Sables-d'Or-les-Pins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grande plage des Sables d'Or, vue de l'est.
La route submersible au 1er plan et la ligne de chemin de fer au fond.
La grande place face à la plage avec en arrière-plan un des bâtiments de la Belle Époque.
Rue typique avec des maisons sur les dunes noyées dans les pins.
La chapelle.

Sables-d'Or-les-Pins est une station balnéaire française des Côtes-d'Armor, située sur la côte de Penthièvre, sur les communes de Fréhel et de Plurien (48° 38′ 27″ N, 2° 24′ 24″ O). Créée dans les années 1920, elle est connue pour sa grande plage de sable fin et ses dunes.

Elle est principalement construite sur des dunes arasées au moment de la création de la station, sur une flèche littorale à l'embouchure de la rivière Islet. Elle s'étend au sud-est sur un coteau montant vers le plateau sur lequel a été implanté un golf.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bien que des traces d'occupation ancienne (villa gallo-romaine) aient été retrouvées, le lieu était inoccupé jusque dans les années 1920.

En 1921, des promoteurs, dont Roland Brouard, achètent au comte de Couville un peu moins de 100 hectares de terrains, principalement des dunes, à proximité de la Grève de Minieu, dans le but d'y édifier une station balnéaire luxueuse. Rapidement, des travaux importants sont entrepris: arasement des dunes, création de larges avenues, etc. Le plan d'ensemble de la station, original pour l'époque, a été conçu par les établissements Treyve-Frères, paysagistes à Vichy[1]. Ce plan a quelques similarités avec la station thermale de Vichy et avec le Vésinet, du paysagiste Paul de Lavenne, Comte de Choulot. L'architecte Yves Hémar participe également à la création de la station. Il avait été choisi par le promoteur Brouard pour sa volonté de « plaire aux Anglais » en développant un style anglo-breton susceptible de leur convenir. Yves Hémar y réalise les hôtels, restaurants et commerces ainsi que la plupart des villas.

Une ligne de chemin de fer est construite (Yffiniac - Matignon) permettant la jonction avec la ligne Paris-Brest et inaugurée en février 1924 (elle sera abandonnée en 1950, mais il reste aujourd'hui encore le pont enjambant la rivière Islet) et la même année, le premier hôtel de la station, le Camping House, est achevé. L'année suivante un golf est ouvert, suivi en 1927 d'un casino. Plusieurs villas luxueuses sont construites et la station est alors fréquentée par une clientèle aisée, financiers et industriels parisiens, et on y donne des fêtes somptueuses.

Les auto-chenilles Citroën de la Croisière jaune dans les dunes de la station balnéaire participent à la promotion des Sables-d'Or (Lucien Rosengart, administrateur de Citroën est alors également impliqué dans le développement touristique des Côtes-du-Nord).

Mais avec la crise de 1929, le développement de la station s'arrête brutalement et la riche clientèle déserte les lieux. Roland Brouard meurt ruiné en 1934.

Après la Seconde Guerre mondiale, le développement de la station repart de façon plus maîtrisée pour aboutir à la situation actuelle d'une station familiale, animée uniquement en saison.

En 2006, d'importants travaux de réaménagement démarrent avec un rétrécissement des rues, construction de parkings enherbés, protection de la dune devant la plage et 7500 nouveaux pins plantés. La "nouvelle" station est inaugurée les 13 et . En 2008, un site Internet officiel, sablesdorlespins.com, est lancé pour faire la promotion touristique de la station.

Lieux remarquables[modifier | modifier le code]

  • Grande Plage
  • Bouche d'Erquy (estuaire de l'Islet) ou "Plage sud", se remplissant uniquement lors de marées de vives eaux.
  • Dunes
  • Port Barrier, utilisé par les Carrières de l'Ouest
  • La chapelle
  • Villas des architectes Pol Abraham (entre autres Villa Collignon, 1925) et Yves Hémar (Villas "Poupougne", "Le Manoir", "Castel Breiz"...)
  • Théâtre de Verdure, Vallée de Diane

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le peintre Bernard Buffet y posséda une villa dans les années 1950.
  • La réalisatrice Solange Peter y résida dans les années 1960-70.

Sports et distractions[modifier | modifier le code]

La station possède un casino, un golf, des tennis et un club de voile. Des rencontres et événements sportifs se déroulent dans l'allée de Diane.

À proximité[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Établissements Treyve-Frères
  • Fréhel