Cette page fait l’objet d’une mesure de semi-protection étendue.

Les Tambours du Bronx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Tambours du Bronx
Description de cette image, également commentée ci-après
Le groupe lors d'un spectacle à Nevers.
Informations générales
Autre nom SARL TAMBOURS DU BRONX PRODUCTIONS
Naissance
Pays d'origine Varennes-Vauzelles, Drapeau de la France France
Genre musical Percussions, musique industrielle, musique électroacoustique
Années actives 1987 - Actuel
Labels At(h)ome
Site officiel tamboursdubronx.com
Composition du groupe
Membres Equipe actuelle : Babass, Ben, Davidzio, Dom, Flav, Juju, Luc, Nono, Romy, Sid, Thierry, Will, Romain - Guest (batterie): Franky Costanza - Guest (chants): Stef Buriez et Reuno - Guest Clavier/Samples: Arco Trauma - Technique: Fraise (FOH), Jé (Monitors), Max (Lights).
Anciens membres une centaine.
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Les Tambours du Bronx.

Les Tambours du Bronx est un groupe de percussions urbaines français originaire de la Nièvre, formé en 1987.

Leurs concerts suivent une scénographie basée sur le rythme des percussions. Leur musique est un mélange de musique industrielle, afrobeat, rock, techno et world music. Le groupe est composé de 18 musiciens, et utilise principalement des synthétiseur, des samples et des bidons pour créer leur mélodie.

Historique

Chanteur des Tambours du Bronx en 2013.

Les Tambours du Bronx sont nés en 1987 à Varennes-Vauzelles, commune adjacente à Nevers. Leur nom vient d'un quartier de la commune surnommé « Le Bronx » à cause de son quadrillage de rues et de ses alignements de maisons identiques, de couleur sombre. Ce quartier était alors habité en majorité par les ouvriers des ateliers de la SNCF, d'où proviennent les premiers bidons utilisés par les jeunes des Tambours du Bronx qui puisent originellement leur inspiration dans le rythme des ateliers et des locomotives[1]. Le nom du groupe est aussi un clin d’œil à un bar de Nevers aujourd'hui fermé « Le Broadway », lieu de rendez-vous des rockers de la ville fréquenté par les membres du groupe avant sa formation, jouant ainsi sur l'opposition (Broadway faisant référence au centre-ville bourgeois) face à Vars-Vauzelles, la banlieue ouvrière de Nevers. Le noyau d'origine du groupe est issu d'une bande de « Blousons noirs », surnommée « la bande de Vauzelles » qui se retrouvait autour de leurs passions communes : les DS Citroën, le rock, la camaraderie virile, la fête… à l'image des bandes de ce mouvement culturel des années 1960[2].

La première prestation des Tambours Du Bronx ne devait être qu'un événement unique[2], dans le cadre du festival Nevers à l'aube[3].

La compagnie de musiciens fait le choix de l'autoproduction via la SARL Tambours du Bronx Productions en 1991[4].

En 1992, ils enregistrent sous la direction de Philippe Poustis, avec l'Orchestre Philharmonique des Pays de Loire (OPPL) et l'ensemble de voix bulgares Trakia, un album intitulé Grand Mix (FNAC Music, sortie en 1993). En 2008, ils travaillèrent avec Jaz Coleman (Killing Joke) sur la création de trois titres.

Un album studio, MMIX[5],[6], sort à l'automne 2009 chez le label indépendant At(h)ome. Le DVD live qui en découle, Fukushima mon amour, capté au Phare de Tournefeuille (Toulouse), sort en octobre 2011 sur le même label. La présence de scènes de vie, de reportages et de nombreux passages mis en scène, en font un objet différent du premier DVD.

