Unterseeboot 573

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 573
Image illustrative de l’article Unterseeboot 573
U-Boot type VIIC
Autres noms U-573
G-7
S-01
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine (1941 - 1942)
Naval Jack of Spain.svg Marine espagnole (1947 - 1970)
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 549
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Heinrich Heinsohn
Statut Vendu à l'Espagne le puis ferraillé en 1970
Équipage
Commandant Heinrich Heinsohn
Carrero Carré Guillermo
Ayuso Serrano Jacinto
Flórez y Cabeza de Vaca Joaquín
Clavijo Navarro Tomás
Moreno Aznar Juan Antonio
González Romero Enrique
Rodríguez Méndez-Núñez Luis
Martí Narbona Luis Fernando
Segura Agacino Enrique
Cavestany García Francisco Javier
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
St. Nazaire
Pula
Carthagène
Indicatif M - 42 508

L'Unterseeboot 573 ou U-573 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale et ayant servi dans la Marine espagnole de 1947 à 1970 sous le nom de G-7 puis S-01.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Heinrich Heinsohn.

L'U-573 fut vendu le à la marine espagnole et prit le nom de G-7.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-573 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-573 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 3. Unterseebootsflottille jusqu'au , il intégra sa formation de combat dans cette même flottille et fut transféré dans la 29. Unterseebootsflottille le .

Service dans la Kriegsmarine[modifier | modifier le code]

Sa carrière opérationnelle commença le . Il navigua dans l'Atlantique Nord entre l'Islande et les îles Féroé. L'U-573 participa à quelques recherches de convois mais elles se révélèrent toutes infructueuses, il rentra donc à Saint-Nazaire, en France occupée, le 15 novembre.

Il quitta sa base le pour la Méditerranée. L'U-573 passa le détroit de Gibraltar dans la nuit du . Le 21 décembre, presque à minuit, il torpilla à deux reprises et envoya par le fond un cargo norvégien, près du cap Négro (Tunisie). Il arriva à Messine le 27 décembre et à Pula le 30 décembre après 20 jours en mer.

Lors de sa troisième patrouille, il navigua vers l'Est de la Méditerranée, mais il ne rencontra aucun succès.

Le il prit la mer pour l'ouest de la Méditerranée. Le 1er mai, un Hudson du Sqn 233 de la RAF, volant à 500 mètres d'altitude repéra l'U-573 et l'attaqua en lui lançant trois charges de profondeur. Deux de ces charges touchèrent l'U-Boot. Des voies d'eau apparurent et il perdit du gas-oil en abondance. Un des hommes d'équipage du U-573 trouva la mort lors du mitraillage de l'Hudson, alors qu'il se trouvait avec neuf autres camarades avec les mains en l'air sur le pont. À court de carburant, l'Hudson regagna sa base. L'équipage de l'avion sera par la suite fortement réprimandé. Bien que le sous-marin ne put plonger, Heinsohn arriva à échapper aux recherches aériennes et navales alliées. Il arriva à Carthagène le 2 mai après avoir été aidé par deux remorqueurs de la Marine espagnole[1].

En vertu des accords internationaux, un navire de guerre d'une nation belligérante ne peut stationner dans un port neutre plus de 48 heures pour effectuer des réparations urgentes avant d’y être interné[2] (c'est ce délai qui fut la cause du sabordage en 1939 du cuirassé de poche allemand Graf Spee). 

Les excellentes relations que Franco entretien avec les Allemands depuis la guerre civile, font que le délai pour le réparer est porté exceptionnellement à trois mois. Cette dérogation, contraire au accords internationaux, fait l'objet de vives protestations de l'ambassade britannique à Madrid. Toutefois, ce délai même prolongé resta insuffisant pour réparer le sous-marin; le 19 mai le commandant Heinsohn rentra à Berlin pour y recevoir des ordres de ses supérieurs. Après négociations, le sous-marin fut finalement vendu à l'Espagne le (la veille de la fin des trois mois), pour 1,5 million de Reichsmarks. Le pavillon espagnol fut hissé à bord et fut rebaptisé G 7.

Les hommes d'équipage furent internés à Carthagène et furent progressivement rapatriés en Allemagne par groupe de deux ou trois. Les cinq derniers membres d'équipage resteront internés jusqu'au . En mars 1943, le commandant retourna à la Kriegsmarinearsenal à Gotenhafen, en Pologne occupée. Il prendra le commandement de l'U-438 et décédera avec tout son équipage deux mois plus tard.

Service dans l'Armada espagnole[modifier | modifier le code]

Les réparations du G7 ex U-573 furent achevées qu'en 1947 car l'économie espagnole restait faible à la suite de la Guerre Civile espagnole. Le sous-marin fut remis en service le , son canon antiaérien de 20 mm fut retiré.

Entretemps les Espagnols avaient procédé à une étude approfondie du navire, avec l'intention de construire une série de sous-marins dérivés du G7 mais ce projet sera annulé en 1960. Il est vrai que le type VII C commençait à dater car l'avancée technique avaient fait d'énormes progrès depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale[2] notamment car il n'était toujours pas équipé de radar ou de Schnorkel.

En 1958, le G7 fut utilisé dans un film (U 47 – Kapitänleutnant Prien) retraçant l'épopée de l'U-47 et du commandant Prien coulant le cuirassé Royal Oak, à Scapa Flow en 1939.

En juin 1961, la marine espagnole le rebaptisa S-01.

Le , il fut rayé des listes après 23 ans de service. Il fut vendu aux enchères pour 3 334 751 Pesetas (environ 26 500 $). Malgré moult efforts pour le préserver en navire musée, l'ex U-573 fut envoyé à la ferraille. Il était alors le dernier U-Boot de la Seconde Guerre mondiale encore en service[2].

Son canon Rheinmetall Borsig 88 mm / 45 est exposé dans le Musée naval de Carthagène.

Un autre U-Boot fut interné en Espagne pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'agissait de l'U-760.

Commandements successifs[modifier | modifier le code]

Affectations[modifier | modifier le code]

Patrouilles de guerre[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Heinrich Heinsohn 27 septembre 1941 Kiel 15 novembre 1941 St. Nazaire 50 jours
2 Kptlt. Heinrich Heinsohn 7 décembre 1941 St. Nazaire 9 décembre 1941 St. Nazaire 3 jours
Kptlt. Heinrich Heinsohn 11 décembre 1941 St. Nazaire 30 décembre 1941 Pula 20 jours 5 289
3 Kptlt. Heinrich Heinsohn 2 février 1942 Pula 6 mars 1942 Pula 33 jours
4 Kptlt. Heinrich Heinsohn 20 avril 1942 Pula 2 mai 1942 Carthagène 13 jours
Total 119 jours 5 289 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-573 coula 1 navire marchand de 5 289 tonneaux au cours des 4 patrouilles (119 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage  Sort
21 décembre 1941 Hellen Drapeau de la Norvège Norvège 5 289 Coulé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]