Toots Thielemans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thielemans.
Toots Thielemans
Description de cette image, également commentée ci-après

Toots Thielemans en 2006.

Informations générales
Nom de naissance Jean-Baptiste Frédéric Isidore Thielemans
Naissance
Bruxelles
Décès (à 94 ans)
Bruxelles
Genre musical Jazz
Instruments Harmonica, guitare
Années actives 1954 à 2014
Site officiel www.tootsthielemans.com

Jean-Baptiste Frédéric Isidore, baron Thielemans dit Toots Thielemans, né à Bruxelles le et mort le à l'âge de 94 ans, est un harmoniciste et guitariste, parfois même siffleur de jazz belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Ses parents tiennent un café au 241 de la rue Haute, au cœur du quartier populaire bruxellois des Marolles où joue régulièrement un accordéoniste. Remarquant son intérêt pour l'instrument, son père lui offre un premier accordéon lorsqu'il a trois ans. Il joue les morceaux populaires de l'époque, beaucoup de musette, la Tonkinoise ou l'Internationale et remporte ses premiers succès populaires.

Toots Thielemans et Joe Marsala à New York entre 1946 et 1948.
Toots Thielemans à La Brasserie de Bruxelles (1975).

Personne n'est musicien chez les Thielemans. Très bon élève, Jean-Baptiste fera une année en mathématiques à l'université libre de Bruxelles. En 1939, il achète son premier harmonica après avoir vu un film policier. Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale provoque la fermeture des universités et l’empêche de poursuivre ses études. Pendant l’Occupation, il se prend d'une forte passion pour le jazz, il découvre Louis Armstrong, apprend la guitare en écoutant les disques de Django Reinhardt, son premier modèle. À la Libération, il est engagé dans de petites formations. On le surnomme « Toots » d’après les musiciens Toots Mondello et Toots Camarata dont les journaux parlent à l’époque[1]. En 1947, il effectue un premier voyage en touriste aux États-Unis, où il rêve de faire carrière ; il y rencontre Lennie Tristano et Hank Jones. Sa première percée internationale a lieu en 1950, année où il rejoint Benny Goodman pour une tournée : à Londres, lors d’une représentation, il est contraint de jouer de la guitare à cause d’une action syndicale[réf. souhaitée]. En 1951 il fait une tournée en Belgique avec le chanteur et guitariste Bobbejaan Schoepen. En , Toots émigre vers les États-Unis. En attendant sa carte syndicale, il travaille six mois pour la Sabena à New York. Ses premiers engagements seront comme membre du groupe all stars de Charlie Parker à Philadelphie et du George Shearing Quintet, à la guitare, entre autres[1]. On le retrouve sur scène lors des tournées mondiales de Roy Elridge et Zoot Sims, et il en profite pour faire quelques concerts en solo. Roy Elridge lui offre ses premières expériences avec Lena Horne et Chico Hamilton. Il compose Bluesette fin 1962, composition qui deviendra un standard et lui vaudra une renommée internationale. Il développe un nouveau son en sifflant et jouant de la guitare en même temps. Il est soliste à l'harmonica pour des musiques de film : Midnight Cowboy, The Getaway, Sugarland Express, Cinderella Liberty, Turks Fruit, Jean de Florette entre autres, et a également joué pour l’émission de télévision 1, rue Sésame.

Joueur de jazz, il devient la référence incontestable de l’harmonica, il a interprété des œuvres de Henry Mancini, du Tin Pan Alley (époque Al Jolson-Buddy DeSylva), de Hoagy Carmichael, il a joué avec Charlie Parker, Charlie Haden, Ella Fitzgerald, David Sanborn, Quincy Jones, Billy Eckstine, Bill Evans, Jaco Pastorius, Natalie Cole, Pat Metheny, Paul Simon, Billy Joel, Oscar Peterson, Nick Cave, Frank Sinatra, Ray Charles, Larry Schneider, Alain Soler, entre autres. Le roi Albert II lui a conféré le titre de baron. Il fut nommé pour le titre Belg der Belgen (« le plus grand Belge ») en 2005 et finira vingtième dans la version flamande et quarante-quatrième dans la version francophone. Le , il rejoint Philip Catherine sur scène dans l'église de Liberchies en Belgique à l'occasion du concert du centième anniversaire de la naissance de Django Reinhardt dans cette même commune.

