Jeudis du port

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Les Jeudis du port)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Jeudis du Port
Image illustrative de l’article Jeudis du port
La scène Grand Large devant le port le 15 août 2013.

Lieu Port de Brest
Coordonnées 48° 22′ nord, 4° 30′ ouest
Période juillet-août
Date de création 1989
Organisateurs mairie de Brest
Site web [1]

Les Jeudis du port est un festival gratuit de musiques et d'arts de la rue se déroulant tous les jeudis soirs de mi-juillet à mi-août depuis 1989, sur le port de commerce de Brest.

Conçu à l'origine pour réconcilier les brestois avec la façade maritime de leur ville[1], peu attrayante et éloignée du centre-ville, il rassemble désormais chaque année environ 80 000 spectateurs[2], chiffres cumulés sur l'ensemble des soirées du festival. Sa gratuité et son éclectisme ont permis son succès auprès d'un public de tous âges.

Historique[modifier | modifier le code]

1989[modifier | modifier le code]

1990[modifier | modifier le code]

1991[modifier | modifier le code]

1992[modifier | modifier le code]

  • 23 juillet : Musica Brass (Lyon), Macadam Phénomènes (Paris), L'opéra Pirate (Etel)
  • 30 juillet : The Bash Street Kids (Morlaix, Penzance), Édouard Fixe (Paris)
  • 6 août : La Toupine (Thonon les Bains), Skin and Blisters (Bradford), Uranus Bruyant (Rennes), Les frères Topolino
  • 13 août : Toos (Amsterdam), L'Agence Tartare (Dusseldorf), Générik Vapeur (Marseille)
  • 20 août : Turbulence (Châlons-sur-Marne), Délices Dada (Drôme), Cie des Chercheurs d'Air (Jura)
  • 27 août : Max et Maurice (Caen), Cie Amarock (Rennes), A Bout de Souffle (Douarnenez), Schpouki Rolls (Morlaix)
  • 3 septembre : Zic Zazou (Amiens), Zébaliz (Brest), Percossa (Pays-Bas), Oposito/Saphir (Noisy le Sec)

1993[modifier | modifier le code]

1994[modifier | modifier le code]

1995[modifier | modifier le code]

1996[modifier | modifier le code]

1997[modifier | modifier le code]

Parmi les autres invités :

  • 3 juillet : Red Cardell, Orchestre symphonique du conservatoire, les Goristes, Rocher/Quillivic
  • 7 juillet : Les Ténors de Brest
  • 10 juillet : Annie Ebrel, Kern, Gwalarn, Bleizi Ruz et des bagadous de la région brestoise, Louise Attaque, Zebaliz
  • 14 juillet : Gwerz
  • 17 juillet : Rue de Fécamp, Touré Kounda, Sharluber
  • 21 juillet : Djama
  • 24 juillet : Bratsch, Fred Poulet
  • 31 juillet : Orchestre National de Barbès
  • 2 août : Candye Kane, New Celeste
  • 3 août : Les Têtes Raides, Louis Bertignac
  • 9 août : Coco Robicheaux, Kevin Wright et Olga Bystram, Patrick Verbeke
  • 14 août : Freedom for King Kong
  • 28 août : 2 bal 2 neg, DJ Kiss, Moral Soul, Funky Posse, BSide

1998[modifier | modifier le code]

1999[modifier | modifier le code]

  • 1er juillet : Flor des Fango (rock festif), Arno (rock pop), Kevrenn Brest St Marc, Musique des Équipages de la Flotte, Ensemble et Harmonies des écoles de musique de Brest.
  • 8 juillet : Les Naufragés (rock musette), Julien Loureau Groove Band (funk jazz groove), Les souillés de fond de cale (chants de marins).
  • 15 juillet : Ekova (world music), Geffray Oreyma (world pop music), Rasta Bigoud (reggae).
  • 22 juillet : Daara J (rap sénégalais), Angel IK - Kristen Nicholaz (hip hop et kan ha diskan), Trio GPL (kan ha diskan), ZVK (hip hop).
  • 29 juillet : Sonora la Calle (salsa), Boy G Mendès (musique des îles - Cap Vert), Antoine Tchao, Natalia, Tropical (Djs latinos).
  • 5 août : Blankass (rock folk), Marcel Azzola et Lina Bossatti (accordéon), Alain Trévarin, Jean-Michel Moal et Robert Kervran (accordéons), Ensemble de 30 jeunes accordéonistes.
  • 12 août : Beth (rock), Les Gravettes Boys (rock and roll), Lo'Jo Triban et le Gangbé B.
  • 19 août : The Silencers (pop rock écossais), Perry Rose (pop irlandaise), M. Kerbec et ses Belouzes (jazz breton).
  • 26 août : Afro Celt Sound System (world techno), Arkan (techno celte), Naab (junggle hip hop ethnik).

