Unterseeboot 556

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 556
Image illustrative de l’article Unterseeboot 556
U-boot type VIIC
Autres noms U-556
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 532
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Herbert Wohlfarth
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Herbert Wohlfarth
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
Lorient
Indicatif M - 36 839
Localisation
Coordonnées 60° 24′ nord, 20° 00′ ouest

Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique

(Voir situation sur carte : océan Atlantique)
Unterseeboot 556
Unterseeboot 556

L'Unterseeboot 556 ou U-556 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Herbert Wohlfarth (en).

Il fut coulé en juin 1941 dans l'Atlantique Nord par des corvettes britanniques.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-556 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-556 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 1. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis il intégra sa formation de combat dans cette même flottille.

1re patrouille[modifier | modifier le code]

Sa première patrouille du 1er au , au départ Kiel, le fait naviguer dans l'Atlantique nord, au large du Groenland. Le 6 mai, il coula avec son canon de pont son premier navire, un chalutier de pêche à l'ouest des Îles Féroé.

Le 10 mai, il rejoignit le groupe West, il attaqua le convoi OB-318 au sud-est du Cap Farewell. La première victime du convoi fut le navire marchand britannique Aelybryn, torpillé par l'U-556 à 04:42. Gravement endommagé, le navire fut remorqué jusqu'à Reykjavík par HMS Hollyhock (K64) (en). Un membre d'équipage décéda lors de l'attaque.

Informé d'une attaque, le convoi se dispersa. Mais à 07:52, l'U-556 torpilla et coula le navire marchand britannique SS Empire Caribou (en). Neuf membres d'équipage et deux artilleurs furent secourus par HMS Malcolm (D19) (en), mais le commandant, 31 membres d'équipage et deux artilleurs périrent.

Son troisième succès de la journée fut à 20:37, il coula le navire marchand belge Gand. Un membre d'équipage fut tué et un autre fut blessé. Le commandant, 38 membres d'équipage et quatre artilleurs furent sauvés.

Dix jours plus tard, le 20 mai, le groupe attaqua le convoi HX-126. Entre 14:48 et 15:16, l'U-556 tira plusieurs torpilles sur le convoi et coula deux navires marchands britanniques, le Darlington Court de 4 974 tonneaux et le Cockaponset de 5 995 tonneaux. Il envoya par le fond également le pétrolier britannique Darlington Court de 8 470 tonneaux. Chargé d'environ 11 200 tonnes d'essence et de kérosène, le navire prit rapidement feu et brûla pendant trois jours avant de sombrer. Il n'y avait aucun survivant parmi les 53 membres d'équipage.

Le naufrage du Bismarck[modifier | modifier le code]

Le 26 mai, lors du retour de patrouille, avec peu de carburant et sans torpilles, l'U-556 eut l'ordre de naviguer à proximité du Bismarck, jugé comme étant le plus proche. En effet, Wohlfarth est de plus le parrain du cuirassé puisque c’est lui-même qui proposa avec son U-556 d’adopter le cuirassé et de le protéger quoi qu’il arrive.

Le U-556 et le Bismarck avaient été voisins dans les locaux Blohm & Voss et leurs construction furent terminées à la même époque. En janvier 1941, lors de la mise en service de l'U-556Ernst Lindemann, commandant du Bismarck, prêta le navire à Wohlfarth pour l'occasion. 

En remerciement, Wohlfarth élabora un Patenschaftsurkunde (certificat de parrainage), en promettant de protéger le Bismark quoi qu’il arrive.

Le 26 mai, vers 19h50, répondant à l'ordre de Karl Donitz de protéger le Bismark, l'U-556 vit dans son périscope l’Ark Royal et le Renown. Le commandant aurai pu changer le destin du Bismarck, mais décidément le sort était contre les Allemands : il fut à court de torpilles. C’était une situation incroyable et lourde de conséquences, Wohlfarth se demanda même s’il pouvait attaquer le porte avion seulement avec son canon de 88 mm. Après réflexion, il était inutile de sacrifier la vie de ses hommes. Il continua donc sa route et laissa le Bismark à son sort[1].

D'autre U-boot formèrent ensuite une ligne, au nord-ouest du Cap Ortegal. Empêché par une violente tempête, le groupe n'atteindra sa zone que le . À ce jour, le Bismarck se trouva au nord-ouest de la ligne de patrouille du groupe de U-boote[2]. Le 27 mai, le Bismarck coula à 650 km au large de Brest.

L'U-556 arriva à Lorient, en France occupée, le , après 30 jours en mer. Wohlfahrt fut décoré de la Croix de Chevalier par l'amiral Dönitz.

2e patrouille[modifier | modifier le code]

Sa deuxième patrouille, au départ de Lorient le , le fait naviguer dans l'Atlantique. Le 27 juin, il fut coulé au sud-ouest de l'Islande à la position 60° 24′ N, 20° 00′ O, par des charges de profondeur lancées par les corvettes britanniques HMS Nasturtium (K107) (en)HMS Celandine (K75) (en) et HMS Gladiolus (K34) (en).

5 des 46 membres d'équipage décédèrent dans cette attaque.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Herbert Wohlfarth 1er mai 1941 Kiel 30 mai 1941 Lorient 30 jours 34 538
2 Kptlt. Herbert Wohlfarth 19 juin 1941 Lorient 27 juin 1941 Coulé 9 jours
Total 39 jours 34 538 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-556 opéra avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • West (10-20 mai 1941)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-556 coula 6 navires marchands totalisant 29 552 tonneaux et endommagea 1 navire de 4 986 tonneaux au cours des 2 patrouilles (39 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Fait
6 mai 1941 Emanuel Drapeau des Îles Féroé Îles Féroé 166 Coulé
10 mai 1941 Aelbryn Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 4 986 Endommagé
10 mai 1941 Empire Caribou Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 4 861 Coulé
10 mai 1941 Gand Drapeau de la Belgique Belgique 5 086 Coulé
20 mai 1941 British Security Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 8 740 Coulé
20 mai 1941 Cockaponset Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 5 995 Coulé
20 mai 1941 Darlington Court Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 4 974 Coulé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]