Unterseeboot 569

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 569
Image illustrative de l’article Unterseeboot 569
L'U-569 sous le feu de l'aviation américaine, le .
Autres noms U-569
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 545
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Dietrich Borchert
Statut Sabordé le
Équipage
Commandant Hans-Peter Hinsch
Hans Johannsen
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Trondheim
Saint-Nazaire
La Pallice
Indicatif M - 42 293
Localisation
Coordonnées 50° 40′ nord, 35° 21′ ouest

Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique

(Voir situation sur carte : océan Atlantique)
Unterseeboot 569
Unterseeboot 569

L'Unterseeboot 569 ou U-569 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Hans-Peter Hinsch.

Il fut sabordé dans l'Atlantique Nord par son équipage en mai 1943, après avoir été endommagé par deux Avangers.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-569 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-569 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 3. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis il intégra sa formation de combat dans cette même flottille.

Sa première patrouille au départ de Trondheim le , le fait naviguer dans l'Atlantique Nord entre l'Islande et les îles Féroé. Malgré une participation à une attaque de convoi, il est contraint d'interrompre son action à cause de problèmes mécaniques. Il rentra à Saint-Nazaire, en France occupée le 21 septembre.

Il quitta Saint-Nazaire le , l'U-569 navigua au large de la côte de Terre-Neuve-et-Labrador. Le sous-marin rejoignit le groupe Schlagetot, le 28 octobre, au sud du Groenland, mais ne rencontra pas de succès. Il retourna à la base française le 12 novembre.

Le 10 décembre, il quitta la base pour être affecté en Méditerranée. Dans la nuit du 16 au 17 décembre, l'U-569 allait passer le détroit de Gibraltar lorsqu'il est attaqué par un Swordish du Sqn 812 qui lui lança des charges de profondeur. Le submersible fut endommagé et dut rentrer à Saint-Nazaire.

Lors de sa quatrième sortie qui commença le , l'U-569 patrouilla dans une zone située à l'ouest des îles Féroé et des Hébrides. Le 8 mars, il envoya par le fond un navire britannique au sud-ouest des Féroé.

À partir du , l'U-135, l'U-553, l'U-569 et l'U-701 furent mis sous le contrôle du Commandement de la Marine du Nord. Ils formèrent le groupe York et se mirent en attente entre les Shetland et les Féroé pour surveiller le passage des navires de guerre britanniques signalés au Nord-Est des Féroé, le . Après avoir attendu en vain pendant deux semaines, les U-Boots reçurent l'ordre de rentrer à leurs bases[1].

Dans l'après-midi du , au nord-est de Saint-Jean de Terre-Neuve, l'U-569 tira deux torpilles sur le bâtiment britannique Pontypridd, du convoi ONS 100, qu'il endommagea puis qu'il coula trois heures plus tard. Le Pontypridd fut touché d'abord par le U-569 à 14 h 55, par l'U-94 à 16 h 6, puis coulé à 17 h 7 par le U-569[1].

Il fut attaqué par la corvette norvégienne HMS Potentilla le . Lors de sa sixième patrouille, plusieurs convois furent trouvés mais à chaque fois, le mauvais temps empêcha les attaques. Il rentra ensuite à La Pallice.

Lors de sa septième patrouille, l'U-569 participa à quelques recherches de convois mais une bonne couverture aérienne ou une mauvaise météo provoqua l'annulation des opérations.

Le , il quitta La Pallice pour une zone située près de Gibraltar. L'U-569 rejoignit le groupe Rochen qui était en train d'attaquer le convoi UC 1 à l'ouest de Madère.

Le soir du , l'U-569 tira une gerbe de trois torpilles, sans résultats. Repéré, il fut attaqué par les navires d'escorte du convoi et fut sérieusement endommagé. Le convoi fut poursuivi jusqu'au 27 février, avec comme résultat : trois pétroliers coulés et deux endommagés. Le sous-marin fut ensuite ravitaillé par l'U-461 pour le retour vers La Pallice[1], il y arriva le 13 mars.

En dépit de recherches qui se révélèrent infructueuses, l'U-569 fut ravitaillé par l'U-459 pour rejoindre d'autres meutes de loups dans le centre de l'Atlantique.

Le au soir, l'U-569 signala un convoi, probablement le ON 184. Dans l'après-midi du 22 mai, alors qu'il était à la poursuite du convoi, il fut repéré par un Avenger du VC-9 embarqué sur l'USS Bogue. L'avion lança quatre charges de profondeur lorsque le sous-marin plongea. Lorsqu'il fit surface quelque temps plus tard, un autre Avenger l'attaqua de nouveau avec quatre charges de profondeur. Cette fois-ci, il émergea de la mer avec un angle important[1].

L'équipage commença à abandonner le bateau lorsque la houle fit son apparition. Le HMCS St. Laurent (en) était prêt à prendre des rescapés à son bord, cependant l'ingénieur du sous-marin ouvrit les purges et l'U-569 fut sabordé à la position 50° 40′ N, 35° 21′ O, avant même que l'équipage puisse être recueilli à bord du St Laurent. Ce fut le premier U-Boot à être coulé par des avions venant d'un porte-avions d'escorte[1].

21 membres d'équipage furent portés disparus et 25 hommes furent faits prisonniers de guerre.

Commandement[modifier | modifier le code]

Affectations[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Oblt. Hans-Peter Hinsch 11 août 1941 Trondheim 21 septembre 1941 St. Nazaire 42 jours
2 Oblt. Hans-Peter Hinsch 12 octobre 1941 St. Nazaire 12 novembre 1941 St. Nazaire 32 jours
3 Oblt. Hans-Peter Hinsch 10 décembre 1941 St. Nazaire 23 décembre 1941 St. Nazaire 14 jours
4 Oblt. Hans-Peter Hinsch 26 février 1942 St. Nazaire 2 avril 1942 La Pallice 36 jours 984
5 Kptlt. Hans-Peter Hinsch 4 mai 1942 La Pallice 28 juin 1942 La Pallice 56 jours 4 458
6 Kptlt. Hans-Peter Hinsch 4 août 1942 La Pallice 8 octobre 1942 La Pallice 66 jours
7 Kptlt. Hans-Peter Hinsch 25 novembre 1942 La Pallice 28 décembre 1942 La Pallice 34 jours
8 Oblt. Hans Johannsen 7 février 1943 La Pallice 13 mars 1943 La Pallice 35 jours
9 Oblt. Hans Johannsen 19 avril 1943 La Pallice 22 mai 1943 Coulé 34 jours
Total 349 jours 5 442 t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See - Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-569 opéra avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Grönland (14-27 août 1941)
  • Markgraf (27 août – 16 septembre 1941)
  • Schlagetot (20 octobre – 1er novembre 1941)
  • Raubritter (1-8 novembre 1941)
  • Westwall (2-12 mars 1942)
  • York (12-26 mars 1942)
  • Hecht (8 mai – 18 juin 1942)
  • Lohs (11 août – 21 septembre 1942)
  • Draufgänger (1-11 décembre 1942)
  • Ungestüm (11-22 décembre 1942)
  • Robbe (16-26 février 1943)
  • Amsel 3 (3-6 mai 1943)
  • Rhein (7-10 mai 1943)
  • Elbe 1 (10-14 mai 1943)
  • Mosel (19-22 mai 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-569 coula 2 navires marchands totalisant 5 442 tonneaux au cours des 9 patrouilles (349 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Sort
8 mars 1942 Hengist Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 984 Coulé
11 juin 1942 Pontypridd Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4 458 Coulé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]