodrome de La Sagne)
Drapeau de la Belgique Belgique
France
le 06 (Dranouter - Grot Concert Tent, Folkfestival)
le 14 (Guingamp - Festival de la danse bretonne et de la Saint-Loup)
France le 20 (Rennes)[note 5]
France le 08 (Redon)[note 5], le 18 (Lillebonne)[note 5], le 19 (Saint-Quentin - Salle du Splendid), le 25 (Saint-Dié-des-Vosges - Espace Georges-Sadoul, Salle Yvan-Goll), le 26 (Illkirch-Graffenstaden - Centre culturel de l'Illiade)
France le 24 (Calais)
France les 10 et 11 (Nantes - Spectacle Celtica, Stade de la Beaujoire ; Alan en solo[note 7]), le 19 (Antony - Parc Heller), le 30 (Sens - Cours du Palais Synodal)
France le 02 (Carmaux - Parc du Candou), le 13 (Chateaubourg - Festival du Bocage), le 15 (Vienne - 5e Nuit Interceltique, Théâtre antique)
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de l'Espagne Espagne
le 06 (Vinadio - Sentinelle delle Alpi)
le 19 (Bruxelles - Eu'ritmix Summer Festival)[118]
le 20 (Colindres - Festival de Música Cántabra)
Drapeau du pays de Galles Pays de Galles le 03 (Cardiff - International Celtic Festival)
Notes :
  1. Clôture de la 2de Nuit Celtique de la Saint-Patrick devant 70 000 spectateurs, en présence de bagadoù, pipe bands, danseurs folkloriques, chœurs, l'orchestre du festival et Sinéad O'ConnorLiam O'Flynn, Denez Prigent, les instrumentistes Carlos Núñez, John Kenny ou encore André Le Meut[115].
  2. Manifestation pour la langue bretonne - mini-concert
  3. a b c d e f g h i j k l m n et o annulé ?
  4. ou Voghera ?
  5. a b c d e f g h i j et k Lieu et/ou date à confirmer, le site alan-stivell.ja-woll.de/tournée émettant un doute sur ces précisions
  6. Festival Place aux artistes. 1ère partie : Duo Yann-Fañch Kemener / Aldo Ripoche.
  7. À l'affiche également au Celtica : 400 sonneurs et danseurs (dont André Le Meut), un chœur gallois et un pipe band écossais, les équipages de la flotte de Brest (80 musiciens), Dominique Dupuis, Annie Ebrel, Denez Prigent, Didier Squiban. Ils rejoignent Pat O'May sur Mull of Kintyre pour le final. 30 000 spectateurs le vendredi et 33 000 le samedi[117].

Tournée Explore

Pat O'May et Alan Stivell sur l'avant-scène du Festival des Terre-Neuvas à Bobital.

Tournée qui suit la sortie de l'album Explore, le , avec les musiciens suivants : Guillaume Saint-James (claviers et saxo électrique), Marcus Camus (batterie, percussions, basse), Sébastien Guérive (claviers, synthé, sample, effets), Arnaud Ciapolino (flûte traversière, batterie écossaise)[119], rejoints fin 2007 par Anthony Masselin (cornemuse écossaise, pib-uilleann), Gaëtan Grandjean (guitares) et Loumi Seveno (violon)[120].

Durant cette tournée, le guitariste Pat O'May, présent pour l'enregistrement, est invité sur quelques dates, comme à Guingamp en 2007 en compagnie du Bagad Gwengamp[121]. Alan Stivell est quant à lui invité à la carte blanche de Pat O'May, au chant et à la harpe, pour le Festival des Terre-Neuvas dans les Côtes d'Armor[122]. Le , Alan Stivell « parraine » Laurent Voulzy pour qu'il soit programmé à l'espace Marine du Festival interceltique de Lorient : il le rejoint sur scène pour interpréter Tri Martolod, en présence de Dan ar Braz, et Alain Souchon se mêle à eux pour le final du concert, Belle-Île-en-Mer, Marie-Galante[123]. Après s'être rendu dans plusieurs pays européens et en Afrique du nord, la tournée se conclut dans les festivals bretons de l'été 2008[124].

Tournée Explore
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France
Drapeau de la Belgique Belgique
France
le 10 (Reims - La Cartonnerie)
le 11 (Attert - 7e Nuit Celtique)
le 18 (Gagny - Théâtre Municipal André Malraux)[119]
France le 29 (Troyes - Foire de Troyes, Parc des expos)[note 1]
France le 17 (La Verrière - concert en plein air, Espace du Scarabée)
Drapeau du Maroc Maroc
Drapeau de l'Italie Italie
le 14 (Agadir - Festival Timitar des Musiques Amazighes et des Musiques du Monde)
le 29 (Isolabona - 10e Festival de harpe - Piazzale Noaro)
France le 12 (Crozon - Festival du Bout du Monde), le 13 (Chanteix - Festival Aux Champs), le 30 (Châlons-en-Champagne - Foire de Châlons, Parc des Expositions)
France le 13 (Saint-Malo)[note 2], le 14 (Argenteuil - Salle Jean Vilar)
France le 07 (Cholet - Théâtre municipal), du 09 au 11 (Paris - Le Nouveau Casino), du 16 au 18 (Paris - Le Nouveau Casino), le 24 (Le Chambon-Feugerolles - Festival Les Oreilles en Pointe, Salle La Forge)[note 3]
France le 10 (Conflans-Sainte-Honorine - Théâtre Simone Signoret)
France le 02 (Lorient - Grand Théâtre de Lorient), le 10 (Chauvigny - Salle Trenet), le 22 (Saint-Avertin - L'Atrium), le 23 (Rouillac - Salle des Fêtes), le 24 (Saint-Georges-de-Didonne - Salle municipale)[note 4], le 27 (Yutz - Espace Culturel L'Amphy)
France le 28 (Brest - Parc des expos Penfeld)[note 5]
Drapeau de l'Espagne Espagne
France
le 10 (Lugo - Festival Interfolk)
le 12 (Lamballe - Quai Des Rêves, centre culturel de Lamballe)
France le 02 (Rennes - Stade de Rennes)[note 6]
Drapeau de l'Italie Italie
France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
le 06 (Villar Pellice)[note 7]
le 08 (Bobital - Festival des Terre-Neuvas)[note 8]
le 27 (Nuremberg)[note 9]
France le 14 (Guingamp - Festival de la danse bretonne et de la Saint-Loup, Jardin public)[121], le 25 (Bourg-de-Péage - Festival Musique au Parc, concert en plein air au Parc Mossant)
France le 26 (Quiberon - Palais des Congrès), le 27 (Saint-Herblain - Celtomania, La Carrière)[120]
France le 09 (Chauvigny - Théâtre municipal, salle Charles-Trenet), le 16 (Les Ulis - Centre Culturel Boris Vian), le 17 (Chaville - L'Atrium), le 24 (Nantes, château des ducs de Bretagne)[note 10]
Drapeau de l'Italie Italie le 21 (Turin - Festival Folkclub, Maison de la Musique), le 22 (Piangipane - Teatro sociale), le 23 (Seriate - Cineteatro Gavazzeni), le 24 (Trento - Teatro Sociale)
France le 08 (Notre-Dame-d'Oé - Salle Oesia), le 14 (Caen - Zénith), le 15 (Paris - Nuit de la Saint-Patrick au palais omnisports de Paris-Bercy), le 17 (Auxerre), le 18 (Pouzauges - L'Echiquier), le 19 (Limoges - Zénith), le 20 (Cournon-d'Auvergne - Zénith), le 28 (Aucamville - Festival de Guitare, Salle Georges Brassens)
France
Drapeau de la Suisse Suisse
le 04 (Sarreguemines - Scène de l'hôtel de ville)
le 05 (Delémont - Halle du Château)
Drapeau de la Tchéquie République tchèque le 25 (Okoř - Festival d'Okor)
Drapeau de la Pologne Pologne le 21 (Lodz - concert en plein air)

