Festival des Filets bleus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Festival des Filets bleus
Image illustrative de l’article Festival des Filets bleus
Logo jusqu'en 2010

Genre traditions bretonnes
Lieu Concarneau
Coordonnées 47° 52′ 34″ nord, 3° 55′ 04″ ouest
Période aux alentours du 15 août
Capacité 12 000 entrées enregistrées pour le défilé 2012[1].
Date de création 1905
Direction Jean-Claude Bluteau
Site web festivaldesfiletsbleus.bzh

Le Festival des Filets bleus est un festival qui se déroule à Concarneau. Il a traditionnellement lieu l'avant-dernier week-end du mois d'août.

Ce festival a été mis en place en 1905 afin de venir en aide aux pêcheurs. Le festival des filets bleus est le plus ancien festival de Bretagne et même de France[2],[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Reine des filets bleus 1912

Depuis plusieurs siècles, Concarneau vit de la pêche de la sardine. En 1902, puis 1903 et les années suivantes, le petit poisson bleu déserte les côtes bretonnes. Toute l’économie repose sur la pêche. C’est donc la misère pour les familles. En effet, à cette époque, toute la ville vit grâce à la pêche, notamment avec les conserveries. C’est alors qu’un patron d’usine — par ailleurs premier magistrat de la ville —, Louis-Marie-Samuel Billette de Villeroche, propose d’organiser une fête de bienfaisance pour les marins et leur famille. Le festival a toujours gardé son principe de solidarité, inscrit au cœur de son éthique, en maintenant la gratuité des concerts.

Lors d'un événement similaire en 1902, Louis-Marie-Samuel Billette de Villeroche, le maire de l'époque, organise une cavalcade. Les bénéfices de cette fête permettront de venir en aide aux plus démunis. En 1903, il lance une souscription au profit du Bureau de Bienfaisance.

Petite fille devant la ville close de Concarneau

Louis-Marie-Samuel Billette de Villeroche s'inspire de la Fête des Fleurs d'Ajonc organisée à Pont-Aven par le barde Théodore Botrel. Il constitue un comité provisoire pour créer une fête afin de venir en aide aux marins. Ce comité provisoire est constitué de :

Un réseau va se constituer, qui dépasse les frontières locales (vacanciers attachés à la ville, artistes, notables…). Albert Larrieu compose plusieurs chansons sur Concarneau et ses pêcheurs, dont l’hymne officiel des Filets Bleus. Une première vente aux enchères d’œuvres de maîtres est mise en place, destinée à alimenter le fonds de solidarité pour les pêcheurs et leurs familles. La première fête a eu lieu le . Pauline Le Bacon est la première Reine des Filets Bleus. Elle fut choisie parmi les ouvrières d’usine pour être leur ambassadrice.

Actuellement[modifier | modifier le code]

Jeunes filles en costume sur le port en 2014.

La "Fête des Filets bleus" est un élément important du patrimoine de la ville de Concarneau, car elle s’ancre dans son histoire maritime. L'édition 2014 par exemple « fut un vrai succès populaire avec 78 000 visiteurs dont 12 000 entrées payantes », le festival proposant une gratuité pour la majeure partie de cette fête. La Fête a duré quatre jours (cinq jours antérieurement), son succès repose sur « le travail exceptionnel de 430 bénévoles ». Les comptes de l'association organisatrice ont été bénéficiaires en 2014, ce qui n'était plus arrivé depuis plusieurs années, mais les finances restent précaires, seule une subvention (35 000 euros en 2014) de la ville permettant l'équilibre financier ; aussi l'avenir est très incertain. L'édition du 110e anniversaire de cette fête est programmée du 12 au [4].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Concerts[modifier | modifier le code]

La fête promeut la culture bretonne, à travers la musique, la danse, les spectacles… Les concerts, qui mettent en avant la musique bretonne, invitent également chaque année des groupes de musique celtique.

Élection[modifier | modifier le code]

La reine et ses demoiselles d'honneur à Pont-l'Abbé.

