Unterseeboot 642

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 642
Image illustrative de l’article Unterseeboot 642
U-Boot type VIIC
Autres noms U-642
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 618
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Herbert Brünning
Statut Coulé le , renfloué le et ferraillé en 1946
Équipage
Commandant Herbert Brünning
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
St. Nazaire
Toulon
Indicatif M - 50 471

L'Unterseeboot 642 ou U-642 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Herbert Brünning.

Il fut coulé lors d'un raid aérien américain sur Toulon, en juillet 1944.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-642 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-642 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenaient quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au puis intégra sa formation de combat dans la 6. Unterseebootsflottille puis dans la 29. Unterseebootsflottille à partir du .

L'U-642 a quitté Kiel le pour sa première patrouille de guerre dans l'Atlantique. L'U-642 rejoint le groupe Neuland dans l'ouest de l'Irlande. Le , lui et dix autres bateaux de la section nord de la ligne de patrouille sont envoyés dans le nord-ouest, puis réunis dans le groupe Ostmark pour former une ligne de patrouille. Le 6 mars, le convoi SC 121 est aperçu par l'U-405 dans le sud du Groenland. Ce convoi était composé de 69 bâtiments marchands escortés par 23 navires de guerre, et était parti le de New York City pour Liverpool. Dix sept bateaux des groupes Wildfang, Burggraf et Neptun opèrent contre le convoi SC 121, ainsi que ceux du groupe Ostmark. Dans la soirée du , l'U-642 envoie par le fond un bâtiment britannique qui navigue seul, probablement un traînard du convoi, dans le nord de Rockall[1].

Au cours de l'opération contre le convoi, douze navires sont coulés et un autre endommagé. Les bateaux du groupe Ostmark, certains nouveaux arrivants et trois du groupe Burggraf forment le groupe Stürmer à partir du 14 mars dans le centre de l'Atlantique Nord, afin d'opérer contre le convoi SC 122. Le groupe fait mouvement vers l'ouest à la recherche du convoi jusqu'au 16 mars, lorsqu'il tourne vers le sud-ouest pour l'intercepter. Le contact est pris au cours de la nuit du 16 au et des attaques sont lancées et réussies par des bateaux du groupe Stürmer au cours des trois jours suivants, mais aucune par l'U-642. C'est la plus grande action contre les convois de la Deuxième Guerre mondiale, avec quarante U-Boote opérant contre les convois SC 122 et HX 229. 21 navires alliés sont coulés et un U-Boot est porté disparu : l'U-384. Le , l'U-642 est l'un des derniers bateaux à chasser le convoi[1], sans succès.

Le , l'U-642 et d'autres U-Boote de l'ex-groupe Stürmer rejoignent d'autres nouveaux arrivants et forment le groupe Seewolf dans le sud-est du cap Farvel et au sud de la ligne Seeteufel, pour opérer contre le convoi SC 123. À partir du , les groupes Seewolf et Seeteufel se rejoignent pour former une ligne de patrouille débutant à 800 nautiques dans le sud du cap Farewell. Le 27 mars, l'U-305 qui est positionné dans le nord de la ligne, signale le convoi HX 230. L'U-642 est l'un des vingt-deux bateaux des deux groupes qui reçoivent l'ordre d'attaquer le convoi. Cependant, face à une forte tempête, qui se change en ouragan le 28 mars, et tenus à l'écart par une forte escorte aérienne le 29 mars, les bateaux impliqués ne coulent qu'un seul navire et c'est le fait de l'U-610. Le contact est perdu le 30 mars et l'opération prend fin. L'U-642 est ensuite ravitaillé par l'U-463 dans le centre de l'Atlantique nord pour son retour à la base[1].

Avec l'échec des opérations sur le convoi HX 239 en mai 1943, il est décidé par le B.d.U le , de faire un effort pour intercepter les convois entre les USA et la Méditerranée. En conséquence, les bateaux ayant suffisamment de carburant, y compris l'U-642, reçoivent l'ordre de se diriger vers une zone dans l'ouest des Açores pour attendre le passage des convois UGS 9 et GUS 7 A. La ligne de patrouille Trutz est formée dans la nuit du 30 au 31 mai sur le 43e méridien, à l'ouest-sud-ouest des Açores. Le 4 juin, les trois bateaux les plus dans le sud de la ligne de patrouille sont attaqués par des appareils d'un porte-avions d'escorte, qu'ils pensent faire partie de la couverture aérienne d'un convoi. Les U-Boots patrouillent pour empêcher tous navires de passer par les 'trous' de la ligne de patrouille. Mais lorsque le 5 juin au soir aucun bâtiment n'est aperçu, on pense que le convoi a réussi à passer soit dans le nord soit dans le sud de la ligne[1].

Le , un convoi UGS est signalé par un U-Boot à 100 nautiques dans le sud de la ligne où se trouvait le groupe Trutz le 5 juin. Les bateaux attendent deux convois jusqu'au 22 juin, n'ayant rien vu en ce moment, la ligne commence un mouvement vers l'est qui se poursuit jusqu'au , quand le groupe s'arrête à quelque 200 nautiques dans le sud-ouest des Açores. Le 29 juin, on se rend compte que ces convois insaisissables ont contourné les lignes. Les bateaux forment alors trois nouvelles lignes, Geier 1, Geier 2 et Geier 3, et à partir du ils se déplacent vers l'est vers les côtes du Portugal à des intervalles d'une journée. À 500 nautiques des côtes les attaques aériennes commencent[1].

Le 6 juillet, l'U-642 est attaqué par des Liberator de l'U.S. Army. Il est fortement secoué mais pas endommagé. À partir du , les attaques aériennes sont telles que les commandants des U-Boots sont autorisés à rentrer à leurs bases, si les circonstances le justifient[1]. L'U-642 retourne à sa base le 17 juillet.

Le , le sous-marin quitte Saint-Nazaire pour la Méditerranée. L'U-642 est un des U-Boote qui doit rallier Toulon. Il est avec l'U-340, l'U-450 et l'U-732. En transit, l'U-340 et l'U-732 sont envoyés par le fond et l'U-450 est endommagé, mais il peut parvenir tout de même à Toulon. L'U-642 passe le détroit de Gibraltar dans la nuit du 2 au [1], sans avoir subi d'attaque. Il arrive à Toulon le 13 novembre.

Le , il quitte Toulon pour opérer contre les convois de ravitaillement alliés en route au départ de Gibraltar, le long de la côte algérienne à Naples. Le , il réclame le torpillage d'un vapeur dans le nord de Palerme, mais ce n'est pas confirmé[1].

Le , il est endommagé lors d'un raid de l'USAF sur Toulon. Le bateau est fortement endommagé également lors d'un autre raid de Liberator du 15e USAAF sur le port de Toulon, dans le bassin Missiessy n°2 à la position 43° 07′ N, 5° 55′ E, le . Deux hommes d'équipage sont tués. Le à 10 h 0, il est désarmé[1].

Il est ensuite renfloué le et ferraillé en 1946.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Herbert Brünning 20 février 1943 Kiel 8 avril 1943 St. Nazaire 48 jours 2 125
2 Kptlt. Herbert Brünning 4 mai 1943 St. Nazaire 17 juillet 1943 St. Nazaire 75 jours
3 Kptlt. Herbert Brünning 11 septembre 1943 St. Nazaire 12 septembre 1943 St. Nazaire 2 jours
Kptlt. Herbert Brünning 18 octobre 1943 St. Nazaire 13 novembre 1943 Toulon 27 jours
4 Kptlt. Herbert Brünning 22 décembre 1943 Toulon 23 janvier 1944 Toulon 33 jours
Total 185 jours 2 125 t

Notes : Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-642 opéra avec les Rudeltaktik (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Neuland (4–6 mars 1943)
  • Ostmark (6-11 mars 1943)
  • Stürmer (11-20 mars 1943)
  • Seewolf (21-30 mars 1943)
  • Oder (17-19 mai 1943)
  • Mosel (19-24 mai 1943)
  • Trutz (1er–16 juin 1943)
  • Trutz 1 (16-29 juin 1943)
  • Geier 3 (30 juin – 15 juillet 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-642 coula 1 navire marchand de 2 125 tonneaux au cours des 4 patrouilles (185 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
8 mars 1943 Leadgate Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 2 125 SC-121 Coulé 57° 39′ N, 27° 36′ O

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]