France
Drapeau de l'Espagne Espagne
France
Drapeau de la Tchéquie République tchèque
le 04 (Brest - front de mer)[note 11]
le 17 (Carthagène - Festival La Mar des Musicas, Centre culturel)
le 23 (Quimper - Festival de Cornouaille, Espace Gradlon)
le 31 (České - Festival de Musique Celtique, Centre culturel Bazilika)
France le 02 (Carnac - La Grande plage)[note 12]
Notes :
  1. annulé pour cause de pluie
  2. a et b Lieu et/ou date à confirmer, le site alan-stivell.ja-woll.de/tournée émet un doute sur la date et/ou le lieu
  3. 780 places assises / 1 500 debout, avec le Trio Gabriel Yacoub en 1re partie ; concert initialement annoncé à Saint-Genest-Lerpt[127]
  4. annulé ?
  5. soirée celtique avec le Bagad de Lann-Bihoué, le groupe Meltan.
  6. participation exceptionnelle à la Nuit Interceltique au Roazhon Park devant 25 000 spectateurs et pour Tri martolod accompagné d'une centaine de sonneurs, parmi les meilleurs bagadoù, dont le bagad de Lann Bihoué. Il rejoint Dan Ar Braz pour interpréter à la fin sa Symphonie Celtique[125].
  7. ou Saluzzo[note 2] ?
  8. participation exceptionnelle en compagnie de Pat O'May
  9. Bardentreffen, le plus grand festival allemand en plein air gratuit de world music, place Hauptmarkt
  10. émission Tenue de Soirée diffusée en direct sur France 2 : Alan Stivell y interprète Brian Boru. Tri Yann est également invité[128].
  11. mini-participation au concert "Tour en fête" diffusé en direct sur France 2 depuis Brest, ville de départ du Tour de France 2008
  12. concert gratuit en plein air, 7 000 spectateurs[126].

Tournée "pré-Emerald"

De mars à a lieu une tournée de transition entre la précédente de promotion de l'album Explore et la suivante de promotion de l'album Emerald, sorti le . Les musiciens de la tournée sont : Marcus Camus (batterie, percussions), Gaëtan Grandjean (guitare), Loumi Séveno (violon), Nicolas Méheust (basse, claviers)[129]. Son passage au festival Le Petit Village de Lanfains, initialement prévu le , est annulé et a finalement lieu en 2011.

Tournée "pré-Emerald"
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 07 (Moëlan-sur-Mer - Centre socio-culturel L'Ellipse), le 14 (Dole - La Commanderie)
France le 03 (Delle - Halle des 5 Fontaines)
Drapeau de l'Italie Italie le 26 (Varèse - Teatro di Varese)
France le 04 (Valognes - Festival Écoute s´il pleut, Stade du Bourg Neuf), le 23 (Clermont-Ferrand - Festival Les Contre-Plongées de L'Eté)[note 1]
France le 09 (Paimpol - Festival du chant de marin, Grande scène)
France
Drapeau de l'Irlande du Nord (drapeau du Royaume-Uni) Irlande du Nord
le 10 (Saint-Aubin-du-Cormier - Espace Bel-Air)[16], le 19 (Paris - Le Bataclan)[note 2], le 21 (Rennes - Festival Yaouank, MusikHall)[note 3]
le 28 (Derry - Cultúrlann Uí Chanáin)
Notes :
  1. Place de Jaude, concert gratuit en plein air
  2. Philippe Chain, « Alan Stivell triomphe au Bataclan », ABP, Dépêche Paris Breton
  3. Pour la première fois en 40 ans de carrière, il anime un fest-noz avec un répertoire exclusivement à danser pour 7 000 danseurs[130]

Années 2010

Tournée Emerald

Emerad est un album folk-rock sorti en . Célébrant à cette occasion les 40 ans (les "noces d'emeraude") de la sortie de son premier album professionnel, il reprend sur scène les grands titres folk-rock qui ont marqué sa carrière, s'ajoutant à la dizaine de nouvelles chansons. D'ailleurs, une des premières dates de la tournée se situe en côte d'Émeraude, à la station balnéaire de Sables-d'Or-les-Pins (Cap Fréhel, Côtes-d'Armor).

Marcus Camus et Gaëtan Grandjean restent fidèles tout au long de la tournée alors qu'en 2011, Loumi Séveno est remplacé par Raphaël Chevalier au violon et le bassiste Nicolas Méheust laisse sa place au pianiste Edouard Leys. Les artistes invités pour l'enregistrement de l'album rejoignent également à l'occasion Alan Stivell sur scène : Dom DufF au festival Yaouank (), l'ensemble choral du Bout du Monde aux festivals de Landerneau et de Lorient[131], le Bagad Gwengamp à la Saint-Loup de Guingamp...

Tournée Emerald[132]
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 5 (Andrésy - Espace Julien-Green), le 27 (Dax - L'Atrium)
France le 4 (Vannes - Palais des Arts, Théâtre Anne de Bretagne), le 12 (Villenave-d'Ornon - Espace d'Ornon), le 17 (Guyancourt - La Batterie), le 20 (Grande-Synthe - Palais du Littoral)
France le 12 (Landerneau - Festival Kann Al Loar, Espace St Ernel)[note 1][16], le 21 (Fréhel - Esplanade de Sables-d'Or-les-Pins), le 24 (Batz-sur-Mer - Festival des Nuits Salines, Parc du Petit Bois)[134], le 30 (Bogny - Aymon Folk Festival, platelle des Quatre Fils Aymon)
France
Drapeau de l'Italie Italie
France


Drapeau de l'Espagne Espagne
France
le 1er (Guémené-Penfao - Celtival)[note 2]
le 2 (Spilimbergo - Folkest Festival)
le 5 (Fouras - Éco-festival itinérant Bouge pour ta planète, parc du Casino), le 7 (Paris - Festival Indétendances, Fnac ; soirée Breizh Touch, parvis de l'hôtel de ville)[16], le 9 (Lorient - 40e Festival interceltique de Lorient ; Grande Nuit de la Bretagne, Espace Marine)[note 3], le 13 (Barbâtre - La Gaudinière, sur l'île de Noirmoutier)[note 4], le 14 (Guingamp - Festival de la Saint-Loup, Jardin Public)
le 21/08/2010 (Nigrán - concert en plein air)[note 2]
le 28 (Metz - Fêtes de la mirabelle ; 3 jours de Fêtes Celtiques, Parvis des Arènes de Metz)[note 5]
France le 5 (Gourin - Domaine de Tronjoly)
France le 8 (Brest - La Carène ; Saint-Patrick sur France 3)[note 6], le 19 (Dol-de-Bretagne - Centre Culturel L'Odyssée), le 28 (Paris - France TV, émission Taratata no 385 Spécial Celtique)[note 7]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni le 19 (Caernarfon, Gwynedd - Welsh International Harp Festival)
France le 6 (Lucé - Centre Culturel Edmond Desouches), le 21 (Aix-en-Provence - festival interceltique de Provence)[note 2]
France
Drapeau de la Tchéquie République tchèque
le 11 (Plaisir - Festival des arts du monde "Escales d’ailleurs", Parc du Château de Plaisir)

le 17 (Český Krumlov - concert en plein air)
Drapeau de l'Espagne Espagne
France
le 9 (San Vicente de la Barquera - VIe Festival folk "Cantabria Infinita")
le 12 (La Rochelle - Les Francofolies[138])[note 6], le 30 (Néoules - Festival de Néoules)
Drapeau de la Tchéquie République tchèque
France
le 5 (Loket - Prirodni Amfiteatr), le 7 (Château de Hradec Nad Moravici)

