Lamballe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lamballe (homonymie).
Lamballe
Le musée Mathurin-Méheut situé à Lamballe.
Le musée Mathurin-Méheut situé à Lamballe.
Blason de Lamballe
Blason
Lamballe
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton Lamballe (chef-lieu)
Intercommunalité Lamballe Terre et Mer
Maire
Mandat
Loïc Cauret (PS)
2016-2020
Code postal 22400
Code commune 22093
Démographie
Gentilé Lamballais, Lamballaise
Population
municipale
13 304 hab. (2014)
Densité 147 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 28′ 10″ nord, 2° 31′ 00″ ouest
Altitude Min. 37 m
Max. 131 m
Superficie 90,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Lamballe

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Lamballe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lamballe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lamballe
Liens
Site web http://www.mairie-lamballe.fr/

Lamballe [lɑ̃bal] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Depuis le 1er janvier 2016, la commune nouvelle de Lamballe a été créée par fusion de celles de Meslin et de Lamballe (commune déléguée) qui ont acquis le statut administratif de commune déléguée à cette date[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située en Bretagne sur la RN 12, entre Rennes à 80 kilomètres et Saint-Brieuc à 20 kilomètres, au bord du Gouessant.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lamballe
Planguenoual
Andel
Coëtmieux
Saint-Alban
Hénansal
Quintenic
Pommeret Lamballe Plédéliac
Saint-Rieul
Noyal
Quessoy
Bréhand
Landéhen
Saint-Trimoël
La Malhoure
Penguily
Plestan

Histoire[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Du fait de sa situation géographique et de son relief naturel dans une cuvette, Lamballe jouit d'un microclimat avec une faible pluviométrie, assez bien répartie sur l'année et avec un minimum estival. La moyenne annuelle des températures est de 11 °C à 12 °C. Les étés sont relativement chauds. Les températures moyennes maximales de juillet et août sont de 21 °C à 26 °C. Les précipitations annuelles tournent en moyenne autour de 650 mm[réf. nécessaire] soit nettement inférieures à la moyenne nationale. L'ensoleillement est moyen, autour de 1 700 heures par an. L'année la plus sèche a été observée en 1989 avec 441,5 mm[2].

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Sismicité[modifier | modifier le code]

Commune située en zone 2 de sismicité faible[3],[4].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Depuis 2017, Lamballe est relié à Paris par TGV en 2h08[7].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La Commune nouvelle de Lamballe, créée par arrêté préfectoral du 9 décembre 2015, dispose d'un Plan local d'urbanisme[8].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous la forme Lambala en 1083 dans une charte latine du prieuré de Saint-Martin de Lamballe[9] et sous les formes latines Lambaulum ou Lambalum[9], Lambalia à partir 1211[9].

Lamballe vient du breton lann (monastère), suivi du nom de saint Pal (Saint Paul)[10].

Le nom en Gallo est Lanball et Lambal en breton[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Lamballe est la synthèse des informations contenues dans les articles des anciennes communes dont elle est issue.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Lamballe (commune déléguée)
(siège)
22P03 Lamballe Terre et Mer 76,29 12 323 (2014) 162
Meslin 22151 CC Lamballe Communauté 13,92 981 (2014) 70

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
4 janvier 2016 en cours Loïc Cauret[12] LREM Cadre et représentant syndical

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[13] :

  • total des produits de fonctionnement : 11 365 000 , soit 889 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 9 662 000 , soit 756 par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 3 606 000 , soit 282 par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 3 461 000 , soit 271 par habitant.
  • endettement : 22 647 000 , soit 1 771 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 21,02 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 25,45 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 91,79 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Lamballe est jumelée avec la commune portugaise d'Oliveira do Bairro.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2014. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[14],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 13 304 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
2014
13 304
Population municipale [16].
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Haras national de Lamballe.

Patrimoine mégalithique

Patrimoine religieux

Patrimoine civil

Patrimoine industriel

  • Tannerie Ruellan, puis Samson, actuellement entrepôt industriel[35].
  • Moulins à farine et à tan, puis minoterie de la Ville, puis de la société Anonyme des minoteries Piéto, actuellement immeuble à logements[36].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Recueil des actes administratifs des Côtes-d'Armor ».
  2. Lamballe son climat
  3. Département des Côtes d'Armor - Communes soumise au risque sismique
  4. Plan local d'urbanisme, Article12 - Zones de risques sismiques
  5. Point d'eau : PROTAC OUEST (STE)-PZ2
  6. Données sur le territoire de la commune
  7. Ouest-France du 9 avril 2016
  8. Plan Local d'Urbanisme
  9. a, b et c « Histoire de Lamballe », InfoBretagne
  10. « Étymologie de Lamballe », InfoBretagne
  11. « Villes bretonnes, nom breton », Geobreizh
  12. « Lamballe. Loïc Cauret est élu maire de la commune nouvelle », Ouest France,‎ (lire en ligne).
  13. Les comptes de la commune
  14. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2009 .
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années [ 2012]
  17. « Allée couverte du Chêne-Hut », notice no PA00089218, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. « Menhir de Guihallon », notice no PA00089235, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. « Eglise Notre-Dame », notice no PA00089222, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. Notice no PM22002086, base Palissy, ministère français de la Culture orgue de tribune
  21. Notice no PM22001511, base Palissy, ministère français de la Culture orgue de tribune : partie instrumentale de l'orgue
  22. Notice no PM22000339, base Palissy, ministère français de la Culture orgue de tribune : buffet d'orgue
  23. « Eglise Saint-Martin », notice no PA00089224, base Mérimée, ministère français de la Culture
  24. « Eglise Saint-Jean », notice no PA00089223, base Mérimée, ministère français de la Culture
  25. Notice no PM22000355, base Palissy, ministère français de la Culture église Saint-Jean : cloche
  26. Notice no PM22002085, base Palissy, ministère français de la Culture orgue de tribune
  27. Notice no PM22002068, base Palissy, ministère français de la Culture orgue de tribune : partie instrumentale de l'orgue
  28. Notice no PM22000372, base Palissy, ministère français de la Culture 2 dalles funéraires
  29. Monument aux morts
  30. « Château de la Moglais », notice no PA00089219, base Mérimée, ministère français de la Culture
  31. « Moulin à vent de Saint-Lazare », notice no PA00089234, base Mérimée, ministère français de la Culture
  32. « Maison dite du Bourreau », notice no PA00089231, base Mérimée, ministère français de la Culture
  33. Fontaine aux trois chevaux
  34. « Haras national », notice no PA22000048, base Mérimée, ministère français de la Culture
  35. « Tannerie Ruellan, puis Samson, actuellement entrepôt industriel », notice no IA22002355, base Mérimée, ministère français de la Culture
  36. « Moulins à farine et à tan, puis minoterie de la Ville, puis de la société Anonyme des minoteries Piéto, actuellement immeuble à logements », notice no IA22002342, base Mérimée, ministère français de la Culture