2000[modifier | modifier le code]

Jeudis à thèmes, après les Fêtes maritimes de Brest.

  • 27 juillet (Soirée Latina) : Celestino Lopez, La Charanga For Ever, Freak Out, Melao.
  • 3 août (Soirée Iroise) : An Daou Zo Tri, Melaine Favennec, Didier Squiban, Good Friday, Frandol.
  • 10 août (Soirée Tzigane) : Les Ours du Scorff, Urs Karpatz, Tekameli, Yog Sothoth, Zeze Mago.
  • 24 août (Soirée Reggae-Ragga) : La Familia, Mix Up , Keristyle Babook, Elde.
  • 31 août(Soirée Celtique) : Merzhin, Alan Stivell, Lost Disciples, Kohann.

2001[modifier | modifier le code]

  • 12 juillet : Tabisong youth club (Afrique du Sud), musiques zoulous ; Mugur Mugurel (Roumanie), danses roumaines ; Esma (Macédoine), chanteuse gypsie ; Mister Gang (France), reggae/ragga ; Marco Frissons (Brest), chanson réaliste ; Penn Gollo (Bretagne), fest noz.
  • 19 juillet : Vaguement la jungle (France), musiques de rue ; Alkuone (Belgique), danses avec drapeaux ; Bonga(Angola), world music ; Zenzila (France), raï fusion ; Skamingo (Lesneven), ska ; Spontus (Bretagne), fest noz.
  • 26 juillet : Picto Facto (France), billevesées musiques burlesques de rue ; Les repris de justesse (Bretagne), musiques burlesques de rue ; En Piste (Bretagne), jonglages et équilibres ; Las ampoules célestes (Bretagne), violoncelle’ste - jonglages et équilibres ; Freak out (Brest), rock ; Juan Rozoff, Forzh Penaos et Chanteurs et Sonneurs (Bretagne), fest noz.
  • 2 août : Les Rustines (France), musiques sur triporteur ; La Gascomobile (France), musique sur roulettes ; Les Yeux noirs (France/Roumanie), musique slave yiddish ; 100 GR De têtes (France), ska ; Le Petit fossoyeur (Brest), chanson française ; Gwenfol orchestra (Bretagne), fest noz.
  • 9 août : Jaïpur kawa bass band (Inde), musiques du Rajasthan ; Les Tambours de Brazza (Congo), danses africaines ; La Familia Valera Miranda, Blacktide (Landunvez), reggae ; Diwall (Bretagne), fest noz.
  • 16 août : Serpent Pépère (Bretagne), musique piétonne de rue ; Compagnie Oposito Les trottoirs de Jo'Burg… Mirage (France), Boukovo (Macédoine/Grèce/Bulgarie), musique des Balkans, K2R Riddim (France), reggae/ragga/world ; Sans gain (France), traditionnel à danser.
  • 23 août : L'Affaire à swing (France), New Orléans sur la jazzomobile, Bagad Landi (Bretagne), traditionnel breton, La Rue Ketanou (France), java, Red Cardell (Bretagne), rock celtique ; Percubaba (Bretagne), reggae/ragga ; Penn da benn (Bretagne), fest noz, DJ Le Yo (Brest), techno.

2002[modifier | modifier le code]

  • 11 juillet : Les 10 ans de la Recouvrance, Kevrenn Brest Saint Mark (Brest), musique bretonne ; Les Gipsy Pigs (Le Havre), fanfare burlesque ; Tobrogoi (Toulouse), fanfare à mobylette ; Cabestan (Bretagne), chants de mer ; Les chansons des dix ans de la Recouvrance, Les Goristes (Brest), chansons brestoises ; Cap Horn (Bretagne), chants de marin.
  • 25 juillet : Erectus Gang (Rennes), fanfare ; Les marcheurs de lumières (Paris), musique déambulatoire ; Tête d'enclume (Châlon-sur-Saône), marionnette ; Padam (Paris), rock/chanson, Johnny Clegg (Afrique du Sud), world music ; Jaina (Brest), rock/fusion, Mentrel (Bretagne), fest-noz.
  • 1er août : Cie Erectus (Rennes), Pierre et le Loup, La Malle Mekanik (Brest), chansons de rue ; La Comparsita (Tours), fanfare cubaine et portoricaine ; Les Rageous Grattoons (Bordeaux), ska/rock, Astonvilla (Paris), rock, Ceux qui marchent debout (Paris), fanfare funk ; Kelenn (Bretagne), fest-noz ; DJ Trunk (Lesneven), jungle drum'n bass.
  • 8 août : Cie Olof Zitoun (Montpellier), Cirk Topolini, Kocani Orkestar (Macédoine), brass band tzigane ; Los Craignos (Saint-Brieuc), fanfare samba ; Kocani Orkestar (Macédoine), brass band tzigane ; The Cool crooners (Zimbabwe), gospel/swing ; Zikko (Bretagne), rock celtique ; Snoutbender (Brest), fusion/métal ; PSG (Patrick Marzin, Soïg Sibéril, Jean Charles Guichen) (Bretagne), fest-noz.
  • 15 août : Minanga (Gabon), cirque africain ; Patrick Salaun (Brest), orgue de barbarie ; Cie L'ombre volante (Montpellier), spectacle aérien et bien coiffé ; Orquesta Aragon (Cuba), charanga cubaine ; Baobab (Ardèche), reggae/ska ; Pink (Brest), noisy bubble punk ; Planedenn (Bretagne), fest-noz.
  • 22 août : Zorayne (Carélie), ballet folklorique ; Les Pistons flingueurs (Toulouse), fanfare rock and groove ; Cie Derzo (Brest), marionnette géante ; Wig a wag (Bretagne), world music ; Merzhin (Bretagne), rock ; Les éjectés (Toulouse), ska/reggae ; Quartet Guichen (Bretagne), fest-noz, musiques traditionnelles actuelles ; Ayato et Berty (Brest), électro dub.

2003[modifier | modifier le code]

  • 17 juillet : Osama el Masry (Italie), le roi du diabolo ; Phare Ponleu Selpak (Cambodge), école de cirque, cascades et performances ; Ayebory (Saint-Brieuc), percussions traditionnelles africaines, danses et chants mandingues ; Karpatt (Paris), chansons métissées, swing, salsa ; Michel Delpech (France), chanson ; Livin'soul (France), reggae, dub ; Plantec (Bretagne), fest-noz.
  • 24 juillet : Les trois points de suspension et M. Baryton (Haute-Savoie), conte musical acrobatique sur échasses ; La Fanfare électrique (Poitiers), déambulation électrifiée et rock'n roll sur pavé ; Cie La Soucaranne (Ariège), L'Orsalhers, théâtre d'humour décalé inspiré de la tradition des bonimenteurs et dresseurs d'ours ariégeois ; Lo'Jo (Angers), musiques métissées ; Jamaïca all star (Jamaïque), reggae roots ; Quartet Guichen (Bretagne), musique bretonne d'aujourd'hui ; Dogger (Brest), chansons rock.
  • 31 juillet : Cie Art tout chaud (Amiens) : Envie de famille, café-théâtre de plein air ; Tribal Poursuite (Gironde), street jazz ; Stan é Sue (Deux Sèvres), chansons, basse et orgue de barbarie, rythme à la manivelle et mélodie au bout des tuyaux ; Clave y Guaguanco (Cuba), rumba cubaine ; No Jazz (France), électro jazz ; Sheer K (Brest), rock trip hop ; Tonics (Lesneven), reggae, raggamuffin.
  • 7 août : Compagnie des femmes à barbe (Paris), Les gellules 4 couleurs de M et Mme Li, faux contes chinois ; Doctor Funk (Nord), fanfare : sept toubibs en délire égayent la rue ; Freddy Coudboul (Tours) « recordman » performance burlesque ; Alexis HK (France), chanson ; Katerine (France), chanson ; Roy Paci et Aretuska (Espagne), ska, rock steady ; Arz Nevez (Bretagne), musique bretonne d'aujourd'hui ; Startijenn (Bretagne), fest-noz.
  • 14 août : Quelques fiers mongols (Isère), Led Zeppelin en fanfare ; Compagnie Derezo (Brest), Mask, farce poétique tout public ; In Taberna (Périgord), Les hommes des tavernes, musiques de rue métissées avec des personnages hauts en couleurs ; DJ Aphasia et Torgull (France), électro live expérimental ; Les Tambours du Bronx (Nevers), nouveau spectacle Stéréo Stress ; Dreadzone (Royaume-Uni), électro dub ; Scotchy dub (Brest), électro dub.
  • 21 août : Label Z (Seine Saint-Denis), sitcom de rue ; Compagnie Les quilles libres (Quimper), jonglerie burlesque ; La Fanfare ô pruneaux (Paimpol), fanfare latina et funkie ; La Tropa (Rhône Alpes), chansons world ; Popa Chubby (États-Unis), blues rock ; Jelly fuzz (Brest), rock garage ; 319 Please (Brest), soul funk.

2004[modifier | modifier le code]

  • 29 juillet : Cie Jo Sature (Caen), Protection rapprochée - Fanfare à effet de voute (Poitiers), fanfare - Vivre le monde (Brest), batucada - La Grande Sophie (France), chanson - Alain Chamfort (France), chanson - Kurz Schluss (Brest), électro - Les baragouineurs (Bretagne), fest-noz électro pop.
  • 5 août : UBI (Rennes), duo pour bâton et corde - Cie Chemin de terre (Belgique), Le Polichineur de tiroirs - Cie Frères Duchoc (Drome), Grosse Pression - Fanfarnaüm (Brest), fanfare - Elista (France), rock - Autour de Lucie (France) rock, pop - Jean Moul (Brest), chanson rock - Lower Groundz (Brest), dub.
  • 12 août : Cie Miroirs de poche (Châlon-sur-Saône), La Mayonnaise - Thomas Gonet (Brest) Machine de machines, juke box théâtre - L'auto musique taxi de Nikko (Paris), concert pour trois personnes en Mercedes - Landoz (Poitiers), défilé de landaus électro - Abstrack Keal Agram (Morlaix), hip hop, électro - Soulwax (Belgique), électro rock - Digikay (Rennes), électro - Two Fingers (Brest) : électro punk rock.
  • 19 août : Bash Street Company (Grande-Bretagne), Clifhanger - Cie Albatros (Lyon), Pièce jonglée - Cie la Gueudaine (Chambéry), La carriole à chansons - Cie Saxidromus (Lot), Le mystère des éléphants, fanfare de poche - Moral soul (Brest), Danse hip hop - Marcello (Brésil), Pop brésilienne - Daby Toure(Mauritanie), World, pop africaine - HHM (Brest), Punk riot girls - Plantec (Bretagne), fest noz.
  • 26 août : A corps donnés (Quimper), Exigissimus, acrobaties - Cie La loupiote (Rennes), Joni Carsher - Handy with balls (Tours), Coup de chapeau au prince du pavé, jonglage - Tapage Brass Band (Brest), fanfare tonique - Yu Fei Men (Chine), pop lounge chinoise - Mad Sheer Khan (Algérie), world, asian vibes - Wang Lei (Chine), électro - Churchfitters (Irlande), musique irlandaise - Retire tes doigts (Brest), swing des Balkans.

2005[modifier | modifier le code]

Concert de Little Bob à Brest.

La programmation est une fois de plus diversifiée, entre les célèbres Louis Chedid, Gilles Servat ou Little Bob, les groupes locaux comme David Crozon, Daonie See, FMR et MC Viper, les musiques du monde (Ilene Barnes, François Hadji-Lazaro, Renata Rosa, l'Orquestra do Fubà), sans oublier les arts de la rue ou l'orchestre 17 Hippies.

Le jeudi 14 juillet, une grande soirée dansante est proposée, avec trois groupes français (L'Echo RâleurRaoul Petite, Scénario)[3]. La soirée electro du festival Astropolis propose les groupes Electro Bamako et Vive la Fête sur la grande scène[4].

2006[modifier | modifier le code]

Concert du groupe Brésilien Renata Rosa.

Les Jeudis du port commencent avec le Grand Orchestre du Splendid et un feu d'artifice. Entre les grosses pointures de la scène internationale comme Doctor Feelgood ou The Skatalites, des groupes émergents sont au rendez-vous parmi les valeurs sûres[5]. Pour preuve, le groupe de reggae FDB (vainqueur du Tremplin des Jeunes Charrues 2005) remplace la chanteuse Anaïs le 27 juillet, une soirée qui s'annonçait consacrée à la chanson française avec le groupe Les Hurlements d'Léo en première partie[6]. Le groupe Konono nº1 est invité en ouverture d'Astropolis[7].

2007[modifier | modifier le code]

Le premier jeudi met en avant les locaux qui prennent le large : le Morlaisien Renan Luce, le Brestois Art Woodman et les Bretonnes Maïon et Wenn, sans oublier Rachid Taha sur la scène Grand Large. Le deuxième rendez-vous est résolument tourné vers la musique du monde : Sergent Garcia en tête d'affiche, le groupe Renegades Steel Orchestra de Trinidad et la musique afro-cubaine de l'Orquesta de la Luna[8] . C'est en partenariat avec Astropolis que le festival reçoit les Nantais d'Hocus Pocus, le DJ Champion et le groupe X Makeena. Le 9 août, place au groupe brésilien Eddie, au groupe breton Karma et aux Blérots de R.A.V.E.L. Le jeudi suivant reçoit Jean-Louis Murat, Ours (fils d'Alain Souchon), le groupe irlando-américain de musique celtique Solas[9]. La soirée du 23 août est rythmée par le Jim Murple Memorial, les Toulousains de Bombes 2 Bal et le hardcore des autochtones de Thrashington DC[10].

2008[modifier | modifier le code]

La programmation 2008 a pour têtes d'affiches Michel Fugain, Richard Gotainer, Moriarty, Meks (Squiban - Sheer. K), Beautés vulgaires[11]Naab est programmé dans le cadre du festival Astropolis. La scène Main-d'œuvre permet de présenter des groupes pour la plupart récents et bretons : Velkro, Cocoon, The Blueberries, Hiks, Users, Peter Digital Orchestra, Cécile Corbel, La Maison Tellier, Inner Chimp Orchestra et Calico. Les musiques du monde sont représentées par Jairo, Rita et Ange B, Les Espoirs de Conronthie, la musique algérienne Origines contrôlées de Mouss et Hakim.

2009[modifier | modifier le code]

Le groupe Puppetmastaz pour Astropolis en 2009.

La 20e édition a pour têtes d'affiches Adamo, The Yardbirds, Ministère des Affaires Populaires, FM[12]… Une soirée est organisée en partenariat avec le festival Astropolis (Puppetmastaz, Naïve New Beaters…) et une autre avec la Fnac (groupes parisiens Felipecha et La Casa). La programmation met en avant des groupes brestois de musiques actuelles (Lazhar, UV Jets, TiNine Ti, Siam, I Come From Pop, JellyFuzz, Colin Chloé, Rotor Jambrek, Too Soft, Speed Ball, Ma Clique) mais aussi la musique bretonne (Kevrenn Brest St Mark, Kan Han Biskoul…) et étrangère (Super Rail Band de Bamako, musique tsigane en déambulation,  Léandre et David d'Espagne, Celenod de Nouvelle-Calédonie, la chanson negro-occitane de Moussu T…). Des compagnies françaises assurent les arts de la rue et des collaborations avec Le Fourneau ont permis plusieurs spectacles sur les quais.