le 12 (Saugues - Festival Celte en Gévaudan)[139], le 19 (Lanfains - Festival Le Petit Village)[note 8], le 21 (Cugand - Festival de Cugand)
France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de l'Irlande Irlande
le 4 (Chaussy - Festival d'Île-de-France ; Terres de Bretagne, Château de Villarceaux)[note 9]
le 10 (Selb - Festival Mediaval, Goldberg)
le 24 (Galway - Town Hall Theatre)
France le 4 (Chassieu - Théâtre Le Karavan)[141]
France le 17 (Paris - Zénith)[note 6]
Notes :
  1. Accompagné par les mêmes invités que sur Emerald : les chanteurs Dom Duff et Solenn Lefeuvre ainsi que l'Ensemble choral du Bout du Monde[133].
  2. a b et c annulé.
  3. avec le bagad de Lann-Bihoué et l'Ensemble choral du Bout du Monde[135]
  4. concert à La Gaudinière suivi par le concert d'Hugues Aufray.
  5. avec le Bagad de Lann-Bihoué, Carlos Núñez et le Bagad de Nantes, réunis sur un An Dro notamment[136].
  6. a b et c Participation au concert de Nolwenn Leroy.
  7. accompagné de ses musiciens, Stivell interprète Brittany's ; diffusion sur France 4 le 17 mai 2011 et sur France 2 trois jours après[137]
  8. Des sonneurs et Pat O'May sont invités pour quelques morceaux.
  9. concert rapidement interrompu par la pluie ; également à l'affiche Dan Ar Braz[140]

Tournée Ar Pep Gwellañ

Logo Ar Pep Gwellañ Stivell.png

Ar Pep Gwellañ est un album best-of qui contient l'album À l'Olympia de 1972 remasterisé. Les musiciens du concert anniversaire à L'Olympia et de la tournée best of Ar Pep Gwellañ sont : Marcus Camus (batterie, percussions, machines), Gaëtan Grandjean (guitare), Raphaël Chevalier (violon, alto et mandoline) et Édouard Leys (claviers). Les invités du concert anniversaire, sorti sous forme de coffret CD/DVD 40th Anniversary Olympia 2012, sont : Dan Ar Braz et René Werneer (tous deux déjà présents à ses côtés en 1972), Nolwenn Leroy, le Bagad Quic-en-Groigne de Saint-Malo, le sonneur Kevin Camus (flûte, uilleann pipes), la chanteuse et musicienne écossaise Joanne McIver (flûte, small pipe et chant), le guitariste Pat O'May et le violoniste Robert Le Gall (ancien musicien d'Alan et ex-membre du groupe Gwendal).

Tournée Ar Pep Gwellañ
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 16 (Paris - L'Olympia), Célébration du 40e anniversaire du concert donné le [143]
France le 9 (Cachan - Théâtre Municipal), le 23 (Le Chesnay - La Grande Scène)
France le 26 (Achères - Place du marché)
France le 30 (Niort - Festival Téciverdi, Scène des anciennes usines Boinot)[144]
Drapeau de l'Italie Italie

France
le 14 (Rome - Festival Roma incontra il mondo, parc Villa Ada)[note 1], le 15 (Terni - Parco Archeologico Carsulae), le 16 (Asti - AstiMusica, Piazza Cattedrale), le 17 (Bergame - Villa Faccanoni)[note 2], le 18 (Trieste - Folkest Festival, Castello San Giusto)
le 27 (Alise-Sainte-Reine - 12e Festival Les Nuits Peplum d'Alésia ; Théâtre des roches, en plein air)[note 3], le 28 (Les Trois-Moutiers - Festival Les Heures Vagabondes, Espace Moncaillau)[145]
France

Drapeau de l'Italie Italie
le 7 (Colmar - 65e Foire aux vins d'Alsace)[note 4], le 12 (Lorient - Festival interceltique)[note 5], le 16 (Concarneau - Festival des Filets bleus)[note 6]
le 31 (Valstagna - Brintaal Celtic Folk Festival, Piazza San Marco)[note 7]
France le 13 (Rennes - Théâtre National de Bretagne, Salle Jean Vilar)[149], le 22 (Meaux - Festival Muzik'Elles)[note 8]
France le 5 (Saint-Malo - L'Omnibus)[note 2], le 6 (Cléon - La Traverse), le 12 (Carhaix - Espace Glenmor), le 13 (Brest - La Carène), le 20 (Livry-Gargan - CC Yves Montand), le 27 (Istres - L'Usine), le 17 (Montrouge - Le Befroi)
France le 24 (Bordeaux - Rock School Barbey)[note 9]
France le 19 (Montigny-lès-Metz - Centre Culturel Marc Sangnier)
France le 14 (Saint-Malo - La Nouvelle Vague)[note 10], le 15 (Vendôme - L'Hectare, Théâtre Le Minotaure)[153], le 22 (Ablon-sur-Seine - Festival Les Irlandays d'Athis-Mons, Centre culturel Alain Poher)[note 11]
France le 19 (Rueil-Malmaison - Festival Chorus des Hauts-de-Seine)
Drapeau de la Belgique Belgique le 4 (Ingelmunster - Labadoux Festival)
Drapeau de l'Allemagne Allemagne le 29 (Sarrebruck - Altstadtfest / Fête de la vieille ville)
France le 6 (Vendeuvre-sur-Barse - Parc du Château)[note 12], le 14 (Bénodet - L'été en fête, Butte du Fort)[142], le 15 (Saint-Quay-Portrieux - Casino)[155]
France le 15 (Brest - 25 ans du festival Les Jeudis du Port ; Port de Brest, Scène Grand Large)[note 13]
France le 15 (Clères - Festival des Arts Croisés)[157]
France le 25 (Fréjus - Théâtre du Forum, Salle Gounod)
Notes :
  1. le groupe italien Folk Road assure la première partie (musiques irlandaise et écossaise).
  2. a et b concert annulé
  3. également à l'affiche ce jour-là, Cat Moyse, The Hub et le groupe Mani mené par le chanteur Mani Hoffman[145]
  4. Soirée celtique avec également Sharon Corr et Nolwenn Leroy[146]
  5. participation amicale à la première représentation du spectacle Célébration de Dan Ar Braz.
  6. concert gratuit sur le parking de la CCI, avec Pat O'May en invité surprise[147]
  7. (BCF) : Festival della Cultura e della Musica Celtica in Valbrenta[148]
  8. en invité de la création de Nolwenn Leroy avec également Laurent Voulzy et Jonatha Brooke[150]
  9. avec, en première partie, le jeune artiste bordelais Wood.
  10. avec le bagad de Saint-Malo[151],[152]
  11. 6e festival celtique des Portes de l'Essonne ; avec la participation du bagad Dalc'h Mat[154]
  12. concert annulé, dans un premier temps reporté au 6 juillet 2014 puis finalement annulé à nouveau.
  13. concert gratuit ; avec le guitariste Pat O'May pour la partie rock du concert. Affluence totale estimée à 25 000 personnes contre 15 000 en règle générale[156].

Rencontres littéraires

Au cours de cette tournée en Bretagne, Alan Stivell et Yvon Boëlle dédicacent ensemble Sur la route des plus belles légendes celtes, le livre cosigné Alan Stivell et Thierry Jolif dont Yvon Boëlle a signé les photographies (Édition Arthaud).