En 2007, lors du festival Léz'Arts Scéniques à Sélestat dans le Bas-Rhin, Sepultura rencontre Les Tambours du Bronx. Naît alors l'idée d'un projet de collaboration entre les deux formations. Ce projet aboutit en 2011 avec le morceau Structure Violence présent sur l'album Kairos. Après avoir cosigné ce morceau, les deux groupes se produisent ensemble à Rock In Rio[7],[8],[9],[10],[11]. Les deux groupes remontent à nouveau ensemble à Lisbonne et au Wacken Open Air en 2012, et de nouveau à Rock In Rio, au Brésil, en septembre 2013[12],[13],[14],[15],[16], en première partie de Metallica et de Alice In Chains[17], devant 200 000 personnes et à Times Square en septembre 2014[18],[19]. Parallèlement la tournée anniversaire pour les 25 ans[20],[21] du groupe se poursuit en France[22],[23],[24] et dans le reste de l'Europe[25],[26].

Ils se sont produits aux États-Unis, au Brésil, aux Émirats arabes unis, au Maroc, en Tunisie, en Grèce, à La Réunion, à Djibouti, en Slovénie, en Égypte, en Norvège, à Dubaï, en Chine, à Hong-Kong et dans toute l'Europe occidentale. Ils ont également participé au défilé sur les Champs-Élysées lors du bicentenaire de la révolution française imaginé par Jean Paul Goude en 1989[27],[1], fait la première partie de Johnny Hallyday à l'occasion du centenaire de la tour Eiffel[28], six semaines de tournée à travers les États-Unis en 2000[29],[30], le Sziget Festival en première partie de KoЯn à Budapest en 2005[31], puis à nouveau en 2013[31] en première partie de David Guetta, le Festival de Roskilde en première partie de Jimmy Page et Robert Plant au Danemark en 1992 et 1995[32], le Stade de France en 2006, le Zenith de Paris[2], avec l'orchestre des Lauréats du Conservatoire national supérieur de musique et de danse en 2007, Rock In Rio en 2011 au Brésil, 2012 à Lisbonne, puis 2013, de nouveau à Rio de Janeiro[33].

Entre 2015 et 2017, le groupe produit Corros[34],[35]. Les Tambours du Bronx se retrouvent. Après une résidence au Havre[36],[37], cette tournée mène le groupe dans divers endroits de France ainsi qu’en Allemagne, en Belgique, en Suisse, en Italie et en Autriche. Le groupe participe aussi aux célébrations du Centenaire de Verdun[38],[39],[40]

Fin 2017, à la suite de leurs rencontres avec le groupe Sepultura, les Tambours du Bronx font une tournée métal : « Weapons of Mass Percussion ». Sans s’éloigner de la personnalité ou des origines du groupes : Deux TDB passent à la guitare électrique, un troisième à la basse tandis que plusieurs arrivées sont annoncées: Franky Constanza (Blazing War Machine et ex-Dagoba) à la batterie[41][réf. insuffisante], Stéphane Buriez (Loudblast) et Reuno Wangermez (Lofofora) au chant mais aussi Arco Trauma au clavier.

Une résidence débute en février 2018 à la salle de spectacle du Silex à Auxerre[42],[43],[44],[45], elle est conclue par un reportage de France 3[2]. La sortie du premier clip Jour de Colère de la tournée se fait le 13 mars, la tournée commence 7 jours plus tard le 20 mars à Paris, à la Machine du Moulin Rouge[46],[47],[48],[49],[50],[51].

Début septembre 2018, le groupe annonce la sortie de l'album W.O.M.P. (Weapons of Mass Percussion), le premier du groupe orienté vers la musique métal, fusion de l'expérience de ses percussionnistes et des invités de la tournée. Le 16 septembre, le groupe annonce sur la scène de la Halle Verrière de Meisenthal au Festival Euroclassic, la naissance de la tournée Corros, renouvelée et revisitée, devenant COR2.0 qui se jouera à guichet complet[52],[53].