2010[modifier | modifier le code]

Un spectacle d'arts de la rue proposé par le Fourneau en 2010.

42 concerts et spectacles sont à l'affiche de six soirées, soit environ 400 artistes. Sont présents, en têtes d'affiches, Michel Jonasz, Camille Bazbaz, Da Silva ou Merzhin. Le festival Astropolis fait venir en vedettes électro le jeudi Bewitched et Beat Torrent. La programmation contient également des coups de cœur et découvertes avec David Walters, Zac Laughed, les Maîtres Tambours du Burundi, Mélanie Pain… La scène régionale et locale est bien représentée, pour partie issue des Challenges musicaux : IMTakt, Who are you Lutra Lutra ??, Mediavolo, Crewstypop, Bill & moi. Ils jouent dans un cabaret-guinguette de 300m2 à la place de la scène Main-d'œuvre. Cette édition 2010 marque aussi le grand retour des arts de la rue, orchestrés par Le Fourneau. Le centre national invite des compagnies françaises et étrangères, notamment celles soutenues dans le cadre du réseau européen trans-Manche[13]

2011[modifier | modifier le code]

Plusieurs têtes d'affiches ponctuent les six soirées : Charlélie Couture, Les Têtes Raides, Susana Seivane ou encore la diva caribéenne Calypso Rose. La Carène choisi de dévoiler cinq groupes issus de la scène locale. Mais pour le cabaret, le choix de Quai Ouest s'est aussi porté sur des Bretons comme les chanteuses Nolwenn Korbell et Gwenaël Kerléo, la pop de Ladylike Lily et le rock de Johnson doxn the floor ou encore le spectacle familial « Chansons tombées de la lune » (Le Gouëfflec, Chapi Chapo et John Trap). Quant au Jeudi dit « d'Astropolis », on retrouve les groupes Nouvelle Vague et I Am Un Chien. Les musiques du monde passent le premier soir par le calypso caribéen de Calypso Rose et la fanfare de scène cubaine La Zikabilo[14]

2012[modifier | modifier le code]

Rebaptisés « 100% Bonheurs d'été », les Jeudis du port s'installent au port du 2 au 23 août, après Brest 2012 et s’étalent vers le château,  autour de la musique classique et du jazz. En temps forts, Tristan Nihouarn (ex-Matmatah) y fait sa première date solo, les Hurlements d'Léo font leur retour et I'm from Barcelona distille sa pop légère. À noter la rencontre du musicien bresto-mancunien Robin Foster avec le chanteur David Pen d'Archive. La chanson française est représentée par le swing manouche de Sanseverino, François Hadji-Lazaro et le spectacle jeune public du groupe Pigalle. Les Challenges musicaux Brest 2012 retiennent quatre groupes (Mohawk, Kalamar Superstar, Pastoral Division et Kanay Vibes)[15].

2013[modifier | modifier le code]

Alan Stivell le 15 août 2013.

Quatre soirées sont organisées pour les 25 ans, avec toujours la part belle à la musique, aux arts de la rue et aux spectacles jeune public (Parc-à-Chaînes réaménagé, projets « Quai des Mômes »). La programmation est ouverte et de qualité : Alan Stivell, Jean-Christophe Spinosi et l'ensemble Matheus, Eiffel, Tété, Moussu T, La Troba Kung-Fu, King Porter Stomp, Mermonte, Maïon et Wenn, l'ensemble Nautilis ou encore du jazz breton avec la formation constituée d'Annie Ebrel, Jacques Pellen et du quartet One Shot[16]. La scène locale, quant à elle, révèle trois des vainqueurs des derniers challenges musicaux, organisés par la Carène : Talkin Dumbs, The Raiders et Thalamos[17]. Avec 15 000 personnes en moyenne par soirée, sauf pour la dernière qui connut un pic historique à 25 000 personnes pour la venue du barde breton, la fréquentation de l'édition s'élève à environ 70 000 personnes[18].

