Kilkenny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kilkenny
Cill Chainnigh
Blason de Kilkenny
Héraldique
Kilkenny
Dans le sens des aiguilles d'une montre, en partant du haut : le château et la rivière Nore, Butler Gardens, le centre ville.
Administration
Pays Drapeau de l'Irlande Irlande
Province Leinster
Comté Comté de Kilkenny
Immatriculation KK
Démographie
Population 26 512 hab. (2016)
Densité 7 089 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 38′ 52″ nord, 7° 15′ 22″ ouest
Altitude 60 m
Superficie 374 ha = 3,74 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Irlande
Voir sur la carte topographique d'Irlande
City locator 14.svg
Kilkenny
Géolocalisation sur la carte : Irlande
Voir sur la carte administrative d'Irlande
City locator 14.svg
Kilkenny
Liens
Site web www.kilkennycity.ie

Kilkenny (en irlandais : Cill Chainnigh) est une ville de 26 512 habitants (en 2016) de la République d'Irlande sur la Nore située à 150 km au sud-ouest de Dublin dans la province du Leinster. Kilkenny est le chef-lieu du comté du même nom. Elle se caractérise par ses monuments historiques qui lui confèrent un aspect médiéval, bien qu'ils soient ultérieurs au Moyen Âge.

Histoire[modifier | modifier le code]

Kilkenny fut créée au VIe siècle autour d'un monastère fondé par saint Canice qui a laissé son nom à la ville (Cill Chainnigh en gaélique irlandais). Durant le Moyen Âge, Kilkenny devient le siège du parlement anglais. En 1366, afin d'éviter l'assimilation des descendants des premiers colons anglo-normands et craignant pour son pouvoir sur l'île, le roi d'Angleterre adopte les statuts de Kilkenny qui interdisent aux Anglais le mariage avec les indigènes ainsi que la pratique de leur langue et de leurs coutumes.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Kilkenny est la version anglicisée de l'irlandais Cill Chainnigh, signifiant Cellule / Église de Cainneach ou Canice[1]. Il s'agit d'une église construite en l'honneur de St. Canice, un irlandais, sur la colline contenant maintenant la cathédrale St Canice et la tour ronde irlandaise. L'origine paléochrétienne de la tour ronde suggère une ancienne fondation ecclésiastique à Kilkenny[2].

« Ceall-Cainnigh a été en grande partie brûlé, Annales des quatre maîtres, 1085.[3] »

.

Les Annales des quatre maîtres citent Kilkenny en 1085[4]. Avant le VIe siècle, le territoire était connu sous le nom de « Osraighe », faisant référence à l'ensemble du district ou de la capitale. Les Annales des quatre maîtres sont la première citation de la capitale comme Ceall-Cainnigh (Kilkenny moderne)[5]. Cill Chainnigh est un centre monastique majeur depuis au moins le VIIIe siècle. Aucune mention de Cill Chainnigh dans la vie de Cainnech d'Aghaboe (Ciarán de Saighir) ou de l'une des premières annales d'Irlande ne suggère que Cill Chainnigh n'est pas d'importance ancienne[4].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Ses ruelles et maisons médiévales admirablement conservées ainsi que sa cathédrale anglicane Saint-Canice, sa cathédrale catholique Sainte-Marie, son « abbaye noire » et son château, ancienne résidence de la famille de Butler d'Ormonde située au milieu d'un parc, font de Kilkenny un haut lieu du tourisme irlandais. C'est également à Kilkenny qu'est brassée la bière du même nom par la plus ancienne brasserie d'Irlande, Smithwick's, installée sur le site de l'abbaye Saint-Francis. Un musée, le Smithwick's Experience, est consacré à la marque.

La ville est traversée par la Nore et plusieurs ponts l'enjambent, dont le Green's Bridge.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville est jumelée avec Moret-sur-Loing (France) et avec Formigine en Italie[6].

Culture[modifier | modifier le code]

Monument en hommage à l'équipe de hurling.

Kilkenny a accueilli le Fleadh Cheoil[7] en 1984 et 1988. Bruce Springsteen y a conclu sa tournée européenne 2013 par le Wrecking Ball Weekender les 27 et .

Le personnage "Kenny" de la série South Park a été nommé en hommage direct à la Ville.

Hurling[modifier | modifier le code]

Kilkenny est aussi célèbre en Irlande pour son équipe de hurling : en effet, l'équipe a gagné de très nombreuses fois le championnat national, elle participe très souvent à la finale[8]. De plus, l'équipe compte parmi ses membres quelques-uns des meilleurs joueurs de hurling[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]