Technique

  • Les bidons utilisés depuis les débuts sont des Monostress de 225 litres, choisis pour leur résonance et leur souplesse. Ils sont reçus bruts par semi-remorque, puis peints par les TDB dans leurs locaux. Un bidon fait deux concerts, un par face. Il finit donné au public lors du second concert. Ces bidons ne sont plus aux normes Européennes, et sont introuvables depuis 2008. Les Tambours du Bronx utilisent désormais des bidons appelés « Monocorps », un peu plus épais (0,7 mm)[54].
Un tambour et ses baguettes.
  • Pour la tournée Corros, il y a 14 musiciens jouant sur des bidons sur scène, 2 musiciens aux stands à samples, et un musicien à l'électro. L'arc de cercle des bidons est divisé en trois parties appelées « Bases », « Milieux » et « Rythmiques ». La tournée COR2.0 comprend un percussionniste en plus. Pour Weapons of Mass Percussion, l'équipe est complétée par deux chanteurs tandis que deux percussionnistes passent à la guitare et un troisième à la basse[55].
  • Depuis leur création, ils ont cassé environ 16 000 bidons et 140 000 mailloches[56],[57]

Autour du groupe

Le groupe pendant un spectacle.

Discographie

Studio

  • Ça sonne pas beau un bidon ? (1989)
  • Monostress 225 L (1992)
  • Grandmix (1992)
  • Silence (novembre 1999)
  • Stereostress Remixes (avril 2003)
  • MMIX (octobre 2009)
  • Corros (mars 2015)
  • W.O.M.P ()[59]

Live

  • Live (octobre 2001)
  • DVD Live (mars 2006)
  • Bronx Live (novembre 2006)
  • Fukushima Mon Amour, DVD (octobre 2011)
  • Metal Veins alive at Rock In Rio - Sepultura et les Tambours du Bronx (septembre 2014)[60],[61]