2014[modifier | modifier le code]

  • 24 juillet : Soviet Suprem, Im Takt, Stokolm, Bukatribe.
  • 31 juillet : Txarango, St.Lô, The Jolly Boys, congopunQ.
  • 7 août : Melissa Laveaux, Chico Trujillo, Le Prince Miiaou, Krismenn & AleM.
  • 14 août : Johnny Clegg, The Red Goes Black, N’Diaz, La Mal Coiffée, Skankaya

2015[modifier | modifier le code]

Présence de L’Hermione, réplique de la frégate de La Fayette, en escale à Brest du 10 au 17 août. Programmation musicale :

  • 23 juillet : Arno, Catfish, Fills Monkey, Chickpeas, MPX & Carlton.
  • 30 juillet : La-33, Bongo Botrako, Bel Air de Forro, Le Mamøøth, Clément Landrau.
  • 6 août : Zoufris Maracas, Aufgang, Bumcello, Oakward, Blutch.
  • 13 août : Winston McAnuff & Fixi, Denez Prigent, Delgado Jones & The Brotherhood, The Slow Sliders, Dusty Corners.

2016[modifier | modifier le code]

En cette année de Fêtes maritimes de Brest, uniquement trois soirées sont organisées. Programmation musicale :

  • 4 août : Yaël Naïm, Wicked, La Yegros, Tybzz.
  • 11 août : Sages comme des sauvages, Walkabout Sound System, Orchestre international du Vetex, Djokovic, Gypsy Sound System Orkestra, Ruzart et Cédric Sheva.
  • 18 août : Ladylike Lily, Bal Floch, Rover, Mc Viper, La Smala Banda, Sonic Crew.

Édition 2017[modifier | modifier le code]

Programmation musicale de la 29e édition :

  • 27 juillet : Duo du Bas, Ginkgoa, T-Ranga, La Pegatina, Jøhan et Rud’z.
  • 3 août : Awa Ly Trio, Meute, Bantam Lyons, Scouap & Danesh.
  • 10 août : Broken Back, C’H (Tiny Feet et Chapi Chapo Orchestra), Ceux Qui Marchent Debout, Trinix.
  • 17 août : Fingers & Cream Solo, Gauvin Sers, La Rue Kétanou, The DickensTone, Midside et B2B Bich, The Red Goes Black.

2018[modifier | modifier le code]

57 spectacles sont proposés lors de cette édition qui fête ses 30 ans, dont un grand nombre consacrés aux arts visuels. La programmation musicale est la suivante :

Animations du port[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Jeudis du Port 2013 : 25 ans de passion !, brest.fr
  2. Les chiffres clés, brest.fr
  3. Les Jeudis du port : c'est parti !, Le Télégramme, 14 juillet 2005
  4. Les Jeudis du Port de co' virent techno pour Astro, Le Télégramme, 2 août 2005
  5. Jeudis du port : bel été en prévision, Le Télégramme, 8 juin 2006
  6. Les Jeudis du Port FDB remplace Anaïs, Le Télégramme, 26 juillet 2006
  7. Astropolis, J-7 : gros plan sur Konono nº1, Le Télégramme, 27 juillet 2006
  8. Deuxième Jeudi du port : encore plus fort !, Le Télégramme, 17 juillet 2007
  9. Jeudis du Port. D'un ours à l'autre, Le Télégramme, 16 août 2007
  10. Brest. Un jeudi pour tous, Le Télégramme, 23 août 2007
  11. Musique et arts de la rue sur les quais, Le Télégramme, 31 juillet 2008
  12. Jeudis du Port. Programmation attrayante, Le Télégramme, 6 juin 2009
  13. Jeudis du port. Michel Jonasz en ouverture, Le Télégramme, 25 juin 2010
  14. Jeudis du port. Tout un programme, Le Télégramme, 21 mai 2011
  15. Jeudis du port. Plus musclés, plus ouverts, Le Télégramme, 25 mai 2012
  16. Nora Moreau, Jeudis du port. 25 bougies cette année !, Le Télégramme, 18 mai 2013
  17. Challenges Musicaux 2013, La Carène, 4 mai 2013
  18. Brest. Jeudis : un bon cru 2013 pour les organisateurs, Ouest-France, 17 août 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]