Unterseeboot 441

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 441
Image illustrative de l’article Unterseeboot 441
U-Boot type VIIC
Autres noms U flak 1, U-441
Type VII C
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Chantier naval Schichau-Werke, Dantzig
N° de coque : 1492
Commandé
Quille posée
Lancement
Armé
Statut Coulé le
Équipage
Équipage U 441 : 51 hommes
U flak 1 : 67 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 67,1 m
Maître-bau 6,2 m
Tirant d'eau 4,74 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs Diesel
2 moteurs électriques
Puissance 3 200 ch
Vitesse 17,7 nœuds (surface)
7,6 nœuds (plongée)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 533 mm (dont 1 arrière)
14 torpilles
1 canon de 88 mm (220 coups)
1 canon de 20 mm
Rayon d'action 15 170 milles marins (surface)
150 km (plongée)
230 m (profondeur)
Carrière
Port d'attache Brest
Indicatif M - 25 534
Localisation
Coordonnées 49° 37′ 01″ nord, 3° 40′ 59″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Manche

(Voir situation sur carte : Manche)
Unterseeboot 441
Unterseeboot 441

L'Unterseeboot 441 (ou U-441) est un sous-marin allemand de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'U 441 est au printemps et à l'été 1942 navire de formation au sein de la 5. Unterseebootsflottille. En octobre 1942, il intègre la 1. Unterseebootsflottille, basée à Brest depuis l'été 1941. Le sous-marin part de Kiel, s'arrête à Trondheim puis fait sa première patrouille du 17 septembre au 7 novembre 1942 dans l'océan Atlantique.

Sa deuxième patrouille, au départ de Brest, commence le 7 décembre 1942, elle se fait de nouveau dans l'océan Atlantique. Le navire coule le 27 décembre le cargo néerlandais Soekaboemi qui fait partie du convoi ON 154. Le navire de charge fut détruit et abandonné après avoir été frappé par une torpille du U 356 quelques heures auparavant. Le sous-marin revient à Brest le 22 janvier 1943.

L'U 441 part de Brest pour une patrouille dans l'Atlantique. Il prend part à l'attaque du convoi HX 229, protégé par cinq destroyers et quatre corvettes. Comme ce convoi avait déjà été attaqué les jours précédents par les groupes de sous-marins allemands Raubgraf et Stürmer et a perdu une dizaine de navires, les navires d'escorte récupèrent les survivants, se détournant de la mission de protection. Par conséquent, ils sont suppléés par des Consolidated B-24 Liberator de plusieurs escadrons britanniques. Le 20 mars, le sous-marin est attaqué à l'ouest de l'Irlande par un Short S.25 Sunderland et légèrement endommagé. Il revient à Brest le 11 avril après 44 jours en mer.

En avril et mai 1943, afin de prévenir la menace aérienne, l'U 441 est parmi les premiers navires convertis en U-flak conçus pour escorter en surface les sous-marins des bases atlantiques françaises en patrouille et destinés à détourner les attaques aériennes. L'U-flak est équipé de 2 tourelles Flakvierling 38 quadruples canon de 20 mm (800 coups/min), et d'un canon automatique Flak 36/37 de 37 mm (80/120 coups/min). L'U 441 prend le nom d'U flak 1. La capacité anti-aérienne plus grande exige du personnel supplémentaire, les membres de l'équipage passent de 44 à 67 hommes.

Quand le commandant Klaus Hartmann tombe gravement malade, le sous-marin revient à Brest le 22 mai. Götz von Hartmann, commandant du U 563, est le nouveau commandant du U 441. Rapidement revenu en mer, le sous-marin est attaqué le 24 mai à 20h50 par un Short S.25 Sunderland du No. 228 Squadron RAF (en) dans le golfe de Gascogne. Malgré les dégâts, l'avion réussit à déposer cinq grenades anti-sous-marines avant de s'écraser en mer ; l'attaque blesse un membre d'équipage et endommage gravement le bâtiment qui retourne à la base le lendemain.

L'U flak 1 repart en patrouille le 8 juillet. Le 12, il est mitraillé par trois avions Bristol Beaufighter du No. 248 Squadron RAF. Dix hommes sont tués et treize autres blessés, tous des officiers. Le Marine-Stabsarzt Dr. Paul Pfaffinger prend le commandement et ramène le navire à Brest ; il recevra la croix allemande en or. Les U-flaks sont considérés comme un échec, le sous-marin redevient l'U 441.

Le Kptlt. Klaus Hartmann reprend le commandement. Le navire fait trois patrouilles entre octobre 1943 et mai 1944 sans atteindre un ennemi. Le seul incident notable est l'attaque sans succès d'un avion le 2 mars.

L'U 441 quitte précipitamment Brest le 6 juin et rejoint la Manche. Le 7, il participe à la destruction d'un Vickers Wellington canadien ; d'autres sous-marins, tels que l'U 413 ou l'U 740 sont mentionnés. Le 8 juin au matin, un bombardier du No. 224 Squadron RAF (en) repère un sous-marin. En raison de la nuit claire, le pilote lors de l'attaque décide de ne pas utiliser les phares et peut surprendre l'U 441 en surface. À partir d'une distance d'environ 900 m, le Consolidated B-24 ouvre le feu et atteint à plusieurs reprises le pont et la tour. Dans le sous-marin, on déclenche l'alarme pour répliquer. Lors de l'attaque suivante, le bombardier lâche des grenades anti-sous-marines et détruit le sous-marin qui allait émerger, lequel coule à trente miles d'Ouessant à la position 49° 37′ N, 3° 41′ O. Tous les membres d'équipage meurent ; le sous-marin comprenait plus de membres que d'habitude, soit 51 membres. Le même bombardier avait détruit presque en même temps le sous-marin allemand U 373.

Rudeltaktik[modifier | modifier le code]

L'U-441 prit part à treize Rudeltaktik (meutes de loup) durant sa carrière opérationnelle.

  1. Panther (10 - 16 octobre 1942)
  2. Puma (16 - 29 octobre 1942)
  3. Spitz (22 - 28 décembre 1942)
  4. Falke (28 décembre 1942 - 14 janvier 1943)
  5. Neuland (6 - 13 mars 1943)
  6. Dränger (14 - 20 mars 1943)
  7. Seewolf (21 - 28 mars 1943)
  8. Schill (25 - 31 octobre 1943)
  9. Hinein (26 janvier - 3 février 1944)
  10. Igel 1 (3 - 17 février 1944)
  11. Hai 1 (17 - 22 février 1944)
  12. Preussen (22 février - 1 mars 1944)
  13. Dragoner (21 - 28 mai 1944)

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Navire coulé[modifier | modifier le code]

L'Unterseeboot 441 coula 1 navire marchand de 7 051 tonneaux au cours des 9 patrouilles qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Fait
27 décembre 1942 Soekaboemi Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 7 051 Coulé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]