Références

  1. a et b André Leguai, Histoire Du Nivernais, Editions Universitaires de Dijon, , p. 430.
  2. a, b, c et d « Les Tambours du Bronx, groupe de percussion massive - France 3 Bourgogne-Franche-Comté », France 3 Bourgogne-Franche-Comté,‎ (lire en ligne)
  3. « Dis, Silvère, raconte-nous tes Tambours du Bronx », sur Blog d'Isa Chelley,
  4. « Infos légales SARL Tambours du Bronx », sur Verif,
  5. « Pavillon666 - Chronique sur l'Album MMIX »,
  6. « French Metal - Chronique sur l'Album MMIX »,
  7. « Journal Du Centre - Les Tambours du Bronx bientôt sur scène avec Sepultura »,
  8. New York Times
  9. (en) « New York Times - Rock Returns to Rio With a Righteous Beat »,
  10. (pt) « Globo - Rock in Rio 2013 anuncia Sepultura e Tambours Du Bronx na noite do metal »,
  11. « Blabbermouth - Sepultura To Be Joined By 'Les Tambours Du Bronx' During Wacken Open Air Performance »,
  12. « Blabbermouth - Sepultura's Performance at next year's Rock In Rio to be filmed for DVD release »,
  13. (pt) « GloboTV - Les Tambours du Bronx comentam como surgiu o grupo de percussão »,
  14. (en) « Blabbermouth - Sepultura joined by Les Tambours du Brons for Rock'In Rio Performance »,
  15. (pt) « Ultimo Segundo - Sepultura e Tambours du Bronx fazem show intenso no Rock in Rio »,
  16. (pt) « UOL Musica - Sepultura repete fórmula de batucada ao lado do Tambours du Bronx »,
  17. Les Tambours du Bronx et Sepultura à Rio
  18. (en) « Blabbermouth - Sepultura Plays NYC's Times Square With Les Tambours du Bronx : Rehearsal, Performance Footage Available »,
  19. « RockInRio - Ensaio Sepultura + Tambours du Bronx »,
  20. « FranceInfo CultureBox - Les Tambours du Bronx, des origines à nos jours »,
  21. « Le Journal de La Saone-et-Loire - Tambours du Bronx: origine Bourgogne depuis 25 ans »
  22. « Pavillon666 - Chronique sur le concert des Tambours du Bronx à Lyon »,
  23. « FranceTVInfo - Les Tambours du Bronx mettent Strasbourg en transe »,
  24. « Midi Libre - Succès populaire pour le concert percutant des Tambours du Bronx »,
  25. (pl) « Polskie Radio - Lech Janerka et Les Tambours du Bronx joueront à Varsovie »,
  26. (it) « Sardinia, 2014/12/11 - Capodanno 2014, a Cagliari festa in piazza con Les Tambours du Bronx »,
  27. « INA - Défilé du Bicentenaire de la Révolution »,
  28. « Décibels de nuit avec Les Tambours Du Bronx », sur Sud Ouest,
  29. « Une soirée « Corros » avec Les Tambours du Bronx », sur Rim Shot & Ghost Note,
  30. « Les Tambours Du Bronx », sur Label At(H)ome
  31. a et b Interview : « Les Tambours Du Bronx réveillent le Sziget », sur La Grosse Radio,
  32. « Setlist du Roskilde Festival 1995 », sur Setlist,
  33. « SEPULTURA - Metal Veins : Alive At Rock In Rio (avec Tambours Du Bronx) », sur Night Fall,
  34. « Pavillon666 - Chronique sur l'Album Corros », sur pavillon666.fr,
  35. « La Croix - Un double CD et une tournée pour les Tambours du Bronx », sur la-croix.com,
  36. « FranceInfo CultureBox - Les Tambours du Bronx préparent un nouvel album en résidence au Havre », sur culturebox.francetvinfo.fr,
  37. « France3 - Les Tambours du Bronx présentent leur nouveau spectacle le 18 février au Havre »,
  38. « Le Journal du Centre - Les Tambours du Bronx sur les lieux de la plus sanglante bataille de la 1ère Guerre mondiale ! », sur lejdc.fr,
  39. « France3 - Centenaire de Verdun: Les Tambours du Bronx rendent hommage aux 130 000 soldats morts », sur france3-regions.francetvinfo.fr,
  40. « LeJDD - Verdun, les tambours du centenaire », sur lejdd.fr,
  41. « Batterie Magazine #155 - Entretien avec Franky Costanza »,
  42. « Pavillon666 - Filage des Tambours du Bronx "Weapons of Mass Percussion" au Silex d’Auxerre »,
  43. « L’Yonne Républicaine - Une soirée tonitruante au Silex avec les Tambours du Bronx »,
  44. « L’Yonne Républicaine - Un atelier de percussion était animé par des membres du groupe de percussion, mercredi, au Silex »,
  45. « L’Yonne Républicaine - Les Tambours du Bronx font résonner Auxerre »,
  46. « VerdamMnis - Live Reports: Les Tambours du Bronx + Acyl @ La Machine du Moulin Rouge »,
  47. « Verdamnis: Interview des Tambours du Bronx »,
  48. « Zicazic: Les Tambours du Bronx à la Machine du Moulin Rouge (75) »,
  49. « Art'N Roll-Life Report n°1 sur le concert des Tambours Du Bronx (Acyl en 1ère partie) à la Machine du Moulin Rouge »,
  50. « Art'N Roll-Life Report n°2 sur le concert des Tambours Du Bronx (Acyl en 1ère partie) à la Machine du Moulin Rouge »,
  51. « Boosteleson, Report live Tambours du Bronx / Acyl »,
  52. « Meisenthal : la halle verrière fait sa mue », sur Républicain Lorrain,
  53. « Première à guichet fermé », sur Républicain Lorrain,
  54. « Les Tambours du Bronx, des origines à nos jours », sur Culturebox FranceTV,
  55. « Les Tambours Du Bronx », sur Le Journal du Centre,
  56. « Les Tambours du Bronx font trembler Saint-Thelo », sur Le Courrier indépendant, (consulté le 26 septembre 2018)
  57. « Les Tambours Du Bronx », sur Audiorama, (consulté le 26 septembre 2018)
  58. « France Info CultureBox - Les Frères Morvan et les Tambours du Bronx: affiche inédite aux Vieilles Charrues »,
  59. Philippe Dépalle, « Les Nivernais des Tambours du Bronx, en concert le 31 août à Rock en Plaine, veulent refaire un spectacle avec Jean-Paul Goude », sur lepopulaire.fr, (consulté le 26 septembre 2018)
  60. « Rockrevoltmagazine - Album review: Sepultura and Les Tambours du Bronx: Metal Veins - Alive at Rock In Rio »,
  61. « Blabbermouth - Sepultura: 'Roots Bloody Roots' Performance Clip From 'Metal Veins - Alive At Rock In Rio' DVD, Blu-Ray »,

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes