Skilda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Skilda est est groupe pop electro-rock celtique français. Il mêle chants celtiques et musique électronique. Il est qualifié par la presse britannique "d’un des plus grand groupe de la scène celtique actuelle"[1]. Skilda joue régulièrement en Angleterre, Ecosse, Pays de Galle ou Irlande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe sort son premier album "13 dreams" en 2003, distribué par le label écossais Survival[2]. Son deuxième album "Spas" sort le 8 février 2008. Skilda a effectué ses propres samples (beats, vagues, pierres sonnantes, tourbe) de l’île de Skye à Ouessant, en passant par Édimbourg et les Highlands, en mêlant ces éléments organiques aux synthés analogiques, batterie, basse et chants gaéliques vocodés. Aidan O’Rouke au violon participe à l'enregistrement. Le film du DVD qui l'accompagne offre un voyage électronique onirique dans les espaces mystérieux découverts en tournée de Lostmarc'h aux îles du Nord. Le 25 juillet 2008 sort en édition limitée "Glenan Blue", avec des remix de Transglobal Underground, Kiwa, Panta Rei, Ocean Gaya. En 2010, sort l'album "Beò" enregistré en live au festival Knockengorroch (Galloway). Ils se produisent lors de quelques festivals bretons : Chants de marins, Cornouaille... Konan Mevel, Kohann et Morgane Créac'h participent à Excalibur III "The Origins" d'Alan Simon en 2011. Le quatrième album initialement pévu pour novembre 2011 est repoussé. Les élèves de l'île de Houat, John Helliwell (Supertramp) et Iain Morrison participent sur Island Kids (premier single)[3].

Composition actuelle[modifier | modifier le code]

Musiciens occasionnels[modifier | modifier le code]

  • Aidan O'Rourke : violon

Anciennes participations[modifier | modifier le code]

  • Bran : batterie et percussions
  • Julian C. : basse, guitares
  • Loumi Seveno : violon, bodhran
  • Hervé Bruzulier : guitare électrique
  • Aly Balder : guitares
  • Mike S. : basse

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stephen Anderson - Folkcom (UK)
  2. Chronique du Télégramme pour "13 Dreams"
  3. Le Télégramme 29/05/2010
  4. Chronique sur le site Ethnotempos

Liens externes[modifier | modifier le code]