Designer sonore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le designer sonore[1] est chargé du design sonore[2] , c'est-à-dire de l'organisation sonore ou de l'habillage sonore d'un objet multimédia ou d'un espace audiovisuel.

Historique[modifier | modifier le code]

Le designer sonore (sound designer) n'est pas un métier identifié[3]. Cette dénomination (tout comme celle d'ingénieur du son) répond à des définitions de métiers différentes suivant les domaines d'application auquel il est fait référence.

Au-delà du champ strictement musical, il prend en compte tout ce qui peut produire du son, dans son traitement comme dans sa sphère d'application. Il transforme et organise les sons (musiques, dialogues, commentaires, bruitages…) de manière créative et en relation avec la narration, là où l'illustrateur les utilise tels quels.

Il peut intervenir sur des objets multimédia (jeu vidéo, site web, film, film publicitaire ou industriel, enregistrement musical…) comme il peut travailler sur les sons produits par notre environnement (lieux publics, transports, domotique…). Son champ d'action peut englober les fonctions traditionnelles de compositeur de musique, acousticien, monteur son, bruiteur, illustrateur sonore. Le designer sonore pense et travaille le son au service d'une ambience. Pour la production d'un morceau de musique, Fred Rister défini ainsi la fonction du sound designer : « Son intervention consiste à créer les sons que nous voulons, et à les rendre utilisable pour nos propres manipulation. »[4]

Domaines de référence[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Historiquement, le concept de designer sonore prend forme au théâtre.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Au cinéma, un designer sonore est un membre de l'équipe technique responsable de certains aspects originaux de la bande sonore d'un film.

  1. C’est un collaborateur artistique et technique qui peut intervenir dès la préparation du film, en harmonie avec les autres corps de métiers. Il est capable de diriger et réunir une équipe chargée du son tant sur le tournage qu’en postproduction. Il parle avec le metteur en scène des besoins sonores narratifs et thématiques, supervise le bon déroulement des opérations d’une façon plus efficace que s’il y avait plusieurs décisionnaires.
  2. Le sound designer peut aussi être engagé spécifiquement, uniquement chargé de créer un type d'effet particulier à la demande, et en renfort, de l'équipe de montage son.
  • Walter Murch a été l'un des premiers sound designer aux États-Unis, pour Apocalypse Now de Francis Ford Coppola. Il considère dès 1978-79 le montage son comme une partition musicale, introduisant des notions d’écriture sonore d'harmonie et de contrepoint.
  • Ben Burtt qui a sonorisé l'univers de Star Wars revendique la paternité du terme de sound designer[5].
  • En France, dès le début des années 1960, le compositeur Michel Fano défend l'idée de « continuum sonore », inspirée par celle de partition sonore du compositeur Edgard Varèse, en travaillant entre autres sur les films d'Alain Robbe-Grillet. Son enseignement à l'IDHEC, puis à la Femis et dans d'autres écoles de par le monde, a influencé de nombreux cinéastes et créateurs sonores.

Restaurant[modifier | modifier le code]

Pour un restaurant, le sound designer se voit chargé d'établir une programmation musicale en adéquation avec le lieu, sans forcément tomber dans le cliché, comme choisir un artiste italien pour une pizzeria ou mettre de la musique celtique là où sont servies des crêpes[6].

Musique[modifier | modifier le code]

La musique proprement dite est essentiellement le lieu d'intervention des compositeurs dont le design sonore peut devenir l'une de leurs cordes dès lors que leur travail s'applique une fonction, un objet, un lieu ou un autre médium… L'illustrateur sonore ou le programmateur musical sont abusivement confondus avec le designer sonore lorsqu'il s'agit de déterminer l'identité d'une marque en choisissant tel type de musique à diffuser dans une boutique !

Multimédia[modifier | modifier le code]

À l'avènement des CD-Roms, le designer sonore trouve naturellement sa place dans l'équipe de base. Son rôle est souvent d'humaniser les machines en ayant recours à la programmation aléatoire ou déterminée des événements tout en composant une charte sonore comme il existe une charte graphique pour chaque projet, lui donnant son caractère et son épaisseur. Pour des questions de débit et de durée élastique des consultations, le designer doit créer force boucles sonores. De même la navigation aux multiples parcours le fait se pencher sur les sons d'interface. Sur Internet le son est moins systématiquement utilisé, devenu gênant pour de nombreux utilisateurs surfant clandestinement depuis leur lieu de travail !

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En anglais : sound designer - La problématique est que, si le sound design est une fonction identifiée, il n'en est pas de même pour le sound designer qui doit, par ailleurs posséder d'autres qualifications (ou savoir-faire). On n’apprend pas le métier de sound designer, on le devient à partir du moment où on a acquis un nombre certains de ces savoir-faire.[réf. nécessaire]
  2. (en) en:sound design.
  3. Suivant la classification officielle des métiers.
  4. Fred Rister, Faire danser les gens, Éditions Séguier, coll. « L'indéfinie », , 168 p. (ISBN 9782840497622), p. 60
  5. Le son au cinéma, Laurent Julliet, p. 22
  6. Christel Brion, « Les restaurants montent le son », L'Obs, no 2816,‎ , p. 108 à 110 (ISSN 0029-4713)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Articles généraux[modifier | modifier le code]

Quelques designers sonores connus[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]