Une ambassadrice de charme est désignée porte-parole de la fête. À l’origine, la reine est choisie parmi les ouvrières des conserveries, désignée par ses camarades de travail. La désignation de la reine se fait plus ou moins sur la base du volontariat et de la cooptation. Aujourd’hui, le recrutement des reines est largement plus ouvert, puisqu’il suffit d’être une jeune femme de plus de 17 ans pour postuler à la fonction de reine. Seule condition essentielle est de résider à Concarneau ou dans ses environs immédiats (Trégunc et Melgven) et d'avoir des attaches avec la Ville de Concarneau. Être reine est un vecteur de promotion sociale : appelée à représenter la ville de Concarneau dans nombre de manifestations, elle n’est pas seulement reine d’un jour (participation aux opérations de jumelage, invitée d’honneur de manifestations d’envergure dans le domaine des arts et traditions bretonnes…). La Reine est assistée dans son rôle par une vice-reine et trois demoiselles d’honneur. Deux d’entre elles porteront la coiffe des Penn Sardin en mémoire du travail des ouvrières des conserveries. Les deux autres porteront la coiffe traditionnelle de l’intérieur des bourgs de Beuzec-Conq et Lanriec commune rattachées à Concarneau respectivement en 1945 et 1959. Les trois demoiselles d’honneur symbolisent ainsi par leur costume l’association de la terre et de la mer, des travaux des champs et des métiers de la pêche.

Liste des Reines[modifier | modifier le code]

Année de l'élection Nom de la Reine Nom de la Vice-Reine Noms des demoiselles d'honneur
2017 Jeanne Carré Noëmie Jaouen Madenn Salaün, Manon Weiss et Elia Kerconduff
2016 Alison Podeur Lauraline Hus Coline Di Micco De Santo, Enora Cadou et Ludivine Cruau
2015 Chloë Le Calvez Lisa Lenon Sophie Bourhis, Lola Lamboley et Laure Quiniou
2014 Hermine Rouat Perrine Harmant Alison Lorent, Tina Trénaux et Valya Batany
2013 Alexandra Stoïchi Clémence Cleuziou-Jaouen Morgane Corrège, Wendy Garo et Lola Pezennec.
2012 Laureen Croisier Pauline Féat Elodie Le Ray, Jessica Tanguy et Chloé Le Goarant
2011 Marie Le Maguer Morgane Pérez Céline André, Nolwenn Malcoz et Élodie Gicquel
2010 Noëmie Le Borgne Lynda Helou Tatiana Moreau, Mathilde Tréguier et Candice Sadrin
2009 Charlotte Yan Elodie Petton Marine Masson, Morgane Quillien et Camille Morvezen
2008 Emilie Cano Céline Traolain Charlène Burel, Catherine Herrmann et Aurélie Bilien
2007 Sabaya Cleuziou
2006 Marjolaine Le Baccon Pauline Rioual Melisande Vaxelaire-Delavaud, Amandine Sinquin et Laëtitia Furic
2005 Solène Le Derrien
2004 Marion Lamour Salomé Le Mestre Marie Cotonnec, Maëla Le Brun et Klervi Tocquet
2003 Ingrid Le Nay Linda Petton Julie Barbato - Virginie Le Brigant - Jenna Le Lu

Animations[modifier | modifier le code]

Un défilé a lieu le dimanche matin. Des participants y viennent de toute la Bretagne et y défilent en habits traditionnels. De nombreux cercles celtiques et bagadoù participent aussi à la grande parade. Des animations sont proposées tout au long de la journée : spectacles de rue, jeux, découverte de métiers…

Le Triomphe des Sonneurs 2012
Le Triomphe des Sonneurs 2012

Fin du festival[modifier | modifier le code]

Le festival se termine par un fest-noz et un feu d'artifice tiré du "Quai nul", le dimanche soir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Filets bleus. Soleil et foule au rendez-vous, ouest-france.fr, 19 aout 2012. Consulté le 08 septembre 2013..
  2. « Il explore l'histoire des festivals musicaux bretons », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne).
  3. Sarah Barbier, « Infographie : les festivals français en chiffres », Konbini France,‎ (lire en ligne).
  4. Journal Le Télégramme no 21564 du .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]