Le , il annonce mettre un terme à sa carrière musicale[2]. Toots Thielemans meurt de mort naturelle après une chute, le [3][réf. insuffisante]. Il est enterré le à La Hulpe, sa ville de résidence dont il était citoyen d'honneur depuis 1993[4][réf. insuffisante].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Wikitext.svg
La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (août 2016).
Découvrez comment la « wikifier ».
  • 1953-1991 : Jazz Masters 59 (Verve). T.T. (hca) avec le George Shearing Quintet et avec les Gals & Pals - CD
  • 1954-1978 : Harmonica Jazz (CBS). T.T. (gt, hca) avec e.a. Ray Bryant (p), Wendell Marshall (b), Oscar Pettiford (b), N. H. Orsted-Pedersen (b), Alex Riel (dr) - CD
  • 1955 : The Sound (Columbia).
  • 1957/1958 : Man Bites Harmonica (Riverside / OJCCD). T.T. (gt, hca), Pepper Adams (bs), Kenny Drew (p), Wilbur Ware (b), Art Taylor (dr) - CD
  • 1958 : Time Out For Toots (Decca). T.T. (gt, hca), Kenny Drew (p), Wilbur Ware (b), Art Taylor (dr).
  • 1959 : The Soul of Toots Thielemans (Signature / Doctor Jazz). T.T. (gt, hca), Ray Bryant (p), Tommy Bryant (b), Oliver Jackson (dr) - CD
  • 1961 : Toots Thielemans (Polydor LP 46 114). T.T. (gt), George Arvanitas (p), Roland Lobligeois (b), Philippe Combelle (dr). Réédité en 2000 dans la collection Jazz In Paris (Gitanes) sous le titre : Blues Pour Flirter - CD
  • 1962 : The Whistler and His Guitar (ABC).
  • 1962 : Toots Thielemans (Paramount).
  • 1966 : Contrasts Toots Thielemans and his orchestra
  • 1969 : Toots Thielemans & Elis Regina : Aquarela Do Brasil (Verve) - CD
  • 1969 : interprète du thème principal du film Macadam cowboy, de John Schlesinger, composé par John Barry
  • 1972 : Toots and Svend (Sonet). T.T. (gt, hca), Svend Asmussen (vln, cello), Kjell Ohman (organ, p), Stefan Brolund & Red Mitchell (b), Ed Thigpen (dr) - CD
  • 1974 : Captured Alive (Choice). T.T. (hca), Joanne Brackeen (p), Cecil McBee (b), Freddie Waits (dr) - CD
  • 1974-1978 : Live (Polydor). T.T. (hca) avec e.a. Joop Scholten (gt), Wim Overgaauw (gt), Rob Franken (p), N.H. Orsted-Pedersen (b), Bruno Castellucci (dr) - CD
  • 1974 : Images (Candid). T.T. (hca), Joanne Brackeen (p), Cecil McBee (b), Freddie Waits (dr). Réédition de Captured Alive + inédits - CD
  • 1974 : Toots Thielemans / Philip Catherine & Friends - Two Generations (Keytone / Limetree). T.T. (gt, hca), Philip Catherine (gt), Chris Hinze (fl), Joachim Kühn (p), John Lee (b), Gerry Brown (dr) - CD
  • 1975 : Live, vol. 2 (Inner City). T.T. (hca), Wim Overgaauw (gt), Rob Franken (p), Niels Pederson (b), Bruno Castellucci (dr).
  • 1979 : Affinity, (Warner Bros.) Bill Evans (p), Marc Johnson (b), Eliot Zigmund (dr), Larry Schneider (flute, tenor saxophone, soprano saxophone) - CD
  • 1979 : Apple Dimple (Denon). T.T. (gt, hca), Tsunehide Matsuki (gt), Akira Okazawa (b), Yuichi Togashiki (dr), Tadaomi Anai (perc) - CD
  • 1980 : Live in the Netherlands (Pablo / OJCCD). T.T. (gt, hca), Joe Pass (gt), Niels-Henning Orsted Pedersen (b) - CD
  • 1981 : All Night Long (Universe Productions). T.T. (hca), David Beecroft (ts), Dolf De Vries (p), Jimmy Karakusevic (gt), John Clayton Jr (b), John Engels (dr), Koos Biel (steel gt) - CD
  • 1984 : Autumn Leaves (Soul Note).
  • 1984 : Your Precious Love (CBS / Sony). T.T. (gt, hca) avec e.a. Kevin Mulligan (gt), Michel Herr (p), Bruno Castellucci (dr) et Chris Joris (perc) - CD
