Steve Waring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Steve Waring
Description de l'image defaut.svg.
Informations générales
Naissance
Abington, Pennsylvanie
Activité principale Chanteur
Banjo
Genre musical Musique pour enfants
Années actives Depuis 1966
Labels Victorie Music
Site officiel http://www.stevewaring.com

Steve Waring est un compositeur-interprète américain né en 1943 à Abington en Pennsylvanie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfant, il avait pour références musicales le blues et les musiques traditionnelles (Big Bill Broonzy, Dave Van Ronk, Brownie Mc Ghee, Leadbelly...).

Arrivé à Paris en 1965, il est un des pionniers de la guitare acoustique américaine en France.

Il enregistra avec le guitariste chanteur Roger Mason le premier disque instrumental de l'hexagone contenant des morceaux réalisés avec la technique du picking (Vinyle 30 cm Guitare américaine, édition « Le chant du monde » et ré-édité en CD (1994) par Harmonia Mundi S.A. sous la référence LDX 274969 « Steve Waring, Roger Mason – Guitar Picking »).

Il a débuté avec John Wright et Alan Stivell et fut un des piliers du Centre américain, boulevard Raspail, où avaient lieu les « hootenanies » organisées par Lionel Rocheman que fréquentèrent par la suite d'autres grands guitaristes dont Marcel Dadi. Il a participé, plus tard, à la création du folk club Le Bourdon[1].

En 1972, il enregistre un album « Spécial Instrumental » spécifique au banjo américain (Le chant du monde, LDX 74472), album en trois volets sur lesquels il décrit les origines du banjo, les styles classique, bluegrass et old time, les techniques de jeu frailing et picking ainsi que quelques tablatures pour illustrer ces techniques, pour le picking : « John Henry d'après Jnuffy Jenkins » et pour le frailing : « Oh Suzanna » et « King William's March ».

En 1975, il enregistre aussi, dans la même édition « Spécial Instrumental », un autre album « Spécial guitare » (Le chant du monde, LDX 74564) dans lequel il marie des sonorités à la fois modernes et médiévales. Sa virtuosité s'y exprime dans des morceaux très techniques (en open tuning) mais toujours mélodieux. Le disque est accompagné de toutes les tablatures. Il reste une référence pour les guitaristes. Il a été membre de l'ARFI (Association pour la Recherche d'un Folklore Imaginaire) située à Lyon.

Dans les années 1980, il se lance dans la musique folklorique « naïve » dite pour enfants. Depuis il est devenu l'un des incontournables de la musique pour enfants, avec 20 albums et plus de 2 millions d'exemplaires vendus.

Il est par ailleurs très engagé dans le secteur de la santé, notamment avec l'association Musique et Santé, avec qui il intervient en pédiatrie et mène des résidences artistiques pour des adolescents hospitalisés.

Il a reçu en novembre 2008 un prix In Honorem de l'Académie Charles Cros pour l'ensemble de sa carrière à l'occasion de la sortie de son album Le retour du Matou[2].

En 2011, son disque Timoléon, dédié à son premier petit-enfant, est sorti en CD chez Victorie Music et en livre-CD aux Éditions des Braques. Il se produisit à la Cité de la musique les 19 et avec son nouveau spectacle ConcerTimo.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • We shall not be moved
  • 1973 - Ring Dingue Dongue
  • 1977 - Le Blues de M. Robert
  • 1972 - Spécial Instrumental - le banjo américain
  • 1975 - Spécial Instrumental - spécial guitare
  • 1979 - Spécial Instrumental - guitare américaine, avec Roger Mason (réédition 2010 sous le nom de Guitar Picking)
  • 1970 - Les Grenouilles (réédition 2000, Le Chant du Monde)
  • 1973 - La Baleine bleue (réédition 2000, Le Chant du Monde)
  • 1974 - Petit bleu et Petit jaune / Le Blues du béton
  • Ma vieille bagnole, Woodie Guthrie
  • 1974 - Onze voix, avec Jack Treese
  • 1975 - Chansons de la pièce 'Mirobolis' (EP)
  • Albert à l'envers / Le stylo d’Einstein
  • 1980 - La Nuit dort le jour, avec le Marvelous Band (Harmonia Mundi)
  • 1982 - Le Sac à grimace, album-jeux
  • Quoi qui disent, avec Anne, Gilles et Christine Combe
  • De l'autre côté
  • 1982 - Le Sac à grimace / De l'autre côté
  • 1982 - Jack Tree / Le rock du pantin
  • 1982 - Petit frère / Grand-mère pomme verte
  • 1982 - Moi / Le Piquet
  • 1987 - 20 chansons (Le Chant du Monde)
  • 1989 - L'ogresse (Le Chant du Monde)
  • 1991 - Pouce (Le Chant du Monde)
  • 1993 - Le Roi démonté (Unidisc)
  • 1994 - Le colporteur (nommé aux victoires de la Musique en 1994).
  • 1994 - Histoires à musique
  • 1996 - Il était une chanson (Casterman ; Rym musique en version CD Rom)
  • 1998 - 5 frères dans le puits (réédition 2010, Victorie Music)
  • 1998 - Blues
  • 1999 - Rond pays
  • 2000 - Le ramoneur rouge
  • 2000 - La baleine bleue (en public avec les enfants) (Rym musique, réédition 2009 par Victorie Music sous le nom de "En concert")
  • 2001 - Chnoques (Rym musique)
  • Les vacances de Woody (réédition 2009 Victorie Music)
  • Péniche Accueil 1993-2003
  • 2004 - Mâcheur de mots (Modal Pouce MPC 113006)
  • 2006 - En sortant de l'école (Compilation, Le Chant du Monde)
  • 2008 - L'Habit de plumes
  • 2008 - Le retour du Matou (Victorie Music)
  • 2009 - Il était une chanson (Victorie Music)
  • 2011 - Timoléon (Victorie Music)
  • 2013 - La sorcière (Victorie Music)
  • 2013 - Graeme Allwright/Steve Waring en concert (mai 93). Bisou Records
  • Le canon des arbres

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catherine Perrier. « Louise Reichert (1896-1985) et ses chansons. Portrait et répertoire d'une chanteuse de la Châtaigneraie » Trois articles parus dans la revue Pastel (Conservatoire occitan, Toulouse). I. Le réepertoire tra. hal-00527668, 2004 : « le folk-club Le Bourdon, association parisienne fondée en décembre 1969 par une équipe comprenant, outre John Wright et moi, J.L. Baly, J. Benhaïm, J-F Dutertre, C. Gourhan, D. Maroutian, R. Mason, J-P. Marieux, E. Parrenin, Allan Stivell, Tran Quan Hai, Steve Waring et j'en passe, a fonctionné jusqu'en 1987 avec des concerts hebdomadaires, des ateliers et des stages d'instruments et de danse. Axant surtout son activité sur la découverte et la pratique des musiques de l'Hexagone, le Bourdon accueillait aussi dès sa création les musiques du monde: Afrique du Nord, Iran, Inde, Vietnam, Haïti, États-Unis, et bien sûr Europe. »
  2. Le retour du Matou chez Victorie Music

Liens externes[modifier | modifier le code]