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 27 (Carhaix - 24e Festival du livre en Bretagne)
France le 8 (Lorient - Librairie Coop-Breizh), le 9 (Quimper - Librairie Ravy), le 16 (Rennes - Librairie le Failler), le 23 (Vannes - Lenn Ha Dilenn), le 24 (Guérande - 10e édition du Festival du livre en Bretagne, centre culturel Athanor), le 30 (Saint-Malo - Droguerie de Marine)[158]
France le 11 (Brest - Librairie Dialogues)[159]
France le 7 (Saint-Malo - Festival Étonnants Voyageurs), le 21 (Vannes - Salon du livre)
France le 29 (Carnac - Nocturnes littéraires), le 30 (Auray - Nocturnes littéraires)

Tournée de transition

Avant la sortie de son 24e album, Alan Stivell effectue une tournée remodelée, avec l'arrivée en février d'un nouveau musicien, pour l'aspect "électroïde", Dan (machines et percussions)[160]. Pour la plupart des dates qui suivent, ce sont ses anciens musiciens qui l'accompagnent (avec le retour de Loumi Seveno au violon électrique, alto et bodhràn).

Alan chante l'hymne breton lors des manifestations pour la réunification de la Bretagne à Nantes les , et . Le , après avoir proposé le jour avant sur Internet son adaptation intitulée Hep 'Naoned, Breizh ebet, enregistrée seul, il chante sur la scène du rassemblement sa chanson, puis le accompagné par Gaëtan Grandjean[161].

Principales dates
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 11 (Vierzon - Théâtre Mac Nab), le 13 (Châtellerault - Salle de l'Angelarde)[note 1], le 14 (Guéret - Espace André Lejeune)[162]
France 3 dates pour la Saint-Patrick aux Théâtres des Casinos Barrière[163] : le 17 (Enghien-les-Bains), le 21 (Bordeaux), le 22 (Jonzac)
Drapeau de l'Allemagne Allemagne le 25 (Ludwigsbourg - Festival Ludwigsburger Schlossfestspiele)
France le 5 (Vendeuvre-sur-Barse - Parc du Château)[note 2], le 19 (Loon-Plage - Festival Het Lindeboom)
France le 8 (Penvénan - Festival de Buguélès)
France le 1er (Châlons-en-Champagne - Foire de Châlons - Festival Foire en scène[note 3]), le 12 (Saint-Paul-Trois-Châteaux - Fête votive - Salle Fontaine)
Drapeau de l'Italie Italie

Drapeau de la Belgique Belgique
le 1er (Milan - Teatro Nuovo), le 2 (Trente - Centro Cultural Servizi Culturali, Auditorium Santa Chiara), le 4 (Rome - Auditorium Parco della Musica)[note 1]
le 18 (Boezinge - Église[note 4]), le 19 (Waregem - Centre Culturel de Schakel), le 21 (Roulers - Centre culturel de Spil)
France le 8 (Carcassonne - festival gratuit, scène Chénier), le 12 (Saint-Malo - Folklores du Monde)
Notes :
  1. a et b concert annulé.
  2. Report du concert annulé le 6 juillet 2013, finalement annulé à son tour
  3. soirée celtique avec également Celtic Legends et Cécile Corbel.
  4. Alan se produit en formule trio (guitariste et violoniste), sans son groupe habituel.

AMzer Tour

Premier concert à Saint-Brieuc

En 2015-2016, la tournée AMzer marque les 50 ans depuis les débuts professionnels du chanteur. Mais ce n'est pas un anniversaire tourné vers le passé car la tournée concerne les nouvelles chansons, en projet depuis quelques années. La première partie du spectacle conte un voyage poétique au travers des saisons et d'une musique transversale, contemplative et électronique[164]. Après quatre jours de résidence et un concert à Saint-Brieuc, Alan Stivell multiplie les représentations avec ses nouveaux compagnons de route, également présents sur l'album : Anne Gwenn Brodu, David Millemann, Nicolas Hild et Cédrick Alexandre. La flûtiste Véronique Piron ainsi que les chanteuses Maliko Oka et Gráinne O'Malley sont présentes à certaines dates, comme à La Cigale (Paris)[165].

À partir de , la Bretagne et l'Irlande sont à la fête dans le cadre des dix ans de la tournée « Fête de la Saint Patrick »[166]. Mise à part la participation « exceptionnelle » d'Alan Stivell, la programmation du spectacle comporte le Bagad de Lann-Bihoué, le groupe irlandais Celtic Dances, les danseurs du Cercle du Croisty et d'autres groupes en fonction des dates[167]. Le CD et DVD du spectacle, enregistré à Lyon, sort le chez Naïve-Believe[168].
Le jour avant son concert au Festival interceltique de Lorient 2016, il est l'invité surprise du concert de Joan Baez[169]. Ils interprètent Tri Martolod en duo, 38 ans après avoir dansé ensemble en fest-noz place de l'hôtel de ville[170].

50+ AMser Tour
Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 5 (Saint-Brieuc - La Citrouille), le 6 (La Baule-Escoublac - Palais des Congrès Atlantia), le 7 (Paris - La Cigale)
France le 9 (Pacé - Le Ponant), le 12 (Concarneau - Centre des Arts)[171]
France le 26 (Rouen - Zénith), le 27 (Caen - Zénith), le 28 (Brest - Brest Arena)
France
Drapeau de la Belgique Belgique
France



le 2 (Troyes - Troyes Expo Cube)
le 3 (Bruxelles - Cirque Royal)
le 4 (Lille - Arena), le 5 (Rennes - Le Liberté)[note 1], le 6 (Laval - Parc Expo), le 8 (Angers - Amphitéa), le 9 (Tours - Vinci), le 10 (Limoges - Zénith), le 11 (Châteauroux - L’Equinoxe), le 12 (Paris - Palais des congrès)[note 2], le 13 (Épernay - Le Millesium), le 17 (Roanne - Scarabée), le 18 (Montluçon - Centre Athanor), le 19 (Lyon - L’amphithéâtre), le 20 (Saint-Étienne - Zénith), le 30 (Nantes - Cité des Congrès), le 31 (Vannes - Parc Expo Le Chorus)
France

Drapeau de la Suisse Suisse
le 1er (Niort - L'acclameur), le 2 (Toulouse - Zénith)[note 3], le 3 (Clermont-Ferrand - Zénith d'Auvergne), le 7 (Dijon - Zénith), le 8 (Grenoble - Summum)
le 9 (Genève - Théâtre du Leman)
France le 24 (Moissac - Festival des voix)[172]
France
Drapeau de la Suisse Suisse
le 22 (Quimper - Festival de Cornouaille),
le 24 (Nyon - Paléo Festival)
France le 6 (Lorient - Festival interceltique en invité de Joan Baez), le 7 (Lorient - Festival interceltique - Espace Marine[note 4]), le 15 (Ohlungen - Summerlied[note 5])
Drapeau de l'Italie Italie le 11 (Busto Arsizio - BustoFolk)
Notes :
  1. Deux représentations, à 15h et 21h30
  2. Deux représentations, à 16h et 20h30. Présence exceptionnelle de Patrick Poivre d'Arvor et Tri Yann.
  3. Deux représentations, à 16h et 20h30.
  4. Avec le Bagad de Lann-Bihoué pour 3 titres.
  5. À la fin du concert, Alan se drape du traditionnel drapeau alsacien Rot un Wiss et est rejoint par Luc Arbogast sur Tri Martolod.

Tournée des 50 ans de carrière / tournée Human~Kelt

Affiche pour l'Olympia (St Patrick 2018)

En , un spectacle remodelé, avec une nouvelle équipe et de nouveaux concepts (harpe laser...), est présenté après une résidence et un concert au centre culturel Jovence de Louvigné-du-Désert (Ille-et-Vilaine)[173]. Le répertoire est large, de Reflets, premier morceau de son premier album professionnel Reflets à NEw' AMser, premier titre du dernier album AMzer. Pour mettre en valeur ses compositions, il fait appel à des musiciens originaux : Fabien Tabuteau aux machines et guitares, Konan Mevel, de Tri Yann, qui utilise une cornemuse électronique, des flûtes ou expérimente un prototype de guitare sans corde, le percussionniste Jean-Bernard Mondoloni joue des bodhráns, boîte à rythmes ainsi qu'un didgeridoo à coulisse, et, sur scène, un designer sonore arrange l'ensemble.

