Montréverd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montréverd
Montréverd
L’église Saint-André de Saint-André-Treize-Voies.
Image illustrative de l’article Montréverd
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement La Roche-sur-Yon
Canton Aizenay
Intercommunalité Terres-de-Montaigu, communauté de communes Montaigu-Rocheservière
Maire
Mandat
Damien Grasset
2016-2020
Code postal 85260
Code commune 85197
Démographie
Gentilé Montréverdois
Population
municipale
3 580 hab. (2015)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 56′ 02″ nord, 1° 24′ 40″ ouest
Altitude Min. 27 m
Max. 74 m
Superficie 48,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de la Vendée
City locator 14.svg
Montréverd

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 14.svg
Montréverd

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montréverd

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montréverd
Liens
Site web Site officiel

Montréverd est une commune nouvelle française, située dans le département de la Vendée, en région Pays de la Loire.

Issue de la fusion des communes de Mormaison, de Saint-André-Treize-Voies et de Saint-Sulpice-le-Verdon, elle est créée le .

Géographie[modifier | modifier le code]

Le chef-lieu de la commune nouvelle, Saint-André-Treize-Voies, se situe au nord du département de la Vendée[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Limites et bourgs des communes fondatrices de Montréverd.

Issu de propositions d’un groupe de travail et d’idées des habitants des trois communes, le toponyme de « Montréverd » provient de parties des noms des anciennes communes : Mon, est la « contraction » de Mormaison ; trè, trouve son origine dans le mot trève (Saint-André était une trève vieillevignoise) ; et verd, vient de Verdon, nom d’un pré situé sur la commune de Saint-Sulpice[2].

Soumis à approbation, 26 % des habitants des trois communes auraient voté en majorité en faveur de « Montréverd » (54 %), contre « Tressont » ou encore « Trébourg »[3]. Ce nom est par la suite repris lors de chacun des conseils municipaux sollicitant la création de la commune nouvelle, le , et par l’arrêté préfectoral de création[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune nouvelle est née du projet de fusion de trois communes du Bocage vendéen : Mormaison, Saint-André-Treize-Voies et Saint-Sulpice-le-Verdon[5]. L’arrêté préfectoral no 15-DRCTAJ/2-649 du crée la commune pour le [4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
[3] en cours Damien Grasset[6]   Maire délégué de Saint-André-Treize-Voies (depuis 2016)
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Gentilé[modifier | modifier le code]

Les habitants de Montréverd sont appelés les Montréverdois[7].

Communes déléguées[modifier | modifier le code]

Liste des communes déléguées de Montréverd
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-André-Treize-Voies
(siège)
85197 18,95 1 422 (2015) 75


Mormaison 85150 15,68 1 122 (2015) 72
Saint-Sulpice-le-Verdon 85272 14,08 1 036 (2015) 74

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Saint-André-Treize-Voies sur Lion 1906, site de Lionnel Delvarre, mis à jour le 6 juin 2010 [lire en ligne]
  2. « Commune nouvelle : Montréverd, Tressont ou Trébourg ? », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « Réunion publique : la commune nouvelle se précise », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  4. a et b « Arrêté no 15-DRCTAJ/2-649 portant création de la commune nouvelle “Montréverd” », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Vendée, no 84,‎ (lire en ligne [PDF])
  5. « Le “oui” de Mormaison, Saint-Sulpice et Saint-André », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  6. « Damien Grasset élu premier maire de Montréverd », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  7. Joël Bigorgne, « Le grand chambardement des communes nouvelles », Ouest-France,‎

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]