  • 1986 : Just Friends (Delta). T.T. (hca), Johnny Teupen (harpe), Paul Kuhn (p), Ack Van Royen (bugle), Jean Warland (b), Bruno Castellucci (dr) - CD
  • 1986 : Do Not Leave Me / Ne Me Quitte Pas (BMG / Milan / Vintage Jazz). T.T. (hca), Fred Hersch (p), Marc Johnson (b), Joey Baron (dr) - CD
  • 1987 : Der Landartz avec James Last (comp. Last)
  • 1988 : Only Trust Your Heart (Concord Jazz). T.T. (gt, hca), Fred Hersch (p), Harvie Swartz (b), Marc Johnson (b), Joey Baron (dr) - CD
  • 1989 : Footprints (Verve). T.T. (gt, hca), Mulgrew Miller (p), Rufus Reid (b), Louis Nash (dr) - CD
  • 1989 : In Tokyo (Denon). T.T. (hca), Tsuyoshi Yamamoto (p), Tsutomu Okada (b), Fumio Watanabe (dr) - CD
  • 1991 : For My Lady - With The Shirley Horn Trio (Emarcy). T.T. (gt, hca), Shirley Horn (p, voc), Charles Ables (b), Steve Williams (dr) - CD
  • 1992 : The Brasil Project (Private Music). T.T. (hca) avec e.a. Mark Isham (tp), Luiz Bonfá (gt), Lee Ritenour (gt), Gilberto Gil (gt, voc), Milton Nascimento (voc), Dave Grusin (p), Marc Johnson (b) et Teo Lima (dr) - CD
  • 1993 : The Brasil Project, vol. 2 (Private Music). T.T. (hca) avec e.a. Mark Isham (tp), Luiz Bonfá (gt), Lee Ritenour (gt), Gilberto Gil (gt, voc), Milton Nascimento (voc), Dave Grusin (p), Marc Johnson (b) et Teo Lima (dr) - CD
  • 1994 : Dolphin Tears (Columbia-Sony Music) Composé par Roland Schoelinck, T.T.(hca), R.S (P, Keyboards)
  • 1994 : East Coast West Coast (Private Music). T.T. (hca) avec e.a. Jerry Goodman (vln), Lyle Mays (p), Robben Ford (gt), Herbie Hancock (p), Joshua Redman (ts), Terence Blanchard (tp), John Scofield (gt), Christian McBride (b) et Peter Erskine (dr) - CD
  • 1995 : Concerto For Harmonica (TCB). T.T. (hca) avec le Big Band de Lausanne et e.a. Fred Hersch (p), Christian Gavillet (bcl, bs) et Matthieu Michel (tp) - CD
  • 1998 : Toots 75 / The Birthday Album (Private Music). T.T. (hca) avec e.a. Luis Bonfa, Philip Catherine, Bert van den Brink, Robben Ford, Charlie Haden, Mike Lang - CD
  • 1998 : Chez Toots (Private Music). T.T. (hca) avec e.a. Philip Catherine (gt), Johnny Mathis, Shirley Horn, Dianne Reeves et Diana Krall (voc), Hein Van de Geyn (b), André Ceccarelli (dr) - CD
  • 1999 : The Live Takes vol. 1 (Quetzal). T.T. (hca) avec Kenny Werner, Nathalie Loriers ou Michel Herr (p), Ray Drummond, Michel Hatzigeorgiou ou Sal La Rocca (b), Jukkis Uotila, Adam Nussbaum ou Bruno Castellucci (dr) - CD
  • 2000 : "Toots Concerto" (UJP) Roland Schoelinck (composition), Intern. Brussels Symph. Orch., David Miller (direction), Toots T. (hca).
  • 2001 : Toots Thielemans & Kenny Werner (Emarcy / Universal). T.T. (hca), Kenny Werner (p, keyboards) - CD
  • 2001 : Toots Thielemans & Elis Regina : Wilsamba - CD
  • 2004 : One more for the road - CD
  • 2007 : Beatlejazz All You Need Dave Kikoski (p), Brian Melvin (d), Richard Bona (b) Joe Lovano (s), Toots Thielemans (hca)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b L’Incroyable Destin d'un ketje de Bruxelles, documentaire de 2008 diffusé le 30 octobre 2015 sur La Trois.
  2. « Toots Thielemans arrête sa carrière », La Libre Belgique en ligne, 12 mars 2014.
  3. [1].
  4. [2].
  5. Cf. (en) « Jean-Baptiste "Toots" Thielemans : 2009 NEA Jazz Master » (consulté le 19 mai 2010).
  6. Les Docteurs Honoris Causa de l'Université libre de Bruxelles (consulté le 22 août 2016).
  7. « Toots Thielemans membre d'honneur de l’Union des Artistes du Spectacle », sur ardenneweb.eu, 29 septembre 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]