Début , une résidence artistique lui permet d'effectuer des changements au niveau du répertoire, des instruments qu'il utilise, de quelques nouveaux musiciens : Pierre Patinec, du groupe de reggae City Kay, à la basse, claviers, machines, Emmanuel Devorst, du groupe Skilda, aux guitares et bouzouki et Marc "Poncallec" Hazon, de groupe Stone Age, à la batterie. L'année 2018 est marquée par un nouveau concert à L'Olympia, le soir de la Saint-Patrick, puis par la sortie le de l'album studio rétrospectif Human~Kelt.

Alan Stivell se produit avec Carlos Núñez à plusieurs reprises : à Selb en septembre, en en Espagne (La Corogne, Vigo, Barcelone Palais de la musique catalane)[174] et le au théâtre Circo Price de Madrid. Pour l'année de la Galice du festival interceltique de Lorient, la création de Carlos Núñez invite Alan Stivell en compagnie du Bagad Cap Caval et la Banda de Ávila[175].

Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
Tournée des 50 ans de carrière
France
Drapeau de la Belgique Belgique
le 9 (Louvigné-du-Désert - Jovence),
le 15 (Anvers - De Roma[note 1])
France le 5 (Quimper - émission Les Copains d'abord en Bretagne sur France 2[note 2])
France le 12 (Paimpol - Festival du chant de marin[note 3])
France le 6 (Pont-Péan - Espace Beausoleil), le 7 (Betton - La Confluence)[note 4], le 17 (Paris - Agir en scène à L'Olympia pour ATD Quart Monde[note 5])
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de l'Irlande Irlande
le 19 (Aoste - Teatro d'Aosta),
le 26 (Dublin - Temple Bar Tradfest, château de Dublin)[note 6]
France le 17 (Paris - L'Olympia[note 7])
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas le 12 (Utrecht - Dutch Harp Festival)
France le 10 (Lorient - Festival interceltique[note 8])
Drapeau de l'Allemagne Allemagne le 8 (Selb - Festival-Mediaval 10 ans)[note 9]
Tournée Human~Kelt
France le 26 (Ploemeur - L'Océanis)[note 10]
France le 23 (Châteaubernard - Le Castel), le 24 (Moissac - Hall de Paris)
France le 7 (Roye - Théâtre de l’Avre)[176], le 8 (Lille - théâtre Sébastopol[note 11])
France le 4 (Paris - La Cigale, Festival Au Fil des Voix)
France
Drapeau de l'Italie Italie
le 17 (Evian - Equinoxe, Palais des festivités),
le 21 (Rome - Auditorium Parco della Musica), le 22 (Venise - Teatro Corso Mestre), le 23 (Morbegno - Auditorium S. Antonio)
France le 30 (Montréverd - Logis de la Chabotterie)
France le 18 (Rodez - Festival Estivada)[note 12]
France
Drapeau de la Suisse Suisse
le 8 (festival interceltique de Lorient, en invité de Carlos Núñez)[note 13], le 10 (Saugues - Festival Celte en Gévaudan), le 15 (Saint-Nolff - Motocultor Festival), le 18 (Avenches - Festival Rock Oz'Arènes), le 30 (Île Tatihou - festival des Traversées Tatihou)[177]
Notes :
  1. Report du concert initialement programmé le 8 décembre 2016.
  2. Il interprète deux chansons à la harpe et en duo avec Nolwenn Leroy : Tri Martolod et Brian Boru.
  3. À la fin du concert, l'ancien musicien de Stivell, Gabriel Yacoub (du groupe Malicorne qui donnait là son ultime concert juste avant celui de Stivell) le rejoint sur scène pour interpréter deux titres, Tri Martolod en rappel avec le groupe puis, après le rappel, en duo a capella, Les Filles sont volages, classique du répertoire de Malicorne issu du premier album du groupe (Malicorne, paru en octobre 1974).
  4. Avec la présence du Bagad Cesson-Sévigné
  5. Il interprète deux chansons accompagné par Robert Le Gall : Brian Boru et Tri Martolod.
  6. En invité surprise durant tout le concert aux percussions : Ray Fean (Héritage des Celtes, Horslips...)
  7. La chanteuse et harpiste Irlandaise Úna ní Fhlannagáin, qui assurait la première partie, joue Kimiad à la harpe en fin de concert en compagnie d'Alan et Robert Le Gall. Le batteur Diego Guyard est exceptionnellement présent.
  8. En invité d'honneur de la création de l'Orchestre symphonique de Bretagne avec la harpiste galloise Catrin Finch et Seckou Keita (Sénégal). Alan Stivell a interprété 3 chants liées au Pays de Galles dont A hed an nos (qui figure dans Human~Kelt en duo avec Andrea Corr) et le Bro gozh, hymne à la fois breton et gallois. Ouest-France, 3 avril 2018, Festicelte
  9. Double concert avec Carlos Nuñez.
  10. Également jour de sortie de l'album Human~Kelt.
  11. Report du concert initialement programmé le 7 mars 2018.
  12. Sont invités Claude Sicre et Elisa, chanteuse occitane, pour chanter en occitan la chanson Idèas et les chœurs de Brian Boru : Estivada. Le temps d’une soirée, la Bretagne s’est emparée de Rodez, ADN, 19 juillet 2019
  13. Invité du spectacle « La Bretagne rencontre les celtes ibériques » avec Carlos Núñez

Années 2020

Dates de concert annulées suite au COVID-19

Un concert unique est programmé le samedi à Paris La Défense Arena (40 000 places), pour lequel Alan Stivell prévoit d'être accompagné de nouveaux et d'anciens musiciens, mais aussi du bagad de Lann-Bihoué, avec la participation de l'Orchestre symphonique de Bretagne et la présence de Dan Ar Braz et Gilles Servat[178]. Cette « Nuit de la Bretagne » est finalement annulée quelques jours avant pour cause de pandémie de Covid-19 en France[179].

Une tournée en Italie prévue en juillet 2020 est également annulée.

Symphonie celtique

Outre « l'écriture de quelques bouquins », Alan Stivell annonce un projet qu'il estime incontournable : vouloir revisiter sa Symphonie celtique sortie 40 ans plus tôt, en souhaitant « aller encore plus loin. » Il la présente comme une œuvre « celtique » mais aussi « à l'ambition universelle [...] rassembl[ant] symboliquement presque toutes les cultures, notamment minoritaires. » Il dit « souhait[er] aller encore plus loin en réécrivant toutes les parties de A à Z. »[180],[181]

L'avant-première du spectacle « Lid » (« Célébration » en breton) programmée en août 2020 à l'occasion de la 50e édition du Festival interceltique de Lorient 2020 et de l'année de la Bretagne[note 1] est reportée en août 2021[182].

Stivell annonce des concerts sur scène à l'automne 2020 avec l'Orchestre symphonique de Bretagne qui seront finalement annulés[181].

Mois Pays Jour (Ville - Lieu)
France le 7 (Paris la Défense Arena - La Nuit de la Bretagne)[note 2] (date annulée)
Drapeau de l'Italie Italie (dates annulées)
France le 12 (Festival interceltique de Lorient - Espace Marine) (date reportée au )[183]
France (dates annulées)
France le 11 (Festival interceltique de Lorient - Espace Marine) (report de la date annulée en août 2020)
Notes :
  1. Le slogan est « Année de la Bretagne : 50 ans au cœur du monde celte ».
  2. Événement annulé suite à l'interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes pour lutter contre la pandémie du coronavirus.

Notes et références

Notes

  1. A propos de ce concert, Dan Ar Braz indique par la suite « pour en revenir aux concerts de Stivell, je crois que dans cette exaltation, nous avons toujours su nous tenir à l'écart des excès drogues et autres dont certains groupes faisaient un usage assez intense. Tant et si bien que l'adhésion du public se faisait partout et on n'arrivait plus à faire sortir les gens de la salle. Le seul moyen qu'avait trouvé Alan pour les mettre dehors était de sortir lui-même en jouant de la cornemuse comme le flûtiste qui emmène les rats à la rivière !... (rires) et les flics pensaient qu'il y avait une émeute[54] ! ». Cela est confirmé par Alan Stivell « les meilleurs souvenirs de spectacle viennent des soirs où le groupe est en pleine forme, l'entente parfaite, et où rien n'a cloché. C'est essentiel pour nous. En Belgique, au cours d'un spectacle où tout était particulièrement réussi, nous sommes sortis de la salle de spectacle et nous avons continué à jouer dehors, sur la place. Le public nous a suivis et s'est mis à danser sur le pavé, dans la rue. C'était bien-sûr extraordinaire : j'espère qu'on refera cela souvent! »[55]
  2. « Le barde était dimanche de retour en Bretagne comme s'intitule son dernier opus (Back to Breizh), avec « harpe et bagages », après une tournée achevée en mars à Mexico. Un concert nerveux, grâce à une formation très rock (basse, guitare, batterie), à laquelle se sont joints le bagad de Pontivy, les sonneurs d'Auray et deux pipe-bands, l'un écossais, l'autre australien. », Philippe Brochen, « Changer cette image ringarde », Libération, 9 août 2001.

Références

  1. Ronan Le Flécher, Alan Stivell : "Culturellement et historiquement la Bretagne est plus celtique que française", interview sur Blog Breizh, 23 janvier 2007 : « …nous semblons être les cousins de tout le monde. C’est aussi vrai des sonorités que des gammes et parfois même que des mots ! ».
  2. 13/ L’internationalisation de la musique bretonne, Blog officiel d'Alan Stivell.
  3. Collectif, Le celtisme et l’interceltisme aujourd'hui : Actes du colloque de Lorient des 11 et 12 octobre 2010, CRBC Rennes 2 et Université Européenne de Bretagne, Coop Breizh, 2012, « Ma vie interceltique : 2/ communique et populariser ».
  4. Paul Burel et Nono, « Alan Stivell, musicien. Harpe, rock et tradition », dans Trop forts les Bretons !, Éditions Ouest-France, , p. 197.
  5. Alan Stivell, Jacques Erwan et Marc Legras, Racines interdites / Gwriziad difennet, Jean-Claude Lattès, coll. « Musiques & musiciens », , p. 98.
  6. Laurent Bourdelas 2012, p. 30.
  7. a b et c Alan Stivell et Jean-Noël Verdier, Telenn, la harpe bretonne.
  8. a et b Laurent Bourdelas 2012, p. 32.
  9. Affiche de l'Olympia 1957, sur harpographie.fr.
  10. Historique du Cercle Celtique Dalc'h Mat sur son site officiel.
  11. a et b Laurent Bourdelas 2012, p. 35.
  12. «Michou». Au temps de son bistrot chantant, Le Télégramme, 10 novembre 2010 : « Il avait même adapté la "Poupée qui fait non" de Polnareff en breton, ce qui avait choqué les purs et durs. »
  13. Didier Violain, Bretons de Paris : Des exilés en capitale, Les beaux jours, 2009, p. 100.
  14. (it) « Alan Stivell: “In Italia mi sento a casa” - Intervista », sur Panorama, (consulté le 14 mars 2019)
  15. (it) «La comunità umana e quella celtica Nella mia musica ci sono le mie anime», sur Il Mattino di Padova, (consulté le 19 mars 2019)
  16. a b c d e f g h i et j (en), Historique de dates, http://www.songkick.com.
  17. Annonce du Grand Gala Breton de Nantes du 01/03/1969 et des prochaines veillées en Trégor, Breizh, sur harpographie.fr.
  18. Film documentaire "Hentoù 70", extrait en breton sous-titré en français visible sur le site de l'INA, L'Ouest en mémoire, 52 min.
  19. a et b Programme de l'émission Folk à lier no 1261, Radio Libertaire.
  20. Y. Brekilien, Alan Stivell ou le folk celtique.
  21. a et b Charles Le Quintrec, Stivell à l'Olympia en 1972 : "Examen de passage réussi", Ouest-France, dimanche 19 février 2012, visible sur breizh.blogs.ouest-france.fr.
  22. Folklore de France, no 134, 1974, p. 48.
  23. Ronan Gorgiard et Jean-Philippe Mauras, Cornouaille : de Fêtes en Festival, Spézet, Coop Breizh, , « 21-25 juillet - Cochevelou devient Stivell », p. 79.
  24. Affiche "Fête des cornemuses", harpographie.fr et citation du Hors-série Ouest-France : 25 ans du festival.
  25. "Alan retourne à l'Olympia", Blog musique-celtique.org, 1er février 2012.
  26. a et b Rock & Folk no 70, novembre 1972.
  27. Les affiches des années 1970 : "Kertalg 1972" sur harpographie.fr.
  28. Valérie Rouvière, « Les moyens d'action : Les Festivals », dans Le mouvement folk en France (1964-1981), FAMDT, document de travail dans le cadre d’une maîtrise d'Histoire culturelle contemporaine, (lire en ligne).
  29. Olivier Lossouarn, « Stivell: Triomphe à Lille », Armor Magazine, no 36, décembre 1972 lire en ligne.
  30. A. Cabon, Alan Stivell : "La raison d'être de la culture bretonne est d'apporter quelque chose au monde entier", Ouest-France, 23 août 1973.
  31. Affiches, 88x63 "Euskadin" : Concerts à Bilbo et à Donastia, sur harpographie.fr.
  32. a b et c Rock & Folk, février 1973.
  33. Jacques Attali, Stivell à Bobino : « C'est la fête », Maxipop no 26, mars 1973.
  34. a b c d e f et g Xavier Grall, « Le retour d'Alan », Armor no 43, juillet 1973.
  35. Dates de 1973 sur harpographie.fr.
  36. Christian Vander On Tour, The Interesting Alternative.
  37. a et b Les affiches des années 1970, harpographie.fr.
  38. Sud Ouest, Bordeaux, mercredi 28 mars 1973, p.9
  39. André-Georges Hamon, Alan Stivell parle du folk celtique, Amor Magazine no 41, mai 1973.
  40. « Alan Stivell : Le pape du pop celte », Salut les copains, septembre 1973, p. 130
  41. BBC Radio Magnum, Ballboy et Alan Stivell
  42. Thierry Jigourel, Cornemuses de Bretagne, éditions CPE, 2011, p. 111
  43. « Alan Stivell : Voici venu le temps de la délivrance », Armor Magazine, no 71,‎ (lire en ligne)
  44. « Interview : Alan Stivell », Le Peuple breton,‎ , p. 8-9 (lire en ligne).
  45. Gérard Classe, Dan Ar Braz. Souvenirs de l'Olympia 72 avec Alan Stivell, Le Télégramme, 15 février 2012.
  46. (en) Richard F. Shepard, « Going out guide; New writters. The Celts », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 11 décembre 2017).
  47. Nancy Erlich, « Alan Stivell, Hunter College Auditorium », Billboard, 4 mai 1974, p. 27
  48. Ian Dove, Stivell fascinates in his celtic-rock, New-York Times, 25 avril 1974
  49. [vidéo] [The Greatest Folk Festival in the World] : "Anglia Television celebrates the 10th anniversary of the Cambridge Folk Festival", Université d'East Anglia, 25:27
  50. (de) Setlist Concert Alan Stivell - WDR Grosser Sendesaal Hörfunk Köln 11.05.1975, Rockpalast Archiv.
  51. (de), Matinee Der Liedersänger, http://www.janreichow.de.
  52. « juillet 1975, Alan à Quimper : "le langage universel d'une musique ancestrale et vivifiante" », 1er Reportage, Dossier Stivell du site culture.celtie.free.fr.
  53. (en) Page du concert de Yes le samedi 23 août 1975 dans le cadre du "Relayer Tour", site forgottenyesterdays.com sur web.archive.org.
  54. Dan Ar Braz, interview de mai 2009 pour le site Harpographie.
  55. Alan Stivell tel quel, Djin, janvier 1975, no 1.
  56. Festival Roskilde 1976, songkick.com.
  57. (en) Chorley Folk Festival, Archives 1976, ukrockfestivals.com.
  58. Les affiches des années 1970 : "FIL 1976", harpographie.fr.
  59. a b c d e et f "Concerts d'Alan Stivell", blog "musique-celtique.org", 19 mars 2008.
  60. a b c d e f g h i j k l m n o p et q Billets de concerts, harpographie.fr.
  61. « Une coupure volontaire », Ouest-France, 12 janvier 1977.
  62. a b et c Dossier Stivell : Archives des concerts, partie 2, culture.celtie.free.fr.
  63. « 1978 : Joan Baez s'initie à la danse bretonne avec Stivell », Le Télégramme,‎ (lire en ligne).
  64. 2e reportage, Dossier Stivell, culture.celtie.free.fr.
  65. a b c et d Affiches des années 1980, harpographie.fr.
  66. Giancarlo Susanna, « La musica celtica non si lega »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), L'Unità.
  67. a et b Le mouvement folk en France (1964-1981), Op. Cit.
  68. Lycée français. Mister Proviseur, Le Télégramme, 25 novembre 2008.
  69. Les affiches des années 1980 : Nürnberg 1981 sur harpographie.fr.
  70. New York Magazine, 18 janvier 1982, p. 86
  71. Sylvia Woods, "Interview with Alan Stivell", Folk Harp Journal, no 38, septembre 1982, p. 24.
  72. « Reportage : Alan en concert Place de la petite Hollande à Nantes », sur culture.celtie.free.fr (consulté le 4 mars 2018)
  73. Marco Stivell, Légende (1983), Forces Parallèles, 21 août 2010.
  74. Jean-Pierre Pichard, Temps interceltiques : le renouveau de la musique celtique, 1999, 48 p.
  75. "A bout portant", forum d'Alan Stivell, 2010.
  76. Nicolas Gonidec, Alan Stivell célèbre 50 ans de harpe celtique, An Tour Tan, 2004.
  77. Fête de la musique avec Yvon Landoas, aujourd'hui, Ouest-France, 21 juin 2012
  78. Ermeline Mouraud, Musique. Le « retour » de Jean-Claude Normant, Le Télégramme, 23 mai 2014
  79. « 15 août 1985, Église de Plabennec », Culture & Celtie, Dossier Stivell, 5e Reportage.
  80. a et b Alan Stivell, de la Bretagne à la Bohême, Radio Prague.
  81. Pochette de Delirium.
  82. Jérémie Pierre JOUAN, Kohann, gwerz.com
  83. Les affiches des années 1980 : Quintin, harpographie.fr.
  84. Gervay Brio, Le Shaman & le Deejay, LEN, 2013, p. 101-108
  85. (en) Anil Prasad, Loreena McKennitt, Times of discovery, Innerviews, 1991 : « I first heard Celtic music on Alan Stivell’s Celtic Harp Renaissance recording. ».
  86. Institut National de l’Audiovisuel- Ina.fr, « Idir et Alan Stivell "Kabylie Bretagne" », sur Ina.fr (consulté le 4 mai 2020)
  87. Brian Bernie, Celtic feast, émission GLW n°75, sur greenleft.org, 14 octobre 1992
  88. Robert Bouthillier, « Sortie de son dernier CD : Again. Alan Stivell », Musique bretonne, no 126,‎ , p. 3-6 (lire en ligne).
  89. a et b Archive INA "Parlement/Stivell".
  90. Alan Stivell & EV live à Rennes 17.12.93 (extraits), youtube.com
  91. Alan Stivell Biographie, RFI, mars 2016.
  92. Zoé Lin, Alan Stivell, le Celte errant, L'Humanité, 7 avril 1994.
  93. Valérie Pras, Le « harpe-rock » de l'immortalité, Sud Ouest, 16 mai 1994
  94. Antoine De Baecke, Le retour du barde électrique, Sud Ouest, 13 mai 1994
  95. Dominique Le Guichaoua, « Stivell aux Portes de l'Enfer », Trad Magazine, no 36,‎ , p. 11.
  96. Photos du concert au parc Pellerina de Turin en 1994, Première partie de Danilo Jans, blog Music Italy 70.
  97. « Bombarde, flûte, harpe ou cornemuse : Alan Stivell est toujours à l'aise... », Ouest-France,‎
  98. Bourdelas 2012, p. 243
  99. Taratata no 95 du 24/09/1995 : Belfast Child (5:47) par Alan et Simple Minds.
  100. La-Croix.com, « Patrimoine maritime », sur La Croix, (consulté le 14 février 2019)
  101. T. Femmouzes, Alan Stivell, Idir: les voix de la différence, L'Humanité, 16 septembre 1996.
  102. Dominique Le Guichaoua, « Idir et Stivell à Quimper : Un pied de nez à l'uniformité », Trad Magazine, no 53, mai-juin 1997, p. 67.
  103. Bourdelas 2012, p. 250
  104. Bourdelas 2012, p. 255
  105. Paléo Festival - Rétrospective Édition 1998.
  106. Pierre Morvan, Alan Stivell : Encore des voies à explorer, Le Peuple breton, juillet-août 2004, n° 486.
  107. Concert au festival des Vieilles Charrues (45 minutes), 2000, DVD Arte, Culture & Celtie.
  108. « Malicorne. "Quimper? Un peu notre seconde ville" », Le Télégramme, 25 juillet 2012, sur http://www.letelegramme.fr.
  109. P. Morvan, « Back to Breizh », Le Peuple breton, 1er mai 2000.
  110. a et b « Alan Stivell pour conclure les Jeudis du Port de l'été à Brest ! », Brest.fr, 14 août 2013.
  111. « Inishowen», Alan Stivell und Fontella Bass, La Liberté
  112. La magie Stivell a ensorcelé Sésame, Le Télégramme, 11 décembre 2000.
  113. Yves Jaeglé, « Alan Stivell déplace toujours les foules », sur leparisien.fr, (consulté le 6 mai 2020)
  114. Reportage. 15 mars 2003 : La nuit Celtique au Stade de France. Culture & Celtie
  115. « Nuit Celtique au Stade de France. Onirique ! », Le Télégramme, 12 mars 2003.
  116. Celtic Connections, articles de presses 2004.
  117. Nantes. « Magie celte pour 60 000 spectateurs », Le Télégramme, 12 juin 2005.
  118. Reportage #36, Dossier Stivell, culture.celtie.free.fr.
  119. a et b Reportage #37, Dossier Stivell, culture.celtie.free.fr : « Tournée "Explore" : Alan à Gagny le 18/03/2006 ».
  120. a et b Maryvonne Cadiou, Celtomania : concert d'Alan Stivell à Saint-Herblain, un voyage enchanteur en Celtie, ABP, 2 novembre 2007.
  121. a et b Festival de la Saint-Loup, Guingamp, 2007, Ja-Woll Design sur alan-stivell.ja-woll.de.
  122. Renaud, à l'affiche le même jour, confie être « un peu intimidé par rapport à cette légende de la musique celtique ». Festival des Terre-Neuvas. Renaud parmi une constellation de stars, Le Télégramme, 4 juillet 2007
  123. Nicolas Gonidec, Festival interceltique de Lorient 8 août 2007 : Laurent Voulzy à l'Espace Marine : Alan, Dan, et Souchon cachés derrière..., An Tour Tan.
  124. Alan Stivell. Histoire de lui dire merci et toujours bravo !, (lire en ligne).
  125. a et b « Nuit interceltique. Magie au stade rennais », Le Télégramme,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mai 2019).
  126. a et b « Carnac. Concert gratuit d'Alan Stivell », Le Télégramme,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mai 2019).
  127. Soirée des gardiens du phare : La Forge - Le Chambon-Feugerolles - Alan Stivell, oreillesenpointe.com.
  128. Maryvonne Cadiou, Nantes. Alan Stivell et Tri Yann invités à 'Tenue de Soirée' au château des ducs de Bretagne le 24 novembre, ABP, 13 novembre 2007.
  129. Stéphane Guihéneuf, Alan Stivell. « Une troisième vague celtique en 2010 », Le Télégramme, 6 mars 2009.
  130. Yaouank 2009, le festival en vitesse de croisière « Copie archivée » (version du 15 décembre 2013 sur l'Internet Archive), Tamm Kreiz Mag, 26 novembre 2009.
  131. Concerts d'été 2010, Forum d'Alan Stivell.
  132. Valérie Mauge (Futur Acoustic), Prochains concerts d'Alan Stivell en Bretagne, France, Italie..., ABP, 9 juillet 2010.
  133. Festival Kann al Loar. Stivell, Servat et Dan ar Braz, Le Télégramme, 05 avril 2010
  134. Alan Stivell, un "harper hero" au Festival "Les Nuits Salines" 2010, Culture et Celtie.
  135. Flore Limantour, Fil. Du très grand Stivell militant et émouvant, Le Télégramme, 11 août 2010.
  136. Alan Stivell innove sur tous les tons, Républicain Lorrain, 28 août 2010.
  137. Taratata no 385, 17 et 20 mai 2011 (France 2-France 4) : Brittany's.
  138. Nolwenn Leroy ouvre les Francofolies de La Rochelle, le 12 juillet 2011. Ici avec Alan Stivell pour Tri Martolod, Purepeople, 13 juillet 2011.
  139. Vidéo de France 3, 13 août 2011, sur culturebox.france3.fr.
  140. "Terres et temps de Bretagne", Blog amisdevillarceaux.blogspot.fr, 4 septembre 2011.
  141. Programme de la Saison 2011/2012, Théâtre Le Karavan de Chassieu, p. 16-17.
  142. a et b 14-juillet. La foule pour Alan Stivell à Bénodet, Ouest-France, 15 juillet 2013.
  143. Frédéric Jambon, « Stivell. Les 40 ans du concert mythique », Le Télégramme, 14 février 2012.
  144. Yves Revert, Téciverdi dévoile ses grandes têtes d'affiche, La Nouvelle République, 27 janvier 2012.
  145. a et b « Bourgogne et Poitou », Blog d'Alan Stivell, 29 juillet 2012.
  146. Guide des Festivals 2012 : Foire aux Vins d’Alsace à Colmar, sortiraparis.com.
  147. Isabelle Jégouzo, « Alan Stivell en concert aux Filets bleus », Ouest-France, 16 août 2012, interview visible sur www.quimper.maville.com.
  148. Programme du Brintaal Celtic Folk Festival, http://www.brintaalcelticfolk.it.
  149. Le TNB rouvrira avec Alan Stivell, Ouest-France, Rennes, 4 septembre 2012, consulté sur ouest-france.fr.
  150. Programmation du Festival Muzik'Elles 2012 : Création autour de Nolwenn Leroy avec ses invités, edition2012.muzikelles.fr, 22 septembre 2012.
  151. Programme de la salle La Nouvelle Vague, janvier-mars 2013, pdf sur lanouvellevague.org.
  152. Degemer mat e St Mac'hloù! Bienvenue à Vendôme, Blog d'Alan Stivell, 11 mars 2013.
  153. Site lhectare.fr, annonce complet 1 mois avant le 15 mars.
  154. Alan Stivell fait étape aux Irlandays (22 mars), http://www.festival-irlandays.fr.
  155. Alan Stivell : chapeau l'artiste, Ouest-France, Saint-Quay-Portrieux, 16 juillet 2013.
  156. Philippe Parisse, Grandiose Alan Stivell aux Jeudis du Port de Brest, 7seizh.com, 18 août 2013.
  157. Alan Stivell fête ses 40 ans de scène par une tournée "Best of", festivaldesartscroises.fr.
  158. Stivell, Boëlle et Jolif en dédicace, Ouest-France, Saint-Malo, 1er décembre 2013.
  159. Ronan Loup, Dialogues, 5 questions à Alan Stivell, librairiedialogues.fr.
  160. Ce soir, au Mac-Nab, le défenseur des musiques bretonnes inaugure son tout nouveau spectacle, Le Berry, 11 février 2014.
  161. Stéphane Pajot, Nantes. Alan Stivell : « L’optimisme reviendrait en Bretagne », Presse Océan, 26 septembre 2014
  162. Concert exceptionnel : Alan Stivell !, gueret-tourisme.fr.
  163. (en) Alan Stivell Tour Dates, http://www.bandsintown.com.
  164. AMzer Tour 2015-2016, blog 1 Alan Stivell, 6 mars 2015
  165. Didier Varrod, « Alan Stivell, grand Breton », L'esprit d'Inter, sur franceinter.fr, (consulté le 9 juin 2017).
  166. Concerts de Alan Stivell, chartsinfrance.net
  167. Fête de la Saint Patrick et de la Bretagne, visuelproductions.fr
  168. naive records, « Fête de la Saint Patrick et de la Bretagne (Live) [10th Anniversary Tour] », sur youtube.com, (consulté le 6 juillet 2018)
  169. AFP, « Festival interceltique : «We shall overcome» («nous vaincrons») dit Joan Baez à son public », Libération,‎ (lire en ligne[archive du ])
  170. « Interceltique. Joan Baez et Alan Stivell réunis sur scène 38 ans après », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  171. Anne Berthod, « Alan Stivell. En tournée fff », Télérama,‎ , p. 89.
  172. Yaël Naïm et Alan Stivell seront aussi de la fête !, La Dépêche du Midi, consulté sur ladepeche.fr, 19 janvier 2016
  173. Nicolas Troadec, « Alan Stivell, une rétrospective audacieuse », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juin 2017).
  174. (es) « Carlos Núñez presentará con Stivell en A Coruña y Vigo "La Hermandad de los Celtas" », sur www.farodevigo.es, (consulté le 7 mars 2019)
  175. 49ème édition du Festival Interceltique : Soldat Louis, Nolwenn Leroy, Goran Bregović, Carlos Nuñez annoncés, francetvinfo.fr, 11/04/2019
  176. Cécile Latinovic, « Le harpiste Alan Stivell sur la scène Théâtre de l’Avre à Roye », Le Courrier Picard,‎ (lire en ligne)
  177. Manche : le programme du Festival des traversées de Tatihou dévoilé, lamanchelibre.fr, 4 mai 2019
  178. Les Indispensables, « Rencontre avec Alan Stivell, le défenseur de la musique celtique », sur europe1.fr,
  179. « Coronavirus : quels sont les concerts et spectacles annulés ? », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 16 mars 2020)
  180. Aurélien Gares, « Rodez. À l'Estivada, Alan Stivell chante la Bretagne et l'Occitanie », sur Aveyron Digital News, (consulté le 16 mars 2020)
  181. a et b « Alan Stivell. Plume de paon : « Je lui dois énormément » », sur Le Telegramme, (consulté le 16 mars 2020)
  182. Loïc TISSOT, « Lorient. Interceltique. Retenez ces dates : du 6 au 15 août 2021 », sur Ouest-France.fr, (consulté le 20 mai 2020)
  183. « *REPORTÉ* Alan Stivell "Lid" », sur 50ème Festival Interceltique de Lorient (consulté le 20 